References of "George, Philippe"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailCompte rendu de l'ouvrage de Frédéric MARCHESANI, Sur les traces des anciens "pays" de Wallonie
George, Philippe ULg

in Trésor de Liège. Bulletin trimestriel (in press)

Detailed reference viewed: 52 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailLes reliques des saints à la une : piété & dévotion, scandales, art & histoire.
George, Philippe ULg

in George, Philippe (Ed.) Reliques & reliquaires. L'émotion du sacré. Catalogue de l'exposition du Musée d'art religieux de Fourvière-Lyon (2014)

Introduction générale au Catalogue de l'expoisition (21 mars-1er juillet 2014)

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPourquoi tant de richesse? Dossier Reliques & reliquaires
George, Philippe ULg

in Arts Sacrés (2014), 28

Detailed reference viewed: 16 (5 ULg)
See detailDe constructione - de consecratione ecclesiae Hoyensis (1066)
George, Philippe ULg

Scientific conference (2013, October)

De constructione - de consecratione ecclesiae Hoyensis (1066) Toutes les Histoire du Moyen Âge mentionnent la célèbre « Charte de Huy de 1066 », le plus ancien exemple conservé d'une charte de libertés au ... [more ▼]

De constructione - de consecratione ecclesiae Hoyensis (1066) Toutes les Histoire du Moyen Âge mentionnent la célèbre « Charte de Huy de 1066 », le plus ancien exemple conservé d'une charte de libertés au nord des Alpes. En l’accordant aux bourgeois de Huy, l’évêque de Liège Théoduin (1048-1075), d'origine bavaroise et de souche royale, obtenait en contre- partie les moyens financiers de sa politique : reconstruire Huy-sur-Meuse et sa collégiale, ruinés en 1053 par le comte de Flandre. Le prélat y faisait préparer en même temps sa sépulture dans la crypte. Le 24 août 1066 se déroulèrent à Huy de grandioses cérémonies d'inauguration de la nouvelle église. Le panégyrique du monument hutois De constructione - de consecratione ecclesiae Hoyensis manque, mais l’interdisciplinarité permet aujourd’hui de reconsidérer le dossier : histoire, hagiographie, architecture, art, liturgie et spatialisation du sacré. En ce XIe siècle se perçoit le centralisme d'un gouvernement épiscopal et le désir d'un pouvoir fort, qui tente de s'affirmer contre toutes les forces centripèdes, contre les féodaux principalement. À Huy, Théoduin recherche un soutien auprès de la bourgeoisie, – les habitants de la ville –, la force politique montante, comme son parent Henri IV le fait au même moment dans l’Empire. Un archidiacre de choc, Boson, abbé de Notre-Dame de Huy, seconde le vieil évêque. La Paix de Dieu, si fondamentale dans la constitution du pouvoir par le maintien de l’ordre, sera instaurée dans le diocèse en 1081 par le successeur de Théoduin, l'évêque Henri de Verdun (1075-1091). Le prélat sera lui aussi enterré à Notre-Dame de Huy, près du chœur, mais son mausolée a disparu. En 985, l’évêque Notger recevait de l’Empereur le comté de Huy et un pouvoir temporel, à l’origine de la principauté liégeoise. Le grand dessein épiscopal est conforté à Huy : la principauté perdurera pendant tout l’Ancien Régime. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (1 ULg)
See detailLe pays mosan : un terroir hagiographique et artistique privilégié (VIIIe-XVIe siècle)?
George, Philippe ULg

Scientific conference (2013, July 17)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detail"Sur la terre comme au ciel". L'évêque de Liège, l'abbé de Stavelot-Malmedy, le droit, la justice et l'art mosan vers 1170
George, Philippe ULg

in Cahiers de Civilisation Médiévale (2013)

Le débat sur l’orfèvre mosan Godefroid de Huy (vers 1170) rebondit sans cesse depuis le XIXe siècle : il est fondamental pour l’histoire de l’art mosan. On peut maintenant tenter de mieux définir le style ... [more ▼]

Le débat sur l’orfèvre mosan Godefroid de Huy (vers 1170) rebondit sans cesse depuis le XIXe siècle : il est fondamental pour l’histoire de l’art mosan. On peut maintenant tenter de mieux définir le style de l’artiste et constater aussi que son existence historique, que l’on ne peut plus remettre en cause, correspond aussi avec la période faste de l’émaillerie mosane. C’est l’époque à Liège de l’épiscopat de Raoul de Zähringen et à Stavelot de l’abbatiat d’Erlebald, frère de Wibald, qui méritent examen comme commanditaires des œuvres. La justice bouge beaucoup à l’époque et l’art semble refléter les changements d’idées et de société. The debate on the Mosan goldsmith Godefroid de Huy (about 1170) rebounds continually since the nineteenth century : it is fundamental for the art Mosan history. We can now attempt to better define the style of the artist and see also his historical existence, we can no longer challenge, corresponds also with the boom of the Mosan enamelling. This is the time of the episcopate in Liege Raoul de Zähringen and the abbot in Stavelot Erlebald, Wibald’s brother, that deserve consideration as sponsors of the works. Justice moves a lot at the time and the art seems to reflect changements in ideas and society. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
See detailChâsses. Du Moyen Age à nos jours
George, Philippe ULg

