References of "Philippart, Jean-Claude"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailEscapement success and patterns of downstream migration of female silver eel Anguilla anguilla in the River Meuse
Verbiest, Hilde; Breukelaar, André; Ovidio, Michaël ULg et al

in Ecology of Freshwater Fish (2012), 21

Detailed reference viewed: 85 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailHistological assessment of gonad maturation in Labeo parvus (Teleostei: Cyprinidae) in Benin
Montchowui, Elie; Compère, Philippe ULg; Thiry, Marc ULg et al

in African Journal of Aquatic Science (2012), 37(2), 155-163

Detailed reference viewed: 43 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailReproductive performance in F1 hybrids of two phytophilous cyprinid fish, the silver bream (Blicca bjoerkna) x the rudd (Scardinius erythrophthalmusl
Nzau Matondo, Billy ULg; Ovidio, Michaël ULg; Philippart, Jean-Claude ULg et al

in Program and Abstracts of the XIV European Congress of Ichthyology (2012, June)

Reproductive performance including the spawning behaviour and quality of gametes in cultured F1 hybrids of two phytophilous cyprinid fish species, the silver bream Blicca bioerkno x rudd Scardinius ... [more ▼]

Reproductive performance including the spawning behaviour and quality of gametes in cultured F1 hybrids of two phytophilous cyprinid fish species, the silver bream Blicca bioerkno x rudd Scardinius erythrophtalmus was investigated in this study at their first sexual maturity. The spawning behaviour was studied in terms of egg release, courting and mating acts under reproductive conditions between hybrids or mixed with the silver bream males. Behavioural experiments were conducted in experimental environments simulating natural reproductive conditions of the species using the spawning ground, high temperature, mixing of sex, natural photoperiod and no hormonal injections. The quality of gametes was evaluated by analysing egg production, sperm density, and F2 and backcross offsprings. For the egg production, the gonadosomatic index, absolute fecundity and egg diameters were analysed at spawning. sperm density was estimated by counting spermatozoa in a hemocytometer. F2 and backcross offsprings were produced from eggs of the female hybrid fertilised with the sperm of a corresponding hybrid male and a male silver bream. The results revealed that these hybrids exhibited all the reproductive behaviours of the parental species with an intense courting activity. Each egg-release act was accompanied by mating activity, involving simultaneously and successively all the experimental males, hybrids and silver bream, resulting in fertilised eggs. The quality of female sexual products was close to that found in parental species. However, the male sexual products were found more diluted, and F2 generations produced with a significantly lower hatching rate than backcrosses. This study has proven that these FL hybrids have the capacity to exhibit all the reproductive behaviour as observed in the wild population of parental species. These hybrids are fertile and thus biologically viable. ln rivers, their backcrossed offsprings have a greater chance of occurring than F2 progeny. [less ▲]

Detailed reference viewed: 53 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEscapement Success And Patterns Of Downstream Migration Of Female Silver Eel Anguilla Anguilla In The River Meuse
Verbiest, Hilde; Breukelaar, André; Ovidio, Michaël ULg et al

Poster (2012, May)

Downstream migration of female silver eel Anguilla anguilla (L.) was studied by remote telemetry in the lower part of the River Meuse (Belgium and The Netherlands) using a combination of 9 detection ... [more ▼]

Downstream migration of female silver eel Anguilla anguilla (L.) was studied by remote telemetry in the lower part of the River Meuse (Belgium and The Netherlands) using a combination of 9 detection stations and manual tracking. N=31 eels (LT 64-90cm) were implanted with active transponders and released in 2007 into the River Berwijn, a small Belgian tributary of the River Meuse, 326 km from the North Sea. From August 2007 till April 2008 13 eels (42%) started their downstream migration and were detected at two or more stations. Mean migration speed was 0.62 m.s-1 (or 53 km.day-1). Only two eels (15%) arrived at the North Sea, the others being held up or killed at hydroelectric power stations, caught by fishermen or by predators or stopped their migration and settled in the river delta. A majority (58%) of the eels classified as potential migrants did not start their migration and settled in the River Berwijn or upper Meuse as verified by additional manual tracking. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSuccessful artificial reproduction of the African carp : Labeo parvus Boulenger, 1902 (Pisces : Cyprinidae)
Montchowui, Elie; Bonou; Lalèyè, Philippe et al

in International Journal of Fisheries and Aquaculture [=IJFA] (2011), 3(3), 35-40

Detailed reference viewed: 55 (2 ULg)
Full Text
See detailEssai d’estimation des dommages piscicoles engendrés par les prises d’eau industrielles et les turbines hydroélectriques dans les cours d’eau de la Province de Liège. Partie C. Le cours principal de l’Amblève non navigable.
Philippart, Jean-Claude ULg; Ovidio, Michaël ULg; Rimbaud, Gilles ULg et al

Report (2011)

Ce rapport à la Commission provinciale de Liège du Fonds piscicole de Wallonie est un dossier bibliographique qui analyse l’impact sur les populations de poissons des centrales hydroélectriques (CHE ... [more ▼]

Ce rapport à la Commission provinciale de Liège du Fonds piscicole de Wallonie est un dossier bibliographique qui analyse l’impact sur les populations de poissons des centrales hydroélectriques (CHE) installées sur le cours principal de l’Amblève non navigable. Il s’agit d’un grand cours d’eau (module du débit : 20 m3/s dans le cours inférieur à Martinrive-Aywaille) constitué de zones à ombre et à truite qui abritent une importante biodiversité piscicole dont notamment des poissons migrateurs amphihalins comme l’anguille européenne, la truite de mer et le saumon atlantique en cours de réintroduction en Wallonie.L’évaluation des impacts piscicoles des CHE se limite à une approche très préliminaire consistant à apprécier de manière théorique (par rapport à des modèles élaborés en France) les ordres de grandeur des entraînements vers les turbines et des mortalités des populations migratrices (surtout les anguilles argentées et les smolts de Salmonidés) attendues sur les différents sites, compte tenu des caractéristiques connues des prises d’eau (grilles), des turbines (Kaplan, Francis, Banki ; grandeur des roues, vitesse de rotation, débit turbiné), de la taille des poissons et des possibilités de dévalaison par une voie autre (déversoir de barrage, exutoire de dévalaison) que le passage dans les turbines. Partant de ces premiers résultats, le rapport détaille les actions à entreprendre sur chaque site hydroélectrique pour le rendre moins pénalisant pour les poissons migrateurs en dévalaison et dans certain cas, en montaison comme à la cascade de Coo. Il propose aussi quelques recommandations générales applicables à l’évaluation objective de l’impact piscicole de tout site hydroélectrique et à l’atténuation de cet impact. Ainsi, en matière biologique et piscicole, il apparait prioritaire de mettre en place des programmes d’études permettant : i) de caractériser qualitativement (taille des poissons et périodicité des mouvements) et surtout quantitativement (effectifs numériques et biomasse) les migrations de dévalaison des principales espèces cibles dans les cours d’eau concernés des zones à ombre et à truite et ii) d’estimer les mortalités réelles des poissons dans les différents types d’installation de production d’hydroélectricité. [less ▲]

Detailed reference viewed: 203 (35 ULg)
Full Text
See detailLes Poissons de la Marchette (Eau d'Heure)
Philippart, Jean-Claude ULg; Rimbaud, Gilles ULg

Conference given outside the academic context (2011)

Après un bref rappel des principales caractéristiques hydroécologiques de la Marchette et du R. d’Heure, est présentée une analyse des résultats de deux pêches à l’électricité exécutées pour le compte du ... [more ▼]

Après un bref rappel des principales caractéristiques hydroécologiques de la Marchette et du R. d’Heure, est présentée une analyse des résultats de deux pêches à l’électricité exécutées pour le compte du SPW-DGARNE-DEMNA en juin 2010 dans la Marchette aval, dans le camp militaire. Ces résultats sont confrontés à ceux obtenus lors d’études réalisées par l’ULg en 1976-1979. Les captures en 2010 sur une distance de 392 m et une superficie de 0,2211 ha s’élèvent à 3 949 poissons et 16,625 kg (densité de 17 860 ind./ha et 75,2 kg/ha) appartenant à 17 espèces indigènes. Près de 94,2 % des captures en nombre (58,8 % en biomasse) sont formés par 3 espèces (vairon, loche franche et goujon) de petite taille (< 18 cm) et assez peu exigeantes pour la qualité de l’eau et du milieu physique (espèces ubiquistes et polluorésistantes). La présence de l’épinoche en effectif assez important reflète un état de pollution chronique. Les poissons indicateurs d’un meilleur niveau de qualité de l’eau sont représentés mais en faibles effectifs et biomasses par des cyprins d’eau vive (chevaine, vandoise, ablette spirlin ainsi que barbeau et hotu moins nombreux), par la truite commune de rivière toutefois très rare et provenant surtout de repeuplements et, fait encourageant, par deux espèces Natura 2000, le chabot et la petite lamproie. Il faut aussi signaler la capture de carnassiers représentés en faible effectif par le brochet, la perche fluviatile et l’anguille européenne. L’interprétation de ces résultats nécessite de distinguer les trois milieux bien différenciés que sont le R. d’Heure (RE) de bonne qualité écologique, la Marchette en amont du RE fort dégradée (= masse d’eau fortement modifiée selon la Directive Cadre sur l’Eau) et la Marchette en aval du RE de qualité moyenne (effet du mélange). Il faut aussi tenir compte du fait que les cours d’eau famenniens sont naturellement peu favorables (faible pente + courant lent + substrat faiblement caillouteux) au développement des Salmonidés (truite, ombre) et des autres poissons pondeurs sur gravier (barbeau, chabot). Enfin, les repeuplements (diversité et intensité) en poissons d’élevage influencent aussi la composition de la communauté des poissons. Dans la Marchette aval étudiée en 2010, on trouve une bonne diversité piscicole (17 espèces) mais la communauté d’une ‘zone à barbeau’ présente d’importants déséquilibres structurels résultant de la pollution de l’eau venant de l’amont (Indice biotique Invertébrés benthiques souvent mauvais=8/20 en 1996-2008). Les Indices de qualité de l’eau d’après les poissons varient de ‘médiocre’ à ‘moyen/bon’ selon les méthodes et les lieux. La biomasse piscicole totale est nettement (3-4 fois) inférieure à ce qu’elle devrait être dans ce type de rivière en l’absence de pollution. En matière de gestion durable de la qualité écologique et piscicole des milieux quelques propositions générales peuvent être formulées : * Accorder une priorité absolue à l’amélioration de la qualité de l’eau par des actions sur la Marchette en amont du R. d’Heure (contrôle des rejets, épuration) sans négliger le R. d’Heure lui-même * Améliorer l’habitat physique des poissons (notamment frayères et nurseries pour le brochet) et développer des opérations appropriées de repeuplement (truite fario, cyprins d’eau vive, civelles). * Préserver et, si nécessaire, rétablir la libre circulation des poissons en remontée dans le bassin Marchette/R. d’Heure et encadrer les éventuels projets hydro-électriques [less ▲]

Detailed reference viewed: 101 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailReproductive behaviour and sexual production in the first-generation hybrids of roach Rutilus rutilus L. x common bream Abramis brama L
Nzau Matondo, Billy Nzau; Ovidio, Michaël ULg; Philippart, Jean-Claude ULg et al

in Journal of Applied Ichthyology (2011), 27(3), 859-867

The aim of this study was to further test the viability of the roach Rutilus rutilus · common bream Abramis brama hybrid in terms of reproductive behaviour and sexual production. Egg release, mating and ... [more ▼]

