References of "Royer, Antoine"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailBulletin agrométéorologique - Situation au 1er septembre 2010
Tychon, Bernard ULg; Djaby, Bakary ULg; Denis, Antoine ULg et al

in Bulletin Agrométéorologique (2010), 8(4), 1-4

La période d’avril à août 2010 fut marquée par une forte alternance de périodes sèches et humides avec des épisodes froids succédant à des vagues de chaleur. La période sèche de mi-juin à mi-juillet fut ... [more ▼]

La période d’avril à août 2010 fut marquée par une forte alternance de périodes sèches et humides avec des épisodes froids succédant à des vagues de chaleur. La période sèche de mi-juin à mi-juillet fut particulièrement remarquable et la fin de cette période s’est accompagnée de températures très élevées accentuant encore les besoins en eau des plantes. Les cultures à système racinaire superficiel ou situées dans des terrains peu profond ont largement souffert de cette période. Cependant le mois d’août très pluvieux a permis à la plupart des cultures de printemps de récupérer leur retard de croissance. Les rendements prévus par nos modèles sont bons pour les cultures de betterave sucrière, pomme de terre et maïs. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (3 ULg)
Full Text
See detailBulletin agrométéorologique - Situation au 30 juin 2010
Tychon, Bernard ULg; Djaby, Bakary ULg; Denis, Antoine ULg et al

in Bulletin Agrométéorologique (2010), 8(2), 1-6

A la fin du mois de juin, les conditions météorologiques peuvent être qualifiées de globalement bonnes sur la plus grande partie du territoire belge. De bons rendements sont annoncés sans toutefois ... [more ▼]

A la fin du mois de juin, les conditions météorologiques peuvent être qualifiées de globalement bonnes sur la plus grande partie du territoire belge. De bons rendements sont annoncés sans toutefois atteindre les rendements exceptionnels comme ceux du blé de l’an dernier. Les analyses spatiales dérivées de la télédétection confirment cette tendance favorable tout en indiquant une hétérogénéité importante dans certaines régions du pays qui peut être mise sur le compte de précipitations orageuses localisées. Les conditions climatiques des prochaines semaines seront déterminantes pour conserver tous les bons potentiels de rendement des cultures et éviter que la situation ne se dégrade pour les zones à plus faible potentiel. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (3 ULg)
Full Text
See detailBulletin agrométéorologique - Situation au 30 avril 2010
Tychon, Bernard ULg; Djaby, Bakary ULg; Denis, Antoine ULg et al

in Bulletin Agrométéorologique (2010), 8(1), 1-4

La période hivernale fut caractérisée par des températures inférieures aux moyennes des 20 dernières années. L’hiver fut également marqué par d’abondantes chutes de neige. Les sommes de températures ... [more ▼]

La période hivernale fut caractérisée par des températures inférieures aux moyennes des 20 dernières années. L’hiver fut également marqué par d’abondantes chutes de neige. Les sommes de températures calculées depuis le début du mois de janvier sont inférieures d’environ 170 degrés.jours par rapport à la situation moyenne, ce qui signifie un retard moyen des cultures d’une bonne semaine, voire davantage. Les images satellites montrent cependant que ce retard calculé à partir du cumul de températures serait en grande partie rattrapé fin avril. En dehors du retard phénologique calculé par une de nos deux méthodes, aucun autre élément agrométéorologique important n’est à signaler. Aucune prévision de rendement n’est faite à ce stade. [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (0 ULg)
Full Text
See detailBulletin agrométéorologique - Situation au 31 août 2009
Tychon, Bernard ULg; Scohy, Laureline; Denis, Antoine ULg et al

in Bulletin Agrométéorologique (2009), 7(3), 1-4

Les conditions atmosphériques de juillet et août ont permis aux cultures d’hiver de boucler leurs cycles dans d’excellentes conditions. Pour les cultures de printemps par contre, le mois d’août chaud et ... [more ▼]

Les conditions atmosphériques de juillet et août ont permis aux cultures d’hiver de boucler leurs cycles dans d’excellentes conditions. Pour les cultures de printemps par contre, le mois d’août chaud et sec aura pu accélérer la sénescence et créer ça et là des stress hydriques en particulier pour le maïs et la pomme de terre qui sont plus sensibles à la sécheresse que la betterave. Les rendements prédits pour la pomme de terre sont en-dessous de la moyenne, ils sont proches de la moyenne pour le maïs tandis qu’ils sont largement supérieurs pour la betterave. Des différences parfois importantes sont simulées entre les différentes régions agricoles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 9 (1 ULg)
Full Text
See detailBulletin agrométéorologique - Situation au 21 juin 2009
Tychon, Bernard ULg; Scohy, Laureline; Denis, Antoine ULg et al

in Bulletin Agrométéorologique (2009), 7(2), 1-5

Depuis le dernier bulletin publié fin avril, les conditions météorologiques ont été fort proches des normales avec toutefois quelques épisodes orageux qui ont pu causer ça et là des dégâts aux cultures ... [more ▼]

Depuis le dernier bulletin publié fin avril, les conditions météorologiques ont été fort proches des normales avec toutefois quelques épisodes orageux qui ont pu causer ça et là des dégâts aux cultures. La végétation semble avoir ralenti davantage sa croissance que ce qui s’observe d’habitude depuis dix ans, cela en particulier dans le Nord et le Nord-Ouest du pays, probablement en raison des conditions pluvieuses rencontrées dans ces zones. Cependant les prévisions de rendements à l’échelle nationale ne semblent pas être affectées. A l’exception du maïs, les rendements s’annoncent meilleurs que la moyenne des quatre dernières années. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Full Text
See detailBulletin agrométéorologique - Situation au 30 avril 2009
Tychon, Bernard ULg; Djaby, Bakary ULg; Denis, Antoine ULg et al

in Bulletin Agrométéorologique (2009), 7(1), 1-3

Alors que l’on pouvait craindre les conséquences de l’hiver froid que nous avons connu cette année, il apparaît, au niveau de nos indicateurs météorologiques et de nos indicateurs spatiaux dérivés de la ... [more ▼]

Alors que l’on pouvait craindre les conséquences de l’hiver froid que nous avons connu cette année, il apparaît, au niveau de nos indicateurs météorologiques et de nos indicateurs spatiaux dérivés de la télédétection, que les grandes cultures ont dans l’ensemble bien passé l’hiver et elles ont largement rattrapé le retard accumulé au cours des mois d’hiver et du tout début de printemps. Ceci se vérifie également sur le terrain où les stades phénologiques sont très proches de la situation normale. Aucune prévision de rendement n’est faite à ce stade. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (2 ULg)