References of "Ait Kaki, Asma"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailrecherche de nouvelles potentialités des bacteries du genre Bacillus pour l'agriculture et l'agroalimentaire
Ait Kaki, Asma ULg

Doctoral thesis (2014)

L’exploration des échantillons en provenance de divers environnements de l’Est Algérien (du lac salé de Ain M’lila et de la rhizosphère d’une plante adjacente ; de l’eau de la source thermale d’Oued El ... [more ▼]

L’exploration des échantillons en provenance de divers environnements de l’Est Algérien (du lac salé de Ain M’lila et de la rhizosphère d’une plante adjacente ; de l’eau de la source thermale d’Oued El-Athmanya et du sol environnant ; de la rhizosphère de la plante Calendula officinalis, cultivée en serre à Setif) a abouti à l’obtention de 39 isolats de Bacillus et de Paenibacillus, dont 28 % sont sélectionnés pour leur capacité à inhiber la croissance de certaines moisissures phytopathogènes comme : Alternaria alternata, Aspergillus niger, Botrytis cinerea, Cladosporium cucumerinium, Fusarium oxysporium et Fusarium sp. Le calcul du taux d’inhibition de la croissance fongique par les isolats sélectionnés, réalisé, à titre d’exemple, sur F. oxysporium et B. cinerea, a permis d’obtenir des valeurs variant entre 39% et 84% suivant l’isolat. L’identification moléculaire des isolats sélectionnés par l’analyse d’ADN-16S et du gène « gyrase-A » a montré que les isolats de Ain M’lila appartiennent à Bacillus amyloliquefaciens, ceux isolés d’Oued El Athmanya sont : B. amyloliquefaciens, B. atrophaeus et B. mojavensis, enfin, les bactéries isolées de la rhizosphère de C. officinalis, sont : Paenibacillus polymyxa, B. velezensis, B. amyloliquefaciens et B. subtilis subsp. spizezenii. Les souches de Bacillus sélectionnées développent, dans les conditions de culture en fioles, des taux de sporulation importants variant entre 8 .108 et 27.108 spores/ml., alors que, le taux de sporulation chez P. polymyxa est insignifiant. Seuls les isolats de B. amyloliquefaciens sont capables de produire de la protéase. Cependant, l’activité cellulasique est observée chez toutes les espèces de Bacillus étudiées exceptant le B. atrophaeus qui a été le seul à produire de la chitinase. Toutes les espèces étudiées ont les mêmes capacités à produire les trois familles de lipopeptides (iturines, fengycines et surfactine), les siderophores et l’indole 3 acide acétique (IAA). Toutefois, le P. polymyxa (18SRTS) produit, dans les conditions expérimentales, une meilleure concentration d’IAA (54µg/ml). Par ailleurs, il est à mettre en exergue que, les B. amyloliquefaciens isolés du lac salé et de la source thermale produisent de nouvelles variantes de fengycines. En effet, il a été mis en évidence que le B. amyloliquefaciens (ET), produit de nouveaux homologues de fengycines A et B, ayant des chaines d’acides gras à 20 et à 18 atomes de carbone, respectivement, et deux nouvelles variantes de fengycines (fengycine X et Y) à cycles peptidiques dont la structure diffère de celle des fengycines conventionnelles. L’activité antifongique de certains isolats (B. amyloliquefaciens (ET), B. atrophaeus (6SEL), B. mojavensis (9SEL), B. amyloliquefaciens (9SRTS) et B. subtilis subsp. spizezenii (23SRTS)) sur milieux gélosés à base d’exsudats racinaires de tomate, de courgette et d’haricot, obtenus à différentes températures a été observée, vis-à-vis d’Alternaria alternata et de F. oxysporium. En complément, les souches B. atrophaeus (6SEL), B. amyloliquefaciens (9SRTS) et B. subtilis sub sp spizezenii (23SRTS), ont fait l’objet d’une production industrielle avec un taux de survie, après lyophilisation, très appréciable et leurs test in situ en serre et en champs sur le pois chiche a révélé une capacité intéressante de biofertilisation, de phytostimulation et de biocontrôle, ce qui justifie largement l’objectif assigné à cette recherche. [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailQuality assessment of marketed eggs in Eastern Algeria
Kara Ali, Monira; Ait Kaki, Asma ULg; Milet, Asma et al

in Nature & Technologie (2014), 11(2), 52-58

The objective of this study was to compare eggs quality between industrial and local chickens in four departments of Eastern Algeria (Bejaia, Jijel, Mila and Setif). A total of 4748 eggs were bought from ... [more ▼]