The aim of this study was to further test the viability of the roach Rutilus rutilus · common bream Abramis brama hybrid in terms of reproductive behaviour and sexual production. Egg release, mating and aggressive acts in reproductive behaviour, as well as absolute fecundity and sperm density in milt for sexual production were examined in the first generation of these hybrids at their first sexual maturity. The F2 and backcrosses of hybrids were also studied. The results revealed that these hybrids expressed a normal and typical mating behaviour, producing viable gametes. Under experimental reproduction between hybrids (hybrid reproduction), the number of egg-release acts (range, 21–66) was nearer (v2 test, P > 0.05) the number of mating acts (11–65). Moreover, hybrid males exhibited territorial and aggressive behaviours. However, in experimental reproduction of female and male hybrids mixed with parental males (mixed reproduction), the egg-release act and the mating act were inhibited by the intense territorial and aggressive activities of the common bream male. Absolute fecundity values (median, <2.2 · 103 eggs) and sperm density (<7 · 109 spermatozoa ml)1) of hybrids showed a greater decrease (U test, P < 0.05) than in parental species (median, >6.0 · 103 eggs and >14 · 109 spermatozoa ml)1, respectively). Nevertheless, these hybrids were fertile. F2 and backcross generations were produced, although with a significantly lower viable hatching rate (FEP test, P < 0.05) in F2 individuals from the female and its corresponding hybrid male (<6%), indicating a very low chance of survival in rivers. [less ▲]

Detailed reference viewed: 101 (23 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailStratégies de reproduction et structure des populations chez Labeo parvus (cypriniformes: cyprinidae) dans le bassin du fleuve Ouémé au Bénin
Montchowui, Elie; Ovidio, Michaël ULg; Laleye, Philippe et al

in Annales des Sciences Agronomiques du Bénin (2011), 15(2), 153-171

La stratégie de reproduction et la structure des populations chez Labeo parvus ont été étudiées dans le bassin du fleuve Ouémé (Bénin) entre avril 2005 et mars 2006. Les poissons ont été capturés ... [more ▼]

La stratégie de reproduction et la structure des populations chez Labeo parvus ont été étudiées dans le bassin du fleuve Ouémé (Bénin) entre avril 2005 et mars 2006. Les poissons ont été capturés mensuellement par des pêcheurs professionnels au moyen de filets maillants. Les filets sont posés le soir et relevés le lendemain matin. La structure démographique de L. parvus a été examinée sur la base de la distribution des fréquences de tailles. La stratégie de reproduction a été étudiée à partir de l’indice gonadosomatique (IGS), la structure ovarienne et la fécondité. Les populations de L. parvus présentent une structure par tailles de type bimodal. Le premier mode est représenté par les juvéniles 0+ (≤ 9 cm LT) issus de la reproduction de l’année. Le deuxième mode est constitué des géniteurs (13-28 cm LT). Sur 1088 specimens collectés dans le fleuve Ouémé, 14,9% sont des juvéniles (< 9 cm LT), 6% pré-adultes (9-13 cm LT) et 79,1% adultes (> 13 cm LT). L’analyse de la structure ovarienne montre un développement synchrone des ovocytes avec la présence de deux cohortes conduisant à une ponte. La saison de reproduction est comprise entre juillet et octobre correspondant à la crue fluviale maximale dans le bassin avec une forte fécondité (8723 à 124363 ovules). L. parvus est une espèce potamodrome, géniteur synchrone qui se concentre dans le fleuve avant de migrer pendant les crues fluviales dans les plaines inondables pour pondre. [less ▲]

Detailed reference viewed: 62 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailReproductive Behaviour in Captive African Carp, Labeo parvus Boulenger, 1902 (Pisces : Cyprinidae)
Montchowui, Elie; Laleye, Philippe; Philippart, Jean-Claude ULg et al

in Journal of Fisheries International (2011), 6(1), 6-12

Detailed reference viewed: 47 (1 ULg)
Full Text
See detailEssai d’estimation des dommages piscicoles engendrés par les prises d’eau industrielles et les turbines hydroélectriques dans les cours d’eau de la Province de Liège. Partie B. L’Ourthe liégeoise et l’Amblève en aval de la Lienne.
Philippart, Jean-Claude ULg; Ovidio, Michaël ULg; Dierckx, Arnaud ULg et al

Report (2010)

Ce rapport à la Commission provinciale de Liège du Fonds piscicole de Wallonie est un dossier bibliographique qui analyse l’impact sur les populations de poissons migrateurs en dévalaison des centrales ... [more ▼]

