References of "LECART, Marie-Paule"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailRole of glucosamine in the treatment for osteoarthritis.
REGINSTER, Jean-Yves ULg; Neuprez, Audrey ULg; LECART, Marie-Paule ULg et al

in Rheumatology International (2012), 32(10), 2959-67

Over the last 20 years, several studies have investigated the ability of glucosamine sulfate to improve the symptoms (pain and function) and to delay the structural progression of osteoarthritis. There is ... [more ▼]

Over the last 20 years, several studies have investigated the ability of glucosamine sulfate to improve the symptoms (pain and function) and to delay the structural progression of osteoarthritis. There is now a large, convergent body of evidence that glucosamine sulfate, given at a daily oral dose of 1,500 mg, is able to significantly reduce the symptoms of osteoarthritis in the lower limbs. This dose of glucosamine sulfate has also been shown, in two independent studies, to prevent the joint space narrowing observed at the femorotibial compartment in patients with mild-to-moderate knee osteoarthritis. This effect also translated into a 50 % reduction in the incidence of osteoarthritis-related surgery of the lower limbs during a 5-year period following the withdrawal of the treatment. Some discrepancies have been described between the results of studies performed with a patent-protected formulation of glucosamine sulfate distributed as a drug and those having used glucosamine preparations purchased from global suppliers, packaged, and sold over-the-counter as nutritional supplements. [less ▲]

Detailed reference viewed: 66 (24 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCurrent options for the management of postmenopausal osteoporosis.
LECART, Marie-Paule ULg; Reginster, Jean-Yves ULg

in Expert Opinion on Pharmacotherapy (2011), 12(16), 2533-52

INTRODUCTION: Osteoporosis is a well-recognized disease with severe consequences if left untreated. The prevention of osteoporosis-associated fractures should include fall prevention, calcium ... [more ▼]

INTRODUCTION: Osteoporosis is a well-recognized disease with severe consequences if left untreated. The prevention of osteoporosis-associated fractures should include fall prevention, calcium supplementation and life-style advice, as well as pharmacological therapy using agents with proven antifracture efficacy. AREAS COVERED: This manuscript offers an evidence-based critical assessment of the currently available efficacy data on all new chemical entities that have been granted a marketing authorization for the management of primary osteoporosis in women. EXPERT OPINION: The availability of new therapeutic agents makes clinical decision making in osteoporosis more complex. Therapeutic decisions should be based on a balance between the benefits and risks of treatment, which must be carefully considered in each particular case, both by the physician and the patient. Indeed, no single agent is appropriate for all patients. Therefore, treatment decisions should be made on a tailor-made basis, taking into account all measures of treatment effect and risk, before making informed judgments about the best individual treatment option. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffects of an original training program in healthy elderly subjects
Maquet, Didier ULg; BRONFORT, Stéphanie ULg; LECART, Marie-Paule ULg et al

in Annals of the Rheumatic Diseases (2010, June), 69(Suppl 3), 313

Detailed reference viewed: 55 (15 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffects of original rehabilitation programs in patients with fibromyalgia syndrome
Maquet, Didier ULg; BRONFORT, Stéphanie ULg; LECART, Marie-Paule ULg et al

in Annals of the Rheumatic Diseases (2010, June), 69(Suppl 3), 706

Detailed reference viewed: 56 (19 ULg)
Full Text
See detailLa vitamine D dans tous ses états: effets pleiotropes de la vitamine D
Lecart, Marie-Paule ULg; Cavalier, Etienne ULg

Conference given outside the academic context (2009)

Detailed reference viewed: 99 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtablissement de données normatives relatives à l’activité physique journalière de la population générale
Maquet, Didier ULg; Lehance, Cédric ULg; Vickevorst, Geoffrey et al

in Revue du Rhumatisme (2008), 75

Objectif Mettre au point une épreuve de quantification de l'activité physique journalière de la population générale en vue, d'une part, d'envisager des mesures préventives en matière de promotion de la ... [more ▼]

