References of "Massart, Clémence"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa maladie de Lyme entre cadrage infectieux, vectoriel et zoonotique : vers une écologisation des problèmes sanitaires ?
Massart, Clémence ULg

in VertigO : la Revue Electronique en Sciences de l'Environnement (in press)

Cet article est consacré à la qualification de la maladie de Lyme en France. Principale pathologie vectorielle de l’hémisphère nord, la maladie de Lyme est transmise par une tique du genre Ixodes (Ixodes ... [more ▼]

Cet article est consacré à la qualification de la maladie de Lyme en France. Principale pathologie vectorielle de l’hémisphère nord, la maladie de Lyme est transmise par une tique du genre Ixodes (Ixodes ricinus en Europe ; Ixodes persulcatus en Asie ; Ixodes scapularis aux États-Unis et au Canada). Les médecins et les malades ont d’abord développé un cadrage infectieux, ancré dans la santé humaine, réservé à Lyme et soumis à une vive controverse. Progressivement, un second cadrage vectoriel s’est structuré autour des entomologistes médicaux puis des écologues, généralement étrangers à la problématique des maladies humaines. Axé sur le vecteur, ce cadrage englobe les autres maladies transmises par Ixodes ricinus en Europe qui, durant les 30 dernières années, n’ont cessé d’être découvertes : bartonnelles, babésioses, tularémie, encéphalite à tiques, etc. Combinée à ces nouvelles pathologies, la notoriété de Lyme a finalement contribué à ouvrir la catégorie « transmission vectorielle » – traditionnellement associée aux moustiques des pays tropicaux – aux tiques et aux maladies de l’hémisphère nord qu’elles véhiculent. Un troisième cadrage axé sur les réservoirs et qualifié de zoonotique commence enfin à se dessiner. Il faut reconnaître dans cette juxtaposition des cadrages – infectieux, vectoriel et zoonotique – une forme d’écologisation des problèmes sanitaires. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa maladie de Lyme entre cadrage infectieux, vectoriel et zoonotique : vers une écologisation des problèmes sanitaires ?
Massart, Clémence ULg

in VertigO : la Revue Electronique en Sciences de l'Environnement (in press)

Cet article est consacré à la qualification de la maladie de Lyme en France. Principale pathologie vectorielle de l’hémisphère nord, la maladie de Lyme est transmise par une tique du genre Ixodes (Ixodes ... [more ▼]

Cet article est consacré à la qualification de la maladie de Lyme en France. Principale pathologie vectorielle de l’hémisphère nord, la maladie de Lyme est transmise par une tique du genre Ixodes (Ixodes ricinus en Europe ; Ixodes persulcatus en Asie ; Ixodes scapularis aux États-Unis et au Canada). Les médecins et les malades ont d’abord développé un cadrage infectieux, ancré dans la santé humaine, réservé à Lyme et soumis à une vive controverse. Progressivement, un second cadrage vectoriel s’est structuré autour des entomologistes médicaux puis des écologues, généralement étrangers à la problématique des maladies humaines. Axé sur le vecteur, ce cadrage englobe les autres maladies transmises par Ixodes ricinus en Europe qui, durant les 30 dernières années, n’ont cessé d’être découvertes : bartonnelles, babésioses, tularémie, encéphalite à tiques, etc. Combinée à ces nouvelles pathologies, la notoriété de Lyme a finalement contribué à ouvrir la catégorie « transmission vectorielle » – traditionnellement associée aux moustiques des pays tropicaux – aux tiques et aux maladies de l’hémisphère nord qu’elles véhiculent. Un troisième cadrage axé sur les réservoirs et qualifié de zoonotique commence enfin à se dessiner. Il faut reconnaître dans cette juxtaposition des cadrages – infectieux, vectoriel et zoonotique – une forme d’écologisation des problèmes sanitaires. [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (0 ULg)
Full Text
See detailLes processus d'écologisation entre santé et environnement. Le cas de la maladie de Lyme
Massart, Clémence ULg

Doctoral thesis (2013)

La thèse vise à comprendre comment une diversité de définitions d’une maladie émergente et complexe, la Borréliose de Lyme, se construisent aujourd’hui dans un grand nombre de lieux. Ces définitions sont ... [more ▼]

