References of "Beche, Emmanuel"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'Internet en politique au Cameroun: usages, cyberprésence et enjeux démocratiques
Beche, Emmanuel ULg

Conference (2013, June 13)

Depuis 1997, l’espace socio-public camerounais « devient média » (Blondeau, 2007) de plus en plus. Dans ce processus, la politique ne fait pas exception. Au contraire, les partis et leurs leaders ... [more ▼]

Depuis 1997, l’espace socio-public camerounais « devient média » (Blondeau, 2007) de plus en plus. Dans ce processus, la politique ne fait pas exception. Au contraire, les partis et leurs leaders investissent l’Internet, le territorialisent et en utilisent les outils : sites web et blogs, forums, facebook, twitter, myspace, etc. Cela apparaît techno-politiquement innovant dans un contexte certes marqué par le multipartisme, la libéralisation de l’espace sociopolitique et l’avènement des NTIC, mais qui présente aussi des déficits. Politiquement, on note une opposition en panne, des élections contestées et une faible culture de participation politique. (Ahmadou, 2006; Mack-Tit, 2007; Kokoroko, 2009). Au plan sociotechnique et économique, le taux de pénétration de l’Internet (4%) et le pouvoir d’achat de 70% de la population restent faibles. Cela limite l’accès au Net (Bâ, 2003) mais n’empêche pas son usage et sa représentation politiques. Nous avons étudié cet usage et cette représentation au niveau macro-politique en nous limitant aux acteurs institutionnels. Nous avons alors remarqué que leur cyberprésence c’est-à-dire la façon dont ils s’approprient l’espace numérique tend à reproduire leurs rapports de force dans le champ politique classique (Ovadia, 2011). Les usages politiques qu’ils y développent traduisent davantage la diffusion de l’information que l’interactivité et la mobilisation (Greffet et Wojcik, 2008). Dans ce contexte, les enjeux démocratiques de net-politique varient selon le caractère « opposant » ou « au pouvoir » des acteurs (Greffet, 2011). Si pour le parti au pouvoir, il s’agit de dominer tous les espaces d’expression politique, pour les opposants, le but est de trouver une visibilité nationale et de se faire entendre à l’international. Pour mener ce travail, nous avons examiné trois points : la cyberprésence des acteurs institutionnels, le contenu de leurs sites web et blogs et celui de leurs pages facebook. Nous situant dans la perspective de la communication médiatisée par ordinateur (Yanoshevsky, 2010), nous avons alors utilisé les indicateurs que Bastien et Greffet (2009) et Béché (2011) ont utilisés dans leurs travaux sur la net-campagne. [less ▲]

Detailed reference viewed: 63 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe rôle de l’usage de l’ordinateur dans le travail scolaire des apprenants : Opinions des élèves des lycées Général Leclerc et bilingue de Yaoundé (Cameroun)
Beche, Emmanuel ULg

in Dili Palai/Etuge Apuge, Clément/Michael (Ed.) Langages, Littérature et Éducation au Cameroun (2013)

Cet article vise à cerner autrement le rôle de l’usage de l’ordinateur dans le travail scolaire des élèves. Elle utilise à cet effet une démarche centrée sur les apprenants, c’est-à-dire sur l’examen de ... [more ▼]

Cet article vise à cerner autrement le rôle de l’usage de l’ordinateur dans le travail scolaire des élèves. Elle utilise à cet effet une démarche centrée sur les apprenants, c’est-à-dire sur l’examen de leurs opinions (ce qu’ils pensent et disent) sur ce sujet. En analysant les discours tenus par les élèves des lycées Général Leclerc et bilingue de Yaoundé sur cette question, ce travail montre que pour eux, l’usage des TIC produit une réelle valeur ajoutée pédagogique. Mais ces potentialités résultent d’une combinaison de plusieurs facteurs concernant l’élève, l’enseignant et la structure scolaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 57 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGenre et TIC dans l’école secondaire au Cameroun : Au-delà des progrès, des disparités
Onguéné Essono, Louis-Martin; Beche, Emmanuel ULg

in Fabunmi, Martins (Ed.) Education in Africa (2013)

Cet article explore les différentes formes de disparité et de différenciation entre les filles et les garçons face aux TIC dans l’école au Cameroun. Contrairement à d’autres travaux sur cette question ... [more ▼]

