References of "Pichault, François"
     in
Bookmark and Share    
See detailLa quête de la performance dans la gestion des organisations africaines
Nizet, Jean; Pichault, François ULg

in Cazal, Didier; Davoine, Eric; Louart, Pierre (Eds.) et al GRH et mondialisation. Nouveaux contextes, nouveaux enjeux (2010)

Detailed reference viewed: 30 (1 ULg)
See detailComptapro Luxembourg. Politique de GRH dans un contexte de plan social
Pichault, François ULg

in Chevalier, Françoise (Ed.) Pratiques de GRH dans les pays francophones (2010)

Detailed reference viewed: 57 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa gestion des compétences dans le secteur de la chimie et des sciences de la vie: diversité des pratiques et conditions de succès
Degré, Julie; Lisein, Olivier ULg; Pichault, François ULg

E-print/Working paper (2009)

Au-delà de l’effet de mode que tendent à lui conférer certains auteurs et praticiens, la gestion des compétences apparaît aujourd’hui constituer une question clé des modes de gestion et de gestion des ... [more ▼]

Au-delà de l’effet de mode que tendent à lui conférer certains auteurs et praticiens, la gestion des compétences apparaît aujourd’hui constituer une question clé des modes de gestion et de gestion des ressources humaines. Aussi bien la littérature scientifique que la presse professionnelle spécialisée regorgent d’ailleurs d’un nombre croissant d’articles sur cette thématique et sur les enjeux qu’elle confère aux entreprises. Ce faisant, les dirigeants d’entreprises sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux défis que soulève ce mode de gestion par les compétences et aux retombées effectives qu’il peut engendrer, sur les plans aussi bien humain et organisationnel que stratégique et financier. Nombreux sont ainsi les responsables d’entreprises qui revoient leur approche de la GRH au travers du prisme de la gestion des compétences, convaincus des effets positifs qu’une telle approche peut apporter. Les entreprises du secteur de la chimie et des sciences de la vie n’échappent pas à la règle : plusieurs d’entre elles sont entrées dans une démarche de révision complète de leur stratégie RH alors que d’autres initient actuellement un tel processus, poussées en cela par différentes pressions contextuelles (croissance du marché, rationalisation des coûts, pression concurrentielle, rareté de la main d’œuvre, etc.). C’est dans cette optique que s’insère cette contribution qui, dans le prolongement de l’examen approfondi que nous avons mené de la question dans les secteurs de la métallurgie et des centres d’appels (Antoine et al., 2006), vise à appréhender la diversité des pratiques de gestion des compétences dans le secteur de la chimie et des sciences de la vie ainsi qu’à cerner les conditions de succès de leur mise en œuvre. Le présent document présente la synthèse de notre étude, réalisée entre juillet et novembre 2009 à la demande de Essenscia Wallonie. Il est structuré en trois parties. Après une brève présentation du « modèle idéal » de gestion des compétences tiré de la littérature spécialisée et de la méthodologie utilisée pour réaliser notre étude, notre document présente et synthétise les pratiques effectives de gestion des compétences mises en œuvre au sein de 5 entreprises du secteur chimique et des sciences de la vie. Nous mettons ainsi en avant la diversité des contenus des pratiques de gestion des compétences mises en place au sein des 5 firmes étudiées ainsi que la spécificité des approches qui y sont privilégiées pour concrétiser le projet « gestion des compétences ». Ces tendances sont discutées et agrégées en fin de présentation à travers la mise en évidence de 3 configurations-types, reflétant des logiques distinctes de recours aux pratiques de gestion des compétences. Nous concluons enfin notre propos par la mise en évidence de différents constats et questions à débattre, lesquels visent notamment à sensibiliser les responsables d’entreprises du secteur chimique et des sciences de la vie aux enjeux et aux conditions de succès des pratiques de gestion des compétences. [less ▲]

Detailed reference viewed: 43 (9 ULg)
See detailLa gestion des compétences dans le secteur de la chimie et des sciences de la vie: diversité de pratiques et conditions de succès
Pichault, François ULg; Lisein, Olivier ULg

