References of "Ficet, Joël"
     in
Bookmark and Share    
See detailCrise de la démocratie et nouveau management public : Discours, pratiques, instruments
Fallon, Catherine ULg; Ficet, Joël ULg

Book published by Academia (2017)

Les discours de légitimation du corps de doctrines et de dispositifs généralement associés sous le terme de « nouveau management public » (NMP) s’appuient non seulement sur un idéal de performance mais ... [more ▼]

Les discours de légitimation du corps de doctrines et de dispositifs généralement associés sous le terme de « nouveau management public » (NMP) s’appuient non seulement sur un idéal de performance mais aussi sur une aspiration à remédier à une « crise de la démocratie » qui se manifesterait par l’insatisfaction des populations des pays occidentaux vis-à-vis de leurs gouvernants, et ce de deux façons : en aidant les Etats à mieux répondre aux attentes de leurs populations d’une part, en créant au bénéfice des citoyens de nouvelles voies d’accès à la décision et de nouveaux droits d’autre part (DeLeon, 2005 ; Behn, 1998). Le livre rassemble des études interrogeant à partir de perspectives théoriques diverses (analyse des politiques publiques, sociologie des organisations, sciences de gestion, théorie politique…) la capacité des instruments du NPM à apporter une plus-value démocratique à la gestion publique et, inversement, analysant ce que le NPM nous révèle sur les transformations de la notion de démocratie dans un espace politique de plus en plus complexe et technocratique (Rose, 1991 ; Salais,2010; Ogien, 2013). Le NMP ne s’est pas construit en lui-même autour d’un impératif démocratique : dans sa version la plus pure, il consiste essentiellement, soit à confier au marché la réalisation d’un certain nombre de tâches relevant classiquement de l’administration (solution « anglo-saxonne »), soit à séparer la sphère politique de l’administration en responsabilisant les fonctionnaires en fonction d’objectifs de performance (solution « continentale »). Toutefois, certains de ses outils ont été conçus (à titre principal ou secondaire) comme moyens de promotion d’une logique démocratique, à même de contrer certains effets perçus comme pervers de la gestion publique : des instruments visant à faciliter le contrôle des administrations par les instances parlementaires ou juridictionnelles (Cour des comptes…) ; des instruments visant à accroître l’implication citoyenne dans la décision publique ; des instruments visant à améliorer la relation directe entre administration et citoyens (ombudsmen, sondages, cercles de qualité, chartes…) ; des instruments visant à accroître la transparence des processus administratifs et de leurs résultats (évaluation des politiques publiques, normes comptables) ; etc. Le pluralisme de ces dispositifs reflète à la fois l’hétérogénéité du NMP et l’ambiguïté du thème de la démocratie dès lors qu’appliqué à la responsabilité des acteurs politiques, ouvrant ainsi une opportunité d’analyse critique. Ainsi, les tenants des démarches d’évaluation défendent le rôle qu’elles peuvent jouer pour un approfondissement démocratique, par une meilleure lisibilité de l'action publique, une circulation des savoirs, un renforcement de la logique de responsabilité de l'administration et de son devoir de rendre des comptes. Certains auteurs, à l’inverse, dénoncent cette « idéologie de la gestion » (de Gaulejac, 2005) comme une colonisation du raisonnement politique par les catégories de l’économie et du management (Ogien, 2013), les chiffres structurant le processus décisionnel au lieu d’en être les simples auxiliaires, mathématisation du social (Salais, 2010) qui contribue à neutraliser les questions politiques et la délibération publique (Rose, 1991). Ces contributions permettent d’alimenter les réflexions sur la crise des formes contemporaines du politique à partir des analyses concrètes de l’action publique et des instruments mobilisés pour sa mise en œuvre. Cette posture permet d’interroger les processus de construction de ces instruments et les conditions concrètes de leur émergence, en dépassant la rationalité apparente des outils et l’image de « métrologues démiurges capables de maîtriser toutes les conséquences de l’introduction des instruments qu’ils ont retenus » (Mouhanna, 2011). [less ▲]

Detailed reference viewed: 92 (5 ULg)
Full Text
See detailEntre efficience et indépendance. Le projet de ‘reconfiguration du paysage judiciaire’
Ficet, Joël ULg

in Journal du Droit des Jeunes (2010)

Detailed reference viewed: 30 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa modernisation de la Justice comme pédagogie du changement: le cas de l'intégration de "conseillers en ressources humaines" dans les juridictions belges.
Ficet, Joël ULg; Delvaux, David ULg

in Politiques et management public (2010), 27(2), 55-73

Les tribunaux belges viennent de connaître une double mutation: la dépolitisation de la magistrature d'une part, l'amélioration de l'efficience du service public d'autre part. Parmi l'arsenal des moyens ... [more ▼]

Les tribunaux belges viennent de connaître une double mutation: la dépolitisation de la magistrature d'une part, l'amélioration de l'efficience du service public d'autre part. Parmi l'arsenal des moyens mis en ouvre, l'article s'attachera à analyser une des mesures: l'insertion à titre expérimental de "conseillers en gestion des ressources humaines" dont l'objectif principal est de réduire progressivement le délai de traitement des affaires. Mais l'impact de l'introduction de ce nouveau corps semble très marginal quant à son objectif officiel. En revanche, cet élément de réforme a contribué à un changement de nature cognitive, ouvrant la voie à une appropriation des méthodes managériales par les acteurs du monde judiciaire grâce au nouveau cadre de délibération qu'il a permis d'introduire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 81 (14 ULg)
Full Text
See detailEfficacité, efficience, qualité : quelle évaluation pour quelle Justice ?
Ficet, Joël ULg

Conference (2009, September 18)

Detailed reference viewed: 66 (4 ULg)
Full Text
See detailEvaluating the Performance of Courts in France and Belgium : A Difficult Circle to Square
Ficet, Joël ULg

Conference (2009, September 09)

Detailed reference viewed: 51 (1 ULg)
Full Text
See detailLe management fait-il sens pour les acteurs de la Justice ? Sur l'hypothèse d'un "archaïsme" de la magistrature en Belgique
Ficet, Joël ULg

in Bernard, Benoit (Ed.) Le management des organisations judiciaires (2009)

Detailed reference viewed: 33 (0 ULg)
See detailLa managérialisation de la fonction de chef de corps dans la magistrature belge : un état des lieux sociologique
Ficet, Joël ULg

in Schoenaers, Frédéric (Ed.) Regards croisés sur le nouveau management judiciaire (2008)

Detailed reference viewed: 67 (9 ULg)