References of "Bayramzadeh, Kamal"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa naissance de l'Etat théocratique en Iran après la révolution de 1979
Bayramzadeh, Kamal ULiege

in Wintgens, Sophie; Weerts, Audrey (Eds.) L'Etat dans tous ses états (2017)

La présente contribution se donne pour objectif de réaliser une étude sur les liens entre la révolution de 1979 en Iran et l’instauration d’un régime politique théocratique (la République islamique), afin ... [more ▼]

La présente contribution se donne pour objectif de réaliser une étude sur les liens entre la révolution de 1979 en Iran et l’instauration d’un régime politique théocratique (la République islamique), afin d’en examiner sa nature, sa structure et son fonctionnement, à savoir le mode d’organisation de l’État à travers les prismes du régime politique instauré, de sa structure socio-économique, de sa charpente juridique et de sa politique étrangère. Une telle analyse implique nécessairement que l’on se penche préalablement sur les causes et les fondements de la révolution qui, en 1979, a renversé la dynastie impériale Pahlavi pour instaurer une République islamique que l’on pourrait définir comme un système politique hybride, porteur de valeurs islamiques et républicaines qui s’inscrivent dans la Constitution nationale. La dualité du système politique entraîne un paradoxe permanent dans la société iranienne entre le pouvoir populaire et le « pouvoir divin » : une partie importante de la population ne s’identifie pas au régime politique, alors que les dirigeants du régime insistent sur la réalisation de la « volonté divine » par le principe du velâyat-e faqih, qui donne un caractère théocratique à l’État iranien. Dans cette condition, la « volonté générale » est subordonnée à la « volonté divine », car selon les tenants de ce discours, la source de la souveraineté est divine. En effet, le régime iranien est fondé sur le principe du velâyat-e faqih (tutelle de juristes théologiens) – élaboré en 1971 par Ruhollah Khomeyni1 durant son exil à Najaf en Irak – incarné par le « Guide suprême de la révolution », soit la plus haute autorité politique de l’État selon la Constitution, et prééminent par rapport au président de la République. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (10 ULiège)
See detailLa politique des grandes puissances à l'égard des conflits au Moyen-Orient.
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Conference given outside the academic context (2016)

La politique des grandes puissances à l’égard des conflits au Moyen-Orient : Le Moyen-Orient occupe une place cruciale dans la politique internationale. Durant la guerre froide, la compétition entre les ... [more ▼]

La politique des grandes puissances à l’égard des conflits au Moyen-Orient : Le Moyen-Orient occupe une place cruciale dans la politique internationale. Durant la guerre froide, la compétition entre les deux grandes puissances avait entraîné un équilibre de forces parmi les États phares de la région. Mais depuis la fin du bipolarisme, une nouvelle forme de rapports de force est apparue entre l’Iran, l’Irak, l’Arabie Saoudite et la Turquie. Le renversement des talibans en 2001 et l’invasion de l’Irak en 2003 par les États-Unis ont contribué à la redéfinition des rapports de force. L’une des conséquences de ces événements a été la montée en puissance de l’Iran et de la Turquie. L’arrivée au pouvoir de l’AKP en 2002 a contribué, pendant quelques années, à l’amélioration des rapports bilatéraux dans le cadre de la nouvelle politique étrangère. Mais le déclenchement du conflit en 2011 en Syrie a fait apparaître des divergences importantes. La poursuite du conflit en Syrie et en Irak a entraîné des impacts sécuritaires sur les relations turco-iraniennes à l’aune de l’émergence des nouvelles menaces dans un Moyen-Orient caractérisé par la crise de l’État-nation, les poussées migratoires, la montée en puissance kurde, le retour du tribalisme, et la menace posée par les organisations terroristes transnationales. Dans ce nouveau contexte, le Moyen-Orient est confronté, d’une part, à une lutte hégémonique entre les puissances régionales et, d’autre part, à la montée en force des acteurs non-étatiques. En ce qui concerne les puissances mondiales, la continuité des conflits en Syrie et en Irak a aggravé les tensions entre les États-Unis et la Russie, qui ont des divergences d’intérêts sur l’avenir du régime syrien. Par conséquent les divergences entre les grandes puissances ont donné une dimension mondiale au conflit syrien. [less ▲]

Detailed reference viewed: 55 (13 ULiège)
See detailLe facteur kurde dans les conflits au Moyen-Orient.
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Conference (2016, November 17)

Le facteur kurde dans les conflits au Moyen-Orient.. Résumé, L’objectif principal de cette communication est de montrer les enjeux politiques et sécuritaires de l’implication des Kurdes dans les conflits ... [more ▼]