Conference given outside the academic context (2009)

A la demande de Essenscia Wallonie, le LENTIC (centre de recherche et d’intervention de l’Université de Liège, dirigé par le Pr François Pichault) a réalisé une étude synthétique sur les pratiques de ... [more ▼]

A la demande de Essenscia Wallonie, le LENTIC (centre de recherche et d’intervention de l’Université de Liège, dirigé par le Pr François Pichault) a réalisé une étude synthétique sur les pratiques de gestion de compétences mises en œuvre au sein des entreprises du secteur chimique et des sciences de la vie. Cette étude, qui a été réalisée entre juillet et novembre 2009, répond à la volonté de Essenscia Wallonie d’aborder lors de son Assemblée Générale du 9 décembre 2009 les enjeux et les conditions de succès de la gestion des compétences pour les entreprises actives dans les domaines d’activités qu’elle couvre. Pour ce faire, Essenscia Wallonie a exprimé au LENTIC son souhait que soit réalisé au préalable un état des lieux synthétique des pratiques en la matière au sein des firmes du secteur chimique et des sciences de la vie, dont les résultats seront présentés en ouverture de l’Assemblée Générale. Ceux-ci ont ainsi pour but d’illustrer le propos de l’Assemblée Générale par des éléments concrets – qui font sens aux yeux des participants parce que tirés de pratiques d’entreprises actives dans leur secteur d’activités – et d’initier un débat avec les responsables d’entreprises présents sur la question de la gestion des compétences. La présentation de l’étude est structurée en trois parties. Après une brève présentation du "modèle idéal" de gestion des compétences tiré de la littérature spécialisée et de la méthodologie utilisée pour réaliser l’étude susmentionnée, l’exposé synthétise les pratiques effectives de gestion des compétences mises en œuvre au sein de 5 entreprises du secteur chimique et des sciences de la vie. Ces tendances sont discutées et agrégées en fin de présentation à travers la mise en évidence de 3 configurations-types, reflétant des logiques distinctes de recours aux pratiques de gestion des compétences. L’intervention se conclut par la mise en évidence de différents constats et questions à débattre, dans le but notamment de sensibiliser les responsables d’entreprises du secteur chimique et des sciences de la vie aux enjeux et aux conditions de succès des pratiques de gestion des compétences. [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa recherche-action au sein des partenariats inter-organisationnels: l’entrepreneur institutionnel peut-il théoriser son propre travail d’institutionnalisation?
Xhauflair, Virginie ULg; Pichault, François ULg

Conference (2009, September)

Dans le contexte actuel de crise de la régulation sociale, la question de l’institutionnalisation de nouvelles formes de compromis est devenue centrale. Le niveau « local » est de plus en plus souvent ... [more ▼]

Dans le contexte actuel de crise de la régulation sociale, la question de l’institutionnalisation de nouvelles formes de compromis est devenue centrale. Le niveau « local » est de plus en plus souvent présenté comme l’un des leviers de la refondation de la régulation sociale. Cela implique de concevoir un nouveau cadre d’interaction entre les parties prenantes micro-économiques du marché du travail. Dans cette perspective, notre recherche s’est intéressée aux conditions d’institutionnalisation des compromis de conciliation entre besoins de flexibilité et de sécurité mis en œuvre au niveau inter-organisationnel. Nous avons adopté une approche de terrain, ancrée dans les pratiques de « flexicurité » mises en œuvre au niveau local. Pour ce faire, nous avons mobilisé, dans le cadre d’un projet de recherche-action européen, un partenariat composé des différentes parties prenantes du marché du travail de notre région. Avec leur collaboration, nous avons observé l’existant et nous avons testé de nouvelles pratiques, dans le cadre de projets pilotes, dont l’échec et/ou le succès (qualifiés en termes de « désirabilité » des compromis mis en œuvre) nous ont fourni des données riches et longitudinales. Devenus de véritables « entrepreneurs institutionnels » au travers de la stimulation et de l’accompagnement de ces expérimentations, nous avons co-construit avec nos partenaires « praticiens » une grille d’analyse des pratiques de flexicurité permettant de qualifier leur « désirabilité » et de guider la mise en œuvre de telles innovations. Nous avons ensuite réintégré le statut de chercheur, en transformant cette connaissance « locale » en une connaissance générique actionnable au travers d’un processus abductif établissant des liens entre notre propre théorisation et les connaissances existant dans le champ scientifique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 209 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAction-research in inter-organizational partnerships: can the institutional entrepreneur theorize his/her own institutionalization practices?
Xhauflair, Virginie ULg; Pichault, François ULg

