References of "Peters, Arnaud"
     in
Bookmark and Share    
See detailTechniques et savoir-faire des artisans de tranchées
Peters, Arnaud ULg

in Créer avant de mourir. Des œuvres d'art dans les tranchées, 1914-1918 (2014)

Detailed reference viewed: 13 (1 ULg)
See detailCourse à l'innovation et mécanique des brevets. L'évolution technologique dans l'industrie belge du zinc (1806-1873)
Peters, Arnaud ULg

Doctoral thesis (2014)

Dans le jeune État belge fragilisé par son statut international, l'innovation technique constitue une priorité étatique, mais aussi un des moteurs du développement entrepreneurial. L'essor industriel du ... [more ▼]

Dans le jeune État belge fragilisé par son statut international, l'innovation technique constitue une priorité étatique, mais aussi un des moteurs du développement entrepreneurial. L'essor industriel du 19e s. s'accompagne ainsi d'une course à l'innovation qui sous-tend de nombreux enjeux. Cette thèse les questionne en parcourant, dans un premier temps, le territoire codifié de la propriété industrielle. L'étude porte d'abord sur la construction d'un système belge des brevets. Comment est-il conçu par les premiers gouvernements belges ? Quelles sont ses caractéristiques ? Comment favorise-t-il la course à l'innovation ? Il convient d'appréhender d'abord les cadres juridiques, les références et les singularités qui définissent l'expérience belge. Ensuite, la nature de l'adhésion des acteurs au système est analysée. Dans un second temps, l'interrogation privilégie une approche sectorielle. La relation liant les brevets à l'innovation est examinée à travers le cas de l'industrie belge du zinc et de l'entreprise qui la domine : la s.a. des Mines et Fonderies de zinc de la Vieille-Montagne, première multinationale d'Europe. Que révèlent les brevets à propos des technologies en place et de leur évolution ? Par quels mécanismes contribuent-ils à l'innovation ? L'analyse porte sur un corpus de plus de 200 brevets étudiés à la lumière des archives d'entreprises. Elle éclaire sur les processus innovants et les conditions de leur déploiement. Cette histoire technique de la filière du zinc illustre les dynamiques qui s'attachent à l'innovation au temps de l'essor industriel. Elle met en lumière un ensemble de stratégies mises en œuvre par les industriels pour contourner les problèmes que pose la technologie en place : imperfection des méthodes de réduction, nuisances, mécanisation, diversification, etc. comme les tâtonnements, hésitations, échecs, ruptures inhérents aux processus innovants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 133 (18 ULg)
Full Text
See detailDu laiton à la douille. Une industrie liégeoise.
Peters, Arnaud ULg

in Bulletin d'Information du Centre Liégeois d'Histoire et d'Archéologie Militaires (2014), 137

Detailed reference viewed: 22 (1 ULg)
See detailL'économie liégeoise sous l'occupation allemande en 1914-1918 : constats, balises et itinéraires moins connus
Peters, Arnaud ULg; Deloge, Pascal

in Maréchal, Christine; Schloss, Claudine (Eds.) 1914-1918. Vivre la guerre à Liège et en Wallonie (2014)

Detailed reference viewed: 33 (16 ULg)
Peer Reviewed
See detailL'affaire de Saint-Léonard et l'abandon du berceau de l'industrie du zinc (1809-1880)
Peters, Arnaud ULg

in Letté, Michel; Le Roux, Thomas (Eds.) Débordements industriels. Environnements, territoires, conflits (2013)

Cette contribution analyse "l'affaire de Saint-Léonard", dénomination qui s'attache à un intense conflit environnemental éclatant au milieu du 19e s. au cœur d'un quartier liégeois, Saint-Léonard, en ... [more ▼]

Cette contribution analyse "l'affaire de Saint-Léonard", dénomination qui s'attache à un intense conflit environnemental éclatant au milieu du 19e s. au cœur d'un quartier liégeois, Saint-Léonard, en proie à une forte urbanisation. Il oppose, sur fond de nuisances industrielles, les partisans et détracteurs de la fonderie historique de l'industrie belge du zinc, établie dès 1809 par Jean-Jacques Dony – l'inventeur du procédé liégeois de réduction – et qui sera le berceau d’un géant industriel créé en 1837, la Société anonyme des Mines et fonderies de zinc de la Vieille-Montagne. L'analyse, qui embrasse une chronologie correspondant à l'existence de l'usine, insiste sur le jeu des acteurs et cible, en particulier, les stratégies d'évitement mises en place par les industriels : acquisitions immobilières, indemnisation des riverains, développement d'une expertise sur les nuisances, etc. Les premiers propriétaires parviennent à apaiser les tensions provoquées par les émanations des fours à zinc et l'extension de l'usine. Mais, la question des fumées de zinc s'insinue progressivement dans un débat, plus vaste, sur la salubrité publique. Vers le milieu du siècle, le conflit, par son extension à la sphère politique, force les autorités publiques à sortir de leur habituelle complaisance vis-à-vis de l’industrie et à imposer une série de contraintes techniques à l’usine. À la lumière des brevets et des archives d'entreprise, les réactions des industriels à cette règlementation sont mises en lumière. Quelles furent l'ampleur et la finalité de l'investissement dans la technologie ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 88 (18 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'insalubre destin d'un enfant de la révolution industrielle : l'industrie du zinc
Peters, Arnaud ULg

