References of "Englebert, Jérôme"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailMad, bad or adapted? Psychopathology of psychopaths
Englebert, Jérôme ULg

in Stanghellini, Giovani; Broome, Matthew; Fernandez, Anthony (Eds.) et al Oxford Handbook of Phenomenological Psychopathology (in press)

The objective of my paper is to present a psychopathological conception of psychopathy and compare it with the mainstream nosographic diagnosis (antisocial personality disorder in DSM-5 and the design of ... [more ▼]

The objective of my paper is to present a psychopathological conception of psychopathy and compare it with the mainstream nosographic diagnosis (antisocial personality disorder in DSM-5 and the design of psychopathy according to the PCL-R). This theoretical essay is informed by clinical situations involving psychopaths who were interviewed in prison or in forensic centres. The method applied a phenomenological psychopathology analysis to the clinical material. I first compare Binswanger’s conception of mania with psychopathic functioning. Patients’ behaviour is similar but the difference relates to the dialectic between the ego and the alter ego. A patient with mania has a fundamental crisis of the ego, which a psychopath does not have. A second finding concerns emotions and the adaptive dimension of psychopathy. An epistemological discussion of the concept of emotions reveals that psychopaths are competent at managing emotional stimuli, which confers a psychological advantage upon them. Finally, a reflection on empathy and sympathy clarifies the presentation of “psychopathic being-in-the-world”. Starting with the tension between clinical practice and critique of the dominant diagnostic scales, we can consider that the “essential characteristics” of the psychopathic disorder are reification of the alter ego without presenting an ego-related disorder, the adaptive benefits of emotional coldness, and empathic skills without sympathy. [less ▲]

Detailed reference viewed: 46 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe adaptation of the pervert and of the psychopath: phenomenological and ethological understanding
Englebert, Jérôme ULg

in Research in Psychoanalysis (in press)

Our contribution shows that it is possible to conduct a study about psychopathy and perverse personality from the principle of adaptation. We note a social ‘‘hyperadaptation’’ of the pervert. But we have ... [more ▼]

Our contribution shows that it is possible to conduct a study about psychopathy and perverse personality from the principle of adaptation. We note a social ‘‘hyperadaptation’’ of the pervert. But we have to note that there are moments of mismatch and maladjustment. These ‘‘perverse moments’’ are very important to be observed and regarded as a pathognomonic symptomatology. The specificity of the perverse functioning should be viewed as a continuum of adaptation along which an individual may pass from ‘‘hyperadaptation’’ on the one hand, to moments of failures and mis-adapting on the other hand. Then, we propose a comparison between the binswangerian conception of mania and the psychopathic functioning. The maniac has a fundamental crisis of the ‘‘ego’’, which the psychopath does not have. A second finding of our investigations concerns emotions and the dimension of the adaptive psychopathic disorder. The last point we discuss is about the concepts of empathy and sympathy. Finally, a significant part of this paper is to propose a differentiation concerning adaptive behaviour: one is more social (the pervert); the other is more solitary (the psychopath). [less ▲]

Detailed reference viewed: 30 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’adaptation du pervers et du psychopathe : compréhension phénoménologique et éthologique
Englebert, Jérôme ULg

in Recherches en psychanalyse (in press)

L'objectif de cet article est de discuter des diagnostics des personnalités perverse et psychopathique. Nous démontrons que le principe d'adaptation est une dimension centrale et commune aux deux entités ... [more ▼]

L'objectif de cet article est de discuter des diagnostics des personnalités perverse et psychopathique. Nous démontrons que le principe d'adaptation est une dimension centrale et commune aux deux entités. Le pervers est hyper-adapté à son interlocuteur tout en présentant des moments paradoxaux d'inadaptation. Le psychopathe, avec sa faculté de chosifier l'alter ego et ses compétences émotionnelles et empathiques présente une adaptation plus solitaire. Cette contribution, en dialogue avec les théories psychanalytiques classiques, offre une alternative à l'évaluation de la notion de « principe de plaisir » et à la « théorie de la manipulation » qui rencontrent certaines difficultés méthodologiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 71 (16 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSartre em psicologia clínica: situação, emoção e ultrapassando
Englebert, Jérôme ULg

in Ribeiro Scheider, Daniela; Gastal de Castro, Fernando; Bloc Boris, Georges (Eds.) Sartre e os desafios para a psicologia contemporânea (in press)

