References of "Piazza, Aurélie"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailEvaluer les connaissances et savoir-faire en matière de recherche d’informations scientifiques : comment faire avec de grands groupes d’étudiants en bachelier ?
Vandenput, Sandrina ULg; Crahay, Vinciane ULg; Piazza, Aurélie ULg et al

Conference (2016, March 01)

Au terme du cours consacré à la recherche d’informations scientifiques - au programme des bacheliers de la Faculté de Médecine vétérinaire et de la Faculté de Psychologie, Logopédie et des Sciences de ... [more ▼]

Au terme du cours consacré à la recherche d’informations scientifiques - au programme des bacheliers de la Faculté de Médecine vétérinaire et de la Faculté de Psychologie, Logopédie et des Sciences de l’Éducation (Université de Liège) - les étudiants doivent avoir une vue d’ensemble de la publication scientifique et être capables de (i) mener de manière autonome une recherche d’informations et (ii) de citer correctement leurs sources en respectant des normes bien précises lors de la rédaction de documents. L’évaluation de ce cours est contraignante car il s’agit de cohortes d’étudiants de plus en plus grandes (> 300 étudiants par cursus). Comment évaluer les connaissances ainsi que les savoir-faire de grands groupes d’étudiants ? Jusqu’alors l’examen se composait de questions ouvertes et nécessitait que chaque étudiant ait à sa disposition un ordinateur connecté à Internet. Cette méthode requérait une logistique importante avant et pendant l’examen ainsi que des semaines de correction. Plusieurs alternatives à cette évaluation ont alors été envisagées : travail individuel, travail de groupe, questionnaire à choix multiple… mais elles ne répondaient pas aux exigences fixées par les compétences à évaluer. La piste retenue pour cette nouvelle année académique reste contraignante du point de vue organisationnel (ordinateur pour chaque étudiant) mais permet une correction standardisée, automatisée, fiable et rapide. En effet, le questionnaire combine désormais des questions à choix multiple (QCM ; jusqu’à 9 propositions de réponses) et des questions à choix large (QCL ; jusqu’à 999 propositions). Le QCL présente l’avantage d’être proche de l’évaluation à l’aide de questions ouvertes sans les désavantages de la correction. Nous proposons de présenter ce dispositif évaluatif ainsi que ses avantages et inconvénients par rapport à d’autres méthodes d’évaluation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 45 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInformation behaviour of French-speaking speech–language therapists in Belgium: results of a questionnaire survey
Durieux, Nancy ULg; Pasleau, Françoise ULg; Piazza, Aurélie ULg et al

in Health Information and Libraries Journal (2016), 33

BACKGROUND: Speech–language therapists (SLTs) are encouraged to implement evidence-based practice (EBP). Nevertheless, EBP use by practitioners can be questioned. OBJECTIVES: The objective of this study ... [more ▼]

BACKGROUND: Speech–language therapists (SLTs) are encouraged to implement evidence-based practice (EBP). Nevertheless, EBP use by practitioners can be questioned. OBJECTIVES: The objective of this study was to explore Belgian French-speaking SLTs’ information behaviour and their awareness of EBP. The collected data allow one to determine how far they have embraced this approach. METHODS: The two Belgian French-speaking SLT professional associations promoted an online questionnaire survey by email. Additionally, clinical supervisors of students were asked to participate. In March 2012, 2068 emails were sent. RESULTS: The participation rate was at least 20% (n = 415). The reported information needs mainly concerned treatment or diagnosis. Most of the time, to attempt to fulfil their information needs, SLTs relied on their own resources (personal experience and libraries) and on colleagues in the workplace. When they searched on the Internet, they preferred to use a general search engine rather than a specialised bibliographic database. Barriers to obtaining scientific information are highlighted. Only 12% of the respondents had already heard about EBP. CONCLUSION: This study provides the first overview of the information behaviour of SLTs working in the French community of Belgium. Several recommendations are suggested for SLTs and librarians. [less ▲]

Detailed reference viewed: 65 (27 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailQuelques conditions d’efficience inhérentes au transfert de technologie docimologique vers le sud
Detroz, Pascal ULg; Bruyninckx, Marielle; Cauchie, Dimitri et al

Conference (2014, May 20)

Le Système Méthodologique d’Aide à la Réalisation de Tests de l’ULg a pour mission principale d’aider les enseignants à évaluer leurs étudiants. Pour ce faire, nous avons développé des outils ... [more ▼]

Le Système Méthodologique d’Aide à la Réalisation de Tests de l’ULg a pour mission principale d’aider les enseignants à évaluer leurs étudiants. Pour ce faire, nous avons développé des outils méthodologiques et logistiques. L’un de nos outils, TVI (Traitement Via Internet), propose une démarche qualité pour la correction des QCM auxquelles les étudiants ont répondu sur des feuilles de lecture optique de marques. Riche d’environ une vingtaine de contrôles qualité et garantissant la traçabilité des opérations de correction effectuées, cette démarche assure à l’étudiant que le feed-back électronique qu’il obtient de manière automatique est fiable et basé sur ses performances réelles. Nous avons pu relever que ces contrôles permettaient d’améliorer la qualité de plus de 40 % des tests corrigés par nos soins (Crahay, Piazza, Leduc et Detroz, 2013). Cette technologie, et la démarche qui la sous-tend, ont fait l’objet d’un transfert d’expertise dans deux universités situées dans des pays du sud, la Bolivie et le Vietnam. Nous considérons ces deux expériences comme autant d’analyses de cas à partir desquelles il est intéressant d’observer les conditions d’efficacité d’un tel transfert. Ces deux expériences se sont effectivement passées dans deux écologies très différentes l’une de l’autre qui sont, par ailleurs, assez éloignées de la nôtre. Dans le cadre de cette communication, nous proposons de nous pencher sur les éléments contextuels - les besoins réels de nos partenaires, leurs contraintes locales, le type de soutien qu’ils sollicitent de notre part, la temporalité du projet, les aspects techniques et scientifiques mis en avant, le type de partenariat ... - et d’en inférer quelques critères d’efficience concernant les transferts de technologie. Nous confronterons alors ces critères spécifiques aux bonnes pratiques dégagées par le service de Service de Développement humain et traitement des données, par ailleurs partenaire du projet bolivien, durant ses nombreuses collaborations nord-sud. [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPourquoi les enseignants sous exploitent- ils les potentialités du système de feedbacks ?
Crahay, Vinciane ULg; Piazza, Aurélie ULg; Leduc, Laurent ULg et al

