References of "Elola Calderon, Maria Teresa"
     in
Bookmark and Share    
See detailLa construction européenne : entre idées reçues et faux semblants. 2e édition revue et actualisée
Michel, Quentin ULg; Piet, Grégory ULg; Stans, David ULg et al

Book published by Editions de l'Université de Liège - 2e édition revue et actualisée (2010)

Detailed reference viewed: 286 (71 ULg)
See detailLa comitologie : vers une procédure plus transparente?
Stans, David ULg; Elola Calderon, Maria Teresa ULg

Scientific conference (2008, December 12)

Detailed reference viewed: 5 (1 ULg)
Full Text
See detailLa construction européenne : entre idées reçues et faux-semblants
Piet, Grégory ULg; Michel, Quentin ULg; Elola Calderon, Maria Teresa ULg et al

Book published by Université de Liège (2008)

L’époque des pères fondateurs de l’Europe nous paraît, aujourd’hui, bien lointaine. La construction de l’Union européenne donne le sentiment d’être le fruit de la communion des États et de leur population ... [more ▼]

L’époque des pères fondateurs de l’Europe nous paraît, aujourd’hui, bien lointaine. La construction de l’Union européenne donne le sentiment d’être le fruit de la communion des États et de leur population, mues par un même élan d’enthousiasme. L’abandon d’une Constitution pour l’Europe lors du refus français et néerlandais semble pourtant aller à l’encontre de cet enthousiasme : le rêve européen se serait-il brutalement interrompu ? La construction européenne serait-elle remise en question ? Partant de ces questions très souvent soulevées et débattues, cet ouvrage démontre que la réalité est bien plus complexe qu’une opposition « stop ou encore » et que la ratification des différents traités européens, par les États membres et leur population, ne fut pas toujours acquise sans heurt. Au travers d’une analyse systématique des votes des assemblées parlementaires et des résultats des referenda, l’ouvrage confronte ces présupposés à la « dure » réalité des urnes et laisse apparaître certaines nuances, concernant, notamment, le fait que le Royaume-Uni et la Pologne ne sont pas nécessairement les États les plus « euroscetiques » ou que les conséquences des referenda danois, irlandais ou français étaient vraisemblablement prévisibles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 93 (29 ULg)