References of "Kabore, A"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailPourquoi des teneurs aussi élevées en nitrates dans les puits et forages de la vallée du Sourou au Burkina Faso ? Enquêtes de 2006 à 2014
Rosillon, Francis ULg; Savadogo, B.; Kaboré, A. et al

in Cahiers de l’ASEES (2013), 18

Dans le cadre du contrat de rivière Sourou, un réseau de surveillance de la qualité des eaux souterraines a été mis en place à travers 8 campagnes de prélèvement effectuées de 2006 à 2014. Les ... [more ▼]

Dans le cadre du contrat de rivière Sourou, un réseau de surveillance de la qualité des eaux souterraines a été mis en place à travers 8 campagnes de prélèvement effectuées de 2006 à 2014. Les échantillons d’eau provenaient de 23 forages et 9 puits localisés dans la vallée du Sourou. Parmi les paramètres physico-chimiques analysés, les concentrations observées en nitrates étaient préoccupantes. Sur les 32 points d’eau analysés, 14 d’entre eux fournissaient une eau contenant des teneurs en nitrates supérieurs à la valeur seuil de potabilité de l’OMS de 50 mg NO3/L, soit 44 % de non-conformité. Des concentrations très élevées, supérieures à 500 mg NO3/L avec un pic à 860mg/L, ont été observées. Étant donné les importantes variations observées d’un ouvrage à l’autre, une contamination généralisée de la nappe n’était pas envisageable. Un diagnostic, au cas par cas, a permis d’identifier les causes possibles de cette dégradation. Plusieurs pistes de contamination, en lien avec les activités anthropiques, ont été évoquées à proximité des ouvrages : la défécation sauvage animale et humaine, la présence de latrines à fond perdu, des fosses fumières, des dépôts de déchets, des rejets d’eaux usées. Il convient aussi de s’interroger sur l’impact de l’utilisation de la dynamite pour le creusement des ouvrages, celle-ci pouvant laisser dans l’eau des traces de nitrates. Cette eau non potable est cependant utilisée par les populations rurales du Sourou. Plutôt que l’abandon des forages ou puits fortement contaminés, la mise en place de périmètres de protection au sein desquels seraient éliminées les sources de contamination, peut améliorer la situation. Ne faudrait-il pas aussi faire preuve de prudence lors de l’usage d’explosifs nitratés pour le forage de nouveaux ouvrages ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailOptimisation de l'efficacité des graines de Moringa oleifera dans le traitement des eaux de consommation en Afrique sub-saharienne : cas des eaux du Burkina Faso
Kaboré, A.; Savadogo, B.; Rosillon, Francis ULg et al

in Revue des Sciences de l'Eau = Journal of Water Science (2013), 26(3), 209-220

L’accès à l’eau potable demeure une très grande préoccupation en Afrique sub-saharienne, particulièrement en milieu rural où les populations sont confrontées à la gestion optimale des points d’eau ... [more ▼]

L’accès à l’eau potable demeure une très grande préoccupation en Afrique sub-saharienne, particulièrement en milieu rural où les populations sont confrontées à la gestion optimale des points d’eau, l’insuffisance d’hygiène et d’assainissement et au manque de méthodes appropriées de désinfection à l’échelle familiale. De ce fait, l’intégration de procédés biologiques de traitement des eaux de consommation pourrait être une alternative durable dans l’amélioration de la qualité des eaux de boisson, du fait de la disponibilité et de la non‑toxicité des substances. La présente étude porte sur l’optimisation de l’efficacité des graines de Moringa oleifera dans l’assainissement des eaux de consommation en milieu rural au Burkina Faso. Des eaux de surface et de puits alimentant les populations ont été traitées avec différentes concentrations de coagulant de graines de M. oleifera. Le suivi de paramètres physico-chimiques et microbiologiques à différents temps de décantation a permis de déterminer les conditions optimales et d’évaluer l’efficacité des traitements. Des résultats, il est ressorti qu’en fonction des caractéristiques des eaux, les temps de décantation compris entre 1,5‑2,0 h sont apparus suffisants pour éliminer la presque totalité des matières en suspension et des colloïdes. L’abattement de la turbidité obtenu était compris entre 24‑96 % pour un temps de décantation de 2 h et fonction de la turbidité initiale de l’eau. Pour le même temps de décantation, l’abattement microbien était de l’ordre de 82‑94 % pour les coliformes fécaux, 81‑100 % pour Escherichia coli, 94‑100 % pour les streptocoques fécaux et 100 % pour les kystes de Giardia intestinalis. Les traitements ont également permis de réduire les teneurs en nitrates, calcium, magnésium ainsi que la dureté totale. Par contre, une hausse des concentrations de sulfates et de matière organique a été enregistrée avec ces traitements. Ces résultats indiquent qu’en fonction des caractéristiques initiales, le traitement des eaux brutes avec les graines de M. oleifera améliore considérablement la qualité des eaux de boisson. [less ▲]

Detailed reference viewed: 62 (1 ULg)