References of "Robyns de Schneidauer, Jérôme"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailImpact d'un cycle d'activités physiques en milieu professionnel sur le style de vie et le stress
Robyns de Schneidauer, Jérôme ULg; Etienne, Anne-Marie ULg; Pouillon, Mathieu et al

Poster (2012, May 23)

En termes de santé, la prévention du stress psychologique sur le lieu de travail devient un enjeu important. Outre ses bénéfices sur la santé générale, l’activité physique est considérée comme une ... [more ▼]

En termes de santé, la prévention du stress psychologique sur le lieu de travail devient un enjeu important. Outre ses bénéfices sur la santé générale, l’activité physique est considérée comme une stratégie de coping face au stress [Steptoe et al., 1989]. Afin de répondre au manque de temps souvent mis en avant par les employés, nous avons décidé de tester un programme d’activités physiques en entreprise. Le défi consistait à élaborer un programme pouvant être réalisé n’importe où, sans équipement spécifique et sans engendrer une sudation importante des participants. Cette étude avait pour but d’identifier l’impact de ce programme sur le stress psychologique (lié au travail) et sur les niveaux d’activité physique. Ce programme (2 x 45 min/semaines pendant 10 semaines) alliait exercices gymniques et jeux de team building. Des salariées (n=29) de l’ULg ont participé à ce programme quasi-expérimental de type « Switching Replication Design ». Elles ont répondu à trois reprises à un questionnaire (pré-test, post-test Groupe 1 et post-test Groupe 2) et à une interview individuelle (post-expérimentation). La méthode d’évaluation du stress s’est appuyée sur la Job Stress Scale [Spielberger et al., 1970], la Perceived Stress Scale [Cohen et al., 1983] et la Mesure de Stress Psychologique [Lemyre et al., 1990]. Nous avons constaté une diminution significative du stress lié au travail (-9.2%) et du stress général (-12,3%) et une augmentation du niveau d’activité physique. Le G1 maintient les changements pendant 3 mois après l’intervention. Après le programme, 6 sujets ont repris une activité physique régulière. D’autres effets ont été observés : une meilleure perception de la santé et une diminution des douleurs physiques perçues. Ce programme souligne l’importance de la détente au travail, de l’ambiance positive et de la relaxation dans les exercices proposés afin de diminuer le niveau de stress via l’activité physique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAvis des bénévoles impliqués dans le sport belge francophone au sujet de leur rôle. Etude pilote.
Robyns de Schneidauer, Jérôme ULg; Colina-Valdor, Xavier; Cloes, Marc ULg

Conference (2011, June 16)

Le sport représente la plus grande activité sociale en Europe. L'activité des 700.000 clubs sportifs des pays membres de l'Union européenne est en grande partie basée sur le travail bénévole de ses ... [more ▼]

Le sport représente la plus grande activité sociale en Europe. L'activité des 700.000 clubs sportifs des pays membres de l'Union européenne est en grande partie basée sur le travail bénévole de ses membres. Le bénévolat est reconnu comme l’une des caractéristiques spécifiques et essentielles des structures sportives européennes. Il faut souligner ici que le monde sportif est le plus grand utilisateur de travailleurs volontaires avec 35 % du bénévolat total. L’engagement et la qualité de travail des bénévoles sont souvent les clés de la réussite de tout club sportif. Ce qui motive une personne à être bénévole est complexe (Esmond,1997). Cependant, comprendre ces motivations profondes est suggéré par de nombreux auteurs comme étant un facteur primordial dans le recrutement, la sélection, le placement et la rétention des bénévoles au sein d’une organisation (Clary, Snyder & Ridge,1992 ; Cnaan & Goldberg-Glen,1991 ; Esmond,2001 ; McCurley & Lynch,1994 ; Vineyard,2001). Identifier les motivations de chaque bénévole permettrait au dirigeant de mieux cibler les tâches propres à chacun, assurant ainsi une plus grande satisfaction et un investissement plus long dans la durée (Slaughter,2002). Notre étude pilote vise, d’une part, à faire une mise au point sur les raisons principales qui poussent les bénévoles à s’engager dans ce type d’activité en Communauté Wallonie-Bruxelles et, d’autre part, de mieux cerner la propre opinion que les bénévoles ont de leur monde. Notre objectif final consiste à jeter les bases nécessaires pour effectuer une enquête à grande échelle. Un total de 224 questionnaires orientés sur le vécu de chaque bénévole a ainsi été collecté. Les réponses furent encodées sous formes de variables binaires, continues ou catégorielles. L’étude met en évidence 3 principales motivations au bénévolat sportif : (1) aider les autres (accord très élevé, 94% de réponses positives), (2) partager sa passion pour le sport (accord très élevé, 85% de réponses positives) et (3) se socialiser grâce au contact avec d’autres personnes (accord élevé, 71% de réponses positives). A partir de nos résultats, chaque sujet consacrerait en moyenne 8,8h par semaine au bénévolat. Au vu des études menées dans le monde du bénévolat et des résultats de notre étude pilote, il semblerait opportun de s’intéresser encore davantage aux bénévoles et à leurs difficultés, de comprendre la diversité des contextes dans lesquels ils évoluent. Nous proposons, enfin, de les impliquer dans le développement de stratégies susceptibles de garantir la pérennité de leur action et de l’idéal qui les anime. [less ▲]

Detailed reference viewed: 114 (26 ULg)