Cet article explore les différentes formes de disparité et de différenciation entre les filles et les garçons face aux TIC dans l’école au Cameroun. Contrairement à d’autres travaux sur cette question, celui-ci explore un ensemble de quatre variables à savoir l’accès, les représentations sociales, les usages et les compétences. L’examen des données des entretiens et observations menés montre que les différenciations sont quasi inexistantes au regard de la dimension scolaire et communicationnelle de l’ordinateur et de l’Internet. Elles apparaissent lorsque ceux-ci sont pris comme objets de loisir et du quotidien. [less ▲]

Detailed reference viewed: 92 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTIC et innovation dans les pratiques enseignantes au Cameroun
Beche, Emmanuel ULg

in Frantice.net (2013), (6), 5-21

Cet article étudie l’innovation technologique dans les pratiques enseignantes au Cameroun. Il rend ainsi compte des pratiques techno-pédagogiques, à partir de l’examen d’une série de 84 entrevues menées ... [more ▼]

Cet article étudie l’innovation technologique dans les pratiques enseignantes au Cameroun. Il rend ainsi compte des pratiques techno-pédagogiques, à partir de l’examen d’une série de 84 entrevues menées avec des enseignants issus de sept établissements pilotes d’intégration pédagogique des TIC. Dans ce contexte, l’innovation s’intègre davantage dans la recherche documentaire et la préparation des cours. Les autres tâches techno-pédagogiques apparaissent alors minoritaires. De façon générale, considérées comme outils pédagogiques, les TIC n’occupent pas encore une place centrale en enseignement-apprentissage dans ce contexte. Cela pose alors la question de l’équipement technologique des écoles et de la formation techno-pédagogique des enseignants dans une perspective qui allie à la fois diffusion, adoption et appropriation des technologies. [less ▲]

Detailed reference viewed: 98 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes jeunes de l'Extrême-Nord/Cameroun, l'Internet et la participation au développement communautaire. Esquisse d'une stratégie de Net-développement
Beche, Emmanuel ULg

in Oben Ako et Zourmba, Edouard et Hamadou (Ed.) Enjeux et perspectives techniques, économiques et sociales pour le développement des régions septentrionales du Cameroun (2012, December 14)

Dans cet article, nous étudions comment les jeunes de l’Extrême-Nord/Cameroun utilisent l’Internet au service du développement communautaire. Nous nous sommes basé à cet effet sur l’examen des données ... [more ▼]

Dans cet article, nous étudions comment les jeunes de l’Extrême-Nord/Cameroun utilisent l’Internet au service du développement communautaire. Nous nous sommes basé à cet effet sur l’examen des données d’entretien et sur l’analyse de contenu des sites web/blogs et des groupes facebook qu’ils mobilisent et éditent dans ce cadre. Cet examen indique qu’avec les cyberpages, ces jeunes informent et mobilisent en faveur du développement de leur région. Sur les groupes facebook, ils forment des communautés de pratiques où ils discutent et se concertent sur des besoins et projets de développement. En analysant ces pratiques dont les effets sont toutefois limités par un contexte socio-technologique déficitaire, nous avons aussi esquissé une stratégie de Net-développement communautaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 43 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa campagne présidentielle camerounaise d’octobre 2011 sur internet. Enjeux et défis dans un système électoral "verrouillé"
Beche, Emmanuel ULg

in ZLITNI et LIENARD, Sami et Fabien (Ed.) La communication électronique dans la "société de l'information": Quels usages, quelles pratiques? (2012, June 07)

Cette communication étudie comment l’élection présidentielle camerounaise de 2012 s’est déroulée sur la Toile. Dans ce pays d’Afrique et de « jeune démocratie » (Tandia Mouaffou, 2009), cette élection est ... [more ▼]

