References of "Bolmain, Thomas"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailPolitiques de la littérature : Sartre, Bourdieu, Foucault
Bolmain, Thomas ULg; Cormann, Grégory ULg

Book published by Presses Universitaires de Liège (2015)

Detailed reference viewed: 48 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSubjectivations politiques et économie des savoirs
Bolmain, Thomas ULg; Cormann, Grégory ULg

in Dissensus (2013), 5

Detailed reference viewed: 47 (18 ULg)
Full Text
See detailTable Ronde autour de « La Séquence Rouge Italienne », Cahiers du GRM, II
Cavazzini, Andrea ULg; Bolmain, Thomas ULg; Carlino, Fabrizio et al

Scientific conference (2012, March 29)

Detailed reference viewed: 32 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntre arrachement et déprise. Sartre, Foucault et la création du soi
Bolmain, Thomas ULg

in Etudes Sartriennes (2012), 16

Cet article, qui décrit dans un premier temps la Stimmung philosophique propre à Sartre et propre à Foucault, tente surtout d’évaluer quels types de transformation éthique de soi réservent les pensées de ... [more ▼]

Cet article, qui décrit dans un premier temps la Stimmung philosophique propre à Sartre et propre à Foucault, tente surtout d’évaluer quels types de transformation éthique de soi réservent les pensées de la finitude de chacun de ces auteurs. Revenant sur les points classiques du débat Sartre/Foucault, de la « querelle de l’humanisme » à leurs lectures de Baudelaire, il s’attache plus spécialement à décrire, à partir du thème sartrien de l’imaginaire, certaines accointances entre le jeune Sartre et le dernier Foucault. Il montre au final que, malgré des présupposés philosophiques divergents, l’un et l’autre tracent, entre arrachement et déprise, des voies parallèles lorsqu’il leur faut décrire le mouvement de création du soi : sur fond d’une passivité première, elle est ici et là cette expérience qui reste toujours à reprendre dans la forme d’une indéfinie pratique de la non-coïncidence de soi à soi. [less ▲]

Detailed reference viewed: 92 (20 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPolitique, savoir, subjectivation. Recherche sur la question du sujet dans la philosophie politique française contemporaine
Bolmain, Thomas ULg

in Dissensus (2012), 5

Ce long article montre notamment que le propos épistémologique de Foucault et d’Althusser impliquait la destruction du concept classique de sujet (conscience de soi originaire formatrice de l’objectivité ... [more ▼]

Ce long article montre notamment que le propos épistémologique de Foucault et d’Althusser impliquait la destruction du concept classique de sujet (conscience de soi originaire formatrice de l’objectivité) et imposait sa reconstruction en deux temps : en tant que constitué (assujettissement), en tant que constituant (subjectivation). Étudiant la postérité de ce dernier thème dans la philosophie politique française contemporaine, par exemple chez J. Rancière et A. Badiou, il tente de forger, au-delà de ces auteurs, mais tout près d’É. Balibar, un concept de la transformation socio-historique comme subjectivation politique, et articule ce concept en termes de négativité et de totalité, d’autonomie et de finitude. Celui-ci se résumerait finalement de l’idée d’une « épreuve politique de la finitude », non loin de Bataille ou de Blanchot, soit « l’expérience d’un passage au dehors témoignant de la frappe de l’impossible et de l’infini mais qui se sait, et qui dès lors se construit, en tant que finie ». [less ▲]

Detailed reference viewed: 56 (25 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAux sources d’un refus. Foucault, avec Heidegger, contre l’anthropologie kantienne
Bolmain, Thomas ULg

in Cormann, Grégory; Dewalque, Arnaud; Feron, Olivier (Eds.) Question anthropologique et phénoménologie (2012)

Dans un article récent, D. Giovannangeli mettait en évidence, à partir d’un identique découplage de l’homme et de la finitude, l’importance du Kantbuch de Heidegger pour Les Mots et les choses ; il ... [more ▼]