Book published by Trésor de la Cathédrale de Liège (2013)

art mosan art religieux

Detailed reference viewed: 10 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe trésor des reliques de la cathédrale Saint-Lambert de Liège
George, Philippe ULg

in Bulletin de l'Institut Archéologique Liégeois (2013), t. CXVII, 2013(2013), 63-141

Detailed reference viewed: 48 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detail"Architecturer et organiser le grand dessein de Dieu" : à propos de quelques édifices-reliquaires du pays mosan (IXe-XIIe siècle)
George, Philippe ULg

in Mélanges offerts à Jean-Pierre Caillet (2013)

L'histoire de l’architecture s’écrit aussi avec les reliques : qui dit reliques dit édifices pour les abriter, les mettre en valeur et les objets sacrés vont exercer une influence sur les formes du ... [more ▼]

L'histoire de l’architecture s’écrit aussi avec les reliques : qui dit reliques dit édifices pour les abriter, les mettre en valeur et les objets sacrés vont exercer une influence sur les formes du sanctuaire. Une spatialisation du sacré s’accomplit par la distribution des reliques dans l’église, reflet d’une hiérarchie des saints, conjointe à l'usage liturgique. Le nord, la Lotharingie, le pays mosan, en recèlent de beaux exemples. S’élabore parallèlement une forme de discours sur l’Église et sur la société chrétienne à l’âge roman. The history of architecture is also written with relics and constructions to house and develop them : sacred objects will influence the forms of the sanctuary. Spatialization of the sacred takes place by the distribution of relics in the church, reflecting a hierarchy of saints, conjoint to the liturgical use. The North, the Lotharingia, the Mosan region, show fine examples. These elaborated a parallel form of discourse on the Church and the Christian society at the Roman age. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (1 ULg)
Full Text
See detailReliques. Le quatrième pouvoir
George, Philippe ULg

Book published by Editions romaines (2013)

Detailed reference viewed: 46 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detail« Ambulate, Sancti Dei, ad locum destinatum qui vobis paratum est ». D’or et d’argent, reliques et trésors entre Flandre et Champagne
George, Philippe ULg

in « Une renaissance. L'art entre Flandre et Champagne (1150-1250 ». Catalogue de l'exposition, Paris, Musée National du Moyen Age, 2013 (2013)

Detailed reference viewed: 27 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailNécrologie Jacques Stiennon (1920-2012)
George, Philippe ULg

in Cahiers de Civilisation Médiévale (2012), 55

Detailed reference viewed: 20 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn christ inédit du XIIIe siècle (?) provenant de la cathédrale Saint-Lambert de Liège
George, Philippe ULg

in Bulletin de l'Institut Archéologique Liégeois (2012), CXVI

Parcours d'un christ sauvé des ruines de la cathédrale qui revient à Liège

Detailed reference viewed: 21 (2 ULg)
See detailLe pays mosan, laboratoire hagiographique impérial ?
George, Philippe ULg

in BOZOKI Edina (Ed.) Hagiographie, idéologie et politique au Moyen Age en Occident (2012)

The Mosan region, hagiographic imperial laboratory? If political and economic conditions particularly favorables for eleventh and twelfth centuries in the old diocese of Liege make the golden age of the ... [more ▼]

The Mosan region, hagiographic imperial laboratory? If political and economic conditions particularly favorables for eleventh and twelfth centuries in the old diocese of Liege make the golden age of the Mosan art (the Meuse river valley), the hagiography is not outdone. Exceptional narrative sources instrumentalize the Mosan saints as powerful protectors in the space of an episcopal principality dependent on the the Holy Roman Empire. The working hypothesis is verified through the strict sense of hagiography : Triumphus sancti Remacli (c. 1071), Passio Agilolfi, Translatio Malmundarium and Miracula sancti Quirini et aliorum (after 1062), in a prolific author Sigebert of Gembloux, and in some scattered texts ((Vita Lamberti of canon Nicolas (c. 1145), relation of the pilgrimage Liege in Santiago ...). [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (2 ULg)
See detailSur les traces des saints thébains en pays mosan
George, Philippe ULg

in Brocard, N.; Vannotti, Fr.; Wagner, A. (Eds.) Politique, société et construction identitaire : autour de saint Maurice (2012)

Detailed reference viewed: 19 (1 ULg)