References of "Rosiere, Charlotte"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailEvaluation des risques de compaction des sols en Région wallonne
Rosiere, Charlotte ULg; Verbrugge, Jean-Claude; Destain, Marie-France ULg

Poster (2010, November 24)

Le projet de directive européenne COM(2006)232 établit un cadre général pour la protection des sols. Le projet prévoit que les états membres identifient les zones susceptibles d’être touchées par des ... [more ▼]

Le projet de directive européenne COM(2006)232 établit un cadre général pour la protection des sols. Le projet prévoit que les états membres identifient les zones susceptibles d’être touchées par des processus de dégradation (érosion, compaction, salinisation, …) et qu’ils proposent des mesures afin de réduire les risques. La compaction peut affecter la macroporosité, les mouvements de l’eau et de l’air dans le sol, les mécanismes de croissance racinaire, le développement de la faune du sol. De ce fait, elle est donc souvent à l’origine d’une diminution du rendement des cultures. En Région wallonne, les machines destinées à la récolte de betteraves risquent d’engendrer une compaction du sol car elles sont souvent utilisées alors que le sol est humide et que les charges à l’essieu sont importantes. Les machines d’exploitation forestière présentent également des risques pour la compaction du sol. La contrainte de préconsolidation (Pc) est considérée comme la valeur à ne pas dépasser pour éviter que le sol subisse des dégâts difficilement réversibles. Si les contraintes appliquées sont supérieures à Pc, le sol garde un comportement élastique (état réversible) et il n’y a pas de modification dans l’organisation de la porosité du sol. Par contre, si les contraintes appliquées sont supérieures à Pc, le sol entre en plasticité et ses fonctions naturelles sont perturbées. Dans un premier temps, des cartes de sensibilité du sol à la compaction sont élaborées. Elles évaluent la contrainte de préconsolidation des sols de la Région wallonne, au moyen des fonctions de pédotransfert (FPT) de Lebert et Fleige (2003). L’impact des engins sur le sol est étudié au niveau du ‘subsoil’, sous la couche de labour, là où le sol ne peut pas être régénéré par des outils classiques de travail du sol. Les paramètres des FPT sont accessibles au sein de Aardewerk ou sont trouvés dans la littérature. Les valeurs de Pc sont classées selon 6 niveaux de sensibilité, à deux états hydriques différents. Dans un deuxième temps, la distribution des contraintes verticales générées par le passage d’engins ‘types’, caractérisés par les dimensions des pneus, la charge à l’essieu et la pression de gonflage, est calculée à l’aide du logiciel Soilflex. Les Pc du sol sont alors comparées aux contraintes verticales induites par les engins, pour aboutir à des cartes de risque de compaction. Celles-ci simulent 4 scénarios : deux teneurs en eau et deux types d’engins. Afin de valider ces deux types de cartes, des tests oedométriques destinés à mesurer Pc sont réalisés sur des sols agricoles et forestiers. Pour faciliter la démarche et calculer les FPT de Lebert et Fleige avec une plus faible incertitude, il serait utile que la CNSW comporte des données relatives aux fractions granulométriques, à la matière organique des sols, la cohésion, l’angle de frottement interne, la masse volumique apparente sèche de sol, … [less ▲]

Detailed reference viewed: 90 (25 ULg)
Full Text
See detailRisk assessment of soil compaction in Walloon Region (Belgium)
Rosiere, Charlotte ULg; Delvoie, Simon ULg; Charlier, Robert ULg et al

Poster (2010, May 07)

The proposed Soil Framework Directive COM(2006)232 requires Member States to identify areas at risk of erosion, decline in organic matter, salinisation, compaction, sealing and landslides, as well as to ... [more ▼]

The proposed Soil Framework Directive COM(2006)232 requires Member States to identify areas at risk of erosion, decline in organic matter, salinisation, compaction, sealing and landslides, as well as to set up an inventory of contaminated sites. The present project aims to identify the susceptibility to compaction of soils of the Walloon Region (Belgium) and to recommend good farming practices avoiding soil compaction as far as possible. Within this scope, the concept of precompression stress (Pc) (Horn and Fleige, 2003) was used. Pc is defined as the maximum major principal stress that a soil horizon can withstand against any applied external vertical stress. If applied stress is higher than Pc, the soil enters in a plastic state, not easily reversible. For a given soil, the intensity of soil compaction is mainly due to the applied load which depends on vehicle characteristics (axle load, tyre dimensions, tyre inflation pressure, and vehicle velocity). To determine soil precompression stress, pedotransfert functions of Lebert and Horn (1991) defined at two water suctions (pF 1.8 and 2.5) were used. Parameters required by these functions were found within several databases (Aardewerk and Digital Map of Walloon Soils) and literature. The validation of Pc was performed by measuring stress-strain relationships using automatic oedometers. Stresses of 15.6, 31, 3, 62.5, 125, 250, 500 and 1000 kPa were applied for 10 min each. In this study, the compaction due to beet harvesters was considered because the axle load can exceed 10 tons and these machines are often used during wet conditions. The compaction at two depth levels was considered: 30 and 50 cm. Compaction of topsoil was not taken into account because, under conventional tillage, the plough depth is lower than 25 cm. Before and after the passage of the machines, following measurements were performed: granulometry, density, soil moisture, pF curve, Atterberg limits, ... The software Soilflex (Keller et al., 2007) was used to estimate the distribution of the vertical stresses sigma z in the soil. Comparison was performed between sigma z and Pc. The following data simulated the passage of a beet harvester machine (mass: 23 580 kg; load: 18 000 kg) in a silty soil located in Hesbaye and classified as Aba (Sirjacobs et al., 2000). The passage of the machine would create a Pc of around 100 kPa at 30 cm depth, while the stress induced by the machine would reach 240 kPa. In the field borders, where more vehicle traffic was usually observed and where the soil was over consolidated, Pc would reach 180 kPa, while sigma z would be 220 kPa. In both cases, the risk of compaction created by the passage of the machine would be high. [less ▲]

Detailed reference viewed: 115 (22 ULg)