References of "Kaux, Jean-François"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailTraumatologie du rugby à 7
KAUX, Jean-François ULg; Julia, Marc; Delvaux, François ULg et al

in Science & Sports (in press)

Aims. — To estimate the risk of injury in rugby sevens.News. — The rugby sevens is an increasingly popular sport since the creation of the IRB SevensWorld Series in 2000 and its introduction as an Olympic ... [more ▼]

Aims. — To estimate the risk of injury in rugby sevens.News. — The rugby sevens is an increasingly popular sport since the creation of the IRB SevensWorld Series in 2000 and its introduction as an Olympic sport in 2016. Despite its strong simi-larities to rugby union, it remains a different sport with higher game intensity, causing a moresignificant number of injuries. The average incidence of injury in rugby sevens is 249.27 for1000 hours of play against 102.25 for 1000 hours of rugby union matches.Conclusion. — This epidemiological review of injuries among the rugby sevens refers to theirlocation and their nature, the causes, the position of players, the type of field, as well as thedowntime of practice following trauma. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUsing platelet-rich plasma to treat jumper's knees: Exploring the effect of a second closely-timed infiltration
Kaux, Jean-François ULg; Croisier, Jean-Louis ULg; Forthomme, Bénédicte ULg et al

in Journal of Science and Medicine in Sport (in press)

Some clinical series have evaluated the effect of platelet-rich plasma (PRP) in the treatment of proximal patellar tendinopathy. Although it is possible that a single infiltrative administration may prove ... [more ▼]

Some clinical series have evaluated the effect of platelet-rich plasma (PRP) in the treatment of proximal patellar tendinopathy. Although it is possible that a single infiltrative administration may prove to be an effective treatment for this indication, most of the existing studies evaluated the effects of two or three successive infiltrations. The aim of this study was to evaluate whether two infiltrations of PRP proves more effective than a single treatment. DESIGN: Prospective, randomized and comparative study of level 2. METHODS: Twenty patients suffering from chronic proximal patellar tendinopathy were enrolled into the study and split into two randomized groups (one or two infiltrations of PRP, respectively). The 3-month follow-up evaluation consisted of VAS, IKDC and VISA-P scores, along with algometer, isokinetic and ultrasounds evaluations. After 1 year, subjects were contacted to define their functional evolution. RESULTS: The concentration of the PRP used for each infiltration was similar in both groups, and contained no red or white cells. Results revealed no difference in treatment efficacy between the groups. CONCLUSIONS: The comparison between one or two infiltrations of PRP did not reveal any difference between the two groups at short to mid term. A second closely-timed infiltration of PRP to treat proximal patellar tendinopathies is not necessary to improve the efficacy of this treatment in the short term. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (21 ULg)
Full Text
See detailTennis elbow - Actualités
Kaux, Jean-François ULg

in La Médecine et le Sport : mise au point (2016, January 23)

L’épicondylite latérale est plus communément appelée tennis elbow suite à sa fréquence élevée d’apparition chez les joueurs de tennis – lors du mouvement de revers, principalement. Cette pathologie du ... [more ▼]

L’épicondylite latérale est plus communément appelée tennis elbow suite à sa fréquence élevée d’apparition chez les joueurs de tennis – lors du mouvement de revers, principalement. Cette pathologie du membre supérieur, fréquente chez les sportifs, touche particulièrement la région épicondylienne radiale, zone d’insertion commune des muscles extenseurs. L’épicondylite latérale est 7 à 20 fois plus répandue que l’épicondylite médiale souvent nommée golfer’s elbow. L’âge est un facteur de risque important, la prévalence est la plus élevée chez les individus âgés entre 35 et 55 ans. Un autre élément prédisposant est la répétition d’un mouvement pendant plus de 2 à 4 heures par jour. Certains sports ont une plus grande incidence sur l’épicondylite que d’autres. Le tennis, le windsurf, l’escalade, le lancer du javelot ou les sports en chaises roulantes sont des activités à haut risque concernant les tendinopathies du coude. Le milieu professionnel joue aussi son rôle délétère envers les muscles épicondyliens. Le travail à la chaine sur des machines, obligeant des mouvements de flexion-extension répétés du coude, de la main et des doigts, peut rapidement être responsable d’épicondylites. De même, la position de travail, le matériel inadapté, le port d’outils trop lourds, le cumul de gestes à risque et, globalement, la mauvaise ergonomie du poste de travail constituent des facteurs déclenchant des tendinopathies du coude. Les épicondylites peuvent être aussi provoquées par des gestes quotidiens : le ménage, le bricolage, la traction de « caddy » au supermarché, l’excès d’activité sur ordinateur par exemple. Malgré une importante diversité des traitements conservateurs – repos, glace, orthèse, anti-inflammatoire non-stéroïdien en phase aigüe, ultrasons, stimulation électrique, massage transverse profond, étirement et onde de chocs –, les symptômes persistent ou des rechutes après un retour à l’activité incriminée sont souvent observées. De nouvelles thérapeutiques, par injection de plasma riche en plaquettes ou acide hyaluronique par exemple, sont également développées pour traiter les tendinopathies rebelles. Au final, si le traitement conservateur n’est plus efficace, la chirurgie sera envisagée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailRevue épidémiologique des tendinopathies les plus fréquentes
Sancerne, Audrey; Kaux, Jean-François ULg

in Journal de Traumatologie du Sport (2015), 32(4), 223-228

Tendinopathies are overused pathologies essentially present among sportsmen as well as workers. They represent 19 % of musculo-skeletaldisorders, more than 30 % the consultations of general and sports ... [more ▼]