Objectif Mettre au point une épreuve de quantification de l'activité physique journalière de la population générale en vue, d'une part, d'envisager des mesures préventives en matière de promotion de la santé et, d'autre part, d'établir des données normatives confrontables à celles de populations souffrant d'affections diverses (ostéo-articulatoires, rhumatologiques, chroniques, … ). Patients et Méthodes La population étudiée comporte 84 sujets volontaires sains, âgés de 20 à 80 ans et répartis en classe d'âge par décade. Le monitoring d'activité physique est réalisé durant 24 heures à partir du Sense Wear® Armband (composé d'un accéléromètre et de capteurs thermiques) porté au niveau du bras en l'absence de toute gêne particulière. Ce dispositif enregistre sur une période de 24 heures la dépense énergétique totale (Kcal), le nombre de pas, l'intensité moyenne d'effort en équivalent métabolique (MET), ainsi que la dépense énergétique réalisée à différents niveaux d'intensité d'activités physiques : 0 à 1 MET, 1 à 2 MET, 2 à 3 MET, > à 3 MET, > à 6 MET, … Les sujets sont en outre soumis au « Minnesota Leisure Time Physical Activity Questionnaire » (MLTPAQ). Résultats Nous observons une réduction significative de la dépense énergétique enregistrée durant 24 heures avec l'augmentation de l'âge. La classe d'âge 31-40 ans semble la plus dynamique comme en atteste l'intensité moyenne d'effort sur 24 h (1,7 MET), la dépense énergétique enregistrée lors d'activités supérieures à 6 MET et le nombre de pas parcourus sur 24 h. De façon originale, nous constatons que la dépense énergétique pour des activités comprises entre 0 et 1 MET augmente significativement avec l'âge alors que le phénomène inverse apparaît pour les activités supérieures à 6 MET. Un constat alarmant concerne le manque d'activités physiques actives (supérieures à 3 MET) constaté au sein de la population générale. Des corrélations significatives s'observent entre les différents paramètres enregistrés à partir du Sense Wear® Armband et diverses données issues du questionnaire MLTPAQ. Discussion L'établissement de données normatives en termes d'activités physiques journalières à partir de ce protocole original s'avère particulièrement pertinent dans le cadre du suivi fonctionnel de la population générale mais aussi de multiples populations pathologiques. Conclusion La poursuite de ces recherches dégage des perspectives en vue de la mise en place de mesures préventives en matière de promotion de la santé mais aussi dans la caractérisation du statut fonctionnel ou encore le suivi longitudinal d'un patient souffrant d'affections diverses. [less ▲]

Detailed reference viewed: 168 (25 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa marche du sujet fibromyalgique et d’un sujet dépressif est-elle différenciable ? Exploration de deux affections « voisines » à partir d’un accéléromètre tri-axial.
Maquet, Didier ULg; Jaspar, J.; Lecart, Marie-Paule ULg et al

in Revue du Rhumatisme (2008), 75

Objectif : Analyser la marche de populations souffrant d’affections présentant certaines similitudes en termes de symptomatologie (fatigue, stress, anxiété, ralentissement psychomoteur, …) et pour ... [more ▼]

Objectif : Analyser la marche de populations souffrant d’affections présentant certaines similitudes en termes de symptomatologie (fatigue, stress, anxiété, ralentissement psychomoteur, …) et pour lesquelles le diagnostic différentiel apparaît parfois malaisé. Patients et méthodes : Cette étude inclut 32 sujets fibromyalgiques (46  10 ans), 20 sujets hospitalisés pour un état dépressif (49  14 ans) et 20 sujets volontaires contrôles (49  16 ans). L’analyse tri-dimensionnelle de la marche est réalisée à partir d'un système ambulatoire d'accélérométrie triaxial (Locometrix® Centaure Metrix, France) et d'une ligne de chronométrage. Le sujet marche à sa vitesse de confort, équipé de l'accéléromètre fixé à l'aide d'une ceinture élastique. L'épreuve, composée de 6 trajets rectilignes de 40 mètres, permet de suivre le profil des paramètres analysés tout au long de la distance totale parcourue (240 mètres). Les paramètres analysés sont : la vitesse de marche, la fréquence de pas, la longueur de pas, la symétrie et la régularité des pas, la puissance mécanique suivant les axes antéro-postérieur, crânio-caudal et médio-latéral, le coût énergétique. Résultats : La marche de la population fibromyalgique présente diverses altérations significatives non seulement en comparaison de la population contrôle mais aussi de la population dépressive. Nous observons chez le fibromyalgique une réduction significative (p < 0,05) de la vitesse de marche, de la longueur de pas, des activités suivant les axes antéro-postérieur et crânio-caudal. En outre, cette population présente une marche moins régulière (p < 0,05) alors que le coût énergétique de la marche est diminué (p < 0,05). Les paramètres de marche enregistrés au sein de la population dépressive apparaissent intermédiaires entre sujets contrôles et fibromyalgiques. Cependant, aucune modification significative ne s’observe entre populations contrôle et dépressive. Des travaux ultérieurs tenteront en outre de mettre en relation l’altération des paramètres de marche avec le degré d’anxiété et de dépression objectivé. Discussion : Bien que l’on évoque régulièrement un ralentissement fonctionnel chez les sujets souffrant de ces 2 affections « voisines », ce travail démontre que la marche d’un sujet dépressif et d’un sujet fibromyalgique semble différenciable. Ce dernier adopte une marche plus lente, moins régulière et visant à une « économie » d’énergie comme l’atteste le coût énergétique et les activités suivant les 3 axes. Conclusion : Cette épreuve pourrait constituer un outil original dans la caractérisation d’une population pathologique et le suivi longitudinal d’un patient. [less ▲]