À travers ce chapitre, nous proposons de réaliser l’étude de différents apports de la philosophie de Jean-Paul Sartre à la réflexion et la pratique de la psychopathologie. La « psychopathologie de l’homme ... [more ▼]

À travers ce chapitre, nous proposons de réaliser l’étude de différents apports de la philosophie de Jean-Paul Sartre à la réflexion et la pratique de la psychopathologie. La « psychopathologie de l’homme en situation » qui s’esquisse repose sur la notion fondamentale de l’émotion ainsi que sur la possibilité de dépassement de cette situation. Ce moment fait jaillir une trame temporelle puisqu’il révèle à la fois l’histoire et la biographie du sujet, mais également son projet et dès lors les fulgurances de la liberté. Penser l’homme en situation, le savoir sorcier ou magicien (c’est-à-dire à la fois ému et émouvant) et parvenir à mobiliser sa narrativité sont des paris essentiels de l’œuvre de Sartre, que la psychopathologie, tant dans sa dimension théorique que pratique, ne peut ignorer. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailApproche phénoménologique du soi psychopathique
Englebert, Jérôme ULg

in Cormann, Grégory; Boccaccini, Federico (Eds.) Le soi agent (in press)

Detailed reference viewed: 45 (5 ULg)
Full Text
See detailIdentité territoriale et schizophrénie
Englebert, Jérôme ULg

in Gauthier, Jean-Marie; Weber, Yves; Vermeylen, Françoise (Eds.) et al Le corps partagé (in press)

Detailed reference viewed: 52 (10 ULg)
See detailLe corps partagé
Gauthier, Jean-Marie ULg; Weber, Yves; Vermeylen, Françoise et al

Book published by Editions EDK (in press)

Detailed reference viewed: 147 (14 ULg)
See detailPsychopathologie légale : pour une complexité de la méthode
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2016, May 27)

Detailed reference viewed: 7 (0 ULg)
See detailVivre dans un film
Englebert, Jérôme ULg; Valentiny, Caroline

Scientific conference (2016, April 20)

Detailed reference viewed: 10 (1 ULg)
See detailEspace, temps et angoisse psychotique : à propos d'un cas magistral
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2016, March 26)

Detailed reference viewed: 54 (3 ULg)
See detailSaint Genet et le dépassement de la situation : Création d’une clinique sartrienne
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2016, March 09)

Nous proposons de partir de Saint Genet : Comédien et Martyr (1952), monumentale psychobiographie de Sartre, pour évoquer une première lecture de la temporalité sartrienne et particulièrement des notions ... [more ▼]

Nous proposons de partir de Saint Genet : Comédien et Martyr (1952), monumentale psychobiographie de Sartre, pour évoquer une première lecture de la temporalité sartrienne et particulièrement des notions d’« instant » et de « conversion ». Le sujet clinique sur lequel s’appuiera notre propos et qui retiendra notre attention est l’incendiaire (dont on rappellera la différence avec le pyromane). Ensuite, nous convoquerons, et confondrons, L’esquisse d’une théorie des émotions (1933) et les Questions de Méthodes (1957). Ces deux points de repère nous permettront de reprendre le cas Genet et sa réaction à la lecture du volume que Sartre lui a consacré. D’importantes questions méthodologiques en psychologie clinique naîtront de ce développement et feront émerger une perspective « en double spirale » et la décisive question du corps. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (0 ULg)
See detailEsquisse d'une méthode et questions émotionnelles
Englebert, Jérôme ULg

Conference (2016, February 22)

