References of "Rossignol, Nicolas"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailProjets éoliens en Région wallonne : quand le processus décisionnel met à mal l’acceptabilité locale.
Rossignol, Nicolas ULg; Parotte, Céline ULg; Fallon, Catherine ULg

Conference (2013, January 31)

Alors que l’énergie éolienne bénéficie du soutien de la population dans les pays européens (Wolsink, 2007b), de nombreuses études notent l’existence de groupes d’opposition structurés et actifs au niveau ... [more ▼]

Alors que l’énergie éolienne bénéficie du soutien de la population dans les pays européens (Wolsink, 2007b), de nombreuses études notent l’existence de groupes d’opposition structurés et actifs au niveau local, près des projets de parcs ou des parcs existants (Breukers & Wolsink, 2007). La Belgique et plus précisément la Région wallonne ne semblent pas déroger à ces observations. En effet, la population wallonne dans un récent sondage IPSOS (2010), montre un soutien relatif à l’énergie éolienne (86% des riverains d’un parc éolien se montrent favorables à l’énergie éolienne). Pourtant les promoteurs éoliens wallons et les décideurs publics font aussi état de façon paradoxal des limites de cette adhésion sociale par la rencontre de groupes d’opposants organisés ou des riverains des communes concernées capables d’influencer l’issue du projet. De là, on observe l’intérêt des différents acteurs pour le citoyen et son intégration dans le processus de décision. Ceci se traduit comme tel : l’intérêt du promoteur privé pour les citoyens résulte d’un constat d’échecs de projets précédemment introduits et de la volonté de voir les suivants acceptés. Par ailleurs, les pouvoirs publics aussi soulignent l’intérêt d’intégrer le citoyen dans le processus décisionnel. Aussi, le vade mecum réalisé sur initiative du ministère de la Région wallonne et le cadre de référence pour l’implantation d’éoliennes en Région wallonne de 2002 le promeuvent également : « une communication efficace et complète envers la population (est) un élément essentiel à la réussite d’un projet ». Dans le cadre d’un projet de recherche commandité par Electrabel en 2010, le Spiral (ULg) en collaboration avec le Centre Environnement et le Département de Psychologie, Cognition et Comportement (ULg), a eu l’occasion d’étudier les ressorts de l’acceptabilité locale en Région wallonne en vue de l’analyse et du développement d’outils adaptés permettant d’améliorer les processus décisionnels et de participation. Cette contribution se présentera en deux parties. Dans un premier temps, nous montrerons que le processus décisionnel en vigueur en Région Wallonne n’est pas étranger à l’acceptation difficile de certains projets de parc éolien. Le processus (au sens large, formel et informel) d’implantation d’un parc éolien est aux mains des promoteurs, de l’autorité politico-administrative et des citoyens. Chacun d’eux a des objectifs, une vision du projet et des discours qui leur sont propres. Pourtant, malgré leurs dynamiques propres, tous sont soumis à la même dynamique procédurale avec des armes parfois inégales. C’est précisément la manière dont les interactions, les rapports de forces entre ces entités se nouent et se jouent qui influencera l’issue du projet. Le processus tel qu’il est observé met en lui-même à mal le sentiment de justice procédurale des riverains, entendue comme le droit à un traitement équitable, comme le droit aux mêmes considérations que les autres dans le cadre d’une décision politique concernant la manière dont des biens et opportunités doivent être distribués (Kuehn, 2000). Dans un deuxième temps, nous présenterons les pistes de réflexion avancées par les acteurs de terrain pour construire un processus qui permette une meilleure appropriation. Les résultats de cette recherche empirique sont issus d’une combinaison de méthodes qualitatives mobilisées (38 entretiens semi-directifs, 4 focus group et un Atelier Scénario) dans le cadre d’un protocole précis. Quatre cas de projets d’implantation d’éoliennes répartis sur le territoire wallon et sélectionnés selon des critères bien établis ont pu être étudiés. En complément de l’analyse un grand nombre de documents issus des dossiers relatifs aux projets éoliens, disponibles aux administrations communales en question, dans la presse, sur Internet, quatre focus group (Stewart, Shamdasani & Rook, 2007) avec les riverains concernés et des entretiens semi-directifs ont été menés avec les différentes parties prenantes aux projets de parc éolien (bourgmestres, échevins, promoteurs, riverains, responsables de coopératives, fonctionnaires régionaux, etc.). L’identification des structures et les caractéristiques institutionnelles génératrices de conflit a permis d’envisager la base de contenu de la réflexion de Atelier Scénario (Fung, 2007 ; Sintomer, 2007) avec l’ensemble des acteurs liés au processus décisionnel d’implantation de parc éolien en Région wallonne pour mieux envisager les améliorations à y apporter au travers de l’exercice de prospective. [less ▲]