Detailed reference viewed: 176 (31 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailExplorations algo-fonctionnelles comparatives entre populations fibromyalgique et lombalgique chronique
Demoulin, Christophe ULg; Maquet, Didier ULg; Delcourt, D. et al

in Revue du Rhumatisme (2007), 74(10-11), 982

Detailed reference viewed: 53 (9 ULg)
Peer Reviewed
See detailUse of magnetic resonance imaging and 31p-spectroscopy to explore muscle energetics in fibromyalgia patients
Maquet, Didier ULg; Vanderthommen, Marc ULg; Lecart, Marie-Paule ULg et al

in Annals of the Rheumatic Diseases (2007), 66

Background: Fibromyalgia (FM) is defined as a chronic syndrome characterized by diffuse pain. FM patients generally complain of muscle fatigue during physical activities and symptoms worsening after ... [more ▼]

Background: Fibromyalgia (FM) is defined as a chronic syndrome characterized by diffuse pain. FM patients generally complain of muscle fatigue during physical activities and symptoms worsening after exercise. Some studies have explored muscle performances in FM patients. Similarly, we reported that all variables of muscle performances were decreased in FM patients as compared to the controls [1]. We found that muscle impairment predominated over aerobic processes. The 31P nuclear magnetic resonance spectroscopy (NMRS) appears especially useful to study muscle energy metabolism because it is non-invasive and allows the exploration during exercise. Objectives: The purposes were: (1) to determine the maximal transverse section (MTS) of calf muscles by Magnetic Resonance Imaging (MRI) in order to calculate the individual mechanical loads of exercise without requiring the measurement of the maximal voluntary torque; (2) to monitor, by 31P-NMRS, high-energy phosphate metabolism and intracellular pH at rest, during exercise and recovery periods by means of continuous spectra acquisitions with an adequate temporal resolution; (3) to determine an original efficacy muscular index with the help of the ergometric and spectroscopic parameters; (4) to explore the oxidative pathway by means of determination of the PCr rephosphorylation time constant. Methods: Eight women with fibromyalgia (FM) and 30 healthy volunteers were included in this study. MRI of the dominant leg was acquired in order to determine the MTS of calf muscles and thus to calculate the different loads of exercise (dynamic plantar flexions). Subjects performed 3-6 bouts of 2 minutes with workload increments until exhaustion. Spectra were acquired continuously at rest, during the exercise and recovery periods. The analysis concerned the gamma-, alpha- and beta- ATP, Pi, PCr peaks, and intracellular pH. At the end of the exercise, the muscular efficacy index and the PCr re-phosphorylation time constant were calculated. Results: The MTS of the ankle plantar flexors reached respectively 43 cm² and 36.7 cm² in the control and FM groups (p > 0.05). No significant difference (p > 0.05) was observed between both groups in spectroscopic data registered at rest [10.7 (control) vs 9.1 (FM) for PCr/Pi rest ; 7.01 (control) vs 6.99 (FM) for pHrest] and at the end of exercise [1.18 (control) vs 0.68 (FM) for PCr/Pi end ; 6.89 (control) vs 6.81 (FM) for pHend]. However, the muscular efficacy index was significantly reduced in FM patients (1.25) in comparison with control group (2.46) (p < 0.05). Two patients presented an index extremely low (0.3 and 0.4). The PCr time constant was not different between control subjects (27.7 s) and FM patients (25.6 s) (p > 0.05). Conclusion: Our original protocol, not based on maximum voluntary contraction assessment, did not indicate any abnormalities in glycolytic and oxydative pathways in FM patients. We demonstrated a low efficiency of chemical to mechanical energy shift in FM patients. These results suggested a deconditioning syndrome without primitive muscular abnormalities in FM patients and displayed the importance of aerobic muscular rehabilitation. References: [1]Maquet D, Croisier JL, Renard C, Crielaard JM. Muscle performance in patients with fibromyalgia. J Bone Spine. 2002;69:293-9. [less ▲]