Dans un article récent, D. Giovannangeli mettait en évidence, à partir d’un identique découplage de l’homme et de la finitude, l’importance du Kantbuch de Heidegger pour Les Mots et les choses ; il suggérait finalement que l’ontologie implicite de l’archéologie foucaldienne ne serait pas sans analogie avec l’histoire de l’Être. Axant le rapport de Foucault à Heidegger sur leur commun rejet de l’anthropologie kantienne, le présent article explore cette suggestion en plusieurs temps. Soulignant d’abord l’ambivalence de Les Mots et les choses tant à l’égard de Heidegger que de Kant, il revient sur l’importance de Heidegger dans les textes pré-archéologiques de Foucault, qu’ils concernent Binswanger ou, dans sa thèse complémentaire, Kant lui-même. Prenant la mesure du rôle essentiel d’intercesseur joué, entre Heidegger et Foucault, par le livre L’Héritage kantien et la révolution copernicienne (Vuillemin), il met finalement en évidence, autour du problème du sujet éthique, l’incompatibilité de la dernière pensée de Foucault et de la pensée de la vérité de l’Être. [less ▲]

Detailed reference viewed: 98 (19 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPostérités politiques du jugement réfléchissant esthétique. Kant, d’Arendt à Rancière
Bolmain, Thomas ULg

in MethIS : Méthodes et Interdisciplinarité en Sciences Humaines (2012), 4

Cet article concerne le concept de réflexion et son importance pour la philosophie de l’art et de la politique depuis la modernité kantienne. Il s’organise en trois temps. Il s’agira d’abord d’interroger ... [more ▼]

Cet article concerne le concept de réflexion et son importance pour la philosophie de l’art et de la politique depuis la modernité kantienne. Il s’organise en trois temps. Il s’agira d’abord d’interroger le concept de réflexion à l’œuvre dans la Critique de la raison pure et d’apprécier son rapport au jugement réfléchissant esthétique qui fait le cœur de la première partie de la Critique de la faculté de juger. Dans un deuxième temps, on montrera, en suivant H. Arendt, à quelle type de lecture politique ce problème esthétique kantien a pu donner lieu ; d’autre part, avec cette fois A. Badiou, on signalera à quelle sorte de critique s’expose la lecture arendtienne. L’objectif est en général de montrer qu’il est possible d’allier les propositions esthétiques de Kant avec un concept radical – marxien plutôt qu’arendtien – de la politique. C’est pourquoi, dans un troisième temps, on s’attachera à quelques textes de J. Rancière : la critique qu’il oppose aux lectures de Kant proposées par Bourdieu et par Lyotard démontre en effet qu’une pensée de la politique d’inspiration kantienne bien plus radicale que celle de Arendt reste possible. Plus globalement, on montrera ici que l’histoire de la philosophie moderne (par exemple kantienne) ne peut être à elle-même sa propre fin : elle doit toujours être infléchie en direction des enjeux actuels qui sont ceux de la philosophie politique, et ceux de la politique tout court. Sauf à estimer que la tâche philosophique doit désormais s’identifier à celle du gardien de musée, ou du gardien du temple. [less ▲]

Detailed reference viewed: 103 (17 ULg)
Full Text
See detailSeuils critiques
Bolmain, Thomas ULg

Learning material (2012)

Detailed reference viewed: 26 (7 ULg)
See detailCoupure n’est pas renversement. La dialectique marxienne au prisme d’Althusser
Bolmain, Thomas ULg

Scientific conference (2011, December 12)

Detailed reference viewed: 21 (8 ULg)
Full Text
See detailUne expérience critique de la pensée. Essai sur les kantismes de Foucault (1961-1969/1978-1984)
Bolmain, Thomas ULg

Doctoral thesis (2011)

Ma thèse se propose de démontrer les points suivants : 1. La pensée de Foucault doit être rapportée comme à sa condition de possibilité philosophique à l’émergence historique de la pensée critique telle ... [more ▼]