Detailed reference viewed: 268 (24 ULg)
Full Text
See detailL’État et la gestion de la grippe A(H1N1)
Rossignol, Nicolas ULg; Thoreau, François ULg

in Revue Nouvelle (2012), 10

Detailed reference viewed: 27 (6 ULg)
Full Text
See detailRapport annuel du Projet SEE - Design participatif. Valorisation scientifique du projet
Rossignol, Nicolas ULg; Parotte, Céline ULg; Fallon, Catherine ULg

Report (2012)

Le projet SEE (Système d’Échanges Électroniques) a pour objectif général le développement d'un Système d'Échanges Électroniques sur base d'une collaboration entre différents partenaires universitaires et ... [more ▼]

Le projet SEE (Système d’Échanges Électroniques) a pour objectif général le développement d'un Système d'Échanges Électroniques sur base d'une collaboration entre différents partenaires universitaires et une entreprise privée. Dans ce cadre, le Spiral a pour vocation la mise en œuvre de méthodologies de recherche permettant de co-construire un système de vote électronique (dans le cadre des élections sociales) avec les futurs utilisateurs de celui-ci. [less ▲]

Detailed reference viewed: 59 (2 ULg)
See detailTesting e-participation : A case of e-voting system in Belgium
Rossignol, Nicolas ULg; Parotte, Céline ULg

Conference (2012, July)

E-participation has been increasingly used to enhance participation and deliberation, and ultimately the quality of democracy. In the case of the development of new technologies, participative design ... [more ▼]

E-participation has been increasingly used to enhance participation and deliberation, and ultimately the quality of democracy. In the case of the development of new technologies, participative design defenders underline the importance of integrating final users into the product elaboration process. In this case, e-participation tools permit not only to include a large number of future users but also to better incorporate their expectations. In Belgium, such participative approach has precisely been mobilized for the design of an e-voting system for trade unions’ elections. This case study provides thus a fertile field to test the assumption that e-participation effectively leads to a ‘better’ participation and deliberation. How is it a pertinent way to enhance democracy? How does it reflect the actual fears and expectations of users? What are the limits and potentialities of this participative approach? Based on this e-participation experience (Delphi method), i.e. an online qualitative survey submitted to 200 future users, we seek to give tentative answers to those questions. Overall, we demonstrate that this kind of method may produce fruitful participative inputs to e-voting system design. Nevertheless, final decision-making process leading to the adoption of the system remains complex and the e-participative input can display second-order issues. [less ▲]

Detailed reference viewed: 56 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAction publique et responsabilité gouvernementale : la gestion de la grippe A(H1N1) en 2009
Thoreau, François ULg; Cheneviere, Cédric; Rossignol, Nicolas ULg

in Courrier Hebdomadaire du CRISP (2012), 2138-2139

Detailed reference viewed: 139 (50 ULg)
Full Text
See detailParticiper n’est pas influencer. Travailler sur les épreuves de crédibilité du "citoyen-expert" dans le processus décisionnel
Parotte, Céline ULg; Piet, Grégory ULg; Rossignol, Nicolas ULg

in Actes du Congrès du GIS - Démocratie et Participation - Les effets de la participation (2011, December)

Detailed reference viewed: 91 (15 ULg)
Full Text
See detailDesign participatif d'un système de vote électronique
Parotte, Céline ULg; Rossignol, Nicolas ULg

Conference (2011, November 25)

Cette communication présente l'évolution des registres discursifs rencontrés tout au long du processus de design participatif. Ils montrent que le caractère itératif du processus permet la résolution ... [more ▼]

Cette communication présente l'évolution des registres discursifs rencontrés tout au long du processus de design participatif. Ils montrent que le caractère itératif du processus permet la résolution progressive de problèmes identifiés par les acteurs, tout en notant la persistence de blocages concernant certaines implications de la mise en oeuvre d'un système de vote électronique, précisément sur ce que "fait faire" aux acteurs ce nouveau système. [less ▲]

Detailed reference viewed: 56 (18 ULg)
See detailEnergie: faut-il se mettre au régime?
Rossignol, Nicolas ULg; Parotte, Céline ULg

Conference given outside the academic context (2011)

Electricité, pétrole, charbon … la société d’aujourd’hui consomme de plus en plus d’énergie et les pays émergents contribuent largement à cette augmentation. La plupart des énergies consommées sont des ... [more ▼]

Electricité, pétrole, charbon … la société d’aujourd’hui consomme de plus en plus d’énergie et les pays émergents contribuent largement à cette augmentation. La plupart des énergies consommées sont des énergies fossiles dont la quantité diminue jour après jour. Cependant, des recherches sur les énergies renouvelables sont en cours, alors doit-on vraiment baisser sa consommation d’énergie? Plusieurs axes seront abordés : - Faut-il baisser sa consommation d’énergie ? (les énergies se font rares / l‘impact sur l’environnement) - Les énergies renouvelables peuvent-elle entièrement remplacer les énergies fossiles ? - Les énergies renouvelables sont-elles meilleures pour l’environnement ? - Quelles sont les réactions des citoyens et des grandes sociétés face à ces problématiques? [less ▲]

Detailed reference viewed: 62 (15 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailParticiper n'est pas influencer: le poids du citoyen "expert d'usage" dans le processus décisionnel
Parotte, Céline ULg; Piet, Grégory ULg; Rossignol, Nicolas ULg

Conference (2011, October 21)

Si les mécanismes de démocratie participative sont de plus en plus souvent convoqués au cœur de nos systèmes de démocratie représentative (Sintomer, Blondiaux, 2002), devons-nous considérer de facto que ... [more ▼]

Si les mécanismes de démocratie participative sont de plus en plus souvent convoqués au cœur de nos systèmes de démocratie représentative (Sintomer, Blondiaux, 2002), devons-nous considérer de facto que le citoyen a une influence dans le processus décisionnel et, plus particulièrement, dans les limites des cadres prévus à leur participation ? Ce faisant, la participation est-elle le moyen de rendre légitime le rôle et le poids du citoyen dans le processus décisionnel ou a contrario est-elle un moyen supplémentaire pour l’autorité publique de renforcer la légitimité de son action, indépendamment des volontés du citoyen ? Et ce dernier n’était pas légitime, peut-il être crédible ? Selon nos recherches empiriques basées sur une analyse comparative de cinq conflits d’implantation, nous pouvons à ce stade établir que, d’une part, l’impératif délibératif (Sintomer, Blondiaux, 2002) est traversé par une double logique d’action symbolique envers le citoyen (autrement dit, légitimer le processus par sa présence) et d’intérêts des acteurs, en particulier l’autorité publique. Confronter à cette double logique, nous proposons de mettre en exergue les différentes formes d’appropriation ou de réappropriation de la participation par le citoyen. D’autre part, nous démontrerons que la participation du citoyen, qu’elle soit formelle (prévu par le processus) ou informelle (débordement du processus), est assujettie aux intérêts de l’autorité à qui revient la décision publique. Ce faisant, il nous intéresse, dans cette contribution, en procédant d’une démarche inductive (Grounded theory, Glaser, Strauss, 2010) en maximisant d’abord les différences (cas par cas), puis en minimisant les différences entre nos cas d’étude, de comprendre (1) quelle place le processus décisionnel accorde au citoyen ordinaire, (2) quel est le poids de ces citoyens qui décident de s’insérer dans le processus et que nous nommons « experts d’usage » et (3) quelles sont les conditions de sa « crédibilité » dans le processus. Pour y répondre, nous recourons à deux recherches menées sur un an entre 2010 et 2011. La première a trait au projet de construction d’une mosquée dans le quartier de Glain à Liège (Belgique). Cette recherche portait initialement sur la place du citoyen dans les négociations associées à un tel projet d’implantation et sur les arguments qui s’y développent. La seconde recherche, commanditée par Electrabel (GDF Suez), est un projet ponctuel dont le comité d’accompagnement est composé d’acteurs industriels et de décideurs publics. Dans ce cadre, le centre de recherches Spiral (Université de Liège, Belgique) s’intéresse au processus décisionnel et à la participation citoyenne menant à la mise en place de quatre projets éoliens répartis sur le territoire de la Région wallonne. Nous identifierons, dans cette contribution, au préalable le cadre légal permettant la participation du citoyen dit « ordinaire » afin de le confronter, par la suite, à sa réappropriation du processus, au delà des cadres formels de la procédure. Nous proposerons à ce titre de développer trois indicateurs que nous attribuons à ce citoyen « expert d’usage », à savoir, leur capacité à connaître (« il sait »), leur capacité à agir (« il peut ») et leur capacité à argumenter (« il argumente »). Nous reviendrons enfin sur l’importance du contexte qui entoure ces cas d’étude et qui est, selon nous, un élément essentiel pour comprendre l’influence possible que pourrait avoir le citoyen dans le processus. [less ▲]