The objective of this study was to compare eggs quality between industrial and local chickens in four departments of Eastern Algeria (Bejaia, Jijel, Mila and Setif). A total of 4748 eggs were bought from three marketing channels as following: shops (1184), public markets (2757) and supermarkets (807). The percentage of stained eggs was significantly different (P<0.001) between industrial (15.25%) and local eggs (27.61%). A significant difference (P<0.05) was observed between industrial and local egg weight (61.01 vs 53.28g), egg shell weight (7.10 vs 6.30g), albumen weight (37.44 vs 29.69g), albumen percentage (61.34 vs 55.71%), shell thickness (0.381 vs 0.325mm). However, yolk weight (6.10 vs 6.30g), yolk percentage (27.06 vs 32.44%), shell percentage (11.60 vs 11.89%), yolk/albumen ratio (0.44 vs 0.58), albumen height (5.27 vs 5.93mm), Haugh unit (69.12 vs 77.80), yolk color (9.52 vs 10.94) and egg price (7.67 vs 12.84DA) of local chicken were significantly (P<0.01) higher than in the case of industrial hen. Marketing channels affected significantly (P<0.01) egg weight, yolk weight, albumen weight, albumen height and price of a total studied eggs. Egg weight (59.03g) and egg price (10.87DA) from supermarkets were the highest. Eggs of local hens presented according to the national preference, interesting quality criteria such as freshness, yolk/albumen ratio and yolk color. [less ▲]

Detailed reference viewed: 39 (19 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailQuality Assessment of Marketed Eggs in Basse kabylie (Algeria)
Moula, Nassim ULg; Ait Kaki, Asma ULg; Leroy, Pascal ULg et al

in Revista Brasileira de Ciência Avícola (2013), 15(4), 395-399

Quality variations in retail eggs are widely reported. This study aims at assessing the quality of eggs according to the marketing channel in the department of Bejaia (Algeria). In spring and summer 2012 ... [more ▼]

Quality variations in retail eggs are widely reported. This study aims at assessing the quality of eggs according to the marketing channel in the department of Bejaia (Algeria). In spring and summer 2012, 3330 eggs were bought in 30 stores divided into 3 categories: 10 supermarkets (1146 eggs), 10 public markets (1048 eggs), and 10 shops (1136 eggs). Egg weights differed significantly between marketing channels with 58.9±0.14, 61.2±0.13 and 62.8±0.13 g for public markets, shops and supermarkets, respectively (p<0.001). Although shell thickness was similar for all marketing channels, the proportion of damaged eggs was higher in public markets (9.0%), intermediate in food shops (7.3%) and lower in supermarkets (5.7%; p<0.05). The yolk/albumen ratio was significantly higher for eggs from supermarkets (48.0%) compared with the other channels (around 47.4%; p<0.05). The freshness of the eggs, measured by the Haugh method, was lower in public markets (74.3 units), intermediate in shops (77.6 units) and higher in supermarkets (79.9 units; p<0.05). The price of eggs, expressed in Algerian Dinar (AD) per kg, was significantly lower in public markets (124 AD/kg) compared with the two other channels (around 131 AD/kg; p<0.05). It is possible to conclude that egg quality in Bass Kabylie differs significantly among marketing channels, with higher quality observed in supermarkets. The lower quality of eggs in public markets is associated with lower price. Eggs from shops present an intermediate quality. A one-year study would allow studying both the potential seasonal effect and compare intrinsic variability across marketing channels. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’élevage caprin dans la région montagneuse d’Ath Waghlis dans la wilaya de Bejaia: typologie et caractérisation morpho-biométrique
Moula, Nassim ULg; Ait Kaki, Asma ULg; Touazi, Leghel et al

Poster (2013, November 30)

Le cheptel caprin algérien est estimé à 3,8 millions de têtes dont 2,2 millions de femelles adultes. Comptant 400000 têtes, la race caprine kabyle représente un dixième du cheptel national. Afin de ... [more ▼]