Conference (2009, July)

In the current context of a crisis in social regulation, the issue of institutionalisation of new forms of compromise has gained central importance. The “local” level is increasingly more often presented ... [more ▼]

In the current context of a crisis in social regulation, the issue of institutionalisation of new forms of compromise has gained central importance. The “local” level is increasingly more often presented as one of the levers for recasting social regulation. This involves designing a new framework for interaction between the micro-economic stakeholders on the labour market. In this way, our research focused on the conditions for institutionalisation of compromises implemented at inter-company level conciliating the need for flexibility and security. We adopted a field approach, anchored in “flexicurity” practices implemented at local level. In order to do this, we set up a partnership made up of the various stakeholders on the labour market in our region, within the framework of a European action-research project. With these partners’ collaboration, we observed the existing practices and tested new practices as part of pilot projects, whose failure and/or success (qualified in terms of “desirability” of the compromises implemented) provided us with a wealth of longitudinal data. Having become veritable “institutional entrepreneurs” through spurring on and supporting these experiments, we have contributed to the development, alongside our “practitioner” partners, of a flexicurity practices analysis grid. It allows their desirability to be qualified and helps guide the implementation of such innovations. We then returned to our status of researchers, transforming this “local” knowledge into generic knowledge actionable through an abductive process that establishes links between our own theorisation and the existing knowledge in the scientific field. [less ▲]

Detailed reference viewed: 98 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes business models des sociétés de services actives dans le secteur Open Source
Lisein, Olivier ULg; Pichault, François ULg; Desmecht, James

in Systèmes d'Information et Management (2009), 14(2), 7-38

The Open Source Software industry has been submitted to important changes during the last decade, moving from the initial "libertarian ideology" to a "market economy" in which companies develop a genuine ... [more ▼]

The Open Source Software industry has been submitted to important changes during the last decade, moving from the initial "libertarian ideology" to a "market economy" in which companies develop a genuine commercial orientation. Based on case studies – six OSS companies –, our exploratory research emphasizes three main business models those enterprises can bring out to provide their products and services and to generate profit from their activities: complexity, closed system, intermediation. Such business models express different positions in relation to the OSS philosophy and highlight the main distinctive resources (Barney, 1991) the companies may mobilise in order to make their clients dependent and to consolidate their competitive advantage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 355 (55 ULg)
Peer Reviewed
See detailHow to deal with radical changes in downsizing strategies of global companies? Territorial renewal and adaptative institutionalization
Naedenoen, Frédéric ULg; Pichault, François ULg; Xhauflair, Virginie ULg

Conference (2009, May)

A large part of the empirical literature devoted to the question of territorial governance and downsizing still refers to a planning view on corporate strategies (Mintzberg, 1994). A particular ... [more ▼]

A large part of the empirical literature devoted to the question of territorial governance and downsizing still refers to a planning view on corporate strategies (Mintzberg, 1994). A particular restructuring strategy, once being designed and announced, should be implemented as such, in a sequential way. Most studies do not consider the probability, quite high in a context of global uncertainty, of radical reorientations of the downsizing strategy. This is exactly what occurred in the Liege area, where a big steel group decided successively - and according to how the way the economic climate goes - (1) to stop an important part of its activity, (2) to reopen it and lastly (3) to suspend it again. In those conditions - 3 radical changes in less than 5 years - one can easily understand that a linear view on territorial reconversion must be questioned. [less ▲]

Detailed reference viewed: 55 (10 ULg)
See detailLes pratiques de flexicurité : pour une approche analytique
Pichault, François ULg; Xhauflair, Virginie ULg

in Pras, Bernard (Ed.) Management : tensions d’aujourd’hui (2009)

The paper proposes an analytical grid likely to describe the emerging compromises between flexibility and security at an interorganizational level.

