References of "Alabi, Taofic Abdel Fabrice"
     in
Bookmark and Share    
See detailL'entomophagie basée sur la production locale d'insectes comestibles : sommes-nous prêts ?
Sablon, Ludovic ULg; Alabi, Taofic Abdel Fabrice ULg; Drugmand, Didier et al

Poster (2012, March 07)

Les perspectives d’évolution de la population mondiale annoncent un accroissement continu menant à un niveau supérieur à 9 milliards d’individus d’ici 2050. Cette augmentation correspondra inévitablement ... [more ▼]

Les perspectives d’évolution de la population mondiale annoncent un accroissement continu menant à un niveau supérieur à 9 milliards d’individus d’ici 2050. Cette augmentation correspondra inévitablement à des besoins alimentaires accrus au niveau mondial. Même si des spécificités en terme de produits consommés et de disponibilités – facilités de productions varient d’une région à une autre, la limitation des superficies à consacrer aux productions agricoles, notamment dans le cadre des ressources animales est une constante. Il ne sera pas possible d’assurer des productions animales conventionnelles pour fournir les ressources nécessaires aux populations humaines à venir. Bien que les produits animaux comme sources de nutriments doivent être développés, il s’agit maintenant de se tourner vers des filières alternatives pour maximiser les ressources végétales utilisées en élevage, tout en minimisant l’espace nécessaire et les effets sur l’environnement, notamment en terme de résidus et polluants potentiels. L'entomophagie, ou le fait de consommer des insectes comme source alimentaire d’origine animale, est connue et pratiquée dans de nombreuses régions du monde depuis des siècles. A chaque situation locale, une solution entomologique comme ressource alimentaire peut être appliquée : par la collecte dans la nature ou par le développement d’élevage d’espèces indigènes. Si l’entomophagie est peu appliquée en Europe, c’est sans doute d’une part lié à une absence dans nos mœurs alimentaires et d’autre part lié à la diversité et l’abondance d’autres ressources animales plus conventionnelles dans notre référentiel occidental. Au vu de l’état prévisionnel de la difficulté à produire les ressources alimentaires animales dans un futur proche, peut-être est-il temps de ne plus considérer les insectes comme uniquement nuisibles et négatifs mais plutôt comme de nouvelles espèces à développer par exemple dans des productions industrielles. Si la taille de ces animaux d’élevage reste réduite, leurs capacités de reproduction, leurs courtes durées de développement et les taux de conversion de la biomasse végétale utilisée comme aliments nous permettent d’envisager des unités de production de tonnes de biomasses animales. En plus de cet aspect quantitatif, plusieurs paramètres qualitatifs font de nombreux insectes des ressources utiles notamment en terme de protéines (et plus particulièrement en terme de composition en acides aminés plus rares) et de lipides (avec une majorité d’acides gras insaturés, des ratios omégas 3 et 6 intéressants, l’absence de cholestérol,…). Chez nous l'entomophagie est encore méconnue même si l'on peut constater un intérêt croissant notamment ces derniers mois. Entre curiosité gustative, éveil environnementaliste lié au faibles quantités de résidus liées à la production d’insectes vis-à-vis d’autres élevages, ou efficacité de transformation de ressources végétales limitées, de plus en plus de personnes souhaitent franchir le pas de ne plus regarder mais bien goûter de l’insecte. Dans le cadre de plusieurs études menées à Gembloux Agro-Bio Tech – Université de Liège ainsi qu’à l’Insectarium Jean Leclercq – Hexapoda à Waremme, certains aspects socio-culturels liés à une diversité de préparations à base d’insectes ont été investigués. Des tendances nettes sur les critères menant à l’acceptation ou le refus catégorique de manger de l’insectes ont ainsi été déterminés. Aussi, des formulations particulières peuvent également être ciblées pour favoriser l’appréciation de la dégustation d’insectes. Face au défi alimentaire du futur et à l'intérêt croissant pour l'entomophagie dans diverses régions dont l’Europe, l’élevage industriel d’insectes constitue une piste sérieuse pour fournir une part non négligeable de produits animaux afin d’assurer des ressources notamment de divers nutriments pour les populations humaines. Diverses recherches sont actuellement en cours tant sur les aspects techniques de production que sur les approches socio-culturelles. Nul doute que d’ici quelques années, entiers ou fractionnés les insectes feront partie de nos régimes et habitudes alimentaires. [less ▲]

Detailed reference viewed: 657 (81 ULg)