References of "Rondeux, Jacques"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailLes mélèzes
Rondeux, Jacques ULg; Pauwels, D.

in Fiche technique (2001)

Detailed reference viewed: 10 (5 ULg)
Full Text
See detailGenèse, évolution et multiples facettes d'une maladie inhabituelle affectant le hêtre en région wallonne
Huart, Olivier; Rondeux, Jacques ULg

in Forêt Wallonne (2001), 52

Les hêtraies wallonnes, principalement situées en Ardenne et en Gaume, sont victimes depuis près de 2 ans d'un problème sanitaire dont l'incidence au plan sylvicole et économique apparaît réellement ... [more ▼]

Les hêtraies wallonnes, principalement situées en Ardenne et en Gaume, sont victimes depuis près de 2 ans d'un problème sanitaire dont l'incidence au plan sylvicole et économique apparaît réellement catastrophique depuis le début de l'année 2001. Une recherche entamée mi-2000 a permis d'effectuer de très nombreuses observations et d'émettre diverses hypothèses quant à l'origine et au processus de développement d'une maladie mettant en jeu des champignons lignivores et des insectes ravageurs du bois. Cette recherche entre aujourd'hui dans sa seconde phase destinée non seulement à assurer le suivi méthodique de la maladie mais aussi à vérifier le bien-fondé des principales hypothèses émises concernant son origine et à cerner les mécanismes de propagation d'insectes dont les attaques n'ont cessé de croître depuis mars 2001. Ces attaques massives ont justifié la mise en place d'actions de recherche complémentaires et plus ciblées destinées à mieux comprendre la biologie des insectes incriminés et de proposer des moyens de lutte appropriés. Dans les lignes qui suivent nous présentons, sur la base d'observations menées depuis 10 mois, une analyse relativement fouillée de la situation en abordant successivement : l'historique de cette maladie, sa distribution, les symptômes les plus fréquemment observés ainsi que les agents causals, les axes prioritaires des recherches en cours, les conséquences tant économiques que sylvicoles et écologiques, et enfin les principaux moyens de lutte envisageable, compte tenu de l'état actuel des connaissances. [less ▲]

Detailed reference viewed: 55 (6 ULg)
Full Text
See detailMieux connaître la forêt privée. Appel aux propriétaires.
Rondeux, Jacques ULg; Bourland, Nils ULg

in Silva Belgica (2000), 107(1), 28-29

Dans le cadre de l'appui scientifique à l'Inventaire permanent des Ressources ligneuses de Wallonie, l'Unité de Gestion et Economie forestières (Prof. J. RONDEUX) de la Faculté universitaire des Sciences ... [more ▼]

Dans le cadre de l'appui scientifique à l'Inventaire permanent des Ressources ligneuses de Wallonie, l'Unité de Gestion et Economie forestières (Prof. J. RONDEUX) de la Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux (FUSAGx) a été chargée de compléter l'information générale relative à la forêt privée, en particulier pour mieux identifier son degré de morcellement et l'évolution attendue de celui-ci dans un avenir proche. Ce travail est réalisé en étroite collaboration avec la Cellule Inventaire des Ressources ligneuses Wallonnes (Ir. H. LECOMTE) et bénéficie du soutien de la Société Royale Forestière de Belgique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (3 ULg)
Full Text
See detailCroissance et rentabilité des plantations de douglas en Région wallonne.
Lejeune, Philippe ULg; Hebert, Jacques ULg; Rondeux, Jacques ULg

in Silva Belgica (2000), 107(1), 6-15

Considéré par beaucoup de sylviculteurs européens comme une essence d'avenir, le douglas (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) FRANCO) se caractérise avant tout par un très grand potentiel de productivité ... [more ▼]