Tendinopathies are overused pathologies essentially present among sportsmen as well as workers. They represent 19 % of musculo-skeletaldisorders, more than 30 % the consultations of general and sports medicine on musculoskeletal system. At present, general epidemiology studiesare few. Data will therefore be included for each tendinopathy: rotator cuff tendinopathies, epicondylitis, trochanteric pain syndrome, patellar andcalcaneal tendinopathies and plantar fasciitis. The articles have been searched on the databases PubMed and Pedro. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (13 ULg)
Full Text
See detailPied douloureux de l'enfant sportif
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2015, November 01)

Detailed reference viewed: 53 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEvaluation isocinétique et fonctionnelle de la rupture de coiffe des rotateurs non opérée
Forthomme, Bénédicte ULg; Schwartz, Cédric ULg; MAHIEU, Xavier ULg et al

in Abstract book des XVIIèmes RENCONTRES ISOCINETIQUES DE MEDIMEX (2015, November)

Detailed reference viewed: 51 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPièges à considérer lors de l’évaluation isocinétique
Croisier, Jean-Louis ULg; Kaux, Jean-François ULg; Crielaard, Jean-Michel ULg et al

in Abstract book des XVIIèmes RENCONTRES ISOCINETIQUES DE MEDIMEX (2015, November)

Detailed reference viewed: 29 (0 ULg)
Full Text
See detailMêlées, plaquages et bobos: «Le rugby est un sport de combat collectif»
Hermann, Benjamin; Kaux, Jean-François ULg

Article for general public (2015)

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
Full Text
See detailTraitements médicaux des tendinopathies
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2015, October 29)

Detailed reference viewed: 28 (10 ULg)
Full Text
See detailCommotion cérébrale
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2015, October 24)

Detailed reference viewed: 42 (6 ULg)
Full Text
See detailRugby : le corps à l'épreuve
Sabouhi, Afsané; Kaux, Jean-François ULg

Article for general public (2015)

Detailed reference viewed: 28 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailProgramme d'étirement appliqué à l'épaule raide : conséquences fonctionnelles
Forthomme, Bénédicte ULg; Croisier, Jean-Louis ULg; COLLIGNON, Pierre ULg et al

Conference (2015, October 09)

Les athlètes de lancer présentent une mobilité passive gléno-humérale de l’épaule dominante spécifique avec une majoration de la rotation externe et une limitation de la rotation interne. La limitation ... [more ▼]

Les athlètes de lancer présentent une mobilité passive gléno-humérale de l’épaule dominante spécifique avec une majoration de la rotation externe et une limitation de la rotation interne. La limitation interne semble liée à une raideur capsulo-musculaire postérieure, favorisant les pathologies de l’épaule sportive. Matériel et méthodes Vingt hommes, sportifs d’armer / lancer (volley-ball, handball) et pratiquant au moins 6 heures d’entraînement depuis plus de 5 années ont participé à cette étude. Ils présentaient tous une raideur des structures postérieures évaluée en clinique. Lors de l’inclusion dans l’étude, 10 athlètes (22,5 ± 4 ans) étaient asymptomatiques, 10 (24,8 ± 4 ans) présentaient une épaule dominante symptomatique (≥ 3/10 sur l’EVA). Les athlètes ont étiré chaque jour leur épaule dominante (sleeper stretch et cross body arm) pendant 4 semaines (5 x 30’'). Avant et après le programme d’étirement des structures postérieures, ils ont subi un test isocinétique de force maximale des rotateurs internes et externes ainsi qu’une analyse tridimensionnelle définissant la cinématique scapulaire. Résultats Après 4 semaines d’étirement des structures postérieures, tous les athlètes ont montré un gain significatif de mobilité en rotation interne passive. Nous n’observons aucune modification de la cinétique scapulaire lors de l’analyse 3D après les étirements chez les athlètes asymptomatiques ; les athlètes symptomatiques présentent une diminution du tilt antérieur scapulaire au repos après les 4 semaines. L’évaluation isocinétique des rotateurs d’épaules après les étirements montrent uniquement une légère réduction (- 4% ; p < 0,05) de la force des rotateurs internes à 60°/s en concentrique chez les athlètes asymptomatiques. Les sportifs qui décrivaient des douleurs avant les étirements sont significativement améliorés après le programme de 4 semaines ; cette diminution de la douleur est corrélée au gain en rotation interne passive. Discussion L’étirement pendant 4 semaines des structures postérieures de l’épaule raide sportive permet une augmentation de la mobilité passive. Ce gain de mobilité est corrélé à la diminution de la douleur chez les athlètes symptomatiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCross-Cultural Adaptation And Validation Of The VISA-A Questionnaire In French
Kaux, Jean-François ULg; DELVAUX, François ULg; Oppong-Kyei, Julian et al

Poster (2015, October 08)

Detailed reference viewed: 16 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailVISA-PF: A Cross-Cultural Adaptation And Validation Of The VISA-P Questionnaire In French
Kaux, Jean-François ULg; Delvaux, François ULg; Oppong-Kyei, Julian et al

Poster (2015, October 08)

Detailed reference viewed: 18 (1 ULg)