References of "Folville, Xavier"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailGustave Serrurier-Bovy, architecte, commerçant et industriel
Folville, Xavier ULg

in Art nouveau et écologie : Mélanges (2015, November 01)

« Il ne faut pas travailler pour un monde qui disparaît mais pour un monde nouveau dont on peut prévoir l’avènement ». Architecte par vocation et formation, puis commerçant, ensuite créateur et industriel ... [more ▼]

« Il ne faut pas travailler pour un monde qui disparaît mais pour un monde nouveau dont on peut prévoir l’avènement ». Architecte par vocation et formation, puis commerçant, ensuite créateur et industriel, le Liégeois Gustave Serrurier (1858-1910) est rapidement convaincu de la nécessité de lier l’architecture aux arts décoratifs. Il le fait avec la conviction politique et esthétique qu’une production industrialisée permettra de donner au plus grand nombre l’environnement artistique auquel tout être peut prétendre. Il pressent que le temps de l’artisanat est en passe d’être révolu et équipe progressivement ses ateliers de machines modernes. Si ses premières créations restent empreintes de l’esprit constructif des artisans néogothiques, s’il emploie ensuite des jeux de lignes courbes, tendues et maîtrisées, le début du XXe siècle le voit évoluer vers toujours plus de simplicité constructive et plus de rigueur géométrique. Grâce au mobilier, aux objets et aux aménagements d’intérieurs qu’il crée et fait réaliser par la centaine d’ouvriers de ses ateliers liégeois, sa firme prend rapidement une ampleur internationale et se fait remarquer dans les expositions universelles comme celle de Saint-Louis (U.S.A.) en 1904. Anticipant sur ce que seront les motivations d’un Bauhaus, ses préoccupations sociales et esthétiques conduisent Serrurier à imaginer un mobilier de plus en plus économique, rationnellement construit, adapté à l’usage et au lieu de destination, par exemple pour une habitation ouvrière à l’Exposition universelle de Liège en 1905. Là, un mobilier en orme équipe la salle commune égayée d’une frise au pochoir et de rideaux de lin garnis de carrés colorés. On y remarque un meuble à usage multiple, tout à la fois armoire, secrétaire et bibliothèque, sans autre décor que sa composition équilibrée ; banc, table et chaises sont faits d’éléments assemblés par des vis apparentes. C’est à cette même époque que Serrurier développe la ligne “Silex”, particulièrement représentative ; conçue de façon tout à fait originale et pragmatique, exécutée en bois blanc et décorée au pochoir, la plupart des assemblages de menuiserie sont remplacés par des vis apparentes. La découpe des planches se montre économe en matière. Une chaise, objet d’utilité commune, se doit d’être robuste, ergonomique et peu coûteuse à produire : ici, la production en série est aisée et pourra être assurée dans ses ateliers équipés de scies mécaniques et autres machines-outils. A l’examen, une chaise de cette série exprime bien les qualités de designer industriel de son concepteur et le place à l’avant-garde de son temps ; elle illustre aussi ses ambitions, tant sociales qu’esthétiques, et sa volonté d’un « art pour tous ». [less ▲]

Detailed reference viewed: 49 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detailGustave Serrurier-Bovy : un architecte à l’aube de la modernité
Folville, Xavier ULg

in Art nouveau et écologie : Mélanges (2015, November 01)

Abstract A l'extrême fin du 19e siècle, l'Art nouveau s’épanouit sous des formes diversifiées, parfois contradictoires, mais partageant généralement la même volonté de rompre avec l'académisme et l ... [more ▼]

Abstract A l'extrême fin du 19e siècle, l'Art nouveau s’épanouit sous des formes diversifiées, parfois contradictoires, mais partageant généralement la même volonté de rompre avec l'académisme et l'historicisme du siècle finissant. Parmi les acteurs de cet Art nouveau, certains ne retiennent que le côté décoratif d’une nouvelle esthétique. Très tôt cependant, au cœur même de ce mouvement d’avant-garde, apparaissent les prémices du renouvellement qui le condamnera et conduira au Modernisme. Quelques travaux de Gustave Serrurier – mobilier ou architecture – méritent d’être observés sous cet angle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (13 ULg)
See detailL'architecte Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910)
Folville, Xavier ULg

Scientific conference (2015, September 29)

The Architect Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910) L’architecte Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910) Architect by vocation and formation, then merchant, and after that designer and industrialist, Gustave ... [more ▼]