Detailed reference viewed: 91 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailInfluence of specific rehabilitation programs on pressure pain thresholds in patients with fibromyalgia or chronic low back pain
Maquet, Didier ULg; Demoulin, Christophe ULg; Lecart, Marie-Paule ULg et al

in Annals of the Rheumatic Diseases (2007), 66

Background: Specific rehabilitation programs are recommended in chronic pain syndromes. The subjective experience and multidimensional nature of pain is problematic for assessment. Pressure pain threshold ... [more ▼]

Background: Specific rehabilitation programs are recommended in chronic pain syndromes. The subjective experience and multidimensional nature of pain is problematic for assessment. Pressure pain threshold (PPT) is defined as the minimum force applied which induces pain measured with a dolorimeter. Objectives: The purposes were: (1) to compare PPTs for 18 specific tender sites in patients with fibromyalgia (FM) and in patients with chronic low back pain (CLBP), (2) to assess the PPT changes in these groups following specific rehabilitation programs. Methods: Eleven women with CLBP and six women with FM were included in this study. They attended biweekly specific multidisciplinary rehabilitation sessions for 8 weeks. Pain intensity and PPTs for the 18 specific tender sites defined by the American College of Rheumatology were evaluated respectively with a visual analogue scale (VAS) and with an electronic dolorimeter, before and after the programs. Normative data of PPTs were established in a recent study [1]. Results: Before starting the rehabilitation program, patients with FM displayed VAS scores higher (p<0.05) than those with CLBP. Furthermore, FM patients had the lowest (p<0.05) PPTs over all examined areas. Statistical analysis failed to show any differences between PPTs of CLBP and healthy subjects. At the end of the specific program, VAS scores decreased significantly in both patient groups. In contrast, a significant increase of PPTs was only observed in FM patients. However, their PPTs remained below the CLBP and healthy PPT values. Conclusion: Despite the presence of chronic pain in these two syndromes, the decrease of PPTs appears to be specific in patients with FM. Measure of PPTs could represent a relevant method in order to perform a longitudinal follow-up of patient's pain perception. After the rehabilitation programs, pain intensity decreased in both patient groups. References: [1] Maquet D, Croisier JL, Demoulin C, Crielaard JM. Pressure pain thresholds of tender point sites in patients with fibromyalgia and in healthy controls. Eur J Pain, 2004, 8:111-117. [less ▲]

Detailed reference viewed: 49 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detailIntérêts de la revalidation musculaire progressive dans la prise en charge de la fibromyalgie
Maquet, Didier ULg; Demoulin, Christophe ULg; Croisier, Jean-Louis ULg et al

in Revue du Rhumatisme (2006), 73

Objectif : Ce travail a pour objectif d’apprécier l’intérêt d’un programme de reconditionnement physique aérobie dans le traitement de la fibromyalgie. Patients et méthodes : Dix patientes fibromyalgiques ... [more ▼]

