References of "Melard, François"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailFrom fair milk to fair enterprise: the consequences of an unexpected "bricolage"
Feyereisen, Marlène ULg; Melard, François ULg

in Outlook on Agriculture (2014), 43(3), 207-211

In recent years, the European Union and the Common Agricultural Policy have made considerable changes in policy related to the dairy sector. After two successive dairy crises in 2009 and 2012, the dairy ... [more ▼]

In recent years, the European Union and the Common Agricultural Policy have made considerable changes in policy related to the dairy sector. After two successive dairy crises in 2009 and 2012, the dairy sector in Belgium was weakened considerably. The Belgian fair-trade milk enterprise, Fairebel, was created by dairy farmers a few months after the 2009 European milk crisis, seeking to develop their alternative, supported, owned by and for traditional dairy farmers. This case study brings into question ‘fair trade’ as a concept and practice in terms of trade between enterprises in Europe, and the surprise effects of interaction when analysed at both European and regional scales. The study concludes that the best innovation processes are not necessarily radical, and that tinkering – or bricolage – is the path taken by many innovations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (2 ULg)
See detailThe exploration of environmental controversies for pedagogical purposes : How to learn again to slow down and hesitate ?
Melard, François ULg; Semal, Nathalie ULg; Denayer, Dorothée ULg

Scientific conference (2014, May 20)

The purpose the conference is double : First, To share with you the interest to work on those complex situations with students : How to turn scientific and technical uncertainties, complexity and the ... [more ▼]

The purpose the conference is double : First, To share with you the interest to work on those complex situations with students : How to turn scientific and technical uncertainties, complexity and the confrontation of contradictory points of view, into pedagogical resources ? How to learn from those apparent messy, intricate, convoluted and sometimes confused situations in order to shed lights on typical or new environmental dynamics. Second, To share with you our – now - 15 years of experience in conducting a seminar called « Integrated Exercices » that take place in our 1st year of Master in Environmental Sciences and Management. The Case study of the recurring Tubize floodings (Belgium) is used through out the conference in order to illustrate both points. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detail“Fairebel” fair milk: a multi-level innovation
Feyereisen, Marlène ULg; Melard, François ULg

Conference (2014, April)

The research focuses on the case study of the Belgian fair-trade milk “Fairebel”, which was created by dairy farmers a few months after the 2009 European milk crisis. This innovation is overseen by the ... [more ▼]

The research focuses on the case study of the Belgian fair-trade milk “Fairebel”, which was created by dairy farmers a few months after the 2009 European milk crisis. This innovation is overseen by the “Fair Milk” programme set up by the European Milk Board (EMB), a European organization of dairy farmers, which has established five fair-trade milk labels in European countries (Austria, the Netherlands, Belgium, Luxembourg, and France). At the Belgian level, the case study of the “Fairebel” project shows how the dairy system is institutionally, politically, and technically locked in. In such an irreversible system, the developers of “Fairebel” have had to use cunning and espouse some contradictions (even inconsistencies) in order to build their idea of fair-trade milk and to achieve its commercialization in the real world of commodities. Also, the “Fairebel” project is trying to increase the market power of dairy farmers and by-passes entirely the dairy industry in Belgium, which refused to support the project. For example, the developers of “Fairebel” stock up on the spot market and the Fairebel” milk cartons are produced and filled by the Luxembourg co-operative dairy Luxlait. On this level, the “Fairebel” project is more a “reorientation of trajectories” than a radical transition of the system: It uses internal resources of the main system to try to change some of its detrimental consequences, such as the prices paid to dairy farmers, without forcing through associated structural transitions. On the European level of the EMB, in which “Fairebel” participates, the transition of the system is radicalized by changing the character and the structure of the regime itself (e.g. CAP): reversal of the balance of power between dairy farmers and dairy processors, re-appropriation of the means of production by the farmers, and modification of the economic and trade rules of the dairy products (e.g., monitoring agency). Taken together, these two levels of this fair-milk innovation strengthen each other, so that the transition that “Fairebel” has inspired is more radical than it would seem when the Belgian level is considered alone. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe "Pragmatic Collective Interest" as the Product of Civic Deliberation: The Case of Pesticide Management in Belgium
Melard, François ULg; Mormont, Marc ULg

in Sustainability (2013), 5(5), 2233-2251

Through the issue of pesticide management in Belgium, this article offers an empirical and conceptual grasp on what Ulrich Beck called the second-order reflexive modernity; that which is exercised among ... [more ▼]