Ma thèse se propose de démontrer les points suivants : 1. La pensée de Foucault doit être rapportée comme à sa condition de possibilité philosophique à l’émergence historique de la pensée critique telle qu’elle est associée au nom de Kant : j'ai étudié, dans leurs modalités diverses, « les kantismes de Foucault » ; 2. Pour le comprendre, il est de première importance de se concentrer sur les deux extrêmes de son parcours philosophique (1961-1969 et 1978-1984) ; 3. Ce postulat en implique un autre, de nature méthodologique : le choix de privilégier une reconstruction conceptuelle plutôt que chronologique de l’œuvre de Foucault ; ainsi peut-on mettre en évidence la cohérence très forte qui anime son parcours, sous les discontinuités évidentes qui l’affectent ; 4. La cohérence philosophique de la pensée de Foucault est liée à trois éléments : - l’unité d’une méthode, d’une certaine attitude de la pensée (nominalisme matérialiste réalisé dans la forme d’une archéo-généalogie) ; - l’insistance d’une question toujours posée dans le cadre de l’interrogation critique et d’une reprise partielle des motifs du transcendantal et surtout de la finitude ; cette question se résume du passage de la critique de la question anthropologique classique (Qu’est-ce que l’homme ?) à une enquête portant sur les modes d’être historiques du sujet (Que sommes-nous aujourd’hui ?) ; - la reprise constante de trois concepts qui font le cœur de la conceptualité philosophique moderne et qui forment chez Foucault un réseau à la relative systématicité : ceux d’expérience, de pensée et de critique ; 5. Le concept d’expérience est la pierre de touche de toute l’œuvre de Foucault : seule sa reconstruction patiente permet de saisir, de décrire et d’élaborer de manière satisfaisante la manière de penser qui est la sienne, dans son rapport critique à la pensée de Kant. Une fois rapportée à sa condition historique de possibilité, l'oeuvre de Kant, on comprend à la fois la nécessité conceptuelle de la proposition philosophique de Foucault mais aussi, par suite, les limites de sa proposition éthico-politique. C'est ce que j'ai nommé le nihilisme achevé ou positif de Foucault, la pure exigence d'une transformation micro-politique indéterminée et non-fondée de l'état de choses donné. Aller plus loin que celle-ci supposerait de reprendre la question philosophique directrice de Foucault - comment la transformation du sujet dans l’histoire vers un surcroît d’autonomie s’articule-t-elle à sa finitude radicale ? - aux abords de la dialectique, et en particulier en fonction de concepts critiqués par l'auteur, ceux de négativité et de totalité. [less ▲]

Detailed reference viewed: 106 (24 ULg)
Peer Reviewed
See detailL’orgueil de Foucault. Ontologie, expérience et critique
Bolmain, Thomas ULg

Conference (2010, May 20)

Detailed reference viewed: 19 (6 ULg)
See detailEros communiste, de Badiou à Breton
Bolmain, Thomas ULg; Pieron, Julien ULg

Scientific conference (2010, May 12)

Detailed reference viewed: 15 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUne éthique de la littérature : Foucault, de Kant à Lacan
Bolmain, Thomas ULg

Conference (2010, April 29)

Detailed reference viewed: 51 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailExpérience et critique. Sur le kantisme de Foucault
Bolmain, Thomas ULg

Conference (2010, April 15)

Detailed reference viewed: 29 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailNote sur la critique (post)situationniste de Foucault
Bolmain, Thomas ULg

Conference (2010, April 12)

Detailed reference viewed: 23 (9 ULg)
See detailLieux du sujet, d’Althusser à Foucault
Bolmain, Thomas ULg

Scientific conference (2010, February 17)

Detailed reference viewed: 13 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntre Derrida et Deleuze, Foucault et les normes. Recensione di [Stéphane Legrand, Les normes chez Foucault, PUF, Paris, 2007]
Bolmain, Thomas ULg

in Materiali Foucaultiani (2010)