Objectif : Ce travail a pour objectif d’apprécier l’intérêt d’un programme de reconditionnement physique aérobie dans le traitement de la fibromyalgie. Patients et méthodes : Dix patientes fibromyalgiques, diagnostiquées selon les critères du Collège Américain de Rhumatologie (1990), réalisent trois séances hebdomadaires d’une durée d’une heure trente sur une période de 3 mois. Le programme de revalidation comporte principalement des activités musculaires aérobies (bicyclette ergométrique, tapis de marche, rameur et step), complétées par des étirements et de la relaxation. Les bénéfices éventuels sont objectivés à partir d’épreuves physiques maximales (isocinétisme) et sous-maximales (test de marche, bicyclette ergométrique, endurance musculaire statique), d’une évaluation du seuil de sensibilité douloureuse à l’aide d’un dolorimètre et de questionnaires de qualité de vie, de quantification de la fatigue et de satisfaction. En outre, les perceptions douloureuses et de pénibilité de l’effort sont respectivement quantifiées à partir des échelles visuelle analogique (EVA) et de Borg. Résultats : Au terme de cette revalidation, une amélioration significative de tous les paramètres physiques est objectivée. Les performances s’améliorent de 26 % lors de l’épreuve de force isocinétique maximale réalisée au niveau des muscles fléchisseurs et extenseurs de genou, de 43 % lors des épreuves isométriques sous-maximales prolongées, de 42 % lors de l’épreuve ergométrique et de 17 % lors de l’épreuve de marche. Ces bénéfices s’accompagnent d’une réduction systématique des perceptions douloureuses et de la difficulté de l’effort mais aussi d’un accroissement du seuil de sensibilité douloureuse. Les questionnaires de qualité de vie et de quantification de la fatigue confirment l’amélioration fonctionnelle. Le programme répond effectivement aux attentes des fibromyalgiques, comme le démontrent les scores du questionnaire de satisfaction. Discussion : Cette option thérapeutique de revalidation se justifie d’autant plus que la faiblesse des qualités musculaires du fibromyalgique a déjà été soulignée. Cette rééducation devrait idéalement se compléter par diverses interventions comme le soutien psychologique et les stratégies cognitivo-comportementales. Conclusion : Cette étude confirme l’intérêt d’un programme de revalidation musculaire progressive dans le cadre de la prise en charge rééducative de la fibromyalgie. Un tel programme réduit les répercussions physiques et psychologiques défavorables de l’affection. [less ▲]

Detailed reference viewed: 134 (12 ULg)
Peer Reviewed
See detailEtude comparative des qualités musculaires entre populations fibromyalgique et lombalgique
Maquet, Didier ULg; Demoulin, Christophe ULg; Croisier, Jean-Louis ULg et al

in Revue du Rhumatisme (2006), 73

Introduction : La fibromyalgie et la lombalgie constituent deux affections musculo-squelettiques chroniques présentant de nombreuses similitudes, comme la douleur, la régression des activités physiques ... [more ▼]

Introduction : La fibromyalgie et la lombalgie constituent deux affections musculo-squelettiques chroniques présentant de nombreuses similitudes, comme la douleur, la régression des activités physiques quotidiennes ou encore la désinsertion sociale. L’objectif de ce travail était de comparer des patients fibromyalgiques et des patients souffrant de lombalgies chroniques en termes de qualités musculaires à partir de mesures de force et de fatigabilité musculaires. Patients et méthodes : Vingt sujets contrôles de sexe féminin, vingt patientes fibromyalgiques et vingt patientes souffrant de lombalgies chroniques sont inclus dans l’étude. Le protocole comporte une évaluation de la force maximale isocinétique des muscles fléchisseurs et extenseurs de genou. La résistance musculaire à la fatigue s’apprécie par l’enchaînement de 30 mouvements consécutifs de flexion-extension de genou à intensité maximale. Les perceptions douloureuses et de pénibilité de l’effort sont respectivement mesurées à partir des échelles visuelle analogique (EVA) et de Borg. En outre, l’anxiété et la dépression sont déterminées à partir de l’ « Hospital Anxiety and Depression Scale » (HAD). Résultats : L’ensemble des performances de force et de fatigabilité apparaissent inférieures chez les fibromyalgiques, en comparaison non seulement des sujets contrôles mais aussi des patientes lombalgiques. Ces dernières développent des performances identiques à celles de la population contrôle. Les scores douloureux (EVA) et de pénibilité de l’effort apparaissent pourtant significativement augmentés au sein de ces deux populations pathologiques. Les questionnaires d’anxiété et de dépression (HAD) révèlent des scores significativement supérieurs chez les fibromyalgiques. Discussion : Ces résultats illustrent un profil musculaire différent entre populations fibromyalgique et lombalgique. La réduction majeure des performances développées par les patientes fibromyalgiques peut être mise en relation avec l’état de déconditionnement, les scores d’anxiété et de dépression, la douleur diffuse et d’éventuels mécanismes d’inhibition musculaire. Contrairement à certaines données de la littérature, nous observons des performances musculaires des membres inférieurs relativement préservées chez les patientes lombalgiques. Conclusion : Au terme de cette étude comparative entre populations souffrant de douleurs chroniques, nous démontrons de faibles performances musculaires développées par les membres inférieurs chez les sujets fibromyalgiques. Une mesure des qualités musculaires rachidiennes peut s’avérer plus spécifique dans l’établissement du profil musculaire du lombalgique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 98 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInteret de la densitometrie osseuse dans le depistage et le suivi therapeu- tique des patients osteoporotiques: integration avec les facteurs cliniques et biologiques
Richy, F.; Lecart, Marie-Paule ULg; Mawet, A. et al