Le cheptel caprin algérien est estimé à 3,8 millions de têtes dont 2,2 millions de femelles adultes. Comptant 400000 têtes, la race caprine kabyle représente un dixième du cheptel national. Afin de caractériser cette race et son élevage dans la région d’Ath Waghlis, une enquête a été menée auprès de 69 éleveurs (dont 22 femmes) de chèvres répartis sur les communes d’Akfadou, Chemini, Souk Oufella et Tibane. Les questionnaires portaient sur le profil socio-économique du ménage et ses activités agricoles, ainsi que les données techniques se rapportant à la production de chèvres. Il a également été procédé à la caractérisation morpho-biométrique des chèvres (18 mensurations corporelles, 3 variables qualitatives). L’analyse des structures d’élevage par classification hiérarchique ascendante (CHA) a permis de retenir quatre groupes d’élevages conservant 55,7% de la variabilité totale. Les variables considérées étaient le nombre d’animaux par espèce (chèvre, bovin, ovin, lapin, poule, dinde, ruches) et le nombre d’arbres (oliviers et figuiers) détenus. Le nombre moyen de chèvres pour chaque groupe est de 7,2±2,8, 11,1±3,5, 22,3±1,4 et 3,4±1,0. Le groupe 3, démontrant les plus grands effectifs caprins, est composé de personnes âgées en moyenne de 67 ans et ne pratiquant pas l’arboriculture. Ils possèdent également les plus importants effectifs d’ovins (48,67), de lapins (50,83), de poules (48,33) et de dindes (42). Le groupe 4, qui a les effectifs caprins les plus faibles, représente le groupe des jeunes éleveurs (moyenne ~39 ans), orientés vers l’élevage bovin (~52 têtes) et la production d’oliviers (~207 oliviers) et de figuiers (~47 figuiers). Les 18 variables morpho-biométriques étaient significativement plus élevées chez les mâles que chez les femelles (p<0,05). La chèvre kabyle est de petite taille (mâle : 68,23 cm vs femelle : 65,41 cm) et à poil long (mâle : 12 cm vs femelle 9 cm). Ses oreilles sont tombantes, le profil convexe à cassure nasale peu accentuée et sa robe va du brun foncé au noir. La riche diversité génétique des caprins locaux à Ath Waghlis souffre du manque de coordination des efforts de sélection des éleveurs, notamment du fait de l’absence de standard de la race et par l’introduction de races exotiques. Cette richesse devrait représenter un vivier utile où puiser les gènes d’intérêt pour la valorisation de la production locale, basée sur un engagement fort des éleveurs dans la production d’individus correspondant à un idéal collectivement déterminé. [less ▲]

Detailed reference viewed: 94 (17 ULg)
Full Text
See detailPerformances de production de la population de poules locales de la Wilaya de Bejaia
Ait Kaki, Asma ULg; Moula, Nassim ULg; Antoine-Moussiaux, Nicolas ULg et al

Poster (2013, November 30)

Cette étude a pour objectif d’évaluer le potentiel productif de la population de poules locales de la Wilaya de Bejaia, en caractérisant d’une part les performances de croissance, et d’autre part les ... [more ▼]

Cette étude a pour objectif d’évaluer le potentiel productif de la population de poules locales de la Wilaya de Bejaia, en caractérisant d’une part les performances de croissance, et d’autre part les performances de ponte. Le suivi de la croissance des poulets a été effectué sur 204 poussins durant 17 semaines d’élevage (de mars à juin 2011). A 12 semaines d’âge, le taux de mortalité était de 9,31 % et l’indice de consommation était de 4,03. La modélisation de la courbe de croissance au moyen des équations de Gompertz a permis d’obtenir les relations suivantes : pour les mâles : Y(g)=2409e^((-3,68)〖 e〗^((-0,0260 t) ) ) pour les femelles : Y(g)=1835e^((-3,71)〖 e〗^((-0,0294 t) ) ) avec y, le poids corporel en grammes et t, l’âge des animaux en jours. Les performances de ponte ont été étudiées chez 38 poules durant 52 semaines (d’août 2011 à août 2012). En moyenne, la ponte débute à l’âge de 166 jours à un poids corporel de 1334g. La poule pond en moyenne 173 œufs par an d’un poids moyen variant avec l’âge de la poule, de 44 à 53g. Au vu de ces résultats, il apparaît que les poules locales de Bejaia constituent un réservoir génétique prometteur tant pour leurs performances de croissance que de ponte. Les données obtenues dans cette étude permettent d'envisager un usage des poules locales dans le cadre d'une production de qualité différenciée, en élevage pur ou en croisement. La selection de ce réservoir génétique permettra de produire une véritable race sur base de la population locale, ayant fixés les caractères désirés et reconnus par les éleveurs comme étant propres à la poule locale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 34 (5 ULg)
Full Text
See detailCharacterisation of fengycin homologues produced by B. amyloliquefaciens (ET) strain isolated from a salt lake (Eastern Algeria)
Ait Kaki, Asma ULg; Noreddine, K.C.; Kara Ali, M. et al