The Architect Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910) L’architecte Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910) Architect by vocation and formation, then merchant, and after that designer and industrialist, Gustave Serrurier, aka Serrurier-Bovy, is mostly known as a producer of furniture. Although more marginal, his architectural work are far from negligible. After 1888, and a couple of youthful projects, the architect from Liège most probably only does interior furnishings, but these prove to be considerable. For example, he brilliantly remodels the space and interior organization of the castle of La Cheyrelle (1903-1909) in the Cantal region of France. Just before, in 1902, he draws again the plans of an entire villa – his personal villa – which seems to function as a manifesto for an architecture different from Art Nouveau. Theoretician and utopian, he also develops a social reflection which leads him to think that architecture and furniture are interconnected practices, particularly apt to better the conditions of existence, notably of the less healthy. He applies and shows it in the furnishings of a workers housing complex in a competition organized on the occasion of the Liège World’s Fair in 1905. In his built work, through his spatial inventions and his sober and functional decoration, Serrurier opens perspectives onto a new art of life in the 20th century, and he anticipates thus the social, technical and artistic preoccupations of the Modern Movement. L’architecte Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910) Architecte par vocation et formation, puis commerçant, ensuite créateur et industriel, Gustave Serrurier, dit Serrurier-Bovy, est surtout connu pour sa production de mobilier. Plus marginal, son travail d’architecte est pourtant loin d’être négligeable. Au-delà de 1888, après quelques œuvres de jeunesse, l’architecte liégeois ne réalise sans doute plus que des aménagements d’intérieurs, mais ceux-ci peuvent s’avérer considérables. Par exemple, il remodèle brillamment l’espace et la distribution intérieure du château de La Cheyrelle (1903-1909) dans le Cantal, en France. Juste avant, en 1902, on le voit dresser à nouveau les plans complets d’une villa – sa villa personnelle – qui sonne alors comme un manifeste pour une architecture différente de l’Art nouveau. Théoricien et utopiste, il développe aussi une réflexion sociale qui le conduit à penser qu’architecture et mobilier sont des pratiques liées, particulièrement propres à améliorer les conditions de l’existence, notamment des moins nantis. Il le prouve et l’expérimente encore dans l’aménagement d’un logement ouvrier lors du concours organisé à l’occasion de l’Exposition universelle de Liège en 1905. Dans son œuvre construite, par ses inventions spatiales, par sa décoration retenue et fonctionnelle, Serrurier ouvre des perspectives sur un nouvel art de vivre au 20e siècle et anticipe les préoccupations sociales, techniques et artistiques du Mouvement moderne. [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (3 ULg)
See detailRiga. Une capitale balte à l'époque de l'Art nouveau
Folville, Xavier ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Au début du XVIIIe siècle, Riga, ancienne ville hanséatique, faisait partie de l'empire tsariste dont elle était un des ports les plus importants ; elle connut une histoire compliquée et douloureuse ... [more ▼]

Au début du XVIIIe siècle, Riga, ancienne ville hanséatique, faisait partie de l'empire tsariste dont elle était un des ports les plus importants ; elle connut une histoire compliquée et douloureuse, partagée avec les autres pays baltes. A la fin du XIXe siècle, la destruction des anciens remparts facilite son extension sur de nouveaux territoires et permet de répondre à l'explosion démographique et au développement économique du moment. Au tournant du siècle, l’Art nouveau s’impose comme le style moderne qui correspond à une ville dynamique. Mais ici, c’est un Art nouveau très différent de celui que nous connaissons à Bruxelles. Teinté de symbolisme dans sa décoration, animé par un sentiment de renouveau national, d’esprit romantique, il engendre des immeubles, des rues, voire des quartiers entiers ou des palais qui seront édifiés jusqu’à la Première Guerre mondiale. Riga, consciente de son patrimoine, est reconnue par l’Unesco ; de nombreux bâtiments sont restaurés et un musée-témoin de l’art de vivre à cette époque est ouvert au public. La conférence propose de faire une courte promenade illustrée dans ce patrimoine. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (2 ULg)
Full Text
See detailFonck. Couvent, caserne,école. Les vieux murs d'une nouvelle faculté d'architecture
Folville, Xavier ULg

Article for general public (2014)

Présentation des bâtiments de la nouvelle faculté d'architecture de l'ULg sur le site d'Outremeuse, à l'emplacement du Couvent des Écoliers, devenu la caserne de cavalerie du cavalier Fonck, héros ... [more ▼]

Présentation des bâtiments de la nouvelle faculté d'architecture de l'ULg sur le site d'Outremeuse, à l'emplacement du Couvent des Écoliers, devenu la caserne de cavalerie du cavalier Fonck, héros malchanceux de la guerre en août 1914. La salle capitulaire, classée, incluse dans des bâtiments du 18e siècle, se rattache à l'architecture gothique du 14e siècle. En 1835, le génie militaire a érigé un grand manège, classé pour sa remarquable charpente. Et c'est dans ces murs que Georges Simenon accomplit une partie de son service militaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (9 ULg)
Full Text
See detailMaison Berhaut-Streel Marchal
Folville, Xavier ULg

in Charlier, Sebastien; Moor, Thomas (Eds.) Guide. Architecture moderne et contemporaine. 1895-2014. Liège (2014)

Notice sur la maison unifamiliale personnelle des architectes Laurent Berhaut-Streel et Florence Marchal. Construction en 1998 à Liège.