Through the issue of pesticide management in Belgium, this article offers an empirical and conceptual grasp on what Ulrich Beck called the second-order reflexive modernity; that which is exercised among citizens when they are confronted with threatening and uncertain situations. To achieve this, we use two case studies of two public policy instruments, which we offer to the public for discussion: food product labelling, and the modelling of toxic effects linked to pesticide use. To this end, we organised two focus groups designed to encourage discussion, composed of citizens/practitioners. The results obtained plead in favour of a collective deconstruction-reconstruction of these tools and can lead to what we propose calling a “pragmatic collective interest.” This “pragmatic collective interest” can take the form of a new set-up or new associations that enable the coexistence of conflicting propositions and points of view, and a suspension of efforts to hierarchize causes and required solutions. [less ▲]

Detailed reference viewed: 35 (8 ULg)
See detailLes « Exercices Intégrés » : Comment réapprendre à ralentir et à hésiter ?
Melard, François ULg

Scientific conference (2013, March 29)

Detailed reference viewed: 11 (1 ULg)
See detailDes êtres olfactifs aux molécules socialisées : vers une sociologie des possessions réciproques. Le cas des vigies à Mouscron (Belgique)
Melard, François ULg

Scientific conference (2013, February 07)

Nous partirons d'une étude de cas réalisé en Belgique dans la petite ville de Mouscron (à la frontière française). Face au danger que pose les pollutions olfactives engendrées par un zoning industriel ... [more ▼]

Nous partirons d'une étude de cas réalisé en Belgique dans la petite ville de Mouscron (à la frontière française). Face au danger que pose les pollutions olfactives engendrées par un zoning industriel, des riverains vont établir un réseau de vigies chargé de réaliser un monitoring des odeurs de leur environnement immédiat; et cela en partenariat avec un bureau d'étude (provenant d'une université belge) et une association environnementale locale. Nous nous intéresserons aux négociations qu'a encouru le protocole de prise de mesure dont le pari est de permettre d'objectiver des perceptions sensorielle subjectives A l’occasion de cette étude de cas nous aimerions faire vivre une hypothèse de type « écologique » de la perception et de la qualification/définition du problème par les participants à l’action (Tim Ingold, James Gibson). En effet, nous choisissons de donner du crédit aux perceptions des riverains et cela non pas seulement parce qu’ils agissent en tant qu’acteurs sociaux notamment via les plaintes), mais également parce qu’ils se caractérisent, agissent en tant qu’entités biologiques doués du sens de l’olfaction et que ce sens de l’olfaction est, avec les trois autres sens, un médiateur puissant de leurs présences et existences au monde. Partageant, en partie, le projet anthropologique d’Ingold, nous nous proposons – à partir de la situation vécue par des riverains transformés en vigies dans le monitoring olfactif de leur environnement malodorant – de comprendre le jeu réciproque qui existe entre deux types de systèmes, social et écologique et cela en explicitant ce que le dispositif d’objectivation des odeurs mis au point… fait faire (Agency). Parler de possession réciproque, c’est pointer du doigt l’interdépendance de logiques d’action (sociale et technique) face à des logiques de propagation (physico-chimique). [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
See detailPercevoir et objectiver la pollution de l’air. Une exploration historique et sociologique de ses « mesures » et de ses débordements
Melard, François ULg; Charvolin, Florian; Blavier, Géraldine et al

Report (2013)

Concertation is a recent addition to environmental issues, enabling the historical exploration of new avenues on compromise and incrementalism on the one hand and urban issues on the other. Tackling ... [more ▼]

