References of "De Pasqual, Aurelie"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailLeucémie myéloblastique aiguë : sécrétion paranéoplasique de GH et de PRL ?
VALDES SOCIN, Hernan Gonzalo ULg; Potorac, Iulia ULg; DE PASQUAL, Aurelie ULg et al

in Abstract book - Annales d'Endocrinologie : 31ème Congrès de la Société Françaose d'Endocrinologie, Lyon 5-8 novembre 2014 (2014, October)

Detailed reference viewed: 8 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUnexplained cardiac failure leading to the identification of a Belgian family affected by hereditary amyloidosis.
DE PASQUAL, Aurelie ULg; BIESSAUX, Yves ULg; Blettard, Noelle et al

in Acta Clinica Belgica (2013), 68(4), 303-305

Detailed reference viewed: 25 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMucormycose invasive du poumon et du rachis dorsal.
De Pasqual, Aurelie ULg; Deprez, Manuel ULg; Ghaye, Benoît ULg et al

in Revue Médicale de Liège (2008), 63

Nous rapportons le cas d'un patient de 67 ans atteint d'un syndrome myélodysplasique et qui a développé une mucormycose pulmonaire avec extension tout à fait exceptionnelle vers le rachis dorsal ... [more ▼]

Nous rapportons le cas d'un patient de 67 ans atteint d'un syndrome myélodysplasique et qui a développé une mucormycose pulmonaire avec extension tout à fait exceptionnelle vers le rachis dorsal responsable d'un paraplégie aiguë. Après échec d'un traitement probabiliste anti-aspergillaire, c'est finalement l'analyse des prélèvements obtenus lors de la laminectomie décompressive qui a fourni le diagnostic mycologique. En raison d'une altération majeure de l'état général, la lobectomie prévue n'a pu être réalisée et malgré l'adaptation du traitement antifongique (Abelcet, Posaconazole), le patient est décédé. La mucormycose (ou zygomycose) pulmonaire est une infection fongique peu commune qui touche essentiellement les patients immuno-déprimés. Le champignon pathogène fait partie des zygomycètes dont la caractéristique principale est la capacité d'angio-invasion. L'invasion périneurale est une autre voie de propagation récemment mise en évidence. Les difficultés thérapeutiques associées à cette pathologie sont liées au terrain d'immunodépression, aux difficultés d'obtenir rapidement un diagnostic précis ainsi qu'à l'absence de sensibilité du Mucor aux antifongiques récemment introduits (V-Fend, Cancidas). Ceci souligne le risque inhérent à un traitement antifongique empirique par ces agents et la nécessité d'un prélèvement biopsique précoce en cas de non-réponse au traitement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 211 (13 ULg)