References of "Graitson, Eric"
     in
Bookmark and Share    
See detailSynthèse de 24 années de suivi d’une communauté de reptiles typiques du nord de l’Europe
Graitson, Eric ULg; Hussin, José; Vacher, Jean-Pierre

Report (2012)

The results of a 24 year survey of a community of reptiles typical of northern Europe along a 19 km long railway track in the South of Belgium suggests that: i) four among the six species (Anguis fragilis ... [more ▼]

The results of a 24 year survey of a community of reptiles typical of northern Europe along a 19 km long railway track in the South of Belgium suggests that: i) four among the six species (Anguis fragilis, Podarcis muralis, Zootoca vivipara, and Natrix natrix helvetica) exhibited stable abundance levels and distribution patterns; ii) Vipera berus strongly decreased and is now nearly extinct; iii) Coronella austriaca appeared in the course of the survey and its populations sharply increased. The decrease of Vipera berus can be explained by the degradation of some of its habitats. The causes of the increase of Coronella austriaca are unknown but might be linked to climate change. [less ▲]

Detailed reference viewed: 173 (26 ULg)
See detailLes pelouses calaminaires: un écosystème naturel favorisé par l’industrie du Zinc
Graitson, Eric ULg; Hermanns, Jean-François

Conference (2011, March 07)

Detailed reference viewed: 17 (0 ULg)
Full Text
See detailMilieux ouverts forestiers, lisières forestières et biodiversité: de la théorie à la pratique.
Fichefet, Violaine; Branquart, Etienne; Claessens, Hugues ULg et al

Book published by Service public de Wallonie (2011)

L'aspect de la forêt naturelle, dans laquelle ont évolué les espèces forestières actuelles pendant des milliers d'années, était probablement beaucoup plus ouvert que ce que l'on peut imaginer aujourd'hui ... [more ▼]

L'aspect de la forêt naturelle, dans laquelle ont évolué les espèces forestières actuelles pendant des milliers d'années, était probablement beaucoup plus ouvert que ce que l'on peut imaginer aujourd'hui, sous l'effet de perturbations diverses et de l'action des grands herbivores. Si les ouvertures en forêt sont désormais le plus souvent liées à l'action humaine, le potentiel biologique de ces milieux n'en est pas moins élevé grâce au développement de cortèges d'organismes héliophiles caractéristiques des faciès de régénération des forêts naturelles. Par ailleurs, les lisières, qu'elles soient situées en bordure de ces ouvertures intra-forestières ou en périphérie des massifs forestiers, contribuent dans une large mesure à l'intérêt biologique des zones ouvertes, pour peu qu'elles soient progressives et dynamiques. La co-existence de lisières et de différents types de milieux ouverts variant entre eux à la fois dans l'espace (taille, forme,...) et dans le temps (événements ponctuels, récurrents ou permanents) au sein d'un massif géré est un atout incontestable pour la biodiversité. Leur intérêt biologique est intimement lié à la structure et à la composition de la végétation et, partant, à leur mode d'exploitation et de gestion. Ce guide propose donc, au-delà d'une révision théorique sur le sujet, de nombreux conseils pratiques d'aménagement et d'entretien des ouvertures forestières, afin d'en optimiser la capacité d'accueil tout en interférant le moins possible avec la production sylvicole. [less ▲]

Detailed reference viewed: 163 (28 ULg)
Full Text
See detailDiscrets et méconnus...les reptiles
Graitson, Eric ULg

Book published by Service public de Wallonie (2011)

"En Wallonie, sept espèces de reptiles composent le « petit peuple des broussailles ». Discrets et silencieux, ils passent bien souvent inaperçus. Ils sont pourtant bien là sous une pierre, tapis dans la ... [more ▼]

"En Wallonie, sept espèces de reptiles composent le « petit peuple des broussailles ». Discrets et silencieux, ils passent bien souvent inaperçus. Ils sont pourtant bien là sous une pierre, tapis dans la végétation dense, à l’intérieur des fissures d’un muret ou sous un tas de compost, cherchant la température idéale a leur survie ou simplement un abri pour fuir leurs prédateurs." Après une présentation des différentes espèces de reptiles indigènes présentes en Wallonie, le livre aborde les causes de régression de ces animaux et les mesures de protection applicables par le monde agricole. Plusieurs exemples d'aménagements réalisés en faveur des reptiles en milieu agricole sont présentés à la fin de l'ouvrage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 58 (3 ULg)
See detailLes mesures agro-environnementales et la conservation de l’herpétofaune en Wallonie
Graitson, Eric ULg

Scientific conference (2010, October 30)

Les mesures agro-environnementales (MAE) sont des mesures mises en place dans l'Union européenne dans le cadre de la politique agricole commune. Chaque état membre ou région propose des MAE adaptée à son ... [more ▼]