in Revue Médicale de Liège (2006), 61(5-6, May-Jun), 291-300

The diagnosis of osteoporosis and the monitoring of antiosteoporosis therapies imply a better and more rational use of bone densitometry. The optimal prescription modalities of this fundamental ... [more ▼]

The diagnosis of osteoporosis and the monitoring of antiosteoporosis therapies imply a better and more rational use of bone densitometry. The optimal prescription modalities of this fundamental examination are favorably correlated with the efficacy of modern therapeutics. The rationale of this article is to provide the general practitioner with a factual update on the diagnostic and prognostic use of bone densitometry. [less ▲]

Detailed reference viewed: 88 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailEtude de la sensibilité à la douleur : comparaison entre populations contrôle et fibromyalgique
Maquet, Didier ULg; Demoulin, Christophe ULg; Croisier, Jean-Louis ULg et al

in Revue du Rhumatisme (2006), 73

Introduction : Le seuil de sensibilité à la douleur (SSD) peut être apprécié à partir de la pression minimale induisant une perception nociceptive. Ce seuil s’objective aisément en pratique clinique par ... [more ▼]

Introduction : Le seuil de sensibilité à la douleur (SSD) peut être apprécié à partir de la pression minimale induisant une perception nociceptive. Ce seuil s’objective aisément en pratique clinique par une mesure dolorimétrique. Le but de ce travail consiste à comparer, à partir d’une mesure dolorimétrique, le SSD de sujets contrôles et fibromyalgiques et, d’autre part, d’établir des valeurs normatives. Patients et méthodes : Cent sujets contrôles (50 féminins et 50 masculins) et 20 patientes fibromyalgiques sont inclus dans l’étude. Le SSD des 18 points sensibles définis par le Collège Américain de Rhumatologie dans le cadre des critères de classification de la fibromyalgie est mesuré à partir d’un dolorimètre électronique. La pression transmise est augmentée graduellement au rythme de 1 kg/cm² chaque seconde et ce, jusqu’à l’apparition d’une véritable douleur, et non plus d’une simple sensibilité. Le SSD (en kg/cm²) des 9 points spécifiques bilatéraux est déterminé et un score myalgique s’établit par l’addition de ceux-ci. Un test-retest réalisé à 3 jours d’intervalle apprécie la reproductibilité intra-examinateur des SSD. Résultats : Les coefficients de variation correspondent respectivement à 17 % et 13 % chez les sujets contrôles féminins et masculins, et 24 % chez les fibromyalgiques. La reproductibilité apparaît la plus favorable pour les points « fessier » et « genou ». Les SSD s’avèrent significativement inférieurs chez les sujets contrôles féminins en comparaison des volontaires masculins (p < 0,01) et aucun effet de latéralité n’est constaté. Les SSD mesurés chez les fibromyalgiques demeurent systématiquement inférieurs (réduction de 60 %) à ceux de la population contrôle (p < 0,0001). Les SSD les plus faibles sont mesurés aux points « trapèze », « occiput », « cervical antérieur » et « 2ème côte » tant chez les sujets contrôles que fibromyalgiques. Le score myalgique atteint 20 + 7,4 kg/cm² et 49,9 kg/cm² respectivement chez les patients fibromyalgiques et chez les sujets contrôles féminins. Discussion : Une mesure dolorimétrique permet d’objectiver le SSD avec une reproductibilité satisfaisante. Ce travail démontre des valeurs de SSD particulièrement faibles chez les fibromyalgiques. De façon originale, nous objectivons, chez les sujets contrôles, particulièrement de sexe féminin, des SSD souvent inférieurs au seuil décrit par l’ACR (4 kg/cm²). Conclusion : L’établissement d’un score myalgique permet d’apprécier, à partir d’une mesure dolorimétrique, la sensibilité nociceptive et offre la possibilité d’un suivi longitudinal du patient en terme de douleur. [less ▲]

