References of "Crinon, Jacques"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailL'efficacité des pratiques d'enseignement de la compréhension en lecture : diversité des voies de la recherche actuelle
Bishop, Marie-France; Crinon, Jacques; De Croix, Séverine ULg et al

Conference (2016, July 05)

De nombreux élèves s’approprient avec difficulté les pratiques langagières de l’école, ce qui handicape lourdement tous leurs apprentissages et la suite de leur scolarité. Plus particulièrement, un ... [more ▼]

De nombreux élèves s’approprient avec difficulté les pratiques langagières de l’école, ce qui handicape lourdement tous leurs apprentissages et la suite de leur scolarité. Plus particulièrement, un déficit dans le domaine de la compréhension peut se manifester au début de l’enseignement primaire, moment des premiers apprentissages en lecture et écriture. Il est également susceptible d’apparaitre lors de l’entrée dans le secondaire, moment où l’écrit est utilisé pour s’approprier des connaissances et où sont par conséquent sollicités, dans les différentes disciplines scolaires, de nouveaux modes de lecture, peu enseignés de façon explicite. Est-il possible d’agir face aux difficultés persistantes des élèves, et d’accroitre la capacité du système éducatif à développer les acquis scolaires, en particulier ceux des élèves issus des milieux les plus précaires ? Quelles pratiques enseignantes s’avèrent les plus efficaces dans le domaine de la compréhension, et comment amener les maitres à les adopter ? Pour apporter une réponse rigoureuse, il semble pertinent de développer des recherches à large échelle et de décrire l’interaction entre les pratiques enseignantes et les performances des élèves, par le biais de prises de mesures fiables. Le symposium comportera cinq communications, issues de deux équipes de pays différents, qui toutes deux ont mené de vastes recherches empiriques sur l’efficacité des pratiques d’enseignement de la lecture-écriture, l’une à l’école élémentaire ("Lire et écrire au CP", en France) et l’autre au premier degré de l’enseignement secondaire ("Lirécrire pour apprendre", en Belgique). Les voies de recherche empruntées relèvent d’approches méthodologiques différentes : d’une part, une approche écologique, centrée sur l’analyse et l’évaluation des pratiques ordinaires de classe ; d’autre part, une approche de type expérimental, avec introduction d’un programme didactique structuré. Le symposium sera l’occasion de questionner l’intérêt, la pertinence, les limites, les difficultés de ces options méthodologiques, et de mettre en évidence leur complémentarité. En outre, chaque intervention traitera, d’une manière ou d’une autre, de la question transversale des enjeux sociaux de nos recherches. En particulier, l’on cherchera à interroger les caractéristiques des pratiques enseignantes qui se révèlent les moins différenciatrices socialement, et à vérifier la capacité de certaines de ces pratiques à faire progresser tous les élèves. Chacune des deux recherches fera l’objet d’une communication introductive qui explicitera le questionnement à l’origine de la recherche, les hypothèses, les objectifs et la méthodologie, et reprendra quelques résultats majeurs. Par ailleurs, trois communications exploreront, sur la base de données ciblées, des questions spécifiques, en lien avec l’efficacité des pratiques d’enseignement de la compréhension en lecture : - Quels sont, d’une part, les mécanismes par lesquels l’école contribue à aggraver les inégalités scolaires dans le domaine de la lecture-compréhension et, d’autre part, les pratiques susceptibles de faire progresser les élèves qui n’ont que l’école pour apprendre ? - Comment la mise en œuvre d’un outil didactique conçu à partir des besoins des plus faibles lecteurs amène-t-elle les enseignants à ajuster leurs pratiques de classe, et quels rôles les dispositifs de formation et/ou d’accompagnement peuvent-ils jouer dans l’appropriation d’un tel outil ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 83 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes journaux des apprentissages, entrée dans la culture scolaire
Scheepers, Caroline ULg; Crinon, Jacques

Conference (2015, June 16)

Notre contribution se fonde sur un travail empirique qui a consisté à concevoir, à réguler et à analyser les journaux des apprentissages élaborés par des élèves du primaire, en France et en Belgique. De ... [more ▼]

Notre contribution se fonde sur un travail empirique qui a consisté à concevoir, à réguler et à analyser les journaux des apprentissages élaborés par des élèves du primaire, en France et en Belgique. De quoi s’agit-il ? Au terme de chaque journée, les enfants écrivent dans leur journal au sujet de leurs apprentissages en cours. Qu’ont-ils appris ? Que sont-ils en voie d’apprendre ? Quels apprentissages leur résistent ? Comment apprennent-ils ? L’écriture est individuelle, mais les journaux favorisent des transactions soutenues en classe. En effet, chaque matin, quelques volontaires lisent leurs annotations de la veille. Dans certaines classes, les journaux sont dialogués, l’instituteur écrivant dans les cahiers à intervalles réguliers. Au cœur et autour des journaux se déploient des systèmes sémiotiques multiples : langage oral, langage écrit, calcul, dessin, schéma… Le journal des apprentissages a donné lieu déjà à plusieurs études : Crinon (2000, 2002, 2008), Crinon et Marin (2014), Scheepers (2007, 2008, 2012), Duffez (2011)… Cette contribution vise à aller plus loin dans la théorisation du dispositif. Nous nous proposons ainsi d’analyser ce dispositif d’écriture à la lumière des concepts vygotskiens, et dans le sens inverse, de réinterroger ceux-ci à partir des corpus rassemblés. Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur les travaux de Vygotski (1934-1997, 1931-2014) et sur ceux des ses exégètes, parmi lesquels Schneuwly et Bronckart (1985), Brossard et Fijalkow (1986), Garnier (1991), Rochex (1997, 2005), Vergnaud (2000), Clot (2002, 2012), Jaubert et Rebière (2015). Pour autant, nous tenterons de ne pas verser dans la fétichisation des textes vygotskiens dénoncée par Rochex (2013 : 264) ou de ne pas les brandir en guise d’argument d’autorité. Au contraire, nous nous emploierons à montrer comment les concepts vygotskiens étayent en profondeur nos dispositifs et comment nos données conduisent à les enrichir en retour. Plus précisément, nous nous arrêterons sur la formation des concepts chez l’enfant et sur le caractère social des apprentissages. [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (8 ULg)
See detailApproche par compétences et réduction des inégalités d'apprentissage entre élèves
Beckers, Jacqueline ULg; Crinon, Jacques; Simons, Germain ULg

Book published by De Boeck (2012)

Detailed reference viewed: 88 (19 ULg)