References of "Krzesinski, François"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailVIEUX PHENOTYPE ET NOUVEAUX GENOTYPES Actualités dans le domaine des adénomes hypophysaires
GERARD, Caroline ULg; JEDIDI, Haroun ULg; PETROSSIANS, Patrick ULg et al

in Revue Médicale de Liège (in press)

Gigantism and acromegaly, usually caused by a pituitary adenoma linked innapropriate secretion of growth hormon (GH) are generally considered as very rare diseases, even if, regarding some authors, their ... [more ▼]

Gigantism and acromegaly, usually caused by a pituitary adenoma linked innapropriate secretion of growth hormon (GH) are generally considered as very rare diseases, even if, regarding some authors, their cumulative prevalence is about 1/5000. Starting from the historical case of a giant from Liège we will describe the different types of GH pituitary adenomas and their physiopathology. We will overall discuss rare forms of inherited GH secreting pituitary adenomas like the FIPA (familial inherited isolated pituitary adenomas) and the X-LAG (X linked acrogigantism), both described in Liège, respectively in 2000 and 2014. [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailImportance de la mauvaise adhésion au traitement antihypertenseur
Krzesinski, Jean-Marie ULg; Krzesinski, François ULg

in Revue Médicale de Liège (2010), 65(5-6), 278-284

S’il est unanimement admis que le traitement de l’hypertension artérielle améliore le pronostic cardiovasculaire des patients qui en sont atteints, force est de constater que la moitié des patients ... [more ▼]

S’il est unanimement admis que le traitement de l’hypertension artérielle améliore le pronostic cardiovasculaire des patients qui en sont atteints, force est de constater que la moitié des patients traités n’ont pas leur pression artérielle normalisée. Un des facteurs responsables de ce relatif échec est la mauvaise adhésion au traitement (non médicamenteux et pharmacologique). Ce problème d’observance est multifactoriel. Interviennent le patient, sa maladie, son traitement et l’environnement thérapeutique où la relation médecin-malade joue un grand rôle. Pour améliorer l’observance, comme d’ailleurs la persistance du traitement, il faut d’abord y penser. Le dialogue avec le patient sur l’observance doit être mené à chaque consultation. Une excellente relation médecin-patient, une éducation sur l’hypertension, ses risques et les moyens d’éviter les complications, le choix de schémas de traitement bien tolérés, simplifiés et introduits progressivement, la recherche et la limitation des effets secondaires générés, le partenariat de la famille et du pharmacien dans la prise en charge, la stimulation de l’automesure de la pression artérielle par le patient sont autant de pistes importantes pour améliorer ce paramètre. Ceci permettrait, à coup sûr, de réduire les complications cardiovasculaires liées à l’hypertension et le coût pour la société. [less ▲]

Detailed reference viewed: 162 (13 ULg)