Concertation is a recent addition to environmental issues, enabling the historical exploration of new avenues on compromise and incrementalism on the one hand and urban issues on the other. Tackling history with a close look at “concertation”, shades new light on urban metabolism in particular. It underlines connexions between metabolism and technical and organisational tools for its measure, its monitoring and its regulation. This is a good introductory focus on “administration”, proof administration as well as prevention and compensation in a spirit of general interest. Our hypothesis is that the issue of air quality is an epitome of the ambiguity by which “concertation” has been handled what concerns public policy conduct, in the way it relies upon “collegiality” of technical and associative actors. As a form of technical democracy, “collegiality” doesn’t pertain to a system officially involving citizen in decision making, although it assumes one figure or another of citizen to function. We will study this fictional citizen necessary to the accomplishment of “collegial” work in the air quality monitoring institutions, as evaluated against more spontaneous forms of “concertation” raised by local contests of industries, or garbage dump etc. After two years of archival and interviews’ work, we expect to produce a more articulated vision of “concertation” in technical environments, across different regions. We will study Rhone-Alps and Pas-de-Calais regions and we will pick examples in Belgium. An international conference, open to private sector will ensue in the third year along with academic publication. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (4 ULg)
See detailL'insoutenable légèreté de l'air : le cas de la gestion olfactive citoyenne de l'environnement
Melard, François ULg

Scientific conference (2012, November 19)

Detailed reference viewed: 15 (1 ULg)
See detailLa diplomatie des praticiens : pour une écologie des pratiques autour de la problématique de la coexistence des éoliennes et des Milans royaux.
Melard, François ULg; Stassart, Pierre M ULg

Scientific conference (2012, October 22)

Diagnostic : Si la production d’énergie est habituellement considérée dans sa dimension technique, la transition énergétique implique un nouveau contexte pour lequel sa décentralisation et sa ... [more ▼]

Diagnostic : Si la production d’énergie est habituellement considérée dans sa dimension technique, la transition énergétique implique un nouveau contexte pour lequel sa décentralisation et sa réappropriation par les citoyens deviennent un enjeu à la fois social, politique et économique. Un de ces enjeux est de savoir comment ces citoyens peuvent contribuer à la mise en œuvre de nouvelles relations au monde et à la nature tout en gardant ouvert de nouveaux possibles. Il apparaît ainsi que se développe depuis la fin du XXe siècle une grande diversité d’associations de riverains ou d’usagers pour lesquels produire des connaissances sur leur environnement et participer à sa gestion constitue une nouvelle exigence citoyenne. Certains auteurs proposent également de parler de « sciences citoyennes » (Charvolin 2007, Callon 2001) c’est-à-dire de pratiques de collaboration active et originale entre des citoyens porteurs de compétences et de savoirs locaux et des experts ou scientifiques afin de produire des questions, des méthodes et des résultats de recherche et d’intervention revendiqués comme plus durables (Stengers 1999). Nous argumenterons qu’à cet égard, l’art de la diplomatie peut être central pour l’émergence d’une gouvernance réflexive au sein de processus de transition qui se veulent durables. L’expérience positive en appui à la manifestation de cette diplomatie : Nous témoignerons de, et illustrerons, cette posture en rendant compte d’une expérience menée par un groupe de citoyens en Belgique (la coopérative « Lucéole » - Habay) dans leur tentative de produire de l’électricité localement et d’une manière durable. Dans un contexte hautement controversé pour lequel le développement éolien est habituellement opposé à la conservation des Milans royaux (Milvus milvus), la question de la coexistence ne peut être prise pour évidente. Elle sera au cœur d’un colloque international rassemblant des membres de la coopérative et des ornithologues amateurs et professionnels, et ayant pour objectif de faire le point sur deux sources d’incertitudes importantes : quel est l’état des connaissances sur la population des Milans et quelles sont les expériences de gestion de cette coexistence. Cette rencontre improbable a initié un processus de transformation où les points de vue et attitudes réciproques vont évoluer. Elle se cristallise dans la rédaction conjointe d'actes du colloque (Lucéole 2012) et se prolonge dans la reconnaissance par la fédération des coopératives citoyennes REScoop. Simultanément, l'issue de cette démarche collaborative demeure fragile, face aux exigences d'expertise "indépendante" qu’imposent l'étude d'incidence et son axiomatique de dissociation entre action et évaluation de l'action. La description de cette expérience sera l’occasion de présenter le dispositif organisationnel original mis au point par la coopérative et qui a permis la mise en œuvre de cette rencontre : le « groupe de compétence environnement » (Stassart 2008), que nous pouvons associer à ce que M. Callon appelle un dispositif d’accumulation primitive de connaissances en situation d’incertitude (Callon 1998). Cadre théorique : Nous décrivons et expliquons ce processus de transformation comme la manifestation d’un art de la diplomatie (Stengers 2006). Si la diplomatie est habituellement associée à l’art des arrangements superficiels ou des compromis faibles, la philosophe Isabelle Stengers développe une définition bien plus exigeante de la diplomatie : à savoir la tâche périlleuse qui conduit à prendre en compte des causes qui, si elles n’étaient pas respectées, peuvent conduire à la guerre. La manifestation empirique de cette posture a été possible par l’attachement conjoint au lieu (Mélard 2010) et à l’accord partagé autour de deux principes : explorer le problème collégialement (au lieu de devoir trancher la question), et de requérir des participants de ne pas agir en tant que stakeholders, mais en tant que praticiens, c’est-à-dire en tant que personnes s’exprimant au nom de leurs propres expériences. La description et la mise en discussion scientifique de cette posture doivent permettre de contribuer à la promotion d’une véritable écologie des pratiques et des savoirs appelés de ses vœux par I. Stengers et la philosophie pragmatiste. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (10 ULg)
Peer Reviewed
See detail“The Unbearable Lightness of Air” : a case of citizen’s management of odorous environment
Melard, François ULg