Detailed reference viewed: 160 (15 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailD-Hormone analog alfacalcidol: an update on its role in post-menopausal osteoporosis and rheumatoid arthritis management
Richy, F.; Deroisy, Rita ULg; Lecart, Marie-Paule ULg et al

in Aging Clinical & Experimental Research (2005), 17(2), 133-142

Alfacalcidol (1-alpha-hydroxyvitamin D is a non-endogenous analog of vitamin D which can bypass the renal and intestinal regulatory mechanisms that control the production of calcitriol (1,25 ... [more ▼]

Alfacalcidol (1-alpha-hydroxyvitamin D is a non-endogenous analog of vitamin D which can bypass the renal and intestinal regulatory mechanisms that control the production of calcitriol (1,25-hydroxyvitamin D-3, the active form of vitamin D, D-Hormone). Alfiacalcidol may be metabolized into calcitriol with a limited risk of hypercalcemia. Alfacalcidol and calcitriol have been evaluated in animal and human studies assessing their effects on bone mineral density and fracture rates. More recently, they have been shown to produce beneficial effects in muscle, immune system, and autoimmune diseases, including rheumatoid arthritis. This paper discusses the therapeutic efficacy of alfacalcidol in reports in which it has been proposed as an interesting alternative to vitamin D or calcitriol. Some recent findings about general metabolism and regulation of vitamin D and its analogs are discussed. The biological and clinical effects of alfacalcidol in post-menopausal osteoporosis are reviewed, followed by critical appraisal of its efficacy in preventing bone loss and falls in the elderly. The lost two sections discuss the role of Danalogs in regulating the immune system, with particular regard to rheumatoid arthritis. The main results of this review show that alfacalcidol may have a wider range of therapeutic applicability, beyond simply restricting it to patients in hemodialysis or peritoneal dialysis with high serum levels of intact PTH. (c) 2005, Editrice Kurtis. [less ▲]

Detailed reference viewed: 84 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailD-hormone analog alfacalcidol: its role in postmenopausal osteoporosis and rheumatoid arthritis management
Richy, Florent; DEROISY, Rita ULg; LECART, Marie-Paule ULg et al

in Osteoporosis International (2005, March), 16(Suppl.3), 105-106

Detailed reference viewed: 10 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFractures in osteoporosis: the challenge for the new millennium
Reginster, Jean-Yves ULg; Sarlet, Nathalie ULg; Lecart, Marie-Paule ULg

in Osteoporosis International (2005), 16(Suppl. 1), 1-3

Detailed reference viewed: 19 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIbandronate: a new perspective in the treatment of osteoporosis
Reginster, Jean-Yves ULg; Burlet, N.; LECART, Marie-Paule ULg

in Therapy (2005), 2

Detailed reference viewed: 14 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGlucosamine sulphate in osteoarthritis: from symptoms to structure modification
Reginster, Jean-Yves ULg; LECART, Marie-Paule ULg; Bruyère, Olivier ULg et al

in Anti-Inflammatory & Anti-Allergy Agents in Medicinal Chemistry (2005), 4

Several chemical entities have been carefully investigated for the symptomatic and structural management of osteoarthritis. The most compelling evidence of a potential for inhibiting the structural ... [more ▼]

Several chemical entities have been carefully investigated for the symptomatic and structural management of osteoarthritis. The most compelling evidence of a potential for inhibiting the structural progression of osteoarthritis has been obtained with glucosamine sulfate. At any rate, this compoind has clearly demonstrated a symptomatic action, mainly in osteoarthritis of the lower limbs, on pain relief an improvement of functional disability. An important issue is that all the conclusive studies with such chyemical entities resulted from the use of prescription medicines and not over-the-counter pills of food supplements. [less ▲]

Detailed reference viewed: 27 (7 ULg)