Poster (2013, November 15)

Detailed reference viewed: 26 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailRessources génétiques animales en Kabylie (Algérie)
Moula, Nassim ULg; Iguer-Ouada, Mokrane; Touazi, Leghel et al

Poster (2012, October 19)

La Kabylie est une région côtière montagneuse du nord-est algérien. Ce poster présente les principales espèces et races élevées dans cette région. Les ovins sont représentés par la race Tazegzawt ... [more ▼]

La Kabylie est une région côtière montagneuse du nord-est algérien. Ce poster présente les principales espèces et races élevées dans cette région. Les ovins sont représentés par la race Tazegzawt, répertoriée récemment. Elle est reconnaissable à ses tâches noires à reflets bleuâtres, son nom kabyle signifiant bleu. Son poids peut dépasser 30 kg à 6 mois. La population locale de chèvres n’a pas fait l’objet de descriptions. Toutefois, la chèvre locale est adaptée aux massifs montagneux. Elle est de petite taille avec un poids vif d’environ 25 kg. Elle présente de longs poils et différentes couleurs de robe. La race bovine locale est issue de l’adaptation de la race brune de l’Atlas à un climat tempéré. Elle possède un petit gabarit (de 250 à 300 kg) et une robe grise ou allant du fauve brunâtre au rouge-brun. Par l’industrialisation de la production de volailles, les poules locales ont subi une érosion génétique sévère. Elles présentent ainsi une grande variabilité phénotypique et sont de taille moyenne (autour de 1,5kg). Le lapin local connaît une situation similaire et présente un poids de 2 à 3 kg. Il existe une tradition apicole importante en Kabylie. Les types d’abeilles exploitées ne sont toutefois pas encore caractérisés. Toutes les races citées ici sont menacées par le croisement ou l’abandon. Leur caractérisation génétique et zootechnique est nécessaire pour l’amélioration des systèmes de production familiaux, plus particulièrement en régions montagneuses, et la conservation de la biodiversité. [less ▲]

Detailed reference viewed: 287 (108 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailQuality characteristics of marketed eggs in Basse Kabylie (Algeria)
Moula, Nassim ULg; Philippe, François-Xavier ULg; Ait Kaki, Asma ULg et al

Poster (2012, October 19)

Quality variations of retailed eggs are widely reported. This study aims at assessing the quality of eggs according to the marketing channel in the department of Bejaia (Algeria). In spring and summer ... [more ▼]

Quality variations of retailed eggs are widely reported. This study aims at assessing the quality of eggs according to the marketing channel in the department of Bejaia (Algeria). In spring and summer 2012, a total of 3330 eggs were bought in 30 stores divided into 3 categories: 10 supermarkets (1146 eggs), 10 public markets (1048 eggs), and 10 shops (1136 eggs). The eggs weights differed significantly with the marketing channel with 58.9±0.14, 61.2±0.13 and 62.8±0.13 g for public markets, shops and supermarkets, respectively (p<0.001). Although the shell thickness was similar for all marketing channels, the proportion of damaged eggs was higher in public markets (9.0%), intermediate in shops (7.3%) and lower in supermarkets (5.7%; p<0.05). The yolk/albumen ratio was significantly higher for eggs from supermarkets (48.1%) compared to the other channels (around 47.4%; p<0.05). The freshness of the eggs, measured by the Haugh method, was lower in public markets (74.3 units), intermediate in shops (77.6 units) and higher in supermarkets (79.9 units; p<0.05). The price of eggs, expressed in Algerian Dinar (AD) per kg, was significantly lower in public markets (124 AD/kg) compared to the two other channels (around 131 AD/kg; p<0.05). One can conclude that egg quality in Basse Kabylie differs significantly between marketing channels with higher quality observed in supermarkets. The lower quality of eggs in public markets is associated with lower price. Eggs from shops present an intermediate quality. A one-year study would allow studying both the potential seasonal effect and compare intrinsic variability across marketing channels. [less ▲]