Cette communication étudie comment l’élection présidentielle camerounaise de 2012 s’est déroulée sur la Toile. Dans ce pays d’Afrique et de « jeune démocratie » (Tandia Mouaffou, 2009), cette élection est la toute première à intégrer l’usage des NTIC comme outils de communication et de campagne. Cette innovation intervient dans un contexte où depuis l’avènement de la démocratie en 1990, le système électoral est plus ou moins contesté (Boukongou, 2007). Dans ce contexte où 70% de la population vivent avec un faible pouvoir d’achat, le développement des nouveaux médias reste aussi moins important (INS, 2007). Selon l’ANTIC (2010), le taux de pénétration de l’Internet par exemple est de 0,20%. De plus, les disparités entre les zones rurales et urbaines dans l’accès aux nouveaux médias sont encore énormes (ANTIC, 2007). C’est donc un contexte où en dépit de la passion sans cesse grandissante des citoyens et notamment des jeunes pour les NTIC (Béché, 2010), l’indice du développement numérique est jusqu’ici relativement bas, ce qui n’a pas cependant empêché la dernière élection présidentielle à se déporter sur le champ ouvert de l’Internet. Il s’agit donc d’examiner comment les candidats à cette élection ont utilisé les outils Internet (sites web, facebook, youtube, web TV, twitter, wikipédia, sms) ainsi que la place et l’efficacité de cette stratégie dans la campagne électorale. Il s’agira aussi d’analyser l’e-participation des citoyens camerounais dans cette campagne électronique. L’analyse de l’usage c’est-à-dire de ce qui a été effectivement fait avec les nouveaux médias, permettra alors de cerner comment l’e-communication s’est construite dans ce contexte réseauté émergent. D’ailleurs, l’un des aspects de cette e-campagne relève des stratégies employées. Pour le parti au pouvoir, la web-campagne a été un moyen pour occuper davantage tous les espaces possibles de communication. Pour l’opposition, il s’est plutôt agi de construire une certaine visibilité que ne leur ont pas permise les moyens traditionnels de propagande dont la majorité est contrôlée par l’État. Mais du fait des difficultés d’appropriation des nouveaux médias par une partie des candidats et des citoyens, l’innovation envisagée n’a pas suscité une réelle révolution dans le déroulement de l’élection présidentielle. Il ya eu plutôt une simple transposition de la campagne faite avec les moyens traditionnelles (radio, télévision, presse écrite) sur le champ du Net. Ça été en fait un effet de mode plutôt qu’une révolution qui s’arrime à la dynamique globale amorcée lors des élections américaines de 2008 et accentuée par le printemps arabe. C’est d’ailleurs en partie pour cette raison que cette élection n’a pas eu de qualificatif médiatique comme ça été le cas par exemple avec la révolution iranienne (révolution twitter). En dépit de ces considérations cependant, cette innovation constitue un signe de la modernisation de la vie politique camerounaise et une perspective vers une réelle démocratie. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes élèves de Maroua (Cameroun) et l’interdiction du téléphone à l’école : Opinions et stratégies de détournement. Pour une gouvernance techno-scolaire systémique et participative
Beche, Emmanuel ULg

in Kaliao, Revue pluridisciplinaire de l'Ecole Normale Supérieure de Maroua (Cameroun) (2010), 2(4), 9-25

Cet article vise à cerner les opinions et stratégies que les élèves développent dans la mise en œuvre de la décision d’interdiction du téléphone à l’école au Cameroun. Nous l’avons ainsi situé dans ... [more ▼]

Cet article vise à cerner les opinions et stratégies que les élèves développent dans la mise en œuvre de la décision d’interdiction du téléphone à l’école au Cameroun. Nous l’avons ainsi situé dans l’approche de la sociologie des usages et utilisé l’entretien pour collecter les données. Les opinions qu’ils y développent, dépendent plus du niveau d’étude que du genre. Mais ils reconnaissent que le respect de cette décision n’est pas une réalité à l’école. Ils explorent plusieurs stratégies pour la détourner, ce qui montre à quel point une gouvernance techno-scolaire découlant d’une démarche technocratique et déterministe, est limitée. Il s’agit alors de penser celle qui soit systémique et participative. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe détournement d'une innovation par les élèves camerounais: Pour une approche globale et participative de l'intégration scolaire des TIC
Beche, Emmanuel ULg

in ESSACHESS (2010), 3

Cet article étudie comment les élèves camerounais détournent les usages prescrits dans le cadre d’une innovation. La méthodologie utilisée est basée sur la sociologie des usages et l’entretien. Les ... [more ▼]

Cet article étudie comment les élèves camerounais détournent les usages prescrits dans le cadre d’une innovation. La méthodologie utilisée est basée sur la sociologie des usages et l’entretien. Les résultats obtenus montrent que les élèves disposent des stratégies pour re-former l’intégration scolaire des TIC. Pour donc permettre une innovation scolaire adaptée, ce travail propose une approche qui prend en compte à la fois l’utilité et l’acceptabilité de l’ordinateur. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (3 ULg)