References of "Muteba Kalala, Damien"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailComportements et pratiques alimentaires à Kinshasa. Une approche basée sur le rapprochement des conditions de vie et des modes de consommation alimentaires des ménages
Muteba Kalala, Damien ULg; Ntoto, Roger; Lebailly, Philippe ULg

in Société Française d'Economie Rurale (Ed.) 7èmes Journées de Recherches en Sciences Sociales : actes du colloque (2013)

La présente étude part d’un constat selon lequel; des ménages se retrouvent dans une situation d’insécurité alimentaire lorsque leurs modes de vie et moyens d’existence ne sont pas adaptés et qu’ils n’ont ... [more ▼]

La présente étude part d’un constat selon lequel; des ménages se retrouvent dans une situation d’insécurité alimentaire lorsque leurs modes de vie et moyens d’existence ne sont pas adaptés et qu’ils n’ont pas la capacité de trouver un équilibre entre un ensemble de besoins. La demande alimentaire des ménages ne peut donc être analysée indépendamment de l’ensemble des moyens d’existence et conditions de vie des ménages: relations sociales, ressources disponibles, localisation géographique. Trois quartiers de la ville de Kinshasa ont été choisis en fonction de leur niveau présumé de richesse afin d’analyser les modes de consommation alimentaire des ménages. Il s’agit du quartier Résidentiel de la commune de Limete (quartier aisé), les quartiers 1 et 7 dans la commune de Ndjili (quartier moyen) et le quartier Mabulu dans la commune de Makala (quartier pauvre). Le suivi rapproché de 30 ménages a permis de mettre en évidence les liens entre les modes de vie et les modes de consommation alimentaire. S’agissant des modes de vie, il a été identifié que pour accéder à l'alimentation, les ménages ont développé deux stratégies: la diversification des sources des revenus et la diversification des pourvoyeurs de revenus. Le nombre de sources de revenu par ménage est respectivement de 4 dans les ménages moins aisés et de 2 dans les ménages moyens et dans les ménages aisés. Ce nombre tend à augmenter avec la détérioration des conditions de vie. Le revenu hebdomadaire des membres des ménages a été estimé à respectivement 602 USD quartier aisé, 181 USD dans le quartier moyen et 41 USD dans le quartier pauvre. S’agissant des modes de consommation alimentaire, l’étude a montré que :la part des dépenses des céréales tend à diminuer dans les ménages moins aisés. Les racines et tubercules présentent une tendance opposée à celle des céréales. Ce sont les ménages les moins aisés qui consacrent la part relative la plus importante des dépenses pour l’achat des racines et tubercules soit 27% des dépenses alimentaires. Les légumineuses semblent également avoir une grande importance relative chez les ménages les moins aisés. Les ménages achètent davantage de viandes que de poissons. Les fruits sont des produits dont la consommation est saisonnière. La consommation des oeufs sous-forme d’omelette préparée hors ménage est très prisée par les ménages les moins aisés. Dans les ménages aisés, le lait est plus consommé que le sucre, la tendance est inversée pour les moins aisés. La quantité d’aliments consommés/personne/jour a été estimée respectivement à 1 120 grammes dans les ménages aisés, 801 grammes dans les ménages moyens et 493 grammes dans les ménages moins aisés. Les apports énergétiques/personne/jour sont respectivement estimés à 2452 calories dans les ménages aisés, 1838 calories dans les ménages moyens et 1130 calories dans les ménages pauvres. Les apports protéiques/personnes/jour sont respectivement dans l’ordre de 100grammes dans les ménages aisés, 80grammes dans les ménages moyens et 50grammes dans les ménages pauvres. La consommation de protéine ne semble pas être largement déficitaire tant dans les ménages aisés que dans les ménages pauvres. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes enjeux de la sécurité alimentaire en RD Congo : approche par l'analyse de la consommation alimentaire des ménages kinois
Muteba Kalala, Damien ULg; Duquesne, Brigitte; Lebailly, Philippe ULg

in Brot, Jean (Ed.) XXVIèmes Journées scientifiques ATM "Crises et soutenabilité du développement" : 2-3-4 juin, BETA CNRS Université du Strasbourg (2011)

Afin d'appréhender la problématique de la sécurité alimentaire en République Démocratique du Congo, différents dispositifs de recherche ont été mis en place au départ d'un groupe de recherche ... [more ▼]

Afin d'appréhender la problématique de la sécurité alimentaire en République Démocratique du Congo, différents dispositifs de recherche ont été mis en place au départ d'un groupe de recherche interdisciplinaire en appui à la politique, financé par la coopération belge (DGCD/CUD) : Groupe de Recherche en Appui à la Politique pour l'Agriculture et l'Alimentation en Afrique (GRAP 3 A). Cet article présente l'un des axes de ce programme de recherche interuniversitaire mené conjointement avec des chercheurs de l'Université de Kinshasa : une approche de l'insécurité alimentaire et de stratégies d'une politique alimentaire durable à partir de l'étude de la consommation alimentaire des ménages de Kinshasa par différentes enquêtes qui se poursuivront au cours des quatre prochaines années. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCharacteristics of Urban Food Insecurity: The Case of Kinshasa
Lebailly, Philippe ULg; Muteba Kalala, Damien ULg

in African Review of Economics and Finance (2011), 3(1), 58-68

Feeding Kinshasa? How to ensure food security for millions of inhabitants who have to survive on low wages well below the poverty line? This is the daily challenge for a multitude of poor people in ... [more ▼]

Feeding Kinshasa? How to ensure food security for millions of inhabitants who have to survive on low wages well below the poverty line? This is the daily challenge for a multitude of poor people in Kinshasa! Some see this situation as an opportunity for strengthening local producers. In the Democratic Republic of Congo (DRC), the constraints affecting the agricultural economy mean it cannot supply the city of Kinshasa on the basis of predominantly local production but through food imports. In a context of crisis as experienced in the DRC, food is of strategic importance and the focus is essentially on quantity: households turn to cheaper products and high calorie intake at the expense of high-protein foods, leading to unbalanced diets. This imbalance is exacerbated by an influx of imported products, often of poor nutritional quality but at very competitive prices and responding to new eating habits of urban consumers. To understand the issue of food security in DRC, a country with high agricultural potential but 70% of whose population is affected by food insecurity, various research devices have been established by an interdisciplinary research group to support policy, funded by the Belgian Development Cooperation Department (DGDC / CUD): the Research Group Supporting the Policy for Food and Agriculture in Africa (GRAP 3A). This paper presents one of the main focuses of the inter-university research program conducted jointly with researchers from the University of Kinshasa: an approach to food insecurity and strategies for a sustainable food policy based on the study of household food consumption in Kinshasa carried out by various surveys. [less ▲]

Detailed reference viewed: 46 (15 ULg)