Detailed reference viewed: 25 (4 ULg)
See detailPsychopathologie de la ballade : Entrer en liberté
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2016, February 17)

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
See detailHistoire, géographie et esthétique : peut-on récapituler la psychologie clinique ?
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2016, January 23)

Detailed reference viewed: 24 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailAnomalies de l’expérience de soi dans la schizophrénie : Comparaison avec les représentations des proches
Englebert, Jérôme ULg; Lo Presti, Fanny

Poster (2016, January 20)

Notre objectif est de comparer les expériences (inter-)subjectives de personnes souffrant de schizophrénie avec la perception que leurs proches en ont. L'instrument de mesure utilisé est l'échelle EASE ... [more ▼]

Notre objectif est de comparer les expériences (inter-)subjectives de personnes souffrant de schizophrénie avec la perception que leurs proches en ont. L'instrument de mesure utilisé est l'échelle EASE (Évaluation des Anomalies de l’Expérience de Soi) qui permet, dans une orientation phénoménologique, une exploration semi-structurée en première personne des troubles de la conscience de soi. L'échantillon est composé de cinq personnes atteintes de schizophrénie et de cinq proches. Il a été demandé au patient de choisir comme « proche » la personne la plus significative pour lui. L’hypothèse centrale sur laquelle repose notre étude est qu’il existe une différence qualitative entre le discours du patient (perspective en première personne) et les représentations du proche (perspective en troisième personne). Les entrevues semi-structurées se sont déroulées individuellement, d’abord avec le patient, ensuite avec le proche. Les résultats de cette étude qualitative sont nombreux et suggèrent de nombreuses pistes d’analyse. L’une d’elle suggère notamment que les impressions des proches concernant le vécu (inter-)subjectif des patients dépendrait particulièrement de leur connaissance de la maladie de manière générale, de la qualité des échanges avec le patient mais aussi de leur regard/avis concernant la maladie. Nous observons que la communication est nettement plus présente chez les deux binômes de notre échantillon ayant le moins de différence entre les deux discours. De plus, ces deux binômes étaient également composés des deux patients les plus jeunes. Nous pourrions, dès lors, suggérer que les proches seraient plus attentifs au comportement du patient lors des premières phases de la maladie et que leurs démarches pour comprendre cette dernière soient également plus actives. [less ▲]

Detailed reference viewed: 32 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailRéflexion psychopathologique sur le diagnostic d’héboïdophrénie
Englebert, Jérôme ULg; De Page, Louis

Poster (2016, January 20)

Le concept d’héboïdophrénie a été proposé par Kalhbaum en 1890. S’il parcourt le XXème siècle à travers les grands systèmes nosographiques, il n’obtiendra jamais qu’une place secondaire voire marginale ... [more ▼]

Le concept d’héboïdophrénie a été proposé par Kalhbaum en 1890. S’il parcourt le XXème siècle à travers les grands systèmes nosographiques, il n’obtiendra jamais qu’une place secondaire voire marginale parmi les entités psychopathologiques de référence. Il est d’ailleurs absent des différents DSM (y compris la récente 5ème version). L’on ajoutera que, si elle est née en Allemagne, l’héboïdophrénie a surtout été discutée dans le giron de la psychopathologie française. Cette psychopathologie se caractérise par une symptomatologie psychotique de type schizophrénique et des troubles du comportement de type antisocial. Cette symptomatologie « bicéphale » – d’une part psychotique et d’autre part psychopathique –, a classiquement été associée à la pathogénie de certaines schizophrénies, notamment en incarnant une forme d’entrée typique et précoce dans le trouble. Une hypothèse psychopathologique et compréhensive souvent retenue est que le comportement antisocial pourrait répondre à la gestion difficile de l’angoisse psychotique naissante. L’on peut alors suggérer une interaction et une influence mutuelle entre les pôles antisocial et schizophrénique. La prise en considération de ce diagnostic peut se révéler utile en psychopathologie légale : ces patients interrogent de façon complexe la notion de « responsabilité » et ont souvent, au préalable, échappé aux soins et aux circuits psychiatriques classiques. Nous présenterons plusieurs données cliniques issues de notre pratique, mais également des données empiriques préliminaires. Notre objectif est de montrer qu’une prise en considération de ce diagnostic peut avoir grand intérêt dans le contexte médico-légal dans lequel apparaissent ces patients. C’est, selon nous, grâce à une réflexion psychopathologique approfondie – incluant notamment une analyse des thématiques délirantes, une étude des contextes de formation de ces idées, et sur une prise en considération de l’évolution existentielle du trouble schizophrénique – que les complexes questions de dangerosité et de récidive (le risk), et de thérapeutique, de prise en charge et de réinsertion (le care) pourront être mieux posées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailInsight et expériences anormales du soi dans la schizophrénie : une étude phénoménologique
Englebert, Jérôme ULg; Baillion, Marie