in Cahiers de la Fonderie (2013), 47

Detailed reference viewed: 50 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes machines à fabriquer les rivets en construction métallique : analyse des brevets belges (1830-1940)
Collette, Quentin; Peters, Arnaud ULg; Wouters, Ine

in Matériaux et Techniques (2013), 101(702), 1-10

Le manque d’informations concernant la conception et la technologie originelle des assemblages rivet´es de structures métalliques historiques rend leur évaluation structurale complexe. En particulier, le ... [more ▼]

Le manque d’informations concernant la conception et la technologie originelle des assemblages rivet´es de structures métalliques historiques rend leur évaluation structurale complexe. En particulier, le processus de mécanisation de la fabrication des rivets caractéristique du milieu du XIXe siècle soulève de nombreux questionnements. Analyser les modes de fabrication des rivets permet d’isoler des paramètres suscitant une attention particulière lors d’un projet de rénovation tels que des défauts de fabrication, des imperfections géométriques, etc. En complément a la littérature existante, le développement des machines a fabriquer les rivets fut étudié entre 1830 et 1940 par l’intermédiaire des brevets belges. Par le biais d’analyses quantitative et qualitative, cet article aborde l’intensité du climat inventif, le fonctionnement de ces machines ainsi que le profil des inventeurs. La machine a fabriquer les rivets brevetée par J. Le Blanc et A.J. Vincent fait l’objet d’une étude de cas détaillée. Ces machines témoignent de la volonté de résoudre les principaux problèmes techniques de l´époque en terme de fonctionnement, flexibilité, qualité, et rendement. Leur fonctionnement polyvalent permettait de fabriquer des rivets ainsi que des boulons. La mise en évidence des imperfections et défauts de rivets historiques révèle des informations essentielles pour des architectes et ingénieurs en charge de la rénovation d’anciennes structures rivetées, vu le rôle prépondérant de la qualité du rivet sur le comportement structural de l’assemblage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 82 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDevelopment of riveting technology through an analysis of Belgian patents (1830-1940)
Collette, Quentin; Wouters, Ine; de Favereau, Corentin et al

in Jasienko, Jerzy (Ed.) Proceedings of the International Conference on Structural Analysis of Historical Constructions (SAHC 2012) (2012)

The development of riveting technology in iron and steel structures in the 19th and 20th centuries were highly promoted by patents. Although riveting was widely used in buildings and civil engineering ... [more ▼]

The development of riveting technology in iron and steel structures in the 19th and 20th centuries were highly promoted by patents. Although riveting was widely used in buildings and civil engineering structures, little information about the development of this technology – how rivets were manufactured, various installation techniques – is available in literature. This paper discusses a database of patents related to riveting technology that was created to better understand the innovations in riveted connections and their technological evolution. The database includes patents relating to rivets registered in Belgium between 1830 and 1940. Belgian patents are a good proxy for inventiveness in riveting technology in this period, in industrialized countries generally, not only Belgium. As one of the most industrialized countries, Belgium attracted inventors from many countries seeking to register their inventions: foreign inventions represented approximately 75% of all patents. Breakthroughs by important Belgian, French, British, and American inventors/companies are represented in this source. A methodology based on both quantitative and qualitative analyses was implemented. The quantitative analysis dealt with the entire database and explored several key parameters, for example, the subject of the patent and the patenting organization/person. The database also permitted qualitative analyses; specifically, it helped enlarge our understanding of pioneering inventors and their inventions, in the important categories of rivet manufacturing (1855-1870) and installation techniques (1895-1910). As background for the conservation and renovation of historic iron and steel structures, it is vital to have an understanding of the know-how that was available over time. This kind of information is revealed in the patent record [less ▲]

Detailed reference viewed: 135 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailDu déséquilibre à la fédération. Visions belges de l'avenir européen (1830-1870)
Peters, Arnaud ULg

in Dumoulin, Michel; Duchenne, Geneviève (Eds.) Générations de fédéralistes européens depuis le XIXe siècle. Individus, groupes, espaces et réseaux (2012)

Detailed reference viewed: 41 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'essor de l'industrie belge du zinc (1800-1880)
Peters, Arnaud ULg

in Parcs & Réserves (2011), 66(3), 4-11

Detailed reference viewed: 75 (22 ULg)
Full Text
See detailVers le Guide de l'étude historique. Typologie des sources.
Peters, Arnaud ULg

Conference (2011, March 07)

Detailed reference viewed: 20 (5 ULg)
Full Text
See detailL'innovation technologique, entre mythes et réalités
Halleux, Robert ULg; Peters, Arnaud ULg

in Ecomusée du Bