References of "de Landsheere, Gilbert"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailEvaluation continue et examens : précis de docimologie
de Landsheere, Gilbert ULg

Book published by Labor/Fernand Nathan (1971)

Les conclusions partielles se sont imposées à mesure que nous avancions dans cette étude déjà longue. Nous sommes pourtant loin d'avoir épuisé le sujet et, encore plus, d'avoir apporté des solutions ... [more ▼]

Les conclusions partielles se sont imposées à mesure que nous avancions dans cette étude déjà longue. Nous sommes pourtant loin d'avoir épuisé le sujet et, encore plus, d'avoir apporté des solutions définitives. Sortir des routines irréfléchies et ambitionner de traduire les grandes théories pédagogiques dans la pratique quotidienne de l'éducation, découvre tant d'écueils, tant de conditions à remplir que l'on risque d'être envahi par le doute et le découragement! Au risque de laisser nos lecteurs insatisfaits, nous n'avons pourtant pas voulu voiler la difficulté, et moins encore laisser croire à l'existence d'une docimologie achevée, capable de conduire à une évaluation parfaite, si on lui en donne les moyens. Vraisemblablement, et heureusement sans doute, la mesure rigoureuse des traits humains les plus fins restera toujours impossible : le sort nous garde de la machine à peser les âmes! Que l'évaluation continue s'insère fonctionnellement dans le processus d'enseignement et d'apprentissage dont elle est indissociable, n'en supprime pas, pour autant, la nécessité d'une docimastique, c'est-à-dire d'une technique d'examen et de notation, autrement dit encore, d'une technique d'observation systématique du rendement immédiat ou différé. Par ailleurs, l'exigence d'évaluation comparée, que l'éducateur peut regretter pour des raisons idéales, dépasse le domaine scolaire : elle correspond à un caractère fondamental de notre civilisation. Peut-être en sera-t-il un jour autrement. Si notre culture continue à s'intellectualiser, et donc à croître en complexité, nous ne voyons toutefois pas comment elle pourrait renoncer complètement aux examens et aux concours. Notre position docimologique est résolument éclectique dans son désir de concilier les avantages certains de techniques nouvelles, de nature surtout statistique, et l'apport indéniable et fondamental de l'analyse qualitative. Pour nous limiter à un seul exemple de cet éclectisme, nous ne pouvons concevoir que les décisions de passage • intervenant en fin de chaque année d'études universitaires soient prises seulement en fonction des résultats obtenus à un test à choix multiple se prêtant à la notation automatique. Assurément, l'introduction de ce type d'épreuves est hautement souhaitable pour le contrôle objectif et approfondi des connaissances, mais il ne suffit pas. L'évaluation du travail de l'année doit intervenir et la rencontre ultime du maître et de son élève apporter toutes les nuances que l'approche quantitative a laissées dans l'ombre. De même que l' introduction des machines dans l'industrie a permis à l'intelligence de prendre le pas sur la force musculaire et la routine avilissante, de même le contrôle automatique de la connaissance des faits, des méthodes et des techniques rend possible un examen final réellement centré sur les processus mentaux et les traits de personnalité les plus nobles. Quelle importance respective accordera-t-on aux t rois types d'évaluation ? La décision appartient, dans ce cas, à la communauté académique, éclairée par les recherches docimologiques. Un certain nombre de recommandations paraissent s'imposer. En raison même de nos ignorances et de la grande complexité de l'évaluation, il est d'abord urgent qu'un réseau de centres de recherche en éducation couvre le pays entier et soit mis au service du système scolaire. Les fonctions de ces centres sont apparues au cours de notre analyse: recherches portant sur les problèmes fondamentaux et développement des méthodes, des techniques et des instruments nécessaires. Ces centres ne doivent pas être greffés en corps étrangers dans l'ensemble de nos institutions éducatives, mais bien travailler en étroite collaboration avec elles. Plus particulièrement, chaque université devrait créer en son sein un bureau d'études des problèmes d'enseignement et d'examens. On ne peut concevoir que l'institution scientifique par excellence exclue de la rigueur de son analyse une de ses deux raisons d'être : l'éducation. La définition des objectifs généraux et spéciaux, fondement de tout l'édifice de l'enseignement et de l'évaluation, requiert le travail en commun d'un grand nombre de chercheurs et de praticiens de toutes les disciplines. Des commissions spécialisées permettront la coopération nécessaire et la communication, dans les deux sens, - entre la base et le sommet de la hiérarchie pédagogique. La réforme des examens et des modes d'évaluation entraînera sans doute la disparition définitive du calcul du pourcentage, presque universellement répandu dans nos écoles jusqu'à ces temps derniers. Quelles que soient ses faiblesses, l'échelle des pourcentages offrait cependant l'avantage d'être familière à tous et chacun avait au moins l'illusion de la comprendre. Actuellement, les échelles les plus diverses sont essayées dans nos écoles. Une unification du système de notation et une campagne d'information sont nécessaires dans le plus bref délai, faute de quoi la communication deviendra malaisée, sinon impossible, entre l'école et la famille, entre les différentes écoles, entre les écoles et les autorités. Pourtant, avant de prendre une décision dont l'importance est patente, tes experts de la docimologie et, plus généralement, de ta mesure en sciences humaines devraient être entendus. Un vaste effort d'information sera aussi entrepris auprès des enseignants appelés à changer profondément leurs habitudes d'évaluation. Le moyen le plus efficace semble résider dans l'organisation d'expériences locales portant sur ta préparation des examens, la notation et la modération. Ces expériences seraient, par exemple, incorporées dans les travaux nécessaires à l'introduction de l'enseignement secondaire rénové, en Belgique, et dans la réforme de la formation des maîtres ; progressivement, toutes les écoles y participeraient. Des commissions de modération locales et régionales seront petit à petit constituées. Une action trop hâtive risque de mettre en péril une rénovation éminemment louable. On se gardera, en particulier, de décevoir ou d'égarer les enseignants en tentant de les placer sous l'autorité de docimologistes improvisés. Œuvre humaine par excellence, l'éducation ne gagnera en qualité que dans la mesure où les éducateurs accepteront profondément les idées nouvelles et tenteront de se dépasser eux-mêmes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (3 ULg)
Full Text
See detailLa investigación pedagógica
de Landsheere, Gilbert ULg; Mialaret, Gaston

