References of "Sarlet, Marie"
     in
Bookmark and Share    
See detailSois belle et tais-toi: la bienveillance sexiste comme outil de discrimination
Sarlet, Marie ULg

Doctoral thesis (2012)

Doit-on encore, en 2012, s'inquiéter des préjugés et de la discrimination basés sur le genre? Si oui, ceux-ci doivent-ils nécessairement revêtir une forme hostile pour engendrer des conséquences négatives ... [more ▼]

Doit-on encore, en 2012, s'inquiéter des préjugés et de la discrimination basés sur le genre? Si oui, ceux-ci doivent-ils nécessairement revêtir une forme hostile pour engendrer des conséquences négatives pour les femmes qui en sont les cibles? Dans cette thèse, nous allons nous intéresser à ces préjugés et, plus particulièrement, à une forme particulière de sexisme, le sexisme bienveillant, qui renvoie à des attitudes sexistes subjectivement positives, teintées de galanterie et de condescendance (Glick & Fiske, 1996). Au travers des différents chapitres, nous allons nous demander si cette forme de sexisme, bien qu’elle puisse sembler anodine, peut être considérée comme un outil susceptible de contribuer au maintien des inégalités entre les genres. Le Chapitre 1 nous permettra de justifier l’importance qu’il y a encore de nos jours d’accéder à une meilleure compréhension du sexisme. Un aperçu de la situation respective des femmes et des hommes en Belgique soulignera la persistance, au sein des différentes sphères de vie, des inégalités entre les genres, se marquant très souvent en défaveur des femmes. La contribution du sexisme dans l’explication de ces inégalités sera illustrée par différentes études empiriques. De façon plus générale, nous nous intéresserons au processus de stigmatisation et à ses conséquences pour les personnes qui en sont les cibles. Dans le Chapitre 2, nous nous focaliserons sur la théorie du Sexisme Ambivalent (Glick & Fiske, 1996) qui suggère que le sexisme est bidimensionnel, comprenant une composante de bienveillance, le sexisme bienveillant, et une composante d’hostilité, le sexisme hostile. Ce chapitre dressera les définitions conceptuelle et opérationnelle de ces deux formes de sexisme ainsi que leurs origines. Ensuite, une revue de la littérature soutiendra la définition du sexisme bienveillant en tant que préjugé malgré une apparence qui peut sembler anodine, voire avantageuse pour les femmes. Nous définirons le sexisme bienveillant en tant qu’idéologie traditionnelle décrivant les femmes comme sociables et incompétentes (Fiske, Cuddy, Glick, & Xu, 2002), idée reflétée dans le titre de cette thèse : sois belle et tais-toi. Le sexisme bienveillant sera donc présenté comme un véritable processus de maintien des inégalités sociales entre les genres se basant sur un paradoxe : il semble valoriser les femmes, mais les défavorise pourtant dans leur position sociale. Dans les chapitres suivants, nous investiguerons deux grandes questions. Premièrement, nous étudierons les mécanismes par lesquels le sexisme bienveillant est susceptible de contribuer au maintien de la subordination des femmes dans le milieu professionnel (Chapitres 3 à 6). Dans un second temps, nous nous demanderons par quels processus le sexisme bienveillant est maintenu au sein des relations entre les genres (Chapitre 7). Pour répondre à notre première question, nous testerons l’hypothèse selon laquelle le sexisme bienveillant, en milieu professionnel, induirait chez les femmes une internalisation mais aussi une confirmation comportementale des croyances stéréotypiques les décrivant comme sociables et incompétentes. Le Chapitre 3 s’intéressera à l’impact du sexisme bienveillant sur la dimension stéréotypique de sociabilité. Dans un premier temps, nous observerons, au travers d’une tâche de mémoire autobiographique, l’impact de l’activation du sexisme bienveillant sur le concept de soi des femmes en termes de traits positifs liés à la sociabilité (Etude 1). Ensuite, nous testerons l'idée que l’adhésion personnelle des femmes au sexisme bienveillant les conduirait à privilégier des stratégies de promotion de soi mettant en évidence des traits positifs liés à la dimension de sociabilité et nous en observerons les conséquences sur leur orientation professionnelle (Etude 2). Dans le Chapitre 4, nous considérerons l’impact du sexisme bienveillant sur la dimension stéréotypique de compétence. Nous verrons si l’exposition au sexisme bienveillant en milieu professionnel déplace le concept de soi des femmes vers l’incompétence, ce que nous opérationnaliserons par une mesure de pensées intrusives et par une tâche de mémoire autobiographique. Nous nous intéresserons, par ailleurs, à l’impact du sexisme bienveillant sur la suppression de pensées intrusives et sur les performances cognitives des femmes grâce au Reading Span Test (Daneman et Carpenter, 1980). Dans les Chapitres 5-6, nous utiliserons des mesures plus implicites pour évaluer les conséquences engendrées par l’exposition au sexisme bienveillant en milieu professionnel. Dans le Chapitre 5, nous utiliserons une tâche de Stroop (MacLeod, 1991) nous permettant d’étudier les fonctions exécutives des femmes soumises au sexisme bienveillant. Par ailleurs, l’utilisation d’une tâche de Stroop modifiée approfondira l’étude du contenu des pensées intrusives induites par l’exposition au sexisme bienveillant. Nous observerons notamment si le sexisme bienveillant active simultanément, dans l’esprit des femmes, des pensées intrusives liées à la sociabilité et à l’incompétence, regroupant ainsi les hypothèses de nos chapitres 3 et 4. Dans le Chapitre 6, nous utiliserons le dispositif de l’Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle (IRMf) afin d’étudier les substrats neuronaux impliqués par l’exposition au sexisme bienveillant en milieu professionnel. Plus exactement, nous nous focaliserons sur les aires cérébrales associées au contrôle mental (i.e., cortex préfrontal dorsolateral et cortex cingulaire antérieur). Le Chapitre 7 nous permettra d’investiguer notre seconde question : comment le sexisme bienveillant est-il maintenu au sein des relations entre les genres ? Au travers de cinq études, nous envisagerons un mécanisme susceptible de participer à ce maintien: la prescription de comportements paternalistes faite aux hommes (ex. les hommes doivent se montrer protecteurs envers les femmes). Nous considérerons également la prescription de comportements égalitaristes faite aux hommes (Etudes 1 à 3). Au travers de ce chapitre, nous prendrons en compte une variable contextuelle qui est la sphère (romantique ou professionnelle) dans laquelle s’expriment les comportements des hommes (Etudes 1 à 5). Par ailleurs, nous nous intéresserons à la façon dont ces comportements sont interprétés en fonction du contexte considéré (Etude 4) et le rôle que joue le niveau personnel d’adhésion des femmes aux idéologies sexistes bienveillantes sur leur prescription (Etude 5). Le Chapitre 8 consistera en un chapitre de discussion générale et de conclusions. Nous y présenterons des données supplémentaires récoltées au cours de cette thèse, mettrons en évidence les forces et faiblesses de notre travail ainsi que certaines explications alternatives. Nous envisagerons également différentes pistes de recherche pour les explorations futures. [less ▲]

Detailed reference viewed: 55 (8 ULg)
Peer Reviewed
See detailGentlemen, Bring out Your Wallet, It’s Time to Pay: Benevolent Sexism and Women’s Economic Behaviour
Silvestre, Aude ULg; Sarlet, Marie ULg; Dardenne, Benoît ULg

Conference (2012, May 11)

Some women want to be flattered, cherished and protected by men more than others. We tested the hypothesis that this belief, that is, the personal endorsement of Benevolent Sexism (BS) as well as the ... [more ▼]

Some women want to be flattered, cherished and protected by men more than others. We tested the hypothesis that this belief, that is, the personal endorsement of Benevolent Sexism (BS) as well as the perceived BS of the men, would lead women to take economic decisions which fit traditional gender roles depicting men as women’s financial providers. In Study 1 (Ultimatum Game) and after answering to a BS scale, female participants were proposed fair, quite fair, and very unfair financial offers made by 39 male's faces that varied in perceived BS. When the financial proposition contradicted their beliefs about men as providers (when the offers were very unfair), more offers were rejected by high BS individuals and for high BS faces compared to their low BS counterparts. However, when the financial propositions were more fair, more offers were accepted by high BS individuals and for high BS faces. In Study 2 (Dictator Game), women high (vs. low) in BS propose more unfair offers to men. Moreover, women propose more unfair offers to men with high (vs. low) BS facial characteristics. Economic decisions are shaped by interpersonal as well as individual beliefs about how gender relationships ought to be. [less ▲]

Detailed reference viewed: 92 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPrescription of protective paternalism for men in romantic and work contexts
Sarlet, Marie ULg; Dumont muriel; Delacollette Nathalie et al

in Psychology of Women Quarterly (2012), 36

Behavioral prescription specifies how people ought to act. Five studies investigated prescription for men of protective paternalism, a particular form of benevolent sexism, depending on contextual and ... [more ▼]

Behavioral prescription specifies how people ought to act. Five studies investigated prescription for men of protective paternalism, a particular form of benevolent sexism, depending on contextual and individual factors. In Studies 1 and 2, female participants prescribed for men more protective paternalistic behavior toward women in a romantic than in a work context. In Study 3, male participants prescribed the same level of protective paternalistic behavior as female participants did. Conversely, more gender egalitarianism was prescribed for men in a work than in a romantic context (Studies 1–3). In Study 4, the same protective paternalistic behavior was labeled as intimacy in a romantic context but was identified to the same extent as intimacy and as sexism in a work context. In Study 5, female participants’ benevolent sexist beliefs predicted their prescription of protective paternalistic behavior for men in both contexts. These studies demonstrated that prescription of protective paternalism for men is a complex phenomenon because it depends on contextual as well as individual variables. These findings need to be added to the list of factors explaining how this particular form of sexism is maintained within gender relationships and how it contributes to women’s subordination. [less ▲]

Detailed reference viewed: 35 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe sexisme bienveillant comme processus de maintien des inégalités sociales entre les genres
Sarlet, Marie ULg; Dardenne, Benoît ULg

in Année Psychologique (L') (2012), 112

L’idée que le sexisme puisse s’exprimer sous forme de bienveillance peut paraître surprenante. En effet, la représentation que nous avons habituellement d’une personne sexiste est celle d’un homme aux ... [more ▼]

L’idée que le sexisme puisse s’exprimer sous forme de bienveillance peut paraître surprenante. En effet, la représentation que nous avons habituellement d’une personne sexiste est celle d’un homme aux attitudes clairement hostiles à l’égard des femmes. Le but de cette revue de littérature est de mettre en évidence une forme plus subtile de sexisme, le sexisme bienveillant, qui renvoie à des attitudes sexistes subjectivement positives, teintées de galanterie et de condescendance. Plus précisément, ce travail insiste sur la nécessité de prendre en compte cette forme insidieuse de sexisme dans la compréhension des relations entre les genres et de la considérer comme un véritable processus de maintien des inégalités sociales entre les hommes et les femmes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 205 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMood and positive testing in social interaction
Dardenne, Benoît ULg; Dumont, Muriel ULg; Sarlet, Marie ULg et al

in European Journal of Social Psychology (2011), 41

Detailed reference viewed: 92 (32 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailBe Too Kind to a Woman, She’ll Feel Incompetent: Benevolent Sexism Shifts Self-construal and Autobiographical Memories Toward Incompetence
Dumont, Muriel ULg; Sarlet, Marie ULg; Dardenne, Benoît ULg

in Sex Roles (2010), 62

The present study investigated how benevolent (BS) and hostile sexism (HS) shift women’s self-construal and autobiographical memory. Belgian undergraduates (only women, N=45, mean age=21.8) were ... [more ▼]

The present study investigated how benevolent (BS) and hostile sexism (HS) shift women’s self-construal and autobiographical memory. Belgian undergraduates (only women, N=45, mean age=21.8) were confronted either by BS, HS or neutral comments in the context of a job interview. After performing a cognitive task, participants reported the intrusive thoughts that came to their mind during the task. Later, autobiographical memory for self-incompetence was assessed. Performance response latencies were slower after BS than HS. Also, BS generated more disturbing mental intrusions related to the idea of being incompetent than HS. Autobiographical memory similarly indicated greater access for incompetence after BS. Although HS was more aggressive in tone, it did not shift women’s self-construal and autobiographical memories toward incompetence. [less ▲]

Detailed reference viewed: 251 (36 ULg)
See detailTourismes et diversités. Facteurs de développement?
Sarlet, Marie ULg; Manço, Altai

Book published by L'Harmattan (2008)

L’enjeu est de sonder les relations entre le tourisme – sous ses nombreux aspects – la valorisation de la diversité et le développement : envisager l’industrie du tourisme en tant que terrain possible ... [more ▼]

L’enjeu est de sonder les relations entre le tourisme – sous ses nombreux aspects – la valorisation de la diversité et le développement : envisager l’industrie du tourisme en tant que terrain possible pour un développement partagé entre diverses régions du globe et une opportunité d’insertion professionnelle, notamment, pour la population immigrée en Europe. A quelles conditions, par quelles pratiques ? La première partie du livre s’interroge ainsi sur le « tourisme alternatif » comme espace de valorisation des compétences interculturelles des migrants. La deuxième partie est consacrée à la présentation d’une entreprise de tourisme solidaire et interculturel développant ses activités en Belgique, en Grèce et dans divers pays de l’Afrique. Un copieux chapitre s’enchaîne, ensuite, sur les relations touristiques entre Turquie et Europe : la consommation touristique des communautés immigrées dans leur pays d’origine, l’installation de pensionnés européens dans les villégiatures turques, le fonctionnement des agences immobilières turques de Bruxelles et de Turquie, enfin, le cas des travailleurs migrants dans le secteur du tourisme turc. La dernière partie de l’ouvrage présente une réflexion en contrepoint sur le triangle enchanteur « tourisme–diversités–développement interculturel » … [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (4 ULg)