Les mesures agro-environnementales (MAE) sont des mesures mises en place dans l'Union européenne dans le cadre de la politique agricole commune. Chaque état membre ou région propose des MAE adaptée à son territoire. En Wallonie, les MAE offrent aux agriculteurs des contrats rémunérés de cinq années. Elles sont accessibles librement aux agriculteurs qui souhaitent contribuer à l’amélioration de l’environnement par des actions qui vont au-delà du respect des législations et des bonnes pratiques agricoles. L’outil principal incitatif mis en œuvre par la Région wallonne pour la préservation des amphibiens en zone agricole est la mesure « maintien et entretien des mares ». D’autres mesures dites « de bases » sont a priori favorable à l’herpétofaune, en particulier aux espèces les moins exigeantes : « maintien et entretien des haies », « bandes enherbées », « faible charge en bétail ». Afin de rendre les MAE plus efficientes vis-à-vis des espèces à forte valeur patrimoniale et/ou a contraintes écologiques fortes, des mesures ciblées ont été développées. Ces mesures offrent une rémunération plus élevée, mais sont plus contraignantes pour l’exploitant : elles ne sont accessibles que sur base d’une expertise de la parcelle qui débouchera sur un cahier des charges adapté au cas par cas. Trois espèces d’amphibiens et de reptiles considérés comme patrimoniaux et en grande partie liés aux milieu agricole font actuellement l’objet de ces mesures ciblées : - le Triton crêté (Triturus cristatus) : création et entretien de mares adéquates, aménagements de zones refuges à proximité des points d’eau. - la Vipère péliade (Vipera berus) : aménagement et entretien de zones refuges permanentes, gestion des lisières, exploitation très extensive des parcelles. - la Couleuvre à collier (Natrix natrix) : aménagement et entretien de sites de pontes, gestion des lisières. Des mesures ciblées seront prochainement étendues au Crapaud calamite (Epidelia calamita), à l’Alyte accoucheur (Alytes obstetricans) ainsi qu’au Lézard des souches (Lacerta agilis). [less ▲]

Detailed reference viewed: 77 (7 ULg)
Full Text
See detailEtude de l’effectif, des déplacements, du domaine vital et de l’utilisation de l’habitat par une population de couleuvres à collier (Natrix natrix helvetica) en zone périurbaine (Liège, Belgique). Implications en termes de conservation.
Graitson, Eric ULg; Pittoors, Julie

Scientific conference (2009, October 30)

Une étude de l’effectif de la population, des déplacements, du domaine vital et de l’utilisation de l’habitat a été réalisée sur des couleuvres à collier (Natrix natrix helvetica), dans le domaine ... [more ▼]

Une étude de l’effectif de la population, des déplacements, du domaine vital et de l’utilisation de l’habitat a été réalisée sur des couleuvres à collier (Natrix natrix helvetica), dans le domaine universitaire du Sart Tilman (Liège, Belgique), entre avril et octobre 2009. L’effectif de la population est estimé à plus de 200 adultes et subadultes par capture-marquage-recapture. Les densités sont très élevées dans une zone noyau ou 130 individus différents ont été capturés sur une surface de 12 hectares. Dix femelles ont étés suivies par télémétrie et ont étés localisées régulièrement (au minimum tous les deux jours). Les habitats les plus fréquentés par les couleuvres à collier sont les milieux de lisières, avec plus de 80% du total des localisations, ainsi que les friches (15%). Les microhabitats les plus prisés sont les ronciers et les végétations rudérales dominées par les orties. La fréquentation des habitats et microhabitats n’est pas homogène au cours du temps : elle se diversifie lorsque la végétation se développe au cours de la saison. Les domaines vitaux sont très réduits par rapport aux chiffres habituellement cités dans la littérature (de l’ordre de 5 hectares en moyenne). Les déplacements de 200m et plus ne sont pas rares, en particulier au mois de juin lorsque les individus rejoignent les sites de pontes. Ils se produisent surtout par temps chaud. La période de ponte a lieu fin juin pour l’ensemble des individus. Les animaux ont rejoints leur site d’hibernation dès la fin septembre. Ceux-ci possèdent des caractéristiques bien particulières : sommets de talus et pentes bien drainées situées en milieu forestier ou dans de petits bosquets. Ils tous pour la plupart situés à proximité du lieu de capture printanière laissant suggérer que les couleuvres utilisent les mêmes sites d’hibernation d’une année à l’autre. Les serpents ont réagis positivement aux aménagements réalisés en leur faveur : les composts aménagés spécifiquement pour la ponte ont été exploités par 6 des 10 individus. Des lisières forestières mises en lumière durant l’hiver ont été fréquentées dès le printemps suivant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 125 (14 ULg)
Full Text
See detailGuide de l'inventaire et du suivi des reptiles en Wallonie
Graitson, Eric ULg

in L'héco des rainettes (2009), 1

Detailed reference viewed: 160 (5 ULg)
Full Text
See detailLa vie des mares de nos campagnes
Graitson, Eric ULg; Morelle, Kevin; Feremans, Nathalie

Book published by Région Wallonne SPW (2009)