Detailed reference viewed: 31 (3 ULg)
Full Text
See detailVilla L'Aube
Folville, Xavier ULg

in Charlier, Sébastien; Moor, Thomas (Eds.) Guide architecture moderne et contemporaine 1895-2014 Liège (2014)

Notice consacrée à la villa L'Aube (1902), à Liège, de Gustave Serrurier-Bovy

Detailed reference viewed: 22 (2 ULg)
See detailDe l'Art Déco au Modernisme
Folville, Xavier ULg

Scientific conference (2013, March 19)

Conférence présentant la période de l'inter bellum, centrée sur l'architecture et le mobilier. Deux grandes tendances, opposées, définissent l'époque : l'Art Déco et le Modernisme.

Detailed reference viewed: 22 (1 ULg)
See detailGustave Serrurier-Bovy : architecte et designer d'un art nouveau
Folville, Xavier ULg

Scientific conference (2012, January 24)

Présentation de l’œuvre de l'architecte et designer liégeois Gustave Serrurier-Bovy (1852-1910)

Detailed reference viewed: 26 (3 ULg)
See detailLa Renaissance de L'Aube
Folville, Xavier ULg

Conference given outside the academic context (2011)

Présentation des travaux de restauration de la villa L'Aube, villa personnelle de Serrurier-Bovy,Bovy. Les travaux ont été terminés en 2010

Detailed reference viewed: 19 (1 ULg)
Full Text
See detailGustave Serrurier, architecte et designer d'un art nouveau
Folville, Xavier ULg

in Arts nouveaux. Magazine de l'Art nouveau (2010), (26),

Présentation de quelques réalisations de Gustave Serrurier (Liège, 1852-1910), dont le mobilier "Silex" et sa villa "L'Aube" (1902)

Detailed reference viewed: 20 (1 ULg)
Full Text
See detailUn jardin dans la chambre. Architecte : Jean-Marie Dethier
Folville, Xavier ULg

in Architectures à vivre (2010), Vol.1(Hors-série), 54-59

Présentation d'une construction en annexe, par Jean-Marie Dethier, à Liège. Adjonction à un bâtiment urbain de la fin du 19e siècle. Utilisation du matériau bois.

Detailed reference viewed: 49 (3 ULg)
Full Text
See detailL'Aube 1902.Une expérience architecturale et décorative de Gustave Serrurier
Folville, Xavier ULg

in Gustave Serrurier-Bovy : Acteur du futur. Exposition :Liège, Mamac, 27.09.08-18.01.09 (2008)

Étude détaillée et illustrée de la villa, pendant et après sa phase de restauration. Elle témoigne des qualités de précurseur de Gustave Serrurier, tant par son goût pour les lignes simples et les formes ... [more ▼]

Étude détaillée et illustrée de la villa, pendant et après sa phase de restauration. Elle témoigne des qualités de précurseur de Gustave Serrurier, tant par son goût pour les lignes simples et les formes géométrisées que par la façon innovante dont il distribue les espaces et les volumes intérieurs. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (2 ULg)
Full Text
See detailLa Caserne Cavalier Fonck
Folville, Xavier ULg

in Duchesne, Jean-Patrick; Henrion, Pierre (Eds.) Patrimoine et réaffectation en Wallonie (2005)

Ancien couvent des Écoliers (14e s.) transformé en caserne de cavalerie (19e s.), le site a été réaménagé en 2.000 pour les écoles supérieures Saint-Luc (architecte E. Moureau, groupe AUSE). Le grand ... [more ▼]

Ancien couvent des Écoliers (14e s.) transformé en caserne de cavalerie (19e s.), le site a été réaménagé en 2.000 pour les écoles supérieures Saint-Luc (architecte E. Moureau, groupe AUSE). Le grand manège est reconverti en théâtre par la Communauté française (architecte. D. Dethier) [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLiège. Les habitations Art nouveau
Folville, Xavier ULg

in Warzée, Gaëtane (Ed.) Le Patrimoine moderne et contemporain de Wallonie (1999)

Présentation de quelques maisons classées du patrimoine liégeois de l'Art nouveau.

Detailed reference viewed: 43 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFLEMALLE. La cité des Trixhes
Frankignoulle, Pierre ULg; Folville, Xavier ULg

in Warzée, Gaëtanne (Ed.) Le patrimoine moderne et contemporain de Wallonie. De 1792 à 1958 (1999)

Detailed reference viewed: 89 (11 ULg)