La thèse vise à comprendre comment une diversité de définitions d’une maladie émergente et complexe, la Borréliose de Lyme, se construisent aujourd’hui dans un grand nombre de lieux. Ces définitions sont parfois concurrentes, parfois étrangères l’une à l’autre ; parfois médiatisées, parfois confinées dans des espaces discrets. Pour comprendre cette diversité, je mobilise le concept de pratique développé par Stengers (2006). J’ai accédé aux processus de connaissance mis en œuvre par les praticiens à travers les deux versants qui définissent une pratique : les obligations, qui renvoient à leur manière spécifique d’interroger l’objet ou l’être dont ils cherchent à apprendre quelque chose ; les exigences qui opèrent des exclusions et tracent des frontières entre pratiques. Cette grille d’analyse s’applique à des groupes de taille variable, professionnels ou non, mandatés ou pas par le politique, de même qu’aux vivants non-humains. La première partie situe la maladie de Lyme dans le champ des maladies et définit sa spécificité en regard des « maladies environnementales » qui ont pour cause les pollutions industrielles. En tant que maladie infectieuse ayant pour vecteur une tique et pour réservoir la faune sauvage, la maladie de Lyme présente davantage les traits d’une « maladie écologique » qui renouvelle l’attribution des responsabilités, les modes de gestion, la nature des entités incriminées ainsi que l’identité des praticiens impliqués. À partir de ce constat, j’ai fait l’hypothèse d’une « écologisation des problèmes sanitaires » : les problématiques environnementales s’immiscent dans d’autres secteurs. J’ai interrogé cette écologisation thématique à la lumière de « l’écologisation des pratiques » que Stengers définit comme un mode de relation entre pratiques qui remplace les exclusions par des coordinations pour produire des savoirs nouveaux, dynamiques et irréductibles à chaque pratique. La deuxième partie expose les pratiques de quatre groupes de praticiens : les malades chroniques qui échangent sur Internet, les infectiologues, les ticologues et les écologues généticiens des populations. L’analyse révèle l’existence de deux espaces de discussions marqués par des relations distinctes : dans le premier, médical, diagnostic et curatif, les définitions de la maladie s’opposent tandis qu’elles se chevauchent dans le second, environnemental, épidémiologique et préventif. Ces deux espaces entretiennent peu de relations entre eux. La troisième partie s’intéresse aux interractions entre praticiens. À travers un groupe de travail, un lieu, un concept et des techniques diagnostiques, j’interroge la rencontre effective entre pratiques environnementales et médicales. L’essentiel des collaborations entre acteurs environnementaux et médicaux portent sur la prévention de la maladie. Les savoirs écologiques, comme ceux des malades, ont pourtant un potentiel pour une autre élaboration du diagnostic de ces maladies. Cette analyse montre que des frictions apparaissent lorsque des praticiens interrogent un même vivant sur des modes différents. À l’inverse, une sympathie se manifeste entre praticiens dès lors qu’ils interrogent sur le même mode des vivants différents. Plus qu’une écologisation du sanitaire, la thèse met en évidence un processus de « sanitarisation de l’écologie ». En effet, ce sont les praticiens rattachés à l’écologie qui s’immiscent dans la thématique des « maladies infectieuses émergentes ». Les savoirs qu’ils produisent tendent à dépeindre un ensemble de maladies variables dans le corps et le milieu, qui rappelle la définition par les malades, sans que ces groupes de praticiens disposent à ce jour d’espace de rencontre. [less ▲]

Detailed reference viewed: 74 (7 ULg)
See detailInterpréter et retraduire une question commanditée. Normalisation des publics cibles et dispositifs d’aides publiques
Massart, Clémence ULg

in Brunet, Sébastien (Ed.) La participation à l’épreuve (2013)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
Full Text
See detailImpact du visiteur médical indépendant sur la pratique des médecins de première ligne
Borgermans, Liesbeth; Dubois, Cécile; Rieppi, Stéphane ULg et al

Report (2010)

The objective of this project is to analyze the effects of AD on the practice of the general practitioner. The report is based on three research questions: • Is there evidence in the literature about the ... [more ▼]

The objective of this project is to analyze the effects of AD on the practice of the general practitioner. The report is based on three research questions: • Is there evidence in the literature about the (cost) – effectiveness of academic detailing programmes for primary care physicians? • What is the GP’s perception of academic detailing visits in Belgium? • Is there any noticeable change in the prescription behavior of Belgian GPs after the visit of an academic detailer? [less ▲]

Detailed reference viewed: 122 (22 ULg)
Full Text
See detailÉtude sur les possibilités d'accompagnement des PME wallonnes du secteur agro-alimentaire dans une optique de pérennisation et de développement
Brunet, Sébastien ULg; Claisse, Frédéric ULg; Erpicum, Martin ULg et al

Report (2009)

Via la recherche Synerwal, le laboratoire SPIRAL s'est attaché à comprendre pourquoi les PME wallonnes du secteur de la transformation agro-alimentaire utilisaient peu les outils prévus pour favoriser ... [more ▼]

Via la recherche Synerwal, le laboratoire SPIRAL s'est attaché à comprendre pourquoi les PME wallonnes du secteur de la transformation agro-alimentaire utilisaient peu les outils prévus pour favoriser leur développement et leur pérennisation. À cet objectif initial – élucider les facteurs qui stimulent et contrecarrent l'utilisation des outils – se greffait un objectif complémentaire : proposer des pistes de réflexion destinées à améliorer cet usage. « PME wallonnes », « transformation agro-alimentaire », « outils de développement économique » : d'emblée, l'étude de ces concepts s'est imposée pour appréhender une thématique dont nous devinions l'importance. Essentiellement composé de PME1 et de microentreprises2, la transformation agroalimentaire est, en effet, le secteur manufacturier le plus important d’Europe3 tandis qu’il apparaît en troisième position pour la Région wallonne4 (en termes d’emplois comme de chiffre d’affaires ou de valeur ajoutée). L’étude des trois concepts précités nous a rapidement conduits à retraduire la question initiale. De fait, leur apparente homogénéité recouvrait une pluralité de notions parmi laquelle nous avons dû opérer des choix méthodologiques et théoriques. Exposée tout au long de ce rapport, notre réinterprétation de la question initiale apparaîtra comme une clef d’analyse privilégiée de la problématique. Cette réinterprétation doit beaucoup aux trois étapes méthodologiques successivement appliquées pour accéder aux représentations des acteurs impliqués : prise de connaissance du corpus de textes produit par leurs soins et à leur propos ; réalisation d'entretiens semi-directifs fondés sur ces informations préalables et destinés à repérer les aspects saillants de la problématique ; mises en oeuvre d'un delphi informatisé (Mesydel) de sorte à déterminer des consensus sur base desquels construire des propositions concrètes de changement. Loin d'une exhaustivité parfaite, l'application systématique de ces méthodologies a toutefois appuyé la neutralité et l'objectivité de nos analyses. [less ▲]

Detailed reference viewed: 82 (20 ULg)