References of "Defechereux, Olivier"
     in
Bookmark and Share    
See detailÉclairer les enjeux de la reconstruction industrielle du bassin liégeois : l'apport des archives des Etablissements insalubres et dangereux (1919-1925)
Peters, Arnaud ULg; Defechereux, Olivier ULg; Destatte, Julien ULg

in Parmentier, Isabelle (Ed.) Actes des Deuxièmes Rencontres d'Histoire de l'Environnement en Belgique (Belgique, Luxembourg, Congo, Rwanda, Burundi) (in press)

Detailed reference viewed: 25 (14 ULg)
See detailLa contribution du CHST à l'inventaire wallon des terrains potentiellement pollués
Defechereux, Olivier ULg; Peters, Arnaud ULg

in Actes du IXème Congrès de l’Association des Cercles francophones d’Histoire et d’Archéologie de Belgique (in press)

Detailed reference viewed: 35 (4 ULg)
See detailLa carte de Vandermaelen et le paysage industriel wallon à la fin de la première industrialisation
Peters, Arnaud ULg; Defechereux, Olivier ULg

in Actes du IXème Congrès de l’Association des Cercles francophones d’Histoire et d’Archéologie de Belgique (in press)

Detailed reference viewed: 47 (4 ULg)
See detailLe rôle des historiens dans le processus de reconversion des sites industriels en Wallonie
Destatte, Julien ULg; Defechereux, Olivier ULg; Peters, Arnaud ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Detailed reference viewed: 8 (3 ULg)
Full Text
See detailL'histoire industrielle au service de l'assainissement des sites et sols pollués
Peters, Arnaud ULg; Defechereux, Olivier ULg; Aussem, Raphaël ULg

in Parmentier, Isabelle (Ed.) La recherche en histoire de l'environnement : Belgique, Luxembourg, Congo, Rwanda, Burundi, Actes PREBel, Namur, décembre 2008 (2010)

Detailed reference viewed: 67 (17 ULg)
Full Text
See detailL'environnement et son histoire
Xhayet, Geneviève ULg; Peters, Arnaud ULg; Defechereux, Olivier ULg et al

in Science Connection (2009), 26

Detailed reference viewed: 58 (27 ULg)
Full Text
See detailGestion du risque de pollution, procédure mise en place pour les sites désaffectés
Defechereux, Olivier ULg; Monin, Miguel; Salpeteur, Vincent et al

in Cahiers de l'Urbanisme (Les) (2008), 67

Detailed reference viewed: 11 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFréquence et importance du charriage dans les rivières du massif ardennais
Houbrechts, Geoffrey ULg; Hallot, Eric ULg; Gob, F. et al

in Géographie physique et Quaternaire (2006), 60(3), 247-258

Le transport de la charge de fond de plusieurs rivières du massif ardennais (Belgique) a été analysé grâce à différentes techniques de marquage de galets (peinture, charge métallique, émetteurs radio ... [more ▼]

Le transport de la charge de fond de plusieurs rivières du massif ardennais (Belgique) a été analysé grâce à différentes techniques de marquage de galets (peinture, charge métallique, émetteurs radio). Ces rivières possèdent un bassin versant dont la taille est comprise entre 0,3 et 2700 km². Les observations ont permis de mettre en évidence le débit à partir duquel débute le charriage. Pour des rivières importantes (bassin versant supérieur à 500 km²), cette mise en mouvement se produit pour des débits légèrement inférieurs au débit à plein bord (0,7 à 1 Qb), débits qui se présentent en moyenne 5 à 11 jours par an. Dans les rivières ardennaises de taille intermédiaire (bassin versant compris entre 100 et 500 km²), on constate que le charriage débute pour un débit proche de 0,5 fois le débit à plein bord, avec des récurrences de l’ordre de 0,3 an et une durée de charriage variant entre 8 et 12 jours par an. Dans les rivières de dimension modeste (bassin versant inférieur à 100 km²), il apparaît que la mise en mouvement de la charge de fond se produit pour des débits compris entre 0,5 et 0,8 Qb, mais la récurrence de ces débits est relativement faible et le charriage peut se produire jusqu’à 20 jours par an. Par ailleurs, le transport solide par charriage a été évalué à l'aide de pièges à sédiments dans les rivières de petite dimension (bassin versant inférieur à 10 km²) ; il est relativement peu important dans les bassins forestiers (de l'ordre de 0,5 t.km-².an-1), notamment en raison de la multiplication des embâcles végétaux qui accroissent la rugosité et provoquent une forte dissipation d'énergie. Dans les rivières plus importantes, le transport solide a été estimé entre 0,4 et 2,5 t.km-².an-1 grâce à l'analyse des quantités curées systématiquement aux mêmes sites et à la réalisation de levés topographiques de contrôle. Nous avons ensuite analysé l’évolution des quantités charriées en fonction de la puissance spécifique au plein bord développée par ces rivières. La relation établie sur la base de ces données a permis de mettre en évidence le déficit en sédiments de certaines rivières ainsi que plusieurs facteurs influençant le charriage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 87 (49 ULg)