Detailed reference viewed: 105 (46 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPerformances de croissance et aptitudes bouchères du Poulet Kabyle
Moula, Nassim ULg; Antoine-Moussiaux, Nicolas ULg; Ait Kaki, Asma ULg et al

Poster (2012, May 27)

Face à la hausse rapide de la consommation mondiale de viande de volaille et afin de s’inscrire dans la perspective d’un développement durable, l’aviculture a connu et connaîtra encore de profondes ... [more ▼]

Face à la hausse rapide de la consommation mondiale de viande de volaille et afin de s’inscrire dans la perspective d’un développement durable, l’aviculture a connu et connaîtra encore de profondes mutations. L’expansion rapide de l’élevage intensif de souches hybrides, génétiquement uniformes, se réalise au détriment des races locales de poules. Ces dernières constituent pourtant un outil central du développement socio-économique rural dans diverses régions du monde. Le but de cette étude est d’étudier les performances de croissance du Poulet Kabyle en production intensive. L’expérimentation s’est déroulée dans la Région de Basse Kabylie et a consisté en deux essais consécutifs de mars à juin 2010 (n=150 poussins) et d’août à novembre 2010 (n=155 poussins). À l’éclosion, le poids moyen des poussins de la première répétition (mâles : 41,29 g, femelles : 36,26 g) n’était pas significativement différent (p>0,05) de celui de la deuxième répétition (mâles : 37,30 g, femelles : 31,94 g). A la fin de l’expérimentation, les poulets de la première répétition présentaient un poids significativement (p<0,05) supérieur à ceux de la deuxième répétition (mâles : 1978,93 g, femelles : 1448,57 g vs. mâles : 1803,30 g, femelles : 1234,48 g). L'étude des différents paramètres de la courbe de croissance (modèle de Gompertz) a révélé des valeurs différentes selon le sexe et la répétition. Aucune différence significative (p>0,05) n’a été observée entre les mortalités, les poids moyens à l’abattage, les rendements, les pH des muscles, des animaux des deux répétitions. Le poids moyen à l’abattage des mâles et leur rendement a été significativement (p<0,05) supérieur à celui des femelles. Les pH des muscles se stabilisent à une valeur appelée pH ultime variant de 5,68 à 5,81. [less ▲]

Detailed reference viewed: 99 (42 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComparaison de la qualité des œufs de la race de poule locale Kabyle et de son croisement avec la souche industrielle Isa-Brown
Moula, Nassim ULg; Antoine-Moussiaux, Nicolas ULg; Ait Kaki, Asma ULg et al

Poster (2012, May 27)

La qualité de l’œuf de poule et les performances de ponte peuvent varier en fonction de la race. Dans les systèmes d’élevage extensifs à semi-intensifs des pays en développement, le croisement entre une ... [more ▼]

La qualité de l’œuf de poule et les performances de ponte peuvent varier en fonction de la race. Dans les systèmes d’élevage extensifs à semi-intensifs des pays en développement, le croisement entre une race de poule locale et une souche industrielle pourrait constituer une opportunité, délivrant un produit commercial alliant rusticité et performances zootechniques. Dans un contexte mondial d’érosion de la biodiversité avicole, ce type de croisement apporte une motivation économique à la conservation de la lignée parentale locale. Le but de cette étude est de comparer le taux de ponte et la qualité des œufs, en termes de composition, de la race de poule locale Kabyle (KAB) et de son croisement (ISAKAB) avec la souche industrielle Isa-Brown (ISA). Les analyses sur la qualité des œufs ont été réalisées durant trois périodes (semaines 35 à 36, 50 à 51 et 65 à 66). L’âge d’entrée en ponte était significativement supérieur pour la poule Kabyle par rapport au croisement ISAKAB (165,96 jours vs. 140,76 ; p<0,0001). Le nombre d’œufs pondus annuellement par la poule ISAKAB est significativement supérieur (194,20 vs. 173,44 ; p<0,05) Le rapport jaune/blanc était identique pour les deux races comparées, avec une moyenne globale de 0,56. Le poids de l’œuf était supérieur chez la poule ISAKAB (53,55 vs. 48,86 ; p<0,0001). Dès lors, les performances de ponte et la qualité des œufs de la poule Kabyle ont été améliorées par le croisement avec la souche Isa-Brown. [less ▲]

Detailed reference viewed: 152 (43 ULg)