Considéré par beaucoup de sylviculteurs européens comme une essence d'avenir, le douglas (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) FRANCO) se caractérise avant tout par un très grand potentiel de productivité assorti de propriétés mécaniques remarquables ( de CHAMPS et DEMACQ, 1996). Encore faut-il que le sylviculteur identifie clairement l'itinéraire sylvicole à assigner à ces peuplements sur des bases aussi objectives que possibles. Les critères devant orienter ce choix relèvent autant de l'adéquation essence-station qui est un préalable à leur installation, que des exigences du marché ou encore, dans le contexte d'une sylviculture de production, de la rentabilité financière du projet sylvicole retenu. L'objectif de la présente étude est d'évaluer de manière générale la rentabilité financière potentielle d'une plantation de douglas en Wallonie. Au travers d'une comparaison de quelques scénarios sylvicoles représentatifs des grandes tendances en matière de culture de cette essence, nous essaierons également d'apprécier l'impact du choix sylvicole, non seulement sur la rentabilité du projet, mais également sur les caractéristiques dendrométriques, voire technologiques, des peuplements ainsi façonnés. Une telle démarche de comparaison de scénarios sylvicoles implique avant tout de disposer d'un outil capable de prédire, d'une manière aussi fiable que possible, l'évolution sur plusieurs décennies de peuplements forestiers soumis à un traitement sylvicole donné. Il convient également de bien préciser la démarche retenue pour effectuer les comparaisons de rentabilité financière en insistant sur l'interprétation à donner à celles-ci. Nous présenterons tout d'abord le modèle de croissance que nous avons utilisé dans le cadre de cette étude (paragraphe 2) et préciserons les modalités d'évaluation financière mises en oeuvre (paragraphe 3). Nous détaillerons ensuite, sur base des principaux paramètres sylvicoles (révolution, densité de plantation, calendrier et nature des éclaircies), les différents scénarios considérés dans cette comparaison (paragraphe 4), ainsi que leurs performances respectives (paragraphe 5). Nous conclurons enfin sur la portée des résultats enregistrés et les limitations d'une telle étude (paragraphe 6). [less ▲]

Detailed reference viewed: 155 (8 ULg)
Full Text
See detailLa maladie du hêtre : catastrophe écologique ou accident de la nature.
Rondeux, Jacques ULg

in Parcs & Réserves (2000), 55(3-4), 49

Detailed reference viewed: 7 (1 ULg)
Full Text
See detailLe mélèze, un atout dans les objectifs de diversification de notre sylviculture.
Pauwels, Dominique; Rondeux, Jacques ULg

in Silva Belgica (2000), 107(2), 6-12

Le présent article s'attachera à présenter l'essence, son tempérament, son écologie, quelques critères permettant d'orienter le choix de la station et de l'espèce ainsi que les qualités et usages qu'on ... [more ▼]

Le présent article s'attachera à présenter l'essence, son tempérament, son écologie, quelques critères permettant d'orienter le choix de la station et de l'espèce ainsi que les qualités et usages qu'on peut en attendre. Cette présentation ne se veut pas exhaustive, elle est volontairement destinée à l'usage pratique des gestionnaires et propriétaires forestiers désireux de planter du mélèze. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (5 ULg)
Full Text
See detailLe mélèze, une essence à haut potentiel de production
Pauwels, Dominique; Rondeux, Jacques ULg

in Silva Belgica (2000), 107(3), 6-10

Dans un précédent article "le mélèze, un atout dans les objectifs de diversification de notre sylviculture" (PAUWELS et RONDEUX, 2000), nous nous sommes efforcés de montrer que la culture du mélèze ... [more ▼]

Dans un précédent article "le mélèze, un atout dans les objectifs de diversification de notre sylviculture" (PAUWELS et RONDEUX, 2000), nous nous sommes efforcés de montrer que la culture du mélèze méritait, à plusieurs égards, d'être davantage prise en compte en Région wallonne et ce, pour autant qu'une sylviculture adaptée à l'essence et aux conditions du milieu soit appliquée. Les lignes qui suivent sont consacrées à des résultats originaux résultant d'une étude menée par l'Unité de Gestion et Economie forestières de la Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux, sur la croissance des mélèzes en Région wallonne. Le potentiel de croissance du mélèze a été évalué à partir d'analyses de tiges ou de mesures réalisées au sein de placettes de production (figure 1) remesurées tous les 3 ans. A partir d'une exploitation appropriée de ces données, on a déduit une gamme de traitements sylvicoles capables de rencontrer les objectifs de production que l'essence permet d'atteindre. [less ▲]

Detailed reference viewed: 88 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailVolume tables for small trees of larch (Larix sp.) in the southern part of Belgium
Rondeux, Jacques ULg; Pauwels, D.

in Forestry (2000), 73(1), 91-93

Volume tables have been constructed for European larch (Larix decidua Mill.), Japanese larch (Larix kaempferi (Lamb.) Carr.) and hybrid larch (Larix X eurolepis Henry) trees in the Ardenne (southern part ... [more ▼]