Book published by Angel Estrada - 1ère éd. (1971)

La complejidad que alcanzan los problemas educativos, en todos sus niveles y modalidades, exige una labor de investigacion apoyada en solidos principios metodologicos y cientificos. : En este volumen se ... [more ▼]

La complejidad que alcanzan los problemas educativos, en todos sus niveles y modalidades, exige una labor de investigacion apoyada en solidos principios metodologicos y cientificos. : En este volumen se describen y analizan esos principios y se explican las técnicas y procedimientos que, en la actuaUdalj, .pueden utilizarse con mayor grado de confiabilidad en esa esfera. No esa eswfera. Nos es muy abundante la bibliografia en lengua espanola sobre un asunto tan importante, y por eso la obra aqui presentada tiene una significacion muy particular: representa un aporte fundamental para los estudios de la pedagogia en un nivei superior, para todos los especialistas y técnicos en planificàcion escolar y para los docentes que, en el ambito mas reducido -pero no menos trascendente-- del aula y de la escuela quieren llevar a cabo tareas de investigacion con él objeto de perfeccionar la tarea cotidiana. - Prefacio : La educacion es y seguira siendo un arte. Afirmaci6n ésta que no esta en contradicci6n con la siguiente: cierto sector de la pedagogia se torna cada vez mas cientifico. En la actualidad sabemos muy bien que no hay arte que pueda ejercerse correctamente ni que le permita al artista expresarse ,plenamente, si no torna como referencia un minimo de datos objetivos, si de algun modo no aplica los resultados de laboratorio, s'i no se apoya en ciertos supuestos cientificos. Al respecto, es harto elocuente el arte del clinico: lQUé seria del médico que, no queriendo fiarse mas que de su intuici6n, se resistiera a hacer practicar examenes de laboratorio o no se valiera de placas radiograticas para fundar su diagnostico y prescribir la terapia correspondiente? . Lo mismo sucede en el dominio de la educaci6n. La personalidad del maestro es uno de los elementos esenciales del hecho educativo, y desde hace tiempo se viene insistiendo en que "no se enseiia lo que se sabe o IQ que se cree saber; se ensena lo que es". Por grandes que sean la perspicacia y la intuici6n que pueda tener un hombre -si bien estas dotes son siempre indispensables- con eso solo no alcanza. Al educador le es imprescindible poseer conocimientos biologicos, sociologicos y psicologicos, y aprender a observar a sus alumnos, a controlar' las tareas de éstos, a considerar objetivamente los resultados que se logran. No tenemos ya el derecho, en los tiempos que corren, de retacear los esfuerzos que le permitan a la escuela cumplir su misi6n lo me)or posible y alcanzar el mas alto grado de rendimiento. En este terreno es indispensable adoptar una actitud cientifica, de modo que quien aspire a dedicarse a la pedagogia experimental debe disponer de instrumentos capaces de permitirle !legar a conclusiones objetivas. Toda vez Que en lengua francesa no abundan las publicaciones sobre la materia, se hace necesario recurrir a publicaciones anglosajonas donde encontrar las referencias y estudios indispensables. Excepcion 'hecha de unos pocos manuales dedicados a la experimentacion pedagogica, nunca se encuentran juntos los conceptos generales relativos a toda investigacion y los medios que permiten llevarla a buen término: preparacion del pian experimental, tests que se utilizan, transcripcion y aprovechamiento de los resultados. Al sefior De Landsheere se le debe el mérito de haber realizado tal agrupamiento y de haber ordenado los datos dispersos en multitud de obras diferentes. Ademas, ha tornado en cuenta los trabajos mas recientes y los mas modernos métodos, de