Conference (2012, October 18)

What does it means for local residents to account publicly for olfactory nuisances in their environment, to share their experiences, and, above all, to render objectivable what could appear, at first ... [more ▼]

What does it means for local residents to account publicly for olfactory nuisances in their environment, to share their experiences, and, above all, to render objectivable what could appear, at first glance, as sheer subjectivities? Relying on an Actor-Network Theory (ANT) approach to technical democracy, a Belgian case study where knowledge co-production between citizens, university, and a spin-off enterprise is described and debated. Between the odor emission source (industry, waste disposal,…) and the odor immission realities (reception) there are an heterogeneity of both natural and social factors that render the flux of odorous molecules more or less challenging to trace. This story is about both technical and social traceabilities. This story is about the intimate, but problematic, relations between electronic noses and human lookouts (Vigies), where the identity of impacted residents and the aerial characteristics of the odors are closely related. The very intimate (recalcitrant) trajectories of air causes interesting mode of associations between key protagonists: a change in the protocol of measurements and it’s the nature of the relations between them that is transformed. In terms of governance, the direct involvement of citizens in the odor monitoring in direct collaboration with the industry (odor source) offers a kind of “management of proximity” that contrasts with the more classic mode of regulation by public authorities. [less ▲]

Detailed reference viewed: 9 (2 ULg)
Full Text
See detailRetour sur 15 années d’« Exercices intégrés » en sciences et gestion de l’environnement. Comment réapprendre à ralentir et à hésiter ?
Melard, François ULg; Denayer, Dorothée ULg

Learning material (2012)

L’objectif de cette note pédagogique et de son annexe méthodologique est de clarifier les enjeux pédagogiques d’une certaine conception de l’interdisciplinarité ; « une certaine conception » dans la ... [more ▼]

L’objectif de cette note pédagogique et de son annexe méthodologique est de clarifier les enjeux pédagogiques d’une certaine conception de l’interdisciplinarité ; « une certaine conception » dans la mesure où deux conceptions au moins ont eu à s’exprimer et qui ont conduit l’ensemble des encadrants à se positionner, à clarifier leurs motivations et leur conception des compétences à transmettre aux étudiants. L’occasion de cette « expérimentation » fut la promotion et la mise en oeuvre d’un séminaire qui – à travers le choix d’une problématique environnementale spécifique – valorise une approche « intégrée » c’est-à-dire une approche au travers de laquelle l’ensemble de ses dimensions (techniques, économiques, politiques et sociales) seraient abordé par le biais d’un seul et même séminaire. Ces « Exercices Intégrés » (EI)1, qui se sont révélés être des exercices autant pour les étudiants que pour leurs… encadrants, n’ont cessé d’être traversés par des choix à poser quant à leur déroulement et leurs objectifs. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe lieu en tant que source d'évènements
Melard, François ULg

in November, Valérie (Ed.) Habiter les territoires à risques (2011)

Detailed reference viewed: 36 (10 ULg)
Peer Reviewed
See detailPara una sociología de las posesiones : El papel de las tecnicas dentro del reconocimiento identaria
Melard, François ULg

Conference (2011, July)

Este coloquio tiene por tema inaugural: “la Ciencia y la tecnologiá para la inclusión social”. Mi contribución va a intentar alimentar nuestra reflexión sobre teoría/ciencia y técnica/democracia (en el ... [more ▼]

