References of "Castaigne, Jean-Loup"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailMétacognition et apprentissage par le jeu : comment recueillir des indices et fournir des feedback métacognitifs quantitatifs sans perdre la jouabilité ?
Castaigne, Jean-Loup ULg

in Actes du 24e colloque international de l'association internationale de prédagogie universitaire (AIPU) : Vers un changement de culture en enseignement supérieur : Regards sur l'innovation, la collaboration et la valorisation (2007, May)

Detailed reference viewed: 96 (14 ULg)
Peer Reviewed
See detailRésultats expérimentaux d'une méthode (CAMEL) d'entraînement et d'évaluation des étudiants de première année universitaire
Leclercq, Dieudonné ULg; Herremans, Thomas ULg; Englebert, L. et al

in Actes du 23e colloque international de l'association internationale de prédagogie universitaire (AIPU) (2006, May)

Detailed reference viewed: 77 (8 ULg)
Full Text
See detailThe ELEKTRA project: Towards a new learning experience
Kickmeier-Rust, M. D.; Schwarz, D.; Albert, D. et al

in Pohl, Margit; Holzinger, A.; Motschnig, R. (Eds.) et al M3 – Interdisciplinary aspects on digital media & education (2006)

Digital game-based learning is a hot topic of research and development. Since the advent of computer and video games, educators were inherently interested in utilizing the beneficial aspects of computer ... [more ▼]

Digital game-based learning is a hot topic of research and development. Since the advent of computer and video games, educators were inherently interested in utilizing the beneficial aspects of computer games for educational purposes. These factors are primarily the intrinsic motivation of games, immersive environments, engaging stories, and an artful balance between challenges and continuously growing abilities. Proponents of computer games delivered a large number of empirical investigations revealing that games may foster the development of abilities and competencies. Besides the advantageous aspects of computer games, a variety of problems were reported by researchers. Due to the high costs of professional game development, many educational games are technologically poor and cannot compete with entertainment games in terms of visual design, possibilities for interactions, or storytelling. Moreover, many current educational games do not incorporate a sound psychological, pedagogical, or didactic background; instead they are focusing on transmission or rehearsal of isolated facts or skills. Finally, such games lack the ability to adapt to individual competencies failing to balance challenge and abilities regarding knowledge or skills. The ELEKTRA project, introduced in this article, aims for addressing these problems relying on an interdisciplinary approach of cognitive science, neuroscience, pedagogy, game design, and game development. The project will develop an adventure game that can keep up with commercial games and that focuses on primarily curriculum-related educational purposes by incorporating a sound psychological and pedagogical framework. Moreover, the project will prove the outcomes of research and development by a comprehensive game demonstrator. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detailLa métacognition comme outil pour améliorer le transfert à long terme: Méthodes pour évaluer quantitativement la métacognition: avantages et inconvénients de 3 méthodologies.
Castaigne, Jean-Loup ULg

in Actes du 23e colloque international de l'association internationale de prédagogie universitaire (AIPU) (2006)

Detailed reference viewed: 58 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailRecherches récentes sur l'utilisation des Degrés de Certitude Recherches récentes sur l'utilisation des Degrés de Certitude : Directions de recherches dans le calcul des notes liant exactitude et réalisme
Castaigne, Jean-Loup ULg

in Actes du 18ème colloque international de l'ADMEE : Comment évaluer ? Outils, dispositifs et acteurs (2005, October)

Ebel (1965) définit les Degrés de Certitude comme “un mode de réponse spécial aux questions d’un test objectif et un mode spécial de cotation de ces réponses. En bref, le sujet doit indiquer non seulement ... [more ▼]

Ebel (1965) définit les Degrés de Certitude comme “un mode de réponse spécial aux questions d’un test objectif et un mode spécial de cotation de ces réponses. En bref, le sujet doit indiquer non seulement ce qu’il croit être la réponse correcte à une question, mais aussi sa certitude dans l’exactitude de sa réponse. Au moment de la cotation, le sujet reçoit plus de points pour une réponse correcte avec certitude que pour une réponse accompagnée d’un doute” (cité par Leclercq, 1983). Cette définition restreint l’utilisation des degrés de certitude d’une part aux tests par QCM alors qu’ils sont applicables à d’autres méthodes d’évaluation et d’autre part à une seule méthode de recueil des informations. Les degrés de certitude pouvant être mis au service de plusieurs objectifs, nous proposons une réflexion aux enseignants qui désirent les utiliser. Nous envisagerons plusieurs méthodes possibles pour recueillir les degrés de certitude. Pour chaque méthode, des avantages et des inconvénients sont mis en évidence et des pistes d’amélioration sont envisagées. Les trois catégories de méthodes que nous proposons sont basées sur le lien entre le barème associant les degrés de certitude et le score au test. 1. Les barèmes liés à chaque question. Lorsque l’on cote les réponses de l’étudiant, il reçoit plus de points pour une réponse correcte donnée avec une certitude plus élevée qu’une réponse correcte donnée avec une certitude plus basse. 2. Les barèmes liés au test. On calcule le score d’exactitude de l’étudiant sur base d’un tarif pour les réponses correctes, les réponses incorrectes et les omissions. Ensuite, sur base de calcul d’indices métacognitifs portant sur l’ensemble des questions, on ajoute des « points métacognitifs ». 3. Pas de barème. On calcule le score d’exactitude de l’étudiant uniquement sur base d’un tarif pour les réponses correctes, les réponses incorrectes et les omissions. Les degrés de certitude n’ont plus de valeur certificative mais formative pour l’étudiant et informative pour l’enseignant. Nous illustrerons notre démarche à partir d’un cas concret d’enseignement à distance sur les règles de l’orthographe et la communication utilisant Au sein de chacune de ces trois catégories, plusieurs options sont envisagées afin de rencontrer notre objectif : l’émission sincère de la certitude que l’étudiant associe à sa réponse. [less ▲]