Conference (2013, October 22)

En un peu moins de 20 ans, le concept de réflexivité (Schön, 1994) a acquis une telle portée heuristique, qu’il est maintenant considéré comme étant l’un des moteurs principaux du développement ... [more ▼]

En un peu moins de 20 ans, le concept de réflexivité (Schön, 1994) a acquis une telle portée heuristique, qu’il est maintenant considéré comme étant l’un des moteurs principaux du développement professionnel des enseignants (Charlier, 2000). La mise en application de ce concept offre également un matériau riche et utile au chercheur qui essaie de comprendre le fonctionnement cognitif des enseignants. En effet, comme le souligne Perrenoud (2001), la réflexivité implique le fait de penser l’action professionnelle au plus près, y compris dans ses composantes les moins visibles : la réflexion, avant, pendant et après l’action (p. 45). En ce sens, elle rend cette action plus visible, elle en améliore la lecture. Même si les domaines de la pédagogie et ceux de l’organisation s’échangent les concepts sans trop de difficultés (le concept de compétence en est un bel exemple), et malgré le fait que la notion d’organisation apprenante (Argvris et al., 1978) ait aujourd’hui rejoint le sens commun, on parle assez peu de réflexivité institutionnelle. Or, la pratique réflexive, non plus abordée en termes individualisants, mais bien portée au niveau d’une organisation, nous semble porteuse d’intérêt. Pour l’organisation, certes, qui y trouve une opportunité d’évolution, mais également pour la communauté, notamment scientifique, qui peut ainsi mieux comprendre les rouages de celle-ci. C’est dans cette perspective que nous avons écrit ce document. Nous proposons d’y présenter une réflexion, praxéologique et réflexive, sur les actions du Système d’Aide à la Réalisation de Tests (SMART) de l’Université de Liège. Celle-ci nous semble intéressante à plus d’un titre. D’une part, la nature même du SMART nous semble mériter une certaine attention. En effet, celui-ci peut se définir comme un centre docimologique dont la vocation essentielle est d’aider les enseignants de l’ULg à concevoir, administrer et piloter les évaluations qu’ils proposent à leurs étudiants. A notre connaissance, une telle structure est peu fréquente à l’Université, le conseil docimologique étant le plus souvent le parent pauvre du conseil pédagogique dans lequel il se retrouve souvent noyé. D’autre part, le SMART est une organisation qui fonctionne depuis plus d’une quinzaine d’années. Cela nous donne un certain recul par rapport à la manière d’aborder notre métier de conseiller docimologique. Cela nous permet également d’avoir un avis critique sur les évolutions des pratiques d’évaluation au sein de notre établissement et, sans doute, au sein des établissements universitaires en général. Ajoutons également que nous avons nourri, dès l’origine, l’ambition de recueillir quelques indicateurs, certes frustes mais bien réels, de notre fonctionnement. Selon nous, ceux-ci donnent incontestablement du corps à notre analyse. Ce papier est donc un peu hybride. Entre présentation de dispositif, retour d’expérience et analyse de cas, il a pour ambition, sur base d’une analyse réflexive de 15 ans d’actions, de dégager les lignes de forces et de faiblesses de notre accompagnement docimologique. Il a aussi pour ambition d’éclairer une face souvent dans l’ombre de l’activité des enseignants universitaires, à savoir les modalités d’évaluation (Romainvile, 2006). [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (3 ULg)
Full Text
See detailPrincipes et Méthodes d'évaluation
Detroz, Pascal ULg; Crahay, Vinciane ULg; Piazza, Aurélie ULg

Conference given outside the academic context (2011)

Detailed reference viewed: 49 (22 ULg)
Full Text
See detailGaydar : Les homosexuels ont-ils une aptitude à se reconnaître entre eux? Influence des indices visuels statiques, des stéréotypes et du niveau d'homophobie
Piazza, Aurélie ULg

Master's dissertation (2007)

Au travers de ce mémoire, nous avons tenté de voir si les homosexuels arrivaient à se reconnaître entre eux, sur base d'indices visuels statiques, mieux que ne le feraient les hétérosexuels. Nous avons ... [more ▼]

Au travers de ce mémoire, nous avons tenté de voir si les homosexuels arrivaient à se reconnaître entre eux, sur base d'indices visuels statiques, mieux que ne le feraient les hétérosexuels. Nous avons également étudié les caractéristiques faciales utilisées par les juges pour dire d'une personne qu'elle est homosexuelle et avons étudié l'influence des stéréotypes de masculinité/féminité et d'attractivité dans l'émission d'un jugement d'orientation sexuelle. Enfin, nous avons essayé de savoir si le niveau d'homophobie avait un impact sur le taux de reconnaissance de celle-ci. [less ▲]

Detailed reference viewed: 57 (12 ULg)