References of "WANG, François-Charles"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailENMG de l'épaule douloureuse
WANG, François-Charles ULg

Conference (2012)

Detailed reference viewed: 24 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailHuman muscle proteome modifications after acute or repeated eccentric exercises
Hody, Stéphanie ULg; Leprince, Pierre ULg; Sergeant, K. et al

in Medicine & Science in Sports & Exercise (2011), 43(12), 2281-2296

INTRODUCTION:: DOMS (Delayed-Onset Muscle Soreness), a condition triggered by eccentric exercise, affects muscle cells at a biochemical level in a poorly understood fashion. The objective of the present ... [more ▼]

INTRODUCTION:: DOMS (Delayed-Onset Muscle Soreness), a condition triggered by eccentric exercise, affects muscle cells at a biochemical level in a poorly understood fashion. The objective of the present study was to examine human muscle proteome modifications induced by strenuous eccentric exercises following a specific training aimed to prevent DOMS. METHODS:: Biopsy of the rectus femoris were taken from healthy human volunteers in three successive conditions: (1) at rest, (2) 24 hours after an injuring exercise protocol consisting of 3 series of 30 maximal contractions of the quadriceps on an isokinetic dynamometer, (3) 24 hours after a similar exercise bout preceded either by 5 eccentric training sessions, or no training. RESULTS:: Muscle damage was assessed before and 1 day after each maximal eccentric test by comparing three indirect markers: plasma activity of creatine kinase (CK), muscle stiffness and subjective pain intensity. Compared to the first eccentric test, those markers were reduced after the second test and further reduced if this second test followed the eccentric training, thus confirming the protective effect of such training. Muscle protein extracts were subjected to a 2D-DIGE proteomic analysis coupled with MALDI-TOF-MS protein identification. Surprisingly, we observed that myosin heavy chains decreased after the first eccentric test, and were reduced further with other contractile proteins after the second test. Furthermore, the expression of several glycolytic enzymes decreased only after the second test that was preceded by a specific training. CONCLUSION:: These findings suggest that the eccentric training resulted in a switch to oxidative metabolism, which may be associated with protection from DOMS. [less ▲]

Detailed reference viewed: 89 (30 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’onde F dans tous ses états
WANG, François-Charles ULg; Massart, Nicolas ULg; Kaux, Jean-François ULg et al

in Revue Neurologique (2011), 167

F-waves result from the discharge of the motoneurons following their antidromic activa- tion. The F-wave appears, as an indirect (the F-wave latency decreases when the stimulation site moves away from the ... [more ▼]

F-waves result from the discharge of the motoneurons following their antidromic activa- tion. The F-wave appears, as an indirect (the F-wave latency decreases when the stimulation site moves away from the muscular detection) and late response (occurring after the M response). In practice, the most useful parameter is the F-wave minimal latency, provided that at least seven distinct F-waves are evoked. When the analysis is relative either to the controlateral side, or to a former examination, this parameter is one of most sensitive in electroneuromyography. F-wave evocation implies conduction along the entire peripheral nervous system, and particularly its proximal part, which is not investigated by nervous trunks conduction velocity studies. Thus, F wave study is the most useful in plexopathies and polyradiculonevritis. In the early phase of Guillain-Barre ́ syndrome, their absence may be the unique sign indicative of proximal conduction blocks. [less ▲]

Detailed reference viewed: 158 (26 ULg)
Full Text
See detailAtelier : exploration ENMG de la jonction neuro-musculaire
WANG, François-Charles ULg

Learning material (2011)

Detailed reference viewed: 26 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa maladie d'Hirayama
WANG, François-Charles ULg; GÖBELS, Catherine ULg; TOMASELLA, Marco ULg et al

in Correspondances en Nerf & Muscle (2011), XV(7), 246-252

La MH reste une maladie rare et sa physiopathologie, toujours incertaine, rend le choix thérapeutique quelque peu hasardeux. Le port du collier cervical semble indiqué en phase évolutive dans les formes ... [more ▼]

La MH reste une maladie rare et sa physiopathologie, toujours incertaine, rend le choix thérapeutique quelque peu hasardeux. Le port du collier cervical semble indiqué en phase évolutive dans les formes les plus typiques. Lorsque se surajoute une compression visible de la moelle cervicale en position neutre, une image cavitaire intra-médullaire ou une atteinte débordant les cornes antérieures, un geste chirurgical devra être discuté. [less ▲]

