References of "Ketterer, Frédéric"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa place et le rôle des médecins généralistes dans le suivi de chirurgie bariatrique en province de Liège
Gaspard, Stéphanie; Ketterer, Frédéric ULg; Belche, Jean-Luc ULg et al

in Revue Médicale de Liège (2014), 69

This paper is concerned with the place and role of general practitioners in the follow-up of patients submitted to bariatric surgery in the province of Liège. The results of the analysis were compared ... [more ▼]

This paper is concerned with the place and role of general practitioners in the follow-up of patients submitted to bariatric surgery in the province of Liège. The results of the analysis were compared with clinical practice guidelines published by the French Haute Autorité de Santé (HAS). Fifteen interviews were conducted with GPs who follow up operated patients. The results highlight the GPs’ wish to fully participate in the follow-up of those patients. Their medical supervision is centered on the HAS clinical practice guidelines, taking into account the intake deficiencies as well as the patient’s psychological experience. However, some aspects are disregarded, mainly because of a lack of theoretical knowledge (some biological parameters, pregnancy and contraception). The short consultation time along with the poor communication with the hospital multidisciplinary team were mentioned as obstacles to a good quality follow-up. Progress is still needed to reach the clinical practice guidelines. However, there is a wish to better collaborate. Organising coordination meetings between professionals along with an early implication of the GP – even before surgery – represent possible solutions. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (4 ULg)
Full Text
See detailCréation et évaluation d’une fiche de traitement pour favoriser la continuité entre les lignes de soins (Medic Hop 3)
Belche, Jean-Luc ULg; Ketterer, Frédéric ULg; Lenoir, Anne-Laure ULg et al

Report (2014)

Ce travail a consisté en la création d'une fiche de traitement pour améliorer la continuité du traitement médicamenteux entre l'hôpital et le domicile pour les patients polymédiqués. La création de la ... [more ▼]

Ce travail a consisté en la création d'une fiche de traitement pour améliorer la continuité du traitement médicamenteux entre l'hôpital et le domicile pour les patients polymédiqués. La création de la fiche a été réalisée grâce à un travail collaboratif de médecins généralistes, de médecins spécialistes, de pharmaciens extra-hospitaliers et de pharmaciens cliniciens. Cette fiche a ensuite été testée dans la pratique lors d'hospitalisation de patients ayant un traitement chronique composé d'au minimum 5 médicaments per os journaliers. Une évaluation de l'intérêt et de la pertinence de la fiche de traitement a ensuite été opérée auprès des différents professionnels de santé ayant eu la fiche entre les mains. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailWhat factors determine Belgian general practitioners' approaches to detecting and managing substance abuse? A qualitative study based on the I-Change Model.
Ketterer, Frédéric ULg; Symons, Linda; Lambrechts, Marie-Claire et al

in BMC Family Practice (2014), 15(1), 119

BACKGROUND: General practitioners (GPs) are considered to play a major role in detecting and managing substance abuse. However, little is known about how or why they decide to manage it. This study ... [more ▼]

BACKGROUND: General practitioners (GPs) are considered to play a major role in detecting and managing substance abuse. However, little is known about how or why they decide to manage it. This study investigated the factors that influence GP behaviours with regard to the abuse of alcohol, illegal drugs, hypnotics, and tranquilisers among working Belgians. METHODS: Twenty Belgian GPs were interviewed. De Vries' Integrated Change Model was used to guide the interviews and qualitative data analyses. RESULTS: GPs perceived higher levels of substance abuse in urban locations and among lower socioeconomic groups. Guidelines, if they existed, were primarily used in Flanders. Specific training was unevenly applied but considered useful. GPs who accepted abuse management cited strong interpersonal skills and available multidisciplinary networks as facilitators.GPs relied on their clinical common sense to detect abuse or initiate management. Specific patients' situations and their social, psychological, or professional dysfunctions were cited as cues to action.GPs were strongly influenced by their personal representations of abuse, which included the balance between their professional responsibilities toward their patients and the patients' responsibilities in managing their own health as well the GPs' abilities to cope with unsatisfying patient outcomes without reaching professional exhaustion. GPs perceived substance abuse along a continuum ranging from a chronic disease (whose management was part of their responsibility) to a moral failing of untrustworthy people. Alcohol and cannabis were more socially acceptable than other drugs. Personal experiences of emotional burdens (including those regarding substance abuse) increased feelings of empathy or rejection toward patients.Multidisciplinary practices and professional experiences were cited as important factors with regard to engaging GPs in substance abuse management. Time constraints and personal investments were cited as important barriers.Satisfaction with treatment was rare. CONCLUSIONS: Motivational factors, including subjective beliefs not supported by the literature, were central in deciding whether to manage cases of substance abuse. A lack of theoretical knowledge and training were secondary to personal attitudes and motivation. Personal development, emotional health, self-awareness, and self-care should be taught to and fostered among GPs to help them maintain a patient-centred focus. Health authorities should support collaborative care. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes facteurs qui favorisent l’implication des médecins généralistes belges dans la gestion des abus de substances. Une étude qualitative basée sur le I-Change Model
Ketterer, Frédéric ULg; Symons, Linda; Lambrechts, Marie-Claire et al

in Revue Médicale de Bruxelles (2014), 35(3),

Objectifs Les médecins généralistes (MG) jouent un rôle majeur dans la détection et la gestion des abus de substances. L’étude présentée ici investiguait les facteurs qui influencent leur implication ... [more ▼]

Objectifs Les médecins généralistes (MG) jouent un rôle majeur dans la détection et la gestion des abus de substances. L’étude présentée ici investiguait les facteurs qui influencent leur implication concernant la gestion des abus d’alcool, des drogues illégales, des hypnotiques et des anxiolytiques dans la population belge des 18-65 ans. Méthodes 20 MG ont été interrogés par entretiens semi-directifs dans les régions de Liège et d’Anvers. Le I-Change Model de de Vries a été utilisé pour construire le guide d’entretien et analyser les données récoltées. Résultats Parmi les principaux résultats de l’étude, il ressortait que les MG étaient fortement influencés dans leur approche par leurs propres représentations de l’abus, qui oscillait leurs responsabilités professionnelles envers ces patients et la responsabilité de ces derniers quant à la gestion de leur santé, avec l’idée de faute morale en substrat. En ce sens, l’abus de substance était perçu sur un continuum entre l’abus comme forme de maladie chronique d’une part, et la faute morale d’autre part. L’alcool et le cannabis étaient néanmoins mieux acceptés socialement que les autres substances. Les propres expériences personnelles des MG concernant les abus avaient aussi une incidence sur leur volonté de s’investir avec ces patients. Pour autant, les pratiques multidisciplinaires (notamment au forfait) et l’expérience étaient évoqués comme des facteurs importants quant à l’engagement dans la gestion. Les contraintes temporelles et l’investissement demandé étaient, en revanche, considérés comme des barrières. Conclusion Les facteurs motivationnels apparaissaient centraux dans la décision de s’investir dans la gestion des abus de substances, bien davantage que les connaissances théoriques et les formations qui semblaient plus secondaires. La peur du burn-out s’exprimait donc en substrat. La formation des MG devrait tenir compte de ce souhait de se protéger, afin de favoriser simultanément une approche centrée sur le patient. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDeterminanten bij bedrijfsartsen in hun aanpak van middelenmisbruik van werknemers
Lambrechts, M.C.; Ketterer, Frédéric ULg; Symons, Linda et al

Conference (2013, November 28)

Detailed reference viewed: 26 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa production des campagnes médiatiques de santé publique : une dialectique entre normalisation des comportements collectifs et appel à la responsabilisation individuelle
Ketterer, Frédéric ULg

in Socio-Logos (2013), 8

Since the seventies, communication campaigns in public health have become systematic. Today they are considered as full political actions. We analyzed their production based on data of three monographs of ... [more ▼]

Since the seventies, communication campaigns in public health have become systematic. Today they are considered as full political actions. We analyzed their production based on data of three monographs of French campaigns – two concerning mental health and a third one on AIDS. This analysis highlighted the existence of an interweaving of collective and individual dimensions of the considered health facts. The collective dimension appeared through the "social construction of public health" (Fassin, 2005). It comprises a phase of medicalization of social facts (transcription of a pathology in the social language), and another of giving a political dimension to it, which implies multiplying the actors linked to the topic. Both phases require the demonstration of the collective nature of the disease, using ad hoc tools - epidemiology, economic consequences, etc. However the production process of these campaigns is then marked by a shift to the individual dimension of health behaviours. How one considers communication reflects the current governmentality. Delivered messages attempt to empower targets in adapting their behaviour. This individual responsibility hides then the existence of risk groups; the social determinants of behaviours give way to the psychologising of social that reduces behaviour to the only individual responsibility. The produced media messages will then try to avoid associating a disease to a particular group, in order to reach as many people as possible, but also not to blame or stigmatize a particular part of the population. Therefore, inspired by the collective dimension of disease, public health messages, however, choose individual media process of health behaviours. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGP’s engagement in detecting and managing abuse of alcohol, illegal drugs, hypnotics and tranquilizers in the Belgian adult population
Ketterer, Frédéric ULg; Lambrechts, Marie-Claire; Symons, Linda et al

in European Journal of General Practice (2013, September), 19(3), 162-184

Background General practitioners (GPs) Occupational physicians (OPs) can play an important role in detecting and managing substance abuse in the working population. The UP TO DATE project aims at ... [more ▼]

Background General practitioners (GPs) Occupational physicians (OPs) can play an important role in detecting and managing substance abuse in the working population. The UP TO DATE project aims at identifying the difficulties these professionals encounter in this area, and to explore ways of collaboration in providing appropriate care. Research question What are the experiences, attitudes and decision making of GPs and OPs regarding to alcohol, illegal drugs, hypnotics and tranquilizers abuse from a physician’s perspective? Method In this qualitative study, with a phenomenological perspective, 20 GPs and 16 OPs, experienced with substance abuse in daily practice, got a face to face in-depth interview. (October until December 2012). Along with the data collection process the analysis started with a constant comparison between the data and the chosen integrated model of change (De Vries), using coding techniques of grounded theory. Results GPs meet important barriers to detect misuse of all substances. To address this issue and the patient’s motivation for change, the doctor-patient relationship is crucial. The risk to disturb the relationship, and loose the patient’s trust, is a major concern. An attitude of patient-centeredness, collaboration and empowerment of the patient is needed to make any progress, to get results and to overcome as a GP the burden of those demanding encounters. Self-care is an important concern. Collaboration with specialised health providers confronted GPs with various problems: not enough services, long waiting lists, unclear methods and criteria. GPs lack an insight in the OP’s role, and experience problems to contact them. Whether the OP is a trustful health advocate for their patient is a major concern. Some OPs are perceived too linked to the employer, raising legitimate concerns about professional confidentiality. Conclusion These are preliminary results. At the conference, a comprehensive overview on the qualitative analysis will be given. [less ▲]

Detailed reference viewed: 52 (19 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGardes à domicile : un aidant professionnel peu connu en Wallonie
Ketterer, Frédéric ULg; Duchesnes, Christiane ULg; MASSART, Valérie ULg et al

Conference (2013, May 06)

Contexte : La garde à domicile est une professionnelle d’aide au maintien à domicile qui assure essentiellement une présence auprès du patient. Une étude menée en Belgique sur les équipes de soins ... [more ▼]

Contexte : La garde à domicile est une professionnelle d’aide au maintien à domicile qui assure essentiellement une présence auprès du patient. Une étude menée en Belgique sur les équipes de soins palliatifs à domicile visait à préciser le travail que ces professionnelles, mal connues des patients et des autres intervenants, effectuaient, les relations qu’elles tissaient avec les autres acteurs (professionnels comme patient et entourage familial) et les besoins qu’elles ressentaient dans le cadre des soins palliatifs. Méthode : 7 focus groups de professionnels ont été organisés. Deux comprenaient des infirmières, deux des coordinateurs de services de gardes à domicile et trois des gardes à domicile. Les entretiens ont été intégralement retranscrits et analysés, de manière thématique, par deux chercheurs indépendants. Résultats : Si les gardes à domicile sont des professionnelles formées à l’aide aux personnes, il n’existe pas de formation spécifique à la profession de garde à domicile. Leurs missions sont encore mal définies, allant de la présence auprès du patient à l’aide à la vie quotidienne. Les tâches ménagères sont exclues de leurs fonctions et les actes médicaux leur sont légalement défendus. Un de leurs souhaits est d’être formées, de manière spécifique, à l’accompagnement de patients palliatifs, tout en bénéficiant d’un meilleur soutien et d’un plus fort encadrement de la part de leurs services. C’est, en effet, un accompagnement vers la fin de vie, accompagnement difficile tant pour le patient que pour le personnel. Tout en augmentant leurs compétences, cela leur permettrait d’agir plus efficacement lorsque les autres professionnels ne sont pas disponibles, puisqu’elles sont appelées à travailler surtout la nuit et les week-ends. Elles souhaiteraient aussi que leur profession soit mieux reconnue et valorisée. Elles évoquent toute l’importance de leur présence pour assurer confort, écoute et surveillance du patient. Il est vrai que la famille mentionne souvent le coût de ce professionnel qui assure parfois seulement une présence et ne semble rien apporter de plus que ce que ne fait déjà la famille. Elles sont d’ailleurs appelées souvent tardivement lorsque les proches sont exténués. Les autres professionnels interrogés reconnaissent ignorer les missions précises des gardes à domicile ; certains nient leur utilité tandis que d’autres reconnaissent leur apport. Les gardes elles-mêmes se sentent dénigrées parfois par d’autres intervenants. La famille met en avant le soutien psychologique qu’elles apportent au patient et à l’entourage par leur présence. Discussion : La reconnaissance de ces professionnelles passe par plusieurs domaines. Il faut assurer une formation d’ensemble clairement définie ainsi que des formations plus spécifiques selon le type de travail qu’elles doivent effectuer. Une meilleure définition de leur travail devrait susciter des vocations pour un métier mieux ciblé et davantage reconnu. La diffusion de leur profil de travail ainsi qu’une meilleure information auprès des autres professionnels et des familles permettrait de mieux comprendre leur travail et de les appeler au bon moment. Perspectives : Réfléchir à un référentiel de compétences de ces professionnelles permettrait de créer un référentiel de formation qui, nous semble-t-il, devrait être centré sur les compétences communicationnelles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 27 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe vécu de l'entourage des patients en soins palliatifs
Duchesnes, Christiane ULg; Ketterer, Frédéric ULg; Giet, Didier ULg