Ce rapport à la Commission provinciale de Liège du Fonds piscicole de Wallonie est un dossier bibliographique qui analyse l’impact sur les populations de poissons migrateurs en dévalaison des centrales hydroélectriques installées sur l’Ourthe liégeoise (aval de Sy- Vieuxville) et sur l’Amblève en aval de la Lienne. Il s’agit de grands cours d’eau (module du débit : 57 m3/s dans l’Ourthe à Liège et 20 m3/s dans l’Amblève à Martinrive-Aywaille) appartenant à des zones à ombre et à barbeau et qui abritent une importante biodiversité piscicole dont notamment des poissons migrateurs amphihalins comme l’anguille européenne, la truite de mer et le saumon atlantique en cours de réintroduction en Wallonie. [less ▲]

Detailed reference viewed: 99 (29 ULg)
Full Text
See detailEssai d’estimation des dommages piscicoles engendrés par les prises d’eau industrielles et les turbines hydroélectriques dans les cours d’eau de la Province de Liège. Partie A. La Meuse canalisée
Philippart, Jean-Claude ULg; Ovidio, Michaël ULg; Rimbaud, Gilles ULg et al

Report (2010)

Ce rapport à la Commission provinciale de Liège du Fonds Piscicole présente, sur la base d’une analyse bibliographique, une estimation des mortalités de poissons engendrées dans la Meuse liégeoise par ... [more ▼]

Ce rapport à la Commission provinciale de Liège du Fonds Piscicole présente, sur la base d’une analyse bibliographique, une estimation des mortalités de poissons engendrées dans la Meuse liégeoise par l’entraînement de ceux-ci dans les prises d’eau de refroidissement de trois centrales électriques thermiques (centrale nucléaire de Tihange-50 m3/s, centrale TGV de Seraing-3 m3/s et centrale des Awirs-11 m3/s) et dans les turbines de quatre grandes centrales hydroélectriques (CHE) au fil de l’eau (Ampsin-Neuville-270 m3/s, Yvoz-Ramet-285 m3/s, Monsin-Liège-450 m3/s et Lixhe-Visé-340 m3/s). Ces estimations se basent sur plusieurs études et spécialement sur les résultats d’une étude approfondie de l’entraînement des poissons (38 espèces) sur les systèmes de filtration de l’eau (grilles à barreaux et tambours filtrants) à la centrale nucléaire de Tihange au cours d’une année entière (fin octobre 2000- début novembre 2001) et, pour comparaison, à la centrale TGV de Seraing en 2001-2002 (voir Philippart et al., 2003). L’étude menée à Tihange a été prolongée jusqu’en début 2005 dans le cadre de la thèse doctorale de D. Sonny (2006, 2009) et a permis de bien caractériser les phénomènes de migration de dévalaison des différentes espèces dans la Meuse et de chiffrer leur importance quantitative par rapport au débit d’eau pompé-filtré dans la prise d’eau de Tihange et, par extrapolation, dans la totalité du fleuve. Ce sont ces informations sur les ordres de grandeur des flux de poissons en dévalaison dans la Meuse à Tihange qui ont été utilisées pour estimer l’impact absolu du passage des poissons dans les quatre centrales équipées de turbines Kaplan (hélice) de caractéristiques connues en termes de débit maximum par turbine et pour l’ensemble de chaque centrale et de grandeur et vitesse de rotation de la roue-hélice. On a aussi utilisé des informations bibliographiques provenant d’observations et d’expériences réalisées aux Pays-Bas (centrale hydroélectrique de Linne sur la Meuse) et en France (notamment les travaux de Larinier et Travade). [less ▲]

Detailed reference viewed: 85 (16 ULg)
Full Text
See detailL'impact des aménagements hydro-électriques sur la dynamique des populations de poissons et la qualité de leurs habitats.
Ovidio, Michaël ULg; Orban, Patrice; Lambot, Francis et al

Conference (2010, October)

Detailed reference viewed: 137 (27 ULg)