Le facteur kurde dans les conflits au Moyen-Orient.. Résumé, L’objectif principal de cette communication est de montrer les enjeux politiques et sécuritaires de l’implication des Kurdes dans les conflits au Proche et au Moyen-Orient. La participation des Kurdes à la résistance à l’État islamique et leur rôle déterminant dans le conflit en Irak et en Syrie ont fortement augmenté leur poids politique. Depuis le déclenchement du conflit en Syrie la question kurde est devenue un sujet de préoccupation pour certains pays de la région qui ont peur des conséquences de la naissance d’une entité fédérale dans le Nord de la Syrie. Ceci crée un dilemme de sécurité pour la Turquie et l’Iran qui ont des convergences d’intérêt sur la question kurde. C’est pourquoi nous constatons depuis quelques mois l’intensification de la guerre entre le PKK et la Turquie et l’entrée de l’armée turque dans le Nord de la Syrie, à quoi il faut ajouter la reprise de la lutte armée du PDKI dans le Kurdistan iranien. Ce qui montre le caractère transfrontalier du facteur kurde au Moyen-Orient [less ▲]

Detailed reference viewed: 71 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCrises et conflits au Moyen-Orient. Quels sont les impacts sur les relations entre la Turquie et l'Iran?
Bayramzadeh, Kamal ULiege

in Revue Etudes internationales (2016), XLVII, N°2-3

Crises and Conflicts in the Middle East : What Impacts on Relations between Turkey and Iran? This article analyzes the security challenges of conflicts in the Middle East and their impact on Iranian ... [more ▼]

Crises and Conflicts in the Middle East : What Impacts on Relations between Turkey and Iran? This article analyzes the security challenges of conflicts in the Middle East and their impact on Iranian-Turkish relations, which are marked by differences over the issue of regional security based on divergent perceptions of national security, especially since the Syrian conflict. This study shows that shifting power relationships in the Middle East have created new security issues with political, military, economic and societal ramifications. On the one hand, the Middle East is facing a new form of struggle between regional powers—particularly Saudi Arabia, Iran and Turkey—and on the other, it is confronted with the activities of non-state actors involved in the war in Syria and Iraq. This new balance of power has created a security dilemma as the crises and conflicts in Iraq, Syria, and Yemen provoke a situation of chaos. [less ▲]

Detailed reference viewed: 50 (12 ULiège)
Peer Reviewed
See detailL'Alliance stratégique entre les acteurs étatiques et non-étatiques au Moyen-Orient : Le cas de l'Alliance entre l'Iran, la Syrie et le Hezbollah.
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Conference (2016, July 28)

L’Alliance stratégique entre les acteurs non-étatiques et étatique au Moyen-Orient : le cas du Hezbollah libanais avec l’Iran et la Syrie et son rôle dans le conflit syrien ; Depuis 1979, il y a une ... [more ▼]

L’Alliance stratégique entre les acteurs non-étatiques et étatique au Moyen-Orient : le cas du Hezbollah libanais avec l’Iran et la Syrie et son rôle dans le conflit syrien ; Depuis 1979, il y a une alliance entre le régime iranien et le régime syrien. Le moteur principal de cette alliance a été au départ l’hostilité de ces deux régimes aux Etats-Unis, au régime irakien (Saddam Hussein), et à Israël. Mais après la chute du régime irakien en 2003, il y a eu un changement dans les relations entre ces deux pays et l’Irak, mais l’hostilité à l’égard des Etats-Unis et de l’Etat hébreu a continué. Le caractère durable des relations entre l’Iran et la Syrie est lié aux facteurs stratégique et géopolitique et notamment à l’existence de l’ennemi commun et aux menaces sécuritaires. Dans le conflit syrien, les acteurs de cette alliance en particulier l’Iran a joué un rôle important. Pour comprendre la position de l’Iran au sujet du conflit syrien, il est important d’observer que depuis la Révolution de 1979, la Syrie occupe une place très importante dans la stratégie diplomatique régionale de l’Iran, car la Syrie permet au régime iranien d’accéder au monde arabe et de jouer en particulier un rôle dans la vie politique libanaise par le biais du Hezbollah : la fondation de ce parti politique est l’une des conséquences de la politique d’exportation de la révolution iranienne. Selon le régime iranien, la Syrie, le Hezbollah et l’Iran font partie de « l’axe de la résistance » à Israël. Dans ce sens la Syrie joue un rôle important dans les relations entre l’Iran et le Hezbollah qui est le bras armé du régime iranien au Liban. C’est pourquoi la Syrie est la profondeur stratégique de l’Iran dans sa rivalité avec l’Etat hébreu. De ce fait, le renversement du régime syrien contribuerait à la diminution de l’influence de l’Iran. L’Iran affiche sans tarder un appui visible (par l’envoi de matériels et de personnels) au régime de Damas car il craint les répercutions d’un effondrement de son allié principal. L’éviction du clan alaouite risquerait de mettre en place un pouvoir à majorité sunnite pas favorable au Hezbollah, ni à la République islamique. Dans cette présentation, nous allons d’abord voir le rôle du Hezbollah au Liban ainsi que ses fondements idéologiques. Ensuite nous allons analyser sa place dans la stratégie régionale de l’Iran et son rôle dans l’Alliance avec l’Iran et la Syrie notamment dans le conflit syrien. [less ▲]