Conference (2013, May 06)

Contexte : En Belgique, comme ailleurs, la famille est fort sollicitée dans la prise en charge des proches en soins palliatifs. Ce soutien familial, bien qu’indispensable, est perçu comme allant de soi ... [more ▼]

Contexte : En Belgique, comme ailleurs, la famille est fort sollicitée dans la prise en charge des proches en soins palliatifs. Ce soutien familial, bien qu’indispensable, est perçu comme allant de soi. Cependant, la vie sociale et professionnelle moderne rend cette prise en charge plus difficile qu’il n’y paraît. Le souci des aidants professionnels est de mettre en place des moyens matériels et humains susceptibles d’aider l’entourage. Cela nécessite de connaître le vécu et les besoins de la famille pour apporter une aide pertinente. Méthode : 50 proches de patients ayant bénéficié de soins palliatifs ont été interviewés. Les entretiens ont été intégralement retranscrits et analysés, de manière thématique, par deux chercheurs indépendants. Résultats : L’entourage exprime les difficultés traversées au cours de la maladie. Le patient, à domicile, souhaite souvent conserver autonomie et intimité. Néanmoins, il perd ses fonctions motrices, ses capacités à gérer la vie quotidienne et parfois ses repères spatio-temporels. La famille prend en charge ces aspects dans un premier temps, mais la défaillance physique, le sentiment d’impuissance et l’épuisement de l’aidant principal, ainsi que l’augmentation de la complexité des soins, nécessitent le recours à des aides professionnelles de plus en plus diversifiées. Les charges administratives et financières sont mises en avant, associées à un manque d’informations pour le malade et son entourage, dans une situation où ils se sentent pourtant désemparés. Mais, les personnes interrogées mentionnent aussi des aspects positifs concernant ces événements de la vie : le renforcement des liens affectifs, le partage de moments importants pour chacun, la sensation d’utilité personnelle ainsi que le soulagement de recevoir une aide ciblée et compétente. Les liens tissés avec le patient et avec le personnel soignant constituent souvent un élément tempérant, a posteriori, les difficultés rencontrées. Discussion : L’étude se base sur la narration d’événements anciens. Une atténuation de la pénibilité des situations et une sélection des souvenirs s’est probablement opérée lors du travail de deuil. Néanmoins, l’ambivalence des sentiments de chacun est bien mise en évidence : le souhait du patient de garder son autonomie et de ne pas représenter un fardeau pour les autres est contrebalancé par le sentiment de solitude et d’incapacité. De même, chez l’aidant principal, le souhait de répondre à la volonté du patient, de se dévouer pour prendre en charge les aspects défaillants du patient cohabitent avec les sentiments d’impuissance, d’épuisement et donc de besoin d’aide pour lui-même. Les charges administratives et financières, de même que la difficulté d’obtenir les informations souhaitées, sont souvent présentées comme des éléments perturbateurs dans une vie quotidienne déjà fort complexe. Perspectives : Au-delà des aspects matériels et thérapeutiques, la famille devrait être plus soutenue dans le vécu de ces situations. Une connaissance des difficultés traversées permettrait au personnel qui les côtoie de prévenir des situations d’épuisement et de faciliter certains aspects de la prise en charge pour que le travail psychologique puisse s’effectuer de manière plus sereine. [less ▲]