Detailed reference viewed: 50 (10 ULg)
Full Text
See detailLe peuplement herpétologique des pelouses calcaires en Belgique
Graitson, Eric ULg

in Parcs & Réserves (2008), 63(1), 4-12

Le peuplement herpétologique de 63 pelouses calcaires a été étudié en Belgique. Tous les reptiles indigènes sont présents sur ces milieux de grande valeur biologique. La présence et la fréquence des ... [more ▼]

Le peuplement herpétologique de 63 pelouses calcaires a été étudié en Belgique. Tous les reptiles indigènes sont présents sur ces milieux de grande valeur biologique. La présence et la fréquence des différentes espèces varient fortement suivant les régions naturelles et le type de pelouse. Les pelouses calcaires de la région Viroin-Hermeton et de la Haute Meuse possèdent pour la plupart un peuplement herpétologique diversifié. Il en va de même pour le site de Torgny à l’extrême sud du pays. Les pelouses du nord de la région ainsi que celles situées à l’extrémité occidentale de la Calestienne sont par contre plus pauvres en espèces. Anguis fragilis et Coronella austriaca sont les espèces les plus répandues sur les pelouses calcaires belges. Podarcis muralis est fréquent sur les milieux rocheux associés aux pelouses. Les espèces les moins répandues sur les pelouses calcaires sont aussi les plus rares régionalement et les plus menacées en Belgique : Vipera berus et Lacerta agilis. Les reptiles fréquentent tant les Mesobromions et les Xerobromions que leurs milieux associés : fourrés thermophiles et milieux rocheux. Les Mesobromions enfrichés, habituellement envahis par Brachypodium pinnatum, constituent de loin les faciès ou les reptiles sont les plus abondants. Les Mesobromions à végétation ouverte sont en revanche les faciès les plus pauvres. La problématique de la prise en compte des reptiles dans la gestion conservatoire de ces milieux est abordée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 143 (17 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailÉco-éthologie d’une population de vipères péliades (Vipera b. berus L.) dans une région de bocage du sud-ouest de la Belgique
Graitson, Eric ULg

in Bulletin de la Société Herpétologique de France (2008), 128

the preference of adders for different linear elements of the ‘bocage’, a farmland landscape crisscrossed by hedges, was studied during 2.5 years in south-West Belgium. Most individuals occurred in South ... [more ▼]

the preference of adders for different linear elements of the ‘bocage’, a farmland landscape crisscrossed by hedges, was studied during 2.5 years in south-West Belgium. Most individuals occurred in South-facing woody hedges between the autumn and the beginning of spring. During the mating period, by contrast, most individuals tended to shift of habitat and favoured 1 to 2 m wide grassy hedges with a limited shrub cover and a north-south orientation. Mating females especially favoured this latter habitat, probably because of their specific micro-climatic conditions, including a higher insulation. A few individuals, however, remained in the same habitat all year round. The identification of individuals, which was performed on the basis of features including body and head color patterns, but not on individual clipping, proved to be difficult owing to the high density of individuals. Linear elements in the form of grassy hedges, not very space-consuming, can shelter very high densities of snakes. in the context of a sharp decrease of the bocage landscape, the conservation of common European vipers relies on the maintenance of such linear landscape elements as grassy and shrubby hedges, which can be enhanced by the implementation of recent measures aiming at restoring extensive agricultural systems. [less ▲]

Detailed reference viewed: 157 (6 ULg)
Full Text
See detailL’intérêt herpétologique des milieux rocheux de l’Ardenne centro-orientale (Province de Liège et Luxembourg, Belgique)
Graitson, Eric ULg

in Bulletin de la Société des Naturalistes Luxembourgeois (2008), 109

The reptile fauna of the siliceous rock habitats of the central-eastern Ardenne was studied between 2000 and 2007. The investigations were carried out at 26 sites distributed in all the hydrographic ... [more ▼]

The reptile fauna of the siliceous rock habitats of the central-eastern Ardenne was studied between 2000 and 2007. The investigations were carried out at 26 sites distributed in all the hydrographic watersheds draining the area, except one (the Our watershed): Eastern and Western Ourthes, Amblève and Sure. All the significant rocky habitats of the area were studied: rocks and landslides, abandoned quarries and exploitation dumps, rail and road embankments. Five species were recorded: Anguis fragilis, Podarcis muralis, Zootoca vivipara, Coronella austriaca and Natrix natrix, of which Anguis fragilis and Zootoca vivipara were the most widespread. Podarcis muralis was only found in the Ourthe basin. The population of the latter species at Hérou constitutes a remarkable isolate while the population along the Stoumont-Coo railway is one of the largest in numbers in the Benelux countries. Coronella austriaca is reported for the second time in the Western Ourthe valley. This snake is only present in the most thermophilous habitats, where the majority of the populations seemed extremely isolated. Natrix natrix was rather widespread but never abundant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 70 (5 ULg)
Full Text
See detailL’intérêt herpétologique des pelouses schisteuses de Famenne occidentale (province de Namur, Belgique)
Graitson, Eric ULg; Paquay, Marc

in Parcs & Réserves (2007), 62(1), 16-19

Detailed reference viewed: 33 (3 ULg)