Volume tables have been constructed for European larch (Larix decidua Mill.), Japanese larch (Larix kaempferi (Lamb.) Carr.) and hybrid larch (Larix X eurolepis Henry) trees in the Ardenne (southern part of Belgium), which is a natural region located at elevations ranging from 340 to 550 m on mainly siliceous rocks. The application of the proposed tables is only for trees whose diameters (d.b.h.) are less than 22 cm over bark at 1.3 m above ground level. They are particularly useful for estimating total tree volume of trees (excluding branches) of early thinnings and volume increment of small-sized trees in genetic improvement experiments. The volume equations are based on data collected over a wide range of site conditions. In these regional volume tables, the volumes (total volume of the stem and volume to an upper diameter limit of 7 cm) are correlated with both d.b.h. and total height. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (2 ULg)
Full Text
See detailTables de cubage des arbres et des peuplements forestiers.
Dagnelie, P.; Palm, Rodolphe ULg; Rondeux, Jacques ULg et al

Book published by Les Presses Agronomiques de Gembloux - 2ème édition (1999)

Les "Tables de cubage des arbres et des peuplements forestiers" sont destinées aux propriétaires, aux gestionnaires et aux exploitants forestiers de la Moyenne et de la Haute Belgique et des régions ... [more ▼]

Les "Tables de cubage des arbres et des peuplements forestiers" sont destinées aux propriétaires, aux gestionnaires et aux exploitants forestiers de la Moyenne et de la Haute Belgique et des régions limitrophes (Allemagne, France et Grand-Duché de Luxembourg), ainsi qu'aux enseignants qui s'intéressent aux problèmes d'estimation et de croissance des arbres et des forêts. Elles comprennent des tables et des équations de cubage très diversifiées relatives à douze essences ou groupes d'essences : bouleaux, chênes, chêne rouge d'Amérique, douglas, épicéa, érable sycomore, frêne, hêtre, mélèzes, merisier, ormes et pin sylvestre. Les équations sont présentées sous une forme mathématique conventionnelle. Moyennant quelques modifications, celles-ci peuvent être converties en langages de programmation courants sur les micro-ordinateurs, être utilisées sur des machines à calculer programmables ou encore au sein de feuilles de calcul propres aux tableurs. [less ▲]

Detailed reference viewed: 128 (17 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailElaboration de courbes de croissance en hauteur dominante pour les mélèzes (Larix decidua Mill. et Larix kaempferi (Lamb.) Carr.) en Belgique méridionale
Pauwels, Dominique; Thibaut, André; Lejeune, Philippe ULg et al

in Annals of Forest Science : a Multidisciplinary and International Journal (1999), 56(1), 27-34

Site index curves have been determined for Japanese and European larch in Wallonia (Southern Belgium, figure 1). Seven models have been tested (figure 2) to adjust the data from stem analysis in 19 stands ... [more ▼]

Site index curves have been determined for Japanese and European larch in Wallonia (Southern Belgium, figure 1). Seven models have been tested (figure 2) to adjust the data from stem analysis in 19 stands for Japanese larch and in eight stands for European larch (table I). The mean squares of the models have permitted to compare each other (table II). The Duplat et Tran-Ha model IV is the most suitable to describe the dominant height growth. The information issued from 194 temporary plots (134 in Japanese larch stands and 60 in European larch) is used to determine five productivity levels based upon equal intervals of 3 m between 34 and 22 m of dominant height at 50 years (figures 3 and 4). Considering the little height growth difference between the two species of larch (figure 5 and table IV), a unique model is retained (table V). The growth speed is presented in figure 6. [less ▲]

Detailed reference viewed: 85 (13 ULg)
Full Text
See detailLa mesure des arbres et des peuplements forestiers
Rondeux, Jacques ULg

Book published by Les Presses Agronomiques de Gembloux - 2ème édition (1999)

Mesurer les arbres relève d'une science à part entière : la dendrométrie, dont les objectifs se sont considérablement élargis au fil du temps et les méthodes singulièrement affinées grâce au développement ... [more ▼]

Mesurer les arbres relève d'une science à part entière : la dendrométrie, dont les objectifs se sont considérablement élargis au fil du temps et les méthodes singulièrement affinées grâce au développement des moyens informatiques. Complément obligé de la sylviculture et de l'aménagement des forêts, la dendrométrie a aussi des retombées pratiques dans les domaines de l'écologie et de la gestion de -notre environnement naturel. " La mesure des arbres et des peuplements forestiers " est un véritable manuel de référence. Il aborde les principes fondamentaux de la mesure du matériel ligneux et les méthodes d'exploitation de données dendrométriques. L'auteur privilégie la démarche qui situe l'arbre au sein d'un ensemble appelé à évoluer au cours du temps et qui nécessite une approche globale. Il consacre une attention particulière aux appareils et aux erreurs de mesure ainsi qu'aux outils que sont les tables de cubage mathématiques, les tables de production et les modèles de croissance, les indicateurs de productivité forestière et les inventaires par échantillonnage. L'ouvrage, abondamment documenté et illustré de nombreux exemples tirés de l'expérience de terrain de l'auteur, est un des seuls du genre en langue française. Rédigé pour répondre aux besoins de l'enseignement et de la recherche, ce traité s'adresse aussi au producteur, gestionnaire ou utilisateur de la matière ligneuse, et à tous ceux qui sont impliqués dans des démarches d'écologie appliquée [less ▲]