Detailed reference viewed: 70 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes réticences à la vaccination : approche du phénomène à travers les données de la littérature
Ketterer, Frédéric ULg; Trefois, Patrick; Miermans, Marie-Christine ULg et al

in Revue Médicale de Liège (2013), 68(2), 74-78

Although it exists since vaccination appeared, reticence towards vaccination seems to be increasing. Through a literature review, this article first analyses the reasons for this reticence. The decline of ... [more ▼]

Although it exists since vaccination appeared, reticence towards vaccination seems to be increasing. Through a literature review, this article first analyses the reasons for this reticence. The decline of infectious diseases leads to greater attention to side effects of vaccines; on the other hand, the social evolution leads patients to search for zero risk in different aspects of life. Suspiciousness towards the State and the influence of media emphasizing potential deleterious effects of each vaccine are additional phenomena explaining people’s hesitations. Anti-vaccination movements using Internet to disseminate their ideas are also responsible. Secondly, the article aims at assessing the public opinion about vaccination. It is still predominantly positive, even if questions remain. A typology of four patients’ profiles based on statistical results is proposed. Finally, after having examined the medical doctors’ opinion concerning vaccination, this article ends with some pieces of advice on how to deal with vaccination in the patientdoctor relationship. [less ▲]

Detailed reference viewed: 139 (31 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes critères de décision du patient concernant la vaccination contre la grippe AH1N1, en Belgique et en France
Ketterer, Frédéric ULg; Goffin, Yves; Boyer, Pierre et al

in Presse Médicale (2013), 42

This article presents a qualitative analysis of the reasons evoked by the patients to decide or not to be vaccinated against AH1N1 influenza, in France and Belgium. 58 interviews were performed with ... [more ▼]

This article presents a qualitative analysis of the reasons evoked by the patients to decide or not to be vaccinated against AH1N1 influenza, in France and Belgium. 58 interviews were performed with patient living in the region of Midi Pyrénées, France (21 interviews) and in the province of Liège, Belgium (37 interviews). Within the sample, some patients were vaccinated against AH1N1 influenza and others were not. The analysis highlights five criteria that influenced the decision to be vaccinated or not. First it is how people understand the epidemic and the threats it represents. Then came their representation about the vaccine (and its harmlessness) and their beliefs. The influence of the health professionals’ opinion and the discussion between the patient and his acquaintances were the last two criteria. These elements can be considered as criteria influencing the decision about any vaccination. They reflect the patient’s subjectivity, the patient’s perception of vaccination. Investigating these dimensions in the patient’s mind can help the practitioner to positively influence the reluctant patients. Identifying threats and received ideas should allow the doctor to correct them and accept vaccination. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (19 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSuggestions for improving continuity of medication between hospital and home in a local context of Wallonia
Belche, Jean-Luc ULg; Berrewaerts, Marie-Astrid ULg; Duchesnes, Christiane ULg et al

Conference (2012, October 20)

Background: Unjustified modifications of the patient’s usual medication during his hospitalisation induce various problems for the patient (confusion, additional costs) and for healthcare professionals ... [more ▼]

Background: Unjustified modifications of the patient’s usual medication during his hospitalisation induce various problems for the patient (confusion, additional costs) and for healthcare professionals (work overload, additional cost). The principle of favouring dialogue between local actors to reach commonly accepted solutions (KCE, 2010) was used in the current study. Research question: Which local strategies could be implemented to improve continuity of drug therapy when the patient moves to hospital or back home? Method: The study took place in Liège (Wallonia). Participants were recruited within four professional groups: general practitioners, hospital specialists, pharmacists and hospital stakeholders. First, a nominal group was carried out for each professional group. Prioritized suggestions were obtained. In a second phase, Delphi method was used. Suggestions from the nominal group were submitted to representatives of each profession (a total of 40) to evaluate relevance, acceptability and feasibility of each one. Results: A total of 101 suggestions were evoked in the first phase. They were related to two main themes: implication of well-defined actors and development of specific means. Five consensual suggestions emerged from the Delphi process: provision by the general practitioner of a complete list of medication on hospital admission; provision by the hospital specialist of a list of drugs at discharge; development of formal hospital processes to keep the patient’s usual medication; centralisation of medication data; development and use of a unique medical record. Conclusion: A link medium handled by the patient when he moves to the hospital and back home is the major idea mentioned and accepted by local actors. [less ▲]