modo que proporciona, tanto al educador como al investigador, una nutrida informacion técnica referente al campo de la pedagogia experimental. En adelante ya se podra recomendar un . manual a todos aquellos que perciban el canflcter fecundo de la actividad cientifica, y las estudiantes habrim de ver con mayor claridad lo fértil e interesante que es esto que auri muchos toman por manias propias de especialistas. Merced al libro del sefior De Landsheere resulta viable emprender un aprendizaje paulatino, de suerte que es de confiar en que la cantidad cada vez mayor de maestros interesados en estos nuevos aspectos le permita a la educacion realizar mas rapidos adelantos. El libro del sefior De Landsheere es clara y accesible para cualquier lector, de modo que hasta el no iniciado especialmente en las técn icas cientificas puede acudir a él sin inccnvenientes; porque en sintesis, es la obra de un investigador que es educador a la vez. En momentos en que la investigacion pedagogica esta tornando auge en todo e~ mundo, en los paises de habla francesa era necesaria una obra de este caracter que permitiese uniformar los métodos y las técnicas de trabajo. Y esta lagu- na es la que el sefior De Landsheere se ha animado a llenar. Nuestro agradecimiento y parab1enes por la Importante contribucion que, de este modo, pone a disposicion ? Todos cuantos se preocupan por el pervenir de la educacion. Gaston Mialaret [less ▲]

Detailed reference viewed: 32 (6 ULg)
See detailHow teacher teach : analysis of verbal interaction in the classroom
de Landsheere, Gilbert ULg

in Classroom Interaction Newsletter (1971), décembre

Detailed reference viewed: 21 (6 ULg)
See detailAuswahl und Ausbildung des Lehres
de Landsheere, Gilbert ULg

in Schuller, Alexander (Ed.) Lehrerolle im Wandel (1971)

Detailed reference viewed: 30 (6 ULg)
See detailLe dangereux mythe de la courbe de Gauss
de Landsheere, Gilbert ULg

in Doceo (1971), 21(170), 24-28

Detailed reference viewed: 118 (7 ULg)
See detailPhilosophie et politique de la recherche en éducation
de Landsheere, Gilbert ULg

in Doceo (1971), 172

Detailed reference viewed: 11 (6 ULg)
Full Text
See detailSéminaire européen sur la recherche en éducation (S.E.R.E.) : rapport
de Landsheere, Gilbert ULg

Conference (1970, September)

Une conclusion optimiste. A la suite de nos remarques, on aurait tort de nous croire pessimistes. Certes, plusieurs éléments négatifs pèsent lourdement sur le sort de la recherche en éducation. Mais, à ... [more ▼]

Une conclusion optimiste. A la suite de nos remarques, on aurait tort de nous croire pessimistes. Certes, plusieurs éléments négatifs pèsent lourdement sur le sort de la recherche en éducation. Mais, à Pont-à-Mousson, on a vu, une fois encore, le triomphe de la jeunesse, de son enthousiasme au travail dans lequel elle croit, de sa plasticité d'esprit, de son étonnante faculté d'adaptation. Aidés par une bonne capacité de conception théorique, apport positif de la culture philosophique contre laquelle nous avons réagi uniquement en raison de sa trop forte prépondérance, les chercheurs de tradition française peuvent aisément relever le "défi américain" en matière d'éducation. Il suffit qu'on leur en donne l'occasion et les moyens. On peut, je crois, affirmer que le Séminaire Européen sur la Recherche en Education a atteint ses objectifs, Il se confirme que la formule est excellente. Elle est, pensons-nous, de loin plus productive que les congrès traditionnels. 48, J'estime cependant qu'un séminaire de follow-up devrait être organisé dans un délai de trois à cinq ans et réunir, si possible, les mêmes participante. Il serait aussi très rentable d'organiser des séminaires de ce type sur des domaines beaucoup plus précis. [less ▲]