Detailed reference viewed: 87 (19 ULg)
Full Text
See detailLa gestion forestière durable en Région wallonne : L'apport de l'inventaire permanent - Partie 2 : Intégration des indicateurs à l'inventaire
Lecomte, Hugues; Koestel, G.; Rondeux, Jacques ULg

in Silva Belgica (1999), 106(2), 7-14

Dans une étude récente KOESTEL et al. [1999], après avoir rappelé les différents critères et indicateurs de gestion forestière durable adoptés à l'échelle internationale, montrent comment, au niveau ... [more ▼]

Dans une étude récente KOESTEL et al. [1999], après avoir rappelé les différents critères et indicateurs de gestion forestière durable adoptés à l'échelle internationale, montrent comment, au niveau régional, un inventaire forestier permanent peut, outre les variables et paramètres qu'il traite habituellement, prendre en charge ces indicateurs. Moyennant quelques ajustements méthodologiques, il s'est avéré dans le cas de la Région wallonne, que l'Inventaire des Ressources ligneuses pouvait, grâce aux techniques d'échantillonnage qu'il met en oeuvre, constituer un outil pertinent pour dresser un état des lieux du développement durable en milieu forestier. En outre, du fait de son caractère permanent, il permet d'assurer le suivi de l'évolution des critères et indicateurs au cours du temps. Nous rappellerons très brièvement les bases méthodologiques de l'inventaire forestier régional (paragraphe 2) et les résultats de l'étude qui était destinée à lui faire prendre en compte des indicateurs de gestion durable (paragraphe 3). Nous nous attacherons à montrer comment ces indicateurs sont concrètement, selon les cas, observés, mesurés, calculés et traités (paragraphe 4), puis nous tirerons les quelques conclusions qui paraissent s'imposer (paragraphe 5). [less ▲]

Detailed reference viewed: 27 (3 ULg)
Full Text
See detailTarifs de cubage pour les petits bois de mélèze (Larix sp.) en Ardenne.
Pauwels, Dominique; Rondeux, Jacques ULg

Book (1999)

Volume tables (total volume of the stem and volume to an upper diameter limit of 7 cm) have been elaborated for larch from 242 sample felled trees in 15 evenaged stands located in Ardenne (natural region ... [more ▼]

Volume tables (total volume of the stem and volume to an upper diameter limit of 7 cm) have been elaborated for larch from 242 sample felled trees in 15 evenaged stands located in Ardenne (natural region in the Southern part of Belgium). The originality of the proposed tables is to concern only trees whose diameters (dbh) are less than 22 cm over bark at 1.3 m above the ground level (C130 < 70 cm). They are particularly useful to estimate total tree volume of trees (excluding branches) of early thinnings and volume increment of small-sized trees in genetic improvement experiments. The accuracy of the volume tables have been tested on an independant data set of 45 felled larch trees observed in 14 stands located in the same region to which the equations refer. The relative mean error (difference between measured and estimated volumes divided by measured volumes) is 0.35 % for total stem volume and 2.2 % for volume to upper girth limit of 22 cm. Volume tables give unbiased estimation of the considered volumes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 67 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes aménagements forestiers en Belgique méridionale (Wallonie) : états des lieux et perspectives
Rondeux, Jacques ULg

in Revue Forestière Française (1999), LI(numéro spécial), 241-246

The forests of French-speaking Belgium cover 530,000 hectares that are evenly distributed as between public and private property and as between deciduous and coniferous populations. Since the 90's, the ... [more ▼]