Detailed reference viewed: 137 (23 ULg)
Full Text
See detailAcceptabilité locale des projets éoliens
Fallon, Catherine ULg; Parotte, Céline ULg; Rossignol, Nicolas ULg

Report (2011)

Ce rapport présente les résultats d'une année de recherche suivant le protocole précis fixé par les chercheurs. Il est le fruit de l'analyse de quatre cas d’étude répartis sur le territoire wallon ... [more ▼]

Ce rapport présente les résultats d'une année de recherche suivant le protocole précis fixé par les chercheurs. Il est le fruit de l'analyse de quatre cas d’étude répartis sur le territoire wallon sélectionnés selon des critères bien établis, d'entretiens avec les différentes parties prenantes aux projets de parc éolien (bourgmestres, échevins, promoteurs, riverains, responsables de coopératives, fonctionnaires régionaux, …), d'analyse d'un grand nombre de documents issus des dossiers relatifs aux projets éoliens, disponibles aux administrations communales en question, dans la presse, de la réalisation de Focus Group avec des riverains, de la mise en place d'un Atelier Scénario avec l'ensemble des acteurs liés au processus décisionnel de la Région wallonne. Concrètement, ce rapport identifie les structures et les caractéristiques institutionnelles génératrices de conflit et tente de répondre, grâce aux acteurs de terrain, à la question suivante: “Est-il possible de construire un processus qui permette une meilleure appropriation du projet?” pour dégager des propositions d’aménagements du processus décisionnel. [less ▲]

Detailed reference viewed: 124 (25 ULg)
Full Text
See detailL’implantation de parcs éoliens : Le processus décisionnel mis en question. Compte rendu et analyses des résultats issus de l’Atelier Scénario mené dans le cadre du projet ALPE
Fallon, Catherine ULg; Parotte, Céline ULg; Rossignol, Nicolas ULg

Report (2011)

Dans le cadre du projet ALPE (Acceptation Locale des Projets Éoliens), nous avons mené une série de recherches en vue de mieux comprendre les ressorts de l’acceptabilité locale des projets éoliens. Nous ... [more ▼]

Dans le cadre du projet ALPE (Acceptation Locale des Projets Éoliens), nous avons mené une série de recherches en vue de mieux comprendre les ressorts de l’acceptabilité locale des projets éoliens. Nous sommes partis de l’hypothèse que le processus décisionnel en vigueur en Région Wallonne n’était pas étranger à l’acceptation difficile de certains projets de parc éolien. Après l'étude de quatre cas de projets éoliens répartis sur l'ensemble du territoire de la Région wallonne, la mise en place de l'Atelier Scénario ponctue le processus de recherche. Ce rapport en présente les principaux résultats. [less ▲]

Detailed reference viewed: 104 (20 ULg)