Detailed reference viewed: 110 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLatence du potentiel global d’action musculaire du muscle 1er interosseux dorsal de la main
Kaux, Jean-François ULg; Dive, Dominique ULg; Wang, François-Charles ULg

in Lettre du Neurologue (La) : le Courrier du Spécialiste (2011), XV(1), 21-23

Detailed reference viewed: 24 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'onde F dans tous ses états
Wang, François-Charles ULg; Massart, Nicolas ULg; Kaux, Jean-François ULg et al

in Journées de la Société Francophone du Nerf Périphérique - Livre des Résumés (2011, January)

C’est Magladery et McDougal (1950) qui, les premiers, ont constaté l’existence des réponses F au niveau du pied (F pour foot) chez l’homme. Dawson et Merton (1956) ont ensuite démontré que celles-ci ne ... [more ▼]

C’est Magladery et McDougal (1950) qui, les premiers, ont constaté l’existence des réponses F au niveau du pied (F pour foot) chez l’homme. Dawson et Merton (1956) ont ensuite démontré que celles-ci ne résultent pas d’un réflexe, mais de la décharge des motoneurones suite à leur activation rétrograde par des volées d’influx centripètes. L’onde F se traduit au niveau musculaire, par une réponse indirecte (dont la latence diminue lorsque le site de stimulation nerveuse s’éloigne du site de détection musculaire), tardive (survenant après la réponse M), de longue latence. Lors d’une stimulation nerveuse supramaximale, une ou plusieurs unités motrices participent à la formation de la réponse F. Lorsque la stimulation nerveuse est répétée, les unités motrices, générant l’onde F, changent d’une stimulation à l’autre, induisant une variabilité en latence, durée, amplitude et forme de la réponse tardive. Cette variabilité est principalement liée au niveau d’excitabilité des motoneurones α. En clinique, le paramètre le plus utile est la latence minimale, à condition qu’au moins 7 ondes F distinctes soient évoquées. Lorsque l’analyse est relative soit au côté controlatéral, soit à un examen antérieur, ce paramètre est un des plus sensibles en électroneuromyographie. [less ▲]

Detailed reference viewed: 100 (6 ULg)
Full Text
See detailAtelier : exploration ENMG des nerfs de l'épaule
WANG, François-Charles ULg

Learning material (2011)

Detailed reference viewed: 25 (1 ULg)
Full Text
See detailExploration du plexus brachial
WANG, François-Charles ULg

Learning material (2011)

Detailed reference viewed: 31 (2 ULg)
Full Text
See detailActivités spontanées en ENMG
WANG, François-Charles ULg

Conference (2011)

Detailed reference viewed: 10 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailNeuropathie ulnaire au coude : étude combinée des muscles abductor digiti minimi et interosseus I
WANG, François-Charles ULg

in Lettre du Neurologue (La) : le Courrier du Spécialiste (2011)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalyse comparative de différentes modalités d’électrostimulation du quadriceps fémoral
Tubez, François ULg; Jidovtseff, Boris ULg; Wang, François-Charles ULg et al

in Kinesitherapie Revue (2010), 10(107), 36-40

Objective: The purpose of this study is to assess the relevance of a technological innovation (Mi-Scan function, Compex company) offered by the range of rehabilitative and/ or sport oriented stimulators ... [more ▼]

Objective: The purpose of this study is to assess the relevance of a technological innovation (Mi-Scan function, Compex company) offered by the range of rehabilitative and/ or sport oriented stimulators. This analysis examines the effectiveness to induce muscle contraction and the reproductibility of this function. Method: A comparison of electrically evoked torques of the quadriceps was performed with and without the aid of this function, both at submaximal and maximal stimulation intensity. Moreover, this function was studied several times under identical conditions (reproducibility study). Results: No superior efficacy has been found when using a system including the "Mi" function over a system that did not use this feature. Additionally, our results have highlighted a poor reproducibility of measurements obtained by the "Mi"sensor. Discussion: Important doubts must be made concerning the validity and reliability of this tool. [less ▲]

Detailed reference viewed: 116 (44 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailRéponses « prémotrices » du muscle premier interosseux dorsal de la main
Kaux, Jean-François ULg; Dive, Dominique ULg; Wang, François-Charles ULg

in XVIIèmes Journées Francophones d'Electroneuromyographie (2010, June 11)

Introduction – Lors de l’enregistrement du potentiel global d’action musculaire (PGAM) au niveau du muscle premier interosseux dorsal de la main (PID) après stimulation du nerf ulnaire au poignet, il est ... [more ▼]