Prenant prétexte du livre de S. Legrand, Les Normes chez Foucault, s’arc-boutant sur la méthode qu’il met en œuvre (« matérialisme fonctionnaliste »), cet article tente de prendre la mesure des enjeux ... [more ▼]

Prenant prétexte du livre de S. Legrand, Les Normes chez Foucault, s’arc-boutant sur la méthode qu’il met en œuvre (« matérialisme fonctionnaliste »), cet article tente de prendre la mesure des enjeux philosophiques ultimes de l’archéologie foucaldienne. Situant celle-ci au carrefour de ce que Deleuze a reconstruit dans un article célèbre sous le nom de structuralisme, de l’entreprise derridienne d’exténuation de la perspective phénoménologique et, enfin, de l’expérience littéraire, il s’interroge sur la nécessaire présupposition implicite, par Foucault, d’un « résidu quasi-transcendantal » et sur la forme du sujet qu’il en infère. [less ▲]

Detailed reference viewed: 79 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDe la critique du procès sans sujet au concept de subjectivation politique. Notes sur le foucaldisme de Jacques Rancière
Bolmain, Thomas ULg

in Dissensus (2010)

L’intention de ce texte est de mettre en lumière l’importance de la pensée de Michel Foucault pour la problématisation de la politique selon Jacques Rancière. Deux ouvrages de Rancière y seront surtout ... [more ▼]

L’intention de ce texte est de mettre en lumière l’importance de la pensée de Michel Foucault pour la problématisation de la politique selon Jacques Rancière. Deux ouvrages de Rancière y seront surtout analysés : La leçon d’Althusser, livre fondateur dans lequel, rompant brutalement avec son maître, Louis Althusser, il énonce une première fois ses thèses originales ; La mésentente, ouvrage où ses propositions sont portées à leur plus haut point d’élaboration et de systématicité. Dans ce cadre, on prend la mesure du lien de Rancière à Foucault en six étapes : 1/ rappel de la conceptualité propre à La mésentente, insistance sur la notion de « subjectivation politique » ; 2/ mise en évidence d’une aporie éventuelle de celle-ci et énumération des hypothèses mises à l’épreuve dans la suite ; 3/ explication du concept de « procès sans sujet » chez Althusser ; 4/ rappel de sa critique par Rancière ; 5/ démonstration de l’importance de Foucault pour cette critique ; 6/ reprise du concept de « subjectivation », à partir de ce qui précède et, notamment, de la dernière pensée de Foucault. [less ▲]

Detailed reference viewed: 53 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPratique archéologique, esthétique picturale et temporalité historique chez Foucault
Bolmain, Thomas ULg

in Sens Public (2010)

Analysis of key texts of Michel Foucault devoted to the pictorial aesthetic during the sixties only makes sense if it is properly reported to the epistemological issues raised by archeology, i.e. the ... [more ▼]

Analysis of key texts of Michel Foucault devoted to the pictorial aesthetic during the sixties only makes sense if it is properly reported to the epistemological issues raised by archeology, i.e. the methodical description of speeches he was developing at the same time. The use of painting as an archive, on the first hand, and the outline of an archeology of painting, on the other hand, can highlight a tension between teachings of archeology of speeches and reflections inspired by painting. The symptom of this tension consists in the different meanings – archeological or pictural – of the notion of representation. This essential discontinuity between visibilities and discourses concerns the most basic premise of Foucaldian history of thought : instead of positing the continuity of one historical time, history of thought calls for a description of a crumbled temporality of history and for a complex interweaving of « various historicities ». The confrontation of Foucault’s archeology to his thought on painting thus shows one of the ways by which he finally came to propose an original philosophy of historical time. We would then hold the necessary preliminary to a possible reconstruction of the book, unfortunately lost, that Foucault devoted to the work of Manet, Le noir et la couleur. [less ▲]

Detailed reference viewed: 66 (8 ULg)
Full Text
See detailPenser double. Foucault, Lévy-Bruhl et l'ethnologie
Bolmain, Thomas ULg

Scientific conference (2009, November 24)

Detailed reference viewed: 20 (5 ULg)