The forests of French-speaking Belgium cover 530,000 hectares that are evenly distributed as between public and private property and as between deciduous and coniferous populations. Since the 90's, the emphasis of forest policy has been on permanency and multiple-use. Forest plans, particularly in public forests, are largely shaped by production, conservation and protection functions as reflected in complete revisions of the computerised compartment register and implementation of many regulatory provisions. This article reviews existing approaches and describes the main planning methods recommended according to types of stands and on whether a forest is public or private, the latter being far less regulated. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailForest inventories and biodiversity
Rondeux, Jacques ULg

in Unasylva (1999), 50(196), 35-41

Detailed reference viewed: 31 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSite index curves and autecology of ash, sycamore and cherry in Wallonia (Southern Belgium)
Claessens, Hugues ULg; Pauwels, Dominique; Thibaut, André et al

in Forestry (1999), 72(3), 171-182

The work described in this article forms part of an exploratory study whose aim was to determine the main aspects of the autecology of ash (Fraxinus excelsior L.), sycamore (Acer pseudoplatanus L.) and ... [more ▼]

The work described in this article forms part of an exploratory study whose aim was to determine the main aspects of the autecology of ash (Fraxinus excelsior L.), sycamore (Acer pseudoplatanus L.) and cherry (Prunus avium L.) in Wallonia (Southern Belgium). The potential productivity of these species was studied using the site index approach (the height a crop achieves at a given age) which is the most widely accepted means for estimating site quality. As a first step, a set of site index curves were constructed from stem analysis and semi-permanent plots data using the Johnson (1935) and Schumacher (1939) model for ash and the Duplat and Tran-Ha (1986) model II for sycamore and cherry. For ash, dominant height achieved at age 50 is related to various soil-site characters (through adequate multiple regression analysis) in order to make the predictions of site quality applicable to both forested and non-forested land. Furthermore the sites expressed through soil attributes are classified in 'a site catalogue' for each species according to their productivity level. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTarif de cubage "peuplement" pour les mélèzes en belgique méridionale
Pauwels, Dominique; Rondeux, Jacques ULg

in Revue Forestière Française (1999), 51(5), 605-611

Dendrometric data taken from 150 temporary plots set up in even-aged stands of larch trees in southern Belgium (French-speaking region) were used to devise a "stand" volume table that expresses the stem ... [more ▼]

Dendrometric data taken from 150 temporary plots set up in even-aged stands of larch trees in southern Belgium (French-speaking region) were used to devise a "stand" volume table that expresses the stem solid volume (for log girths not less than 22 cm) per hectare of larch depending on the land surface areas and dominant tree heights. [less ▲]

Detailed reference viewed: 100 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes nouveaux outils de l'amenagement forestier: l'exemple des systemes d'information geographique.
Lejeune, Philippe ULg; Rondeux, Jacques ULg

in Revue Forestière Française (1999), 51(Numero special), 169-184

Forest managers have to collect, process and use huge amounts of data for analysis, planning or management purposes. Most of these data have a spatial component which make them useful for decision-making ... [more ▼]

Forest managers have to collect, process and use huge amounts of data for analysis, planning or management purposes. Most of these data have a spatial component which make them useful for decision-making. The development of information technology has given rise to specific tools for the processing of spatial data : Geographic Information Systems (GIS). The methodological improvements required to take full advantage of these tools in practical applications have not always followed the development of this technology. The main goal of this paper is to take stock of the potential for using GIS in forest management. The emphasis is on three questions : (i) what is a GIS, (ii) what is it useful for and (iii) how is it implemented ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 87 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailApplication d'un SIG à la révision du parcellaire dans le cadre d'aménagements forestiers intégrés
Bousson, Emmanuelle; Lejeune, Philippe ULg; Rondeux, Jacques ULg

in Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement = Biotechnology, Agronomy, Society and Environment [=BASE] (1998), 2(4), 271-279

Under intensive silviculture, forest management is based upon the delimitation of compartments (management units) usually defined as reasonably homogeneous stands regarding ecological, biological and ... [more ▼]

Under intensive silviculture, forest management is based upon the delimitation of compartments (management units) usually defined as reasonably homogeneous stands regarding ecological, biological and silvicultural conditions. Forest lands can often be managed for several uses, sometimes on the same area or sometimes with different dominant uses assigned to separate areas. A forest managed primarily for timber production can also serve other purposes. In that respect, it is often necessary to readjust the limits of management units so that environmental constraints (soil erosion, watershed protection) are taken into account. These considerations require specific silviculture. A geographic information system (GIS) is used to overlay provisional compartments map (management units) and different thematic maps that describe areas where environmental constraints are identified. Informations about these areas located inside the compartments are used in a classification process to decide which orientation is the most suitable allocation (in terms of objectives) for each management unit: timber production or protection (humid soils, slopes, rivers and sources). This process also indicates what are the limits of units that can or have to be modified. Such a classification has to be considered as a guide to build the final limits of management units according to the environmental criteria defined as a preliminary. The proposed methodology is applied to a 400 hectares forest. [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (11 ULg)