Detailed reference viewed: 84 (9 ULiège)
See detailQuel avenir des minorités au Moyen-Orient?
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Conference given outside the academic context (2016)

Detailed reference viewed: 46 (6 ULiège)
See detailAperçu historique de la communauté Yézidie
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Conference (2016, May 19)

Detailed reference viewed: 31 (6 ULiège)
See detail"L'Afrique du Nord, relais d'influence pour la Turquie »
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Scientific conference (2016, March 18)

Detailed reference viewed: 46 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detail« La ampliación de la Unión Europea a Turquía: un proceso particular », (L'élargissement de l'Union européenne à la Turquie: un processus singulier).
Bayramzadeh, Kamal ULiege

in Políticas y Constitucionalismo (2015), I/II

L'objectif de cette contribution est de montrer les enjeux principaux de l'élargissement de l'UE à la Turquie, notamment depuis l'effondrement de l'Union soviétique, à travers une approche historique et ... [more ▼]

L'objectif de cette contribution est de montrer les enjeux principaux de l'élargissement de l'UE à la Turquie, notamment depuis l'effondrement de l'Union soviétique, à travers une approche historique et politique et en mettant l'accent sur la singularité de ce processus. Dans cette perspective, nous nous pencherons tout d'abord sur le processus évolutif de cette démarche et nous analyserons ensuite le système politique turc afin de mettre au clair ses grandes caractéristiques et, en particulier, les effets de la modernité autoritaire sur le système politique du pays. Dans cette perspective, nous mettrons l'accent sur le processus de négociation entre la Turquie et l'UE conditionné au respect des critères d'adhésion afin de mieux cerner les raisons de la singularité du processus d’adhésion étudié. Enfin, notre étude analysera les effets de la nouvelle politique étrangère de l’AKP sur les rapports entre l’UE et la Turquie. [less ▲]

Detailed reference viewed: 40 (11 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes états faillis et le terrorisme transnational.
Bayramzadeh, Kamal ULiege

in Revue de la Faculté de Droit de l'Université de Liège (2015), 1

Detailed reference viewed: 110 (23 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detail« Les enjeux sécuritaires de la prolifération nucléaire dans les relations internationales : le cas du Moyen-Orient ».
Bayramzadeh, Kamal ULiege

in Wintgens, Sophie; Grandjean, Geoffrey; Vanharern, Stéphanie (Eds.) L'insécurité en question, Définitions, enjeux et perspectives. (2015)

Detailed reference viewed: 78 (27 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detail"Les effets de l'arrivée au pouvoir de l'AKP sur la politique africaine de la Turquie".
Bayramzadeh, Kamal ULiege

in Santander, Sebastian (Ed.) L'Afrique, nouveau terrain de jeu des émergents. (2014)

Detailed reference viewed: 41 (4 ULiège)
Peer Reviewed
See detailLes États fragiles à l’épreuve du terrorisme international.
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Conference (2014, April 11)

Detailed reference viewed: 60 (11 ULiège)
Peer Reviewed
See detailL’Union européenne et les puissances régionales au Moyen-Orient
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Conference (2013, November 29)

Detailed reference viewed: 35 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa lutte pour l'hégémonie régionale dans les relations internationales : le cas du conflit syrien.
Bayramzadeh, Kamal ULiege

in Cahiers de Sciences Politiques de l'ULg (2013), 27

Detailed reference viewed: 87 (7 ULiège)
See detailLe rôle des puissances émergentes dans le conflit syrien
Bayramzadeh, Kamal ULiege

Scientific conference (2012, January 22)

Detailed reference viewed: 24 (6 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detail"Le régionalisme dans le monde arabe".
Bayramzadeh, Kamal ULiege

in Santander, Sebastian (Ed.) Relations internationales et régionalisme (2012)

Detailed reference viewed: 33 (10 ULiège)