Detailed reference viewed: 72 (20 ULg)
See detailAncienneté et flexicurité dans les organisations de type transitionnel
Pichault, François ULg; Zune, Marc

in Conter, Bernard; Lemistre, Philippe; Reynes, Brigitte (Eds.) L’ancienneté professionnelle à l’épreuve de la flexicurité (2009)

Detailed reference viewed: 69 (17 ULg)
See detailGestion du changement. Perspectives théoriques et pratiques
Pichault, François ULg

Book published by De Boeck (2009)

Detailed reference viewed: 551 (65 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes pratiques de flexicurité : pour une approche analytique
Xhauflair, Virginie ULg; Pichault, François ULg

in Actes des Etats Généraux du Management (2008, October 17)

Etant donné la dimension de plus en plus politique et idéologique du débat sur la flexicurité, il nous semble urgent d’inverser la perspective et de partir de l’observation et de l’analyse d’initiatives ... [more ▼]

Etant donné la dimension de plus en plus politique et idéologique du débat sur la flexicurité, il nous semble urgent d’inverser la perspective et de partir de l’observation et de l’analyse d’initiatives concrètes émergeant sur le terrain. Sur la base d’une démarche de recherche-action, nous proposons tout d’abord une grille d’analyse des dynamiques de flexibilité et de sécurité, articulée autour de dimensions polarisées et pertinentes pour l’ensemble des parties concernées. Nous considérons ensuite les diverses modalités possibles que peuvent prendre les pratiques de conciliation entre flexibilité et sécurité, à l’aide d’une deuxième grille d’analyse que nous appliquons à un cas du secteur de la logistique. Nous concluons en amorçant sur cette base une discussion sur le caractère souhaitable et socialement acceptable des compromis émergents. [less ▲]

Detailed reference viewed: 52 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailA quoi sert la gestion des compétences ? De l’impact d’un dispositif de gestion sur les trajectoires individuelles
Pichault, François ULg; Deprez, Anne

in Revue de Gestion des Ressources Humaines (2008), 70

This paper tends to explore the potential influence of skills management devices on individual careers. Starting from a distinction between the main typical configurations which may characterize skills ... [more ▼]

This paper tends to explore the potential influence of skills management devices on individual careers. Starting from a distinction between the main typical configurations which may characterize skills management initiatives, we discuss the following hypothesis: each configuration reveals what may be called a « path presupposition », i.e. a particular conception of the individual career, embedded in the various devices destined to manage employees’ competences. Confronted to an empirical material coming from 30 in-depth interviews with employees selected in Belgian companies reflecting each typical configuration, our initial hypothesis needs to be refined. An in-depth analysis of our empirical material highlights the complex interaction between individual variables (gender, qualification, professional experience, locus of control, social capital, seniority, etc.) and organizational answers (training, mobility, conversion of short-term into long-term contracts, etc.) depending on contextual evolutions, the latter likely to provoke radical redefinitions of the existing HR policies. Any individual career thus results from a permanent interaction between skills management configurations, personal traits generating multiple aspirations and organizational answers to these demands, reflecting contrasted management philosophies. Such a co-construction process permanently evolves, like the skills management configurations themselves, which concretely invalidates the hypothesis of a direct influence of skill management devices on individual careers. [less ▲]

Detailed reference viewed: 337 (64 ULg)
See detailLa recherche-intervention peut-elle être socialement responsable ?
Pichault, François ULg; Lisein, Olivier ULg; Rondeaux, Giseline ULg et al

Book published by Vuibert - postface d’Armand Hatchuel (2008)