Introduction – Lors de l’enregistrement du potentiel global d’action musculaire (PGAM) au niveau du muscle premier interosseux dorsal de la main (PID) après stimulation du nerf ulnaire au poignet, il est habituel d’observer un pic positif initial (pour une amplification d’environ 1 mV par division). Objectif – Déterminer l’origine de cette déflection positive précédant le PAGM du PID lors de la stimulation du nerf ulnaire au poignet. S’agit-il d’une réponse motrice générée au voisinage de l’électrode de détection active (champ proche) ? La positivité signifiant que les plaques motrices, où est générée cette réponse, ne sont pas exactement sous l’électrode active. S’agit-il, au contraire, de la captation d’une activité générée nettement à distance du système de détection (champ lointain) ? La positivité étant alors liée à l’orientation d’un dipôle électrique par rapport au système de détection. Sujets et méthodes - Dix patients successifs, indemnes d’atteinte du nerf ulnaire, sont étudiés. Une électrode active (G1) est placée sur le PID, au sommet de la saillie musculaire provoquée par le rapprochement actif du pouce et de l’index. L’électrode de référence (G2) est placée successivement sur le pouce, l’index, l’auriculaire, l’os trapèze au poignet et sur le membre controlatéral. Une stimulation électrique percutanée est appliquée au nerf ulnaire au poignet. Le muscle abducteur du Vème doigt (AB5) est également étudié (G1 au milieu de l’éminence hypothénar et G2 sur l’auriculaire). Résultats – Le pic positif précédant le PAGM du PID est en moyenne plus ample lorsque l’électrode de référence est placée sur l’index. Le PAGM du PID débute systématiquement par une déflection négative lorsque l’électrode de référence est placée sur l’os trapèze au poignet ou sur le membre controlatéral. L’absence de positivité initiale est associée à un raccourcissement de la latence distale motrice. Lorsque le gain des réponses motrices du PID et de l’AB5 est fixé à 0,1 ou 0,2 mV/division, quel que soit le muscle étudié et quel que soit le montage G1/G2 utilisé, toutes les déflections initiales (positives ou négatives) présentent une latence identique ou presque. Discussion – La déflection positive initiale qui précède le PAGM du PID, lorsque G2 est distale par rapport à la cathode, reflète l’activité générée au niveau des autres muscles innervés par le nerf ulnaire et notamment l’AB5. L’absence de cette positivité, lorsque G2 est proximale à la cathode ou sur le membre controlatéral, est liée à une inversion de polarité de la déflection initiale. Il en résulte, une réduction artificielle de la latence distale motrice. Ce type de référence doit donc être évité dans nos examens de routine. Conclusion – Ce travail souligne d’une part, l’importance de G2 dans l’enregistrement d’un PAGM et d’autre part, que les enregistrements de surface peuvent être influencés par la contraction de muscles situés à distance du couple G1/G2, même si un seul nerf est activé par la stimulation électrique percutanée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'ENMG... autour du pied
Wang, François-Charles ULg; Courtois, Anne-Catherine ULg; Laurent, Luc et al

in Vial, Christophe (Ed.) ENMG 2010 - XVIIèmes Journées Francophones d'Electroneuromyographie (2010)

Cette mise au point, consacrée aux atteintes neurologiques périphériques tronculaires du pied, abordera successivement les nerfs sural, fibulaire, tibial et saphène interne. Une attention particulière ... [more ▼]

Cette mise au point, consacrée aux atteintes neurologiques périphériques tronculaires du pied, abordera successivement les nerfs sural, fibulaire, tibial et saphène interne. Une attention particulière sera portée sur l’anatomie de ces troncs nerveux et ses variantes. En effet, la parfaite maîtrise de l’anatomie permet, d’une part, de reconnaître la symptomatologie liée à telle ou telle neuropathie tronculaire et, d’autre part, de mettre en œuvre la meilleure stratégie pour démontrer, sur le plan électrophysiologique, l’atteinte nerveuse suspectée cliniquement. La plupart des atteintes isolées des nerfs du pied n’ont rien de spécifique à cette région. Nous envisagerons donc, dans une première partie, les caractéristiques étiologiques, cliniques, électrophysiologiques et thérapeutiques communes et ensuite, pour chaque nerf, les aspects les plus spécifiques de leur atteinte. Sur le plan électroneuromyographique, plutôt que de faire le catalogue exhaustif des techniques décrites autour du pied, nous avons mis l’accent sur les procédures qui ont notre préférence et les limitations de certaines de ces méthodes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 233 (42 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAtteintes neurologiques périphériques du pied
Kaux, Jean-François ULg; Wang, François-Charles ULg

Conference (2010, April 20)

Detailed reference viewed: 63 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’examen électrophysiologique du nerf fibulaire superficiel
Wang, François-Charles ULg; Courtois, Anne-Catherine ULg; Kaux, Jean-François ULg

in La Lettre du Neurologue (2010), XIV(4), 95-

Detailed reference viewed: 72 (12 ULg)