Este coloquio tiene por tema inaugural: “la Ciencia y la tecnologiá para la inclusión social”. Mi contribución va a intentar alimentar nuestra reflexión sobre teoría/ciencia y técnica/democracia (en el sentido de la construcción de la ciudadanía). Cómo pensar grupos que no tiene todavía una realitad estabilizada en la sociedad y que se definen por medio de su relación con non-humanos ? Para esto, voy a poner en el centro de mi intervención el papel que pueden jugar las ciencias y las técnicas en la producción de nuevo modos de existencias, pero sobre todo de hacerlo proponiendo un marco teórico ad hoc. En este sentido, se trata aún más de proponer un programa de investigación que de presentar resultados de un análisis. Las cuestiones que lo animan proceden de un campo de investigación en plena extensión: las controversias medioambientales… con sus complejidades y sus urgencias. [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (1 ULg)
See detailQuand l'étude des controverses entre dans un centre fédéral d'expertise...
Piérart, Julien; Melard, François ULg

Scientific conference (2011, March 31)

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa carrière de la betterave sucrière
Melard, François ULg

in Thiery, Olivier, Houdart, Sophie (Ed.) Humains, non humains. Comment repeupler les sciences sociales (2011)

Une revue de la littérature sur les rapports entre agriculteurs et entreprises agro-industrielles, entre betteraviers et fabricants de sucre… tourne le plus souvent autour d’histoires entre humains, sur ... [more ▼]

Une revue de la littérature sur les rapports entre agriculteurs et entreprises agro-industrielles, entre betteraviers et fabricants de sucre… tourne le plus souvent autour d’histoires entre humains, sur des questions de rapports de forces économiques, politiques, ou sociales et culturelles. Mais quid de ce qui les rassemble : ici, la betterave elle-même ? Cela peut paraître trivial, mais s’attacher « réellement » à cette dernière permet de comprendre d’une manière différente et pourtant essentielle leurs pratiques professionnelles. En choisissant de mettre l’accent sur la « carrière » de la betterave sucrière, l’objectif est à la fois de montrer la ténacité et la méticulosité du rapport que betteraviers et sucriers entretiennent avec cette dernière lorsqu’ils ont à se coordonner pour sa valorisation économique. Pourquoi passer par un non humain ? Parce qu’aux dires des acteurs eux-mêmes, c’est là que « les choses se jouent… ». Plusieurs éléments remarquables attachés à l’étude de cas proposé viennent mettre en valeur cet argument : - La betterave peut être considérée comme une des premières plantes industrialisées : elle repose sur un dispositif de coordination très poussé entre agriculteurs et industries. Une de ses manifestations les plus évidentes est celle du fonctionnement de ces « laboratoires de campagnes » : lieu technicisé de la rencontre entre deux mondes où les passions entre les protagonistes s’expriment de la manière la plus forte ; - l’évolution des manières de mesurer la richesse en sucre de la betterave (protocoles et contrôles) à entraîner l’évolution (voir la création) identitaire à la fois, des acteurs en présence (surtout du côté des agriculteurs avec la création d’un syndicat betteravier) et de la betterave sucrière elle-même (dont on a dû découvrir, pour les besoins de la cause, la répartition des concentrations en sucre en son sein ; ce qui a profondément modifié l’organisation sociale, technique et contractuelle à l’intérieur des laboratoires ou se réalise l’analyse des livraisons à la sucrerie) ; - le fait d’avoir un corps à corps avec de la matière vivante entraîne des incertitudes à la fois techniques et humaines : comment évaluer « objectivement » cette richesse en sucre ? - l’élaboration du protocole d’analyse polarimétrique de la richesse en sucre qui est encore aujourd’hui (plus d’un siècle et demi après) utilisée dans le monde entier, a accompagné la création de l’Association Belge de Chimie ! (ce qui témoigne de l’intérêt économique que cette élaboration technique pouvait avoir); L’idée (méthodologique) que j’aimerais ainsi faire passer chez le lecteur, c’est que s’intéresser à ce qui pourrait passer pour un rapport anecdotique au fonctionnement d’une filière agro-industrielle – à savoir la mise au point d’un protocole chargé « de faire parler la betterave » – est, au contraire, incontournable afin de comprendre l’évolution à la fois sociale, institutionnelle, politique et économique de ce secteur, mais également de la composition même des acteurs d’une société tout entière (la création de syndicats et d’associations professionnelles, l’évolution des rapports avec des ministères, etc.). [less ▲]