Partie d'ouvrage - Alors que la notion de «responsabilité sociale de l’entreprise (RSE)» suscite depuis plusieurs années un véritable engouement, elle est beaucoup plus rarement appliquée par les ... [more ▼]

Partie d'ouvrage - Alors que la notion de «responsabilité sociale de l’entreprise (RSE)» suscite depuis plusieurs années un véritable engouement, elle est beaucoup plus rarement appliquée par les chercheurs et intervenants à leurs propres pratiques de recherche et d’intervention. Recueil de réflexions menées sur le sujet par des chercheurs et praticiens, d’Europe et du Québec, cet ouvrage se subdivise en trois parties complémentaires, articulées autour des principaux débats qui traversent aujourd’hui la recherche-intervention: le difficile équilibre à trouver entre son utilité sociale et le maintien de son indépendance; la problématique du rapport aux acteurs, notamment aux commanditaires de l’intervention; la caractérisation des postures méthodologiques adoptées par les praticiens de la recherche-intervention. S’il s’adresse principalement aux professionnels de l’intervention en organisation – consultants en stratégie, en GRH et en organisation, coaches, formateurs, etc. – cet ouvrage concerne aussi directement les clients de ces derniers – directions des ressources humaines, responsables opérationnels, gestionnaires de projets – ainsi que, de manière plus générale, tout chercheur ou étudiant en sciences humaines. [less ▲]

Detailed reference viewed: 166 (36 ULg)
See detailLa recherche-intervention face à ses tentations
Pichault, François ULg; Lisein, Olivier ULg; Rondeaux, Giseline ULg et al

in Pichault, François; Lisein, Olivier; Rondeaux, Giseline (Eds.) et al La recherche-intervention peut-elle être socialement responsable ? (2008)

Tout au long des processus de recherche-intervention, le chercheur se voit confronté à de multiples « tentations » qui constituent autant de défis en termes de responsabilité sociale. Nous centrons plus ... [more ▼]

Tout au long des processus de recherche-intervention, le chercheur se voit confronté à de multiples « tentations » qui constituent autant de défis en termes de responsabilité sociale. Nous centrons plus spécifiquement le propos de ce chapitre sur trois d’entre eux: la tentation de l’affairisme, pouvant conduire le chercheur à opérer des choix discutables en amont de la démarche, la tentation du pragmatisme, consistant à privilégier en cours de processus des relations satisfaisantes avec les acteurs au détriment d’une distance critique salutaire et la tentation de fin précipitée, incitant le chercheur à mettre fin à son intervention après la production de son diagnostic, en omettant de s’assurer que tous les moyens sont mis en place pour favoriser la mise en place durable des recommandations. Il importe en conséquence d’approfondir la réflexion sur les moyens de contrecarrer ces tentations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 148 (23 ULg)
Full Text
See detailRecherche-intervention en développement durable
Stassart, Pierre ULg; Mormont, Marc ULg; Pichault, François ULg et al

in Pichault, François (Ed.) La recherche-intervention peut-elle être socialement responsable ? (2008)

Les questions de développement durable sont non seulemenr complexes, mais le caractère crucial de leurs enjeux suppose en outre, de la part des chercheurs en sciences sociales, une approche renouvelée de ... [more ▼]

Les questions de développement durable sont non seulemenr complexes, mais le caractère crucial de leurs enjeux suppose en outre, de la part des chercheurs en sciences sociales, une approche renouvelée de leurs analyses et de leurs interventions. Cette approche engage des processus « multistakeholders » dont la caractéristique est d'impliquer simultanément des acteurs aux caractéristiques hétérogènes qui sont dans notre cas les acteurs de la filière bovine bio. La proposition de recherche-intervention force les chercheurs à clarifier leur relation à l'objet qu'ils étudient et la qualité de leur travail dépend de la qualité et de la légitimité des traductions successives qu'ils opkrent. Ce travail suppose de prendre au sérieux la construction de nouveaux rapports entre science de la nature, recherche technique et action collective. La question de la responsabilité sociale des chercheurs est ancrée dans cette démarche, elle renvoie à une triple dimension éthique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 153 (43 ULg)