Poster (2016, January 20)

Le terme d'insight désigne la conscience et la compréhension que le malade a de son trouble mental (Raffard, 2007). La prévalence du manque d'insight dans la schizophrénie est élevée puisque 50 à 80% des ... [more ▼]

Le terme d'insight désigne la conscience et la compréhension que le malade a de son trouble mental (Raffard, 2007). La prévalence du manque d'insight dans la schizophrénie est élevée puisque 50 à 80% des patients n'aurait pas conscience de leur maladie (Amador et Gorman, 1998). L'objectif de notre étude est d'investiguer la conscience qu’une personne atteinte de schizophrénie a de ses troubles en utilisant une méthodologie d’inspiration phénoménologique. Pour atteindre notre objectif, nous avons choisi un outil issu des travaux de la psychopathologie phénoménologique. L’échelle EASE [Evaluation des Anomalies de l'Expérience de Soi] (Parnas et al., 2012) permet d'appréhender la conscience des troubles de façon qualitative et selon une perspective en première personne. Nous avons également utilisé le Self-Appraisal of Illness Questionnaire (SAIQ, Marks et al. 2000), permettant l'évaluation de l'insight de manière quantitative. Notre population, composée de sujets schizophrènes, est divisée en deux groupes : ceux ayant un bon insight et ceux ayant un faible (révélés par le SAIQ). Nous avons évalué la conscience des troubles à l'aide de l’EASE chez 14 hommes schizophrènes de 51 ans d’âge moyen. Notre hypothèse était que, plus le sujet peut parler des expériences qu'il vit – donnée qualitative que nous évaluons avec l'échelle EASE qui facilite l'énonciation de ses troubles – plus le sujet a conscience de sa maladie. Les deux tiers de notre échantillon confirment notre hypothèse. Notre étude met en exergue que l’insight est un phénomène difficile à appréhender qui mérite d’être étudié dans une perspective en première personne. Parnas et Henriksen (2014) estiment que l’échec de programmes thérapeutiques et de psychoéducations ainsi que la faible observance de la médication est souvent le résultat d'une compréhension inadéquate de la nature du concept d’insight dans la schizophrénie. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailÉtude des expériences corporelles anormales dans la schizophrénie
Englebert, Jérôme ULg; Lancellotti, Elisa

Poster (2016, January 20)

L’objectif de notre recherche est l’étude des expériences corporelles anormales (Abnormal Bodily Experiences [ABE]) chez les personnes diagnostiquées schizophrènes. En plus de nous inspirer des résultats ... [more ▼]