Detailed reference viewed: 77 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailReflexive audiovisual methodology: The emergence of "minority practices" among pluriactive stock farmers
Stassart, Pierre M ULg; Mathieu, Valérie; Melard, François ULg

in Journal of Rural Studies (2011), 27(4), 403-413

This paper proposes a new way for sociology, through both methodology and theory, to understand the reality of social groups and their ‚Äúminority practices.‚Äù It is based on an experiment that concerns ... [more ▼]

This paper proposes a new way for sociology, through both methodology and theory, to understand the reality of social groups and their ‚Äúminority practices.‚Äù It is based on an experiment that concerns a very specific category of agriculturalists called ‚Äúpluriactive‚Äù stock farmers. These stock farmers, who engage in raising livestock part-time alongside another full-time job, form a minority category within the agricultural profession. We address the question of how to analyze and represent the practices of this kind of ‚Äúsocial‚Äù group or category through participatory filmmaking. Our research shows that beyond the collaborative production and screening of the film done in close cooperation with the stock farmers themselves, a second unexpected dynamic emerged around the sequences that were cut in the final editing round. These cut sequences reveal hesitations and disagreements among the breeders about their own practices in relation to their work and to animal welfare. These hesitations are not considered weaknesses, but rather as proof of the emergence of this group of stock farmers as ‚Äúpractitioners‚Äù. In the realm of intervention research, the participatory film-making process is attractive because it enables the farmers to raise new questions on their own, discuss them, and eventually resolve them, while also encouraging the researchers to identify the conditions that must be met in order to achieve this fragile linkage. This process and its outcomes force us to revisit the theoretical question of what constitutes a pragmatic definition of a practice. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (7 ULg)
See detailPour une sociologie des possessions : Le rôle des techniques dans la reconnaissance identitaire
Melard, François ULg

Conference (2010, July 20)

Souvent la reconnaissance d’un mode d’existence passe par la médiation de dispositifs techniques. Nous le verrons au travers de deux cas de figure : celui de riverains (« vigies ») qui, pour défendre la ... [more ▼]

Souvent la reconnaissance d’un mode d’existence passe par la médiation de dispositifs techniques. Nous le verrons au travers de deux cas de figure : celui de riverains (« vigies ») qui, pour défendre la qualité (ici olfactive) de leur environnement, s’allient à un dispositif de mesure afin d’objectiver la nuisance, et celui de demandeurs d’asile pour lesquels l’épreuve linguistique devient le passage obligé pour la reconnaissance de leur région géographique d’origine. Que se passe-t-il lorsque la source n’est pas (encore) reconnue comme problématique (les nuisances olfactives) ou devient défaillante (absence de garantie administrative) ? Comment témoigner de son vécu lorsque les preuves habituelles manquent. Dans ces deux cas, la reconnaissance par les autorités gouvernementales de ces identités passe par des tentatives d’objectivation d’expériences sensorielles ou langagières éminemment subjectives. La question identitaire est ici traitée – d’un point de vue pragmatique – c’est-à-dire au travers des moyens concrets mobilisés par les acteurs afin d’attester d’une appartenance problématique. À cette fin, l’auteur mobilisera deux ressources théoriques et méthodologiques complémentaires : la sociologie de la traduction (Actor-Network Theory) et la sociologie des possessions (Gabriel Tarde). L’argument porte sur ces situations identitaires non stabilisées qui constituent autant d’angles morts pour une sociologie des représentations sociales. Les controverses techniques qui émaillent chacune de ces deux expertises fournissent des occasions (souvent controversées) de mise en débat sur les moyens de l’expression identitaire ou d’appartenance. Cette dernière ne s’exprimant pas au travers d’un positionnement binaire dans une structure préétablie (statut, rôle, etc.), mais au travers de la manifestation d’un degré de possessions réciproques entre humains et non-humains (en l’occurrence des odeurs ou des éléments linguistiques). Dans cette optique, tant les molécules odorantes que les éléments linguistiques participent – par leurs caractérisations – à la constitution précaire des sujets. [less ▲]

Detailed reference viewed: 34 (9 ULg)