References of "Orianne, Jean-François"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailRitournelles et territoires professionnels. Le cas des conseillers emploi
Orianne, Jean-François ULg

in Langage et Société (2015)

L’objectif de ce texte est d’utiliser le concept de ritournelle pour analyser la formation d’un groupe professionnel dans le champ des politiques d’emploi en Belgique : les conseillers emploi du FOREM ... [more ▼]

L’objectif de ce texte est d’utiliser le concept de ritournelle pour analyser la formation d’un groupe professionnel dans le champ des politiques d’emploi en Belgique : les conseillers emploi du FOREM. L’auteur commence par définir et opérationnaliser le concept, emprunté à Deleuze et Guattari, en suivant les apports des théories de la communication réflexive. Il esquisse brièvement le contexte politique et institutionnel au sein duquel le groupe professionnel apparaît. Ensuite, il analyse trois ritournelles professionnelles, trois procédés de territorialisation des identités professionnelles des conseillers emploi. Il précise, en conclusion, la complémentarité du concept de ritournelle avec celui de rhétorique professionnelle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (1 ULg)
See detailAnalyse du métier de facilitateur et de son rôle dans la diffusion de normes d’emploi : le cas d’un bureau de chômage belge
Orianne, Jean-François ULg; Beuker, Laura ULg

Conference (2014, June)

En 2004, suite aux injonctions européennes en matière d’activation impulsées par les lignes directrices de 2003-2005, la Belgique met en place le PAC (ou Plan d’Accompagnement des chômeurs). Cette ... [more ▼]

En 2004, suite aux injonctions européennes en matière d’activation impulsées par les lignes directrices de 2003-2005, la Belgique met en place le PAC (ou Plan d’Accompagnement des chômeurs). Cette importante réforme prévoit – notamment – la mise en place de la procédure d’activation du comportement de recherche d’emploi par l’Office National de l’Emploi (Ou l’ONEm). Désormais, des agents sont spécifiquement dédiés à l’évaluation des efforts menés par les demandeurs d’emploi (ou DE) pour s’insérer sur le marché du travail : ce sont les facilitateurs. Si la procédure d’évaluation est officiellement définie, la décision, quant à elle, est bel et bien fonction de l’agent, qui doit interpréter le cadre réglementaire général à l’aune de la situation singulière du demandeur d’emploi. À l’aide d’une étude de cas réalisée au sein d’un bureau de chômage situé en Belgique francophone, nous allons tenter d’ouvrir la « boîte noire » du jugement des facilitateurs. À partir d’une approche qualitative cumulant des entretiens semi-directifs et de l’observation d’interactions entre facilitateurs et demandeurs d’emploi, nous montrerons que la décision des facilitateurs n’est ni arbitraire, ni déterminée. Elle est, au contraire, le fruit de la mobilisation d’une multitude d’appuis conventionnels dans l’action (Dodier, 1993). En outre, dans la lignée des travaux de Benarrosh (2000 ; 2006 ; 2012) nous démontrerons que ces agents sont des « pourvoyeurs » de normes institutionnelles précises à destination des demandeurs d’emploi. [less ▲]

Detailed reference viewed: 16 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detail« La flexicurité : une politique des idées ? Regards croisés d’acteurs institutionnels belges en 2013 »
Beuker, Laura ULg; Gérard, Julie ULg; Orianne, Jean-François ULg

Conference (2014, May)

Cette communication porte sur la traduction, en Belgique, d’une politique européenne de l’emploi – la flexicurité – par différents acteurs institutionnels. À partir d’une analyse documentaire et d’une ... [more ▼]

Cette communication porte sur la traduction, en Belgique, d’une politique européenne de l’emploi – la flexicurité – par différents acteurs institutionnels. À partir d’une analyse documentaire et d’une vingtaine d’entretiens semi-directifs, nous étudierons la manière dont ces acteurs s’approprient et interprètent la flexicurité. Nous nous appuierons principalement sur les apports récents de la sociologie de l’action publique, en particulier l’approche cognitive des politiques publiques (Surel, 2000 ; Muller et Surel, 1998) et l’européanisation des politiques d’emploi (Palier et Surel, 2007 ; 2010). Nous montrerons que cette appropriation a donné lieu, en Belgique, à une transformation de sens conféré à la sécurité, celle-ci étant dorénavant substitué à celui de la flexibilité. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailChoisir des cas exemplaires. La Strategic litigation face aux discriminations
Lejeune, Aude ULg; Orianne, Jean-François ULg

in Déviance et Société (2014)