Detailed reference viewed: 96 (9 ULg)
Peer Reviewed
See detailDirections de recherches dans le calcul des notes liant exactitude et réalisme: illustration à travers une démarche en formation à distance
Castaigne, Jean-Loup ULg

in Actes du 22e congrès de l'association internationale de pédagogie universitaire (AIPU) : L'enseignement supérieur du {XXIe} siècle : de nouveaux défis à relever. (2005, September)

Detailed reference viewed: 8 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUtilisation de la méthode LQRT (Lecture / Questions - Réponses / Test) -- SAFE (Système Adulte de Formation et d'Évaluation) en médecine vétérinaire.
Castaigne, Jean-Loup ULg

in Actes du 19ème Colloque de l'AIPU : Les méthodes actives dans l'enseignement supérieur : Regards pluriels et critiques sur les pratiques. (2002, May)

Suite aux résultats d’une évaluation des enseignements par les étudiants, nous avons décidé de mettre en place une nouvelle stratégie de formation centrée sur l’étudiant. La méthode des LQRT (Lecture ... [more ▼]

Suite aux résultats d’une évaluation des enseignements par les étudiants, nous avons décidé de mettre en place une nouvelle stratégie de formation centrée sur l’étudiant. La méthode des LQRT (Lecture, Questions-Réponses, Test) - SAFE (Système Adulte de Formation et d’Évaluation) a été choisie pour dispenser 5 cours portant sur des matières dont la compréhension est importante pour la réussite de l’examen oral de fin d’année. La conclusion directe de l’utilisation de ce système d’enseignement a été une participation plus active des étudiants au cours mais également une responsabilisation de l’apprenant dans le processus de formation par la définition des performances cognitives. Les tests pratiqués durant l’année constituent une évaluation diagnostic pour l’enseignant qui a pu remédier dès le cours suivant aux problèmes de compréhension mis en évidence par le test. Les retombées indirectes comme les gains métacognitifs et l’acquisition d’autres compétences ne sont pas mesurables. Une nouvelle évaluation de l’enseignement a montré que les étudiants ont apprécié l’instauration des LQRT-SAFE en médecine vétérinaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailApplication du cycle gestion qualité SMART des tests pédagogiques au cours d'obstétrique et pathologie de la reproduction des ruminants, équidés et porcs
Castaigne, Jean-Loup ULg; Gilles, Jean-Luc ULg; Hanzen, Christian ULg

in Actes du 18e congrès de l'AIPU : Les stratégies de réussite dans l'enseignement supérieur (2001)

Suite aux résultats de l’évaluation de l’enseignement réalisée auprès des étudiants de 2ième doctorat durant l’année académique 1999-2000, nous avons décidé de mettre en place de nouvelles stratégies de ... [more ▼]

Suite aux résultats de l’évaluation de l’enseignement réalisée auprès des étudiants de 2ième doctorat durant l’année académique 1999-2000, nous avons décidé de mettre en place de nouvelles stratégies de formation et d’évaluation. La méthode des LQRT4-SAFE5 (Leclercq et al., 1993 et 1998) a été choisie pour dispenser 5 cours portant sur des matières dont la compréhension est capitale pour la réussite de l’examen du professeur Hanzen. Chaque test a été réalisé selon les principes définis par le Système Méthodologique d’Aide à la Réalisation de Tests (S.M.A.R.T.) dans leur cycle de gestion qualité des évaluations standardisées. Chaque test est découpé en 8 étapes clefs telles que définies par Gilles et Leclercq (1995). Des boucles de régulation courtes et longues assurent un maintien de la qualité par rapport aux objectifs d’évaluation définis par l’enseignant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 154 (9 ULg)