L’objectif de notre recherche est l’étude des expériences corporelles anormales (Abnormal Bodily Experiences [ABE]) chez les personnes diagnostiquées schizophrènes. En plus de nous inspirer des résultats de l’étude de Stanghellini et al. (2012), nous nous référerons également au troisième domaine de l’échelle d’Evaluation des Anomalies de l’Expérience de soi [EASE] qui explore spécifiquement les « Expériences corporelles ». Nous suivons une méthode d’analyse dites « empirico-phénoménologique ». Cette dernière est « empirique » car elle se base sur l’analyse des descriptions des expériences et comportements des patients, et « phénoménologique » car l’ensemble des phénomènes décrits est envisagé comme des façons d’entrer en relation avec le monde et autrui. Le questionnaire semi-structuré que nous avons créé est composé de vingt questions comprenant six catégories (seize sous-catégories) : dysmorphies, dépersonnalisation somatique et étrangetés corporelles, objectivations morbides, expériences cénesthésiques, perturbations motrices, expériences mimétiques. Notre échantillon est composé de cinquante sujets schizophrènes hospitalisés. Les entretiens semi-structurés se déroulent en deux parties. Durant la première séance, nous avons administré le questionnaire dont l’ordre varie en fonction des réponses et de l’attitude du patient. Lors de la seconde rencontre, nous faisions un feedback au patient. Cela nous a permis de vérifier la concordance des réponses à travers le temps. À travers l’analyse des résultats, nous observons que les ABE sont des symptômes très présents chez les personnes souffrant de schizophrénie. Nous observons également que toutes les catégories et sous-catégories sont présentent dans notre échantillon. Ces résultats devraient permettre d’affiner et préciser le diagnostic de schizophrénie et d’ouvrir des perspectives concernant la dimension psychothérapeutique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailCorps-pour-autrui et anorexie mentale : une étude étho-phénoménologique
Englebert, Jérôme ULg; Minguet, Eugénie

Poster (2016, January 20)

D’un point de vue phénoménologique, les patientes souffrant d’anorexie mentale semblent confrontées à des perturbations fondamentales au niveau de l’incarnation (embodiment) et de l’intersubjectivité. Par ... [more ▼]

D’un point de vue phénoménologique, les patientes souffrant d’anorexie mentale semblent confrontées à des perturbations fondamentales au niveau de l’incarnation (embodiment) et de l’intersubjectivité. Par conséquent, cette étude évalue les expériences corporelles subjectives de participantes anorexiques à la lumière du concept du corps-pour-autrui de Sartre ainsi que des hypothèses éthologiques de Demaret concernant l’altruisme. Deux hypothèses principales, intrinsèquement liées, structurent cette recherche. La première envisage des difficultés concernant l’intersubjectivité, les patientes anorexiques se définissant davantage à travers le regard des autres et tendant à moins ressentir leur corps de manière sensorielle. La deuxième hypothèse suggère que les anorexiques font preuve de plus d’altruisme, qu’il soit alimentaire ou général. Cet altruisme constituerait un élément central du syndrome anorexique. Pour tester les hypothèses, l’EDI-II (Eating Disorder Inventory), la traduction française du questionnaire IDEA (IDentity and EAting disorder) mesurant le concept du corps-pour-autrui et des questions complémentaires abordant le concept d’altruisme ont été administrées à 67 patientes anorexiques francophones et 246 participantes contrôles ne présentant pas de trouble du comportement alimentaire (TCA). Les résultats des analyses statistiques confirment nettement les deux hypothèses : les patientes anorexiques obtiennent des scores aux questionnaires significativement supérieurs à ceux des participantes contrôles. De façon globale, la psychopathologie anorexique présenterait bien comme signe cardinal des difficultés au niveau de l’incarnation et de l’intersubjectivité. De plus, malgré le fait que les questions relatives à l’altruisme doivent être davantage confirmées et investiguées, les patientes anorexiques se révéleraient nettement plus altruistes que les participantes sans TCA. Nous présenterons également deux brèves analyses de cas qui permettront de mieux comprendre les particularités de l’être-au-monde anorexique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailConclusion : Anormalité ou anomalie ?
Englebert, Jérôme ULg; Follet, Valérie

in Englebert, Jérôme; Follet, Valérie (Eds.) Adaptation : Essai collectif à partir des paradigmes éthologiques et évolutionnistes (2016)

Detailed reference viewed: 18 (1 ULg)