Strategic litigation is one of the methods used by equal opportunity agencies in Europe to promote rights. Looking at the organizational level, this article aims to show how and under which circumstances ... [more ▼]

Strategic litigation is one of the methods used by equal opportunity agencies in Europe to promote rights. Looking at the organizational level, this article aims to show how and under which circumstances strategic litigation is deemed relevant to fight employment discrimination in Belgium and on which grounds and arguments exemplary cases are chosen. The article also highlights possible changes in the mobilizations of courts and the judicial arena. [less ▲]

Detailed reference viewed: 64 (15 ULg)
See detailLe chargé de relations partenariales et ses clients : premières pistes d'analyse
Remy, Céline ULg; Orianne, Jean-François ULg

Conference (2012, July 05)

Depuis quelques années en Belgique, SPE et opérateurs privés de placement sont invités, à la demande des institutions européennes, à collaborer étroitement dans le cadre de « partenariats publics-privés » ... [more ▼]

Depuis quelques années en Belgique, SPE et opérateurs privés de placement sont invités, à la demande des institutions européennes, à collaborer étroitement dans le cadre de « partenariats publics-privés », suivant une logique de gestion mixte du marché de l’emploi. Ainsi, les SPE ont récemment développé une nouvelle ligne de services spécialisés dans la construction et la gestion de partenariats d’insertion et de formation. Au sein de ces nouveaux services, des « chargés de relations partenariales » ont pour mission de sélectionner des projets de collaboration et de suivre les actions réalisées, dans le cadre de ces projets, par les partenaires (privés et associatifs) en charge des demandeurs d’emploi. L’objectif de cette communication est de décrire les différentes manières dont se nouent et se développent ces relations partenariales. Plus précisément, nous nous centrerons sur les formes par lesquelles la confiance s’exprime dans les interactions entre chargés de relations partenariales et opérateurs d’insertion socioprofessionnelle. Nous nous appuierons sur une recherche de terrain menée conjointement dans deux services publics de l’emploi belges. Le matériau empirique se compose principalement d’entretiens semi-directifs de chargés de relations partenariales et d’opérateurs d’insertion, ainsi que de nombreuses observations d’interactions. Ces deux études de cas seront analysées à l’aune d’une sociologie de la confiance et de la sociologie des groupes professionnels. Nous tenterons de mettre en évidence les significations et usages multiples de la confiance comme autant d’éléments qui constituent et régulent les interactions entre le professionnel et son client. [less ▲]

Detailed reference viewed: 70 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailÉtude des médiations sur le marché du travail : l'apport de la nouvelle sociologie économique à l'économie des conventions.
Beuker, Laura ULg; Orianne, Jean-François ULg

Conference (2012, July 03)

Cette communication s’inscrit dans le cadre d’une recherche traitant des médiations sur le marché du travail, et plus précisément du rôle des intermédiaires dans la fluidification des appariements et la ... [more ▼]

Cette communication s’inscrit dans le cadre d’une recherche traitant des médiations sur le marché du travail, et plus précisément du rôle des intermédiaires dans la fluidification des appariements et la sécurisation des parcours professionnels. La nouvelle sociologie économique (NSE) et l’économie des conventions (EC) offrent des pistes intéressantes pour comprendre le fonctionnement de marchés concrets, comme celui du travail. Néanmoins, ces courants présentent tous deux des limites qu’une articulation théorique permettrait, selon nous, de dépasser. A la conception néoclassique d’un « marché autorégulateur », la NSE substitue une analyse des facteurs économiques, culturels et politiques qui contribuent à l’émergence d’une configuration particulière d’échange de biens et de services. Les théoriciens de l’EC quant à eux, portent un intérêt tout particulier pour l’analyse de l’activité de médiation sur le marché du travail et de la pluralité des modes d’évaluation des compétences. Cependant, l’EC ne cherche pas à expliquer l’émergence des conventions constitutives, considérées dans l’analyse comme variables indépendantes. En outre, l’EC présente une conception « sous-socialisée » des intermédiaires du marché du travail. Il nous semble que la NSE pourrait considérablement enrichir l’analyse des méditations à l’aide de notions clés telles que l’encastrement ou encore la construction sociale des activités économiques, restituant de la sorte au monde social toute son épaisseur. [less ▲]

Detailed reference viewed: 140 (30 ULg)