Detailed reference viewed: 39 (15 ULg)
Full Text
See detailLes besoins en formation en éducation thérapeutique du patient, vus par les soignants de Wallonie, Lorraine et Grand-duché du Luxembourg
Ketterer, Frédéric ULg; Vanmeerbeek, Marc ULg; Duchesnes, Christiane ULg et al

Report (2012)

Dans le cadre du projet Edudora², l’axe 2 du programme comprend l’objectif d’analyser les besoins des soignants en matière d’éducation thérapeutique du patient (ETP). Le but de cette investigation, in ... [more ▼]

Dans le cadre du projet Edudora², l’axe 2 du programme comprend l’objectif d’analyser les besoins des soignants en matière d’éducation thérapeutique du patient (ETP). Le but de cette investigation, in fine, est de construire un référentiel de formation qui tienne compte des besoins exprimés par les acteurs de terrain. En vue de mener à bien le travail demandé, la méthode de recueil des données validée par l’ensemble des partenaires wallons, lorrains et luxembourgeois a été celle des groupes nominaux. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (10 ULg)
Full Text
See detailLa liaison externe en gériatrie : état des lieux de la collaboration entre médecins généralistes et gériatres
Ketterer, Frédéric ULg; Goffin, Yves; Garroi, Ludivine et al

Report (2011)

L’objet de l’étude présentée ici consistait à voir comment la collaboration entre médecins généralistes et gériatres peut être conçue autour de la personne âgée, pour maintenir cette dernière dans son ... [more ▼]

L’objet de l’étude présentée ici consistait à voir comment la collaboration entre médecins généralistes et gériatres peut être conçue autour de la personne âgée, pour maintenir cette dernière dans son milieu de vie. Il y est question d’avoir un référent spécialiste lorsque la dimension gériatrique de la prise en charge s’exprime avec acuité. Dès lors, l’étude cherchait à cerner comment les médecins généralistes conçoivent cette collaboration avec les gériatres pour leurs patients âgés à domicile et en maison de repos, quels sont les atouts et contraintes de la première ligne de soins, ainsi que les pistes sur lesquelles s’appuyer pour concevoir une collaboration efficace et efficiente. [less ▲]

Detailed reference viewed: 95 (24 ULg)
Full Text
See detailPrévention cardio-vasculaire. La pratique des médecins généralistes de la région liégeoise
Ketterer, Frédéric ULg; Duchesnes, Christiane ULg; MASSART, Valérie ULg et al

Report (2011)

Ce rapport s'intègre dans une étude plus générale intitulée NESCAV (Nutrition, Environnement, santé cardio-vasculaire), financée par la Commission européenne. L'étude présentée ici visait à avoir un ... [more ▼]

Ce rapport s'intègre dans une étude plus générale intitulée NESCAV (Nutrition, Environnement, santé cardio-vasculaire), financée par la Commission européenne. L'étude présentée ici visait à avoir un aperçu des actions de prévention cardio-vasculaire menées par les médecins généralistes auprès de leurs patients, dans la région liégeoise. L'étude est composée de quatre focus groups, soit un total de 39 médecins généralistes interrogés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (9 ULg)
Full Text
See detailAnalyse des besoins en matière de garde à domicile dans les situations de soins palliatifs
Ketterer, Frédéric ULg; Vögeli, Olivier; MASSART, Valérie ULg et al

Report (2010)

La Fédération Wallonne des Soins Palliatifs (FWSP) a été chargée par la Région wallonne de mener une enquête concernant les besoins en matière de garde à domicile dans les situations de soins palliatifs ... [more ▼]

La Fédération Wallonne des Soins Palliatifs (FWSP) a été chargée par la Région wallonne de mener une enquête concernant les besoins en matière de garde à domicile dans les situations de soins palliatifs. L’objectif général de l’étude est d’obtenir un état des lieux de la demande de garde à domicile au bénéfice de patients en soins palliatifs et la réponse qui y est apportée. Le présent travail a tenté d’établir les caractéristiques des moments-clés que pouvait rencontrer le patient ou sa famille, à savoir l’évocation de la demande de garde, la concrétisation de cette demande, la recherche d’une réponse à la demande et la mise en place de la garde. Divers acteurs ont été rencontrés - les patients et leurs proches mais également les soignants (gardes à domicile, membres de l’équipe de soutien, coordinatrices de soins à domicile) et les responsables de services de garde à domicile – pour entendre les difficultés de chacun et préciser les obstacles rencontrés parfois. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (22 ULg)