Detailed reference viewed: 5 (1 ULg)
Full Text
See detailLa lisibilité des messages dans les émissions de télévision
de Landsheere, Gilbert ULg

Article for general public (1970)

Introduction : Depuis plusieurs années déjà, l'évaluation objective des niveaux de lisibilité a retenu notre attention. Disons tout de suite que le mot "lisibilité" ne convient pas entièrement à la radio ... [more ▼]

Introduction : Depuis plusieurs années déjà, l'évaluation objective des niveaux de lisibilité a retenu notre attention. Disons tout de suite que le mot "lisibilité" ne convient pas entièrement à la radio ou à la télévision; nous le remplacerons par "intelligibilité". Vu le poids d'un colloque comme celui-ci, il m'a paru préférable d'indiquer quelques directions générales de nos résultats, plutôt que de nous plonger dans une mer de chiffres et de détails techniques qui figurent d'ailleurs, soit dans les publications mentionnées dans le rapport écrit qui vous sera remis (1), soit dans un ouvrage d'ensemble que nous espérons terminer dans un avenir pas trop lointain. L'intelligibilité du message télévisuel dépend 1° Du contenu et de la forme message; 2° De l'intelligence, des connaissances et de la personnalité du téléspectateur. Des caractéristiques du téléspectateur dépend 1° Le fait qu'il comprend ou non; 2° Le fait qu'il aime ou non l'émission. Quoi qu'il en soit, pour un individu donné, ou, plus généralement, pour un ensemble d'individus présentant des caractéristiques culturelles communes (instruction, valeurs: intérêts, motivation), un message est plus ou moins facile à appréhender selon son contenu et sa forme. Il faut y insister, nous envisageons ici un individu 11moyen" dans une population donnée, couvrant souvent une bande d'âge assez grande, appréhendant un texte "moyen': c'est-à-dire non spécialisé. A côté des enquêtes et des recherches destinées à identifier les attitudes et le niveau de compréhension des spectateurs, la recherche portant sur le contenu objectif et la forme du message, c'est-à-dire l'intelligibilité, se justifie. Dans le message télévisuel, on distingue, sur le plan objectif : 1° Le support verbal; 2° Le support iconique; 3° La combinaison verbo-iconique. Nous nous sommes d'abord attaché au premier aspect. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (15 ULg)
Full Text
See detailLa formation des maîtres par l'analyse des interactions pédagogiques
de Landsheere, Gilbert ULg

in Hilligen, Wolfgang; Raasch, Rudolf (Eds.) Pädagogische Forschung und pädagogischer Fortschritt, Bielefeld, Bertelsmann (1970)

Detailed reference viewed: 19 (9 ULg)
Full Text
See detailEtude de la compréhension des messages contenus dans les journaux parlés et télévisés
de Landsheere, Gilbert ULg; Henry, Georges; Donnay, J.

in Scientia Paedagogica Experimentalis (1970), 7(1), 23-64

The preceding paper deals with research on the "readability" of radio and TV news. Since 1960, Professor De Landsheere and his team of the Liège University Department for Educational Research carry on ... [more ▼]

The preceding paper deals with research on the "readability" of radio and TV news. Since 1960, Professor De Landsheere and his team of the Liège University Department for Educational Research carry on research on readability formulae. The Flesch readability test has been adapted. Owing to specific differences between the English and the French language, G. De Landsheere had to change several rules adopted by R. Flesch. For French, the Flesch-De Landsheere readability scores have a range of about -30- + 90 (+90 is the easiest text ever found so far). To help interpreting results, the scores of French schoolbooks, illustrated papers, comics, adult papers, novels, school TV, etc. are mentioned. >The purpose of this project was to evaluate the level of intelligibility (readability and vocabulary) of radio and TV news (verbal part). Three information categories have been tested : foreign affairs, national politics and general information in French. Two hundred samples of about 100 words have been drawn from Belgian radio and TV news bulletins, between February 26 and March 11, 1968 ; 84 further 100 word samples have been drawn from Europe I (France) and Radio Luxembourg news bulletins. The vovabulary has been studied with reference to the 1063 words list of Gougenheim's Franàais fondamental (spoken language) and the 3000 words list of Verlée's Basic Vocabulary (written language). For the latter, G. De Landsheere has first weighted the words according to the frequency indexes. Later on, it has been demonstrated that there is a positive correlation of at least 85 between the percentage of outsiders from the Gougenheim list and the weighted Verlée vocabulary. [less ▲]

Detailed reference viewed: 27 (7 ULg)
Full Text
See detailBelgien
de Landsheere, Gilbert ULg

in Rombach, Heinrich (Ed.) Lexikon der Pädagogik : Sonderdruck aus dem. Vol. 1, ABC bis Frankl (1970)

Detailed reference viewed: 16 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEditorial
de Landsheere, Gilbert ULg

in International Review of Education (1970), 16(1), 3-6

In conclusion, whatever were our limitations, a wide field has been covered in this Special Number. We should have liked it to have been a hudred times fuller. Indeed, no effort must be spared to win, all ... [more ▼]

In conclusion, whatever were our limitations, a wide field has been covered in this Special Number. We should have liked it to have been a hudred times fuller. Indeed, no effort must be spared to win, all over the world, what may still be termed the battle for preschool education. [less ▲]

Detailed reference viewed: 2 (0 ULg)
Full Text
See detailIntroduction à la recherche en éducation
de Landsheere, Gilbert ULg; Mialaret, G.

Book published by Thone - 3ème éd. rev. et augm. (1970)

Detailed reference viewed: 278 (7 ULg)
Full Text
See detailLa pédagogie paléolithique ou préhistoire de la contestation
Benjamin, Harold; De Landsheere, Gilbert ULg

Book published by Nathan/Labor (1970)

Qu'un pédagogue aussi éminent que Harold Benjamin ne laisse plus à d'autres le soin de se moquer de sa profession est un bon signe. H. Benjamin a derrière lui une longue et belle carrière. Ce n'est ni un ... [more ▼]

Qu'un pédagogue aussi éminent que Harold Benjamin ne laisse plus à d'autres le soin de se moquer de sa profession est un bon signe. H. Benjamin a derrière lui une longue et belle carrière. Ce n'est ni un anarchiste brûleur de macadam, ni le serviteur inconditionnel de quelque parti. C'est tout simplement un homme intelligent et cultivé ; il réfléchit et applique son sens critique aux institutions qui l'entourent. Bref, il conteste. La pédagogie paléolithique se voulait satire de J'enseignement américain. Elle fut publiée en 1939, en réaction contre les errements d'un "progressivisme" mal compris et contre la sclérose des universités. La course aux armements annonçait la deuxième guerre mondiale. Dans le dernier chapitre, les allusions à la menace qu'un dictateur faisait peser sur l'Occident sont claires et, hélas, prophétiques. En trente ans, J'ouvrage n'a guère perdu de son actualité. Depuis les événements de mai 1968, une littérature de la contestation s'est rapidement développée. Elle m'inquiète par son manque d'humour, cette vitamine de J'esprit. C'est pourquoi il m'a paru opportun de publier maintenant une version française de la pochade de H. Benjamin. 7 l Elle n'élève aucune prétention au chef-d’œuvre 1 Les pédagogues et /es psychologues y retrouveront leur jargon dans la bouche de personnages dont la sophistication n'est pas la qualité dominante. Pourtant, la légèreté du propos n'est qu'apparente, on l'aura vite constaté. Dans la traduction, j'ai cru devoir respecter le style original, assez lent, caractéristique de maints humoristes anglo-saxons. Les traits d'esprit et les gags qui surgissent après /es détours valent bien un peu de patience. Harold Benjamin m'a généreusement accordé le droit de traduire son livre. Je l'en remercie vivement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 45 (3 ULg)
Full Text
See detailPhilosophie et politique de l'éducation
de Landsheere, Gilbert ULg

in Education : tribune libre d'information et de discussion pédagogiques (1970), (125), 53-58

Detailed reference viewed: 30 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailN° spécial consacré à l'éducation préscolaire
de Landsheere, Gilbert ULg

in International Review of Education (1970), 16(1),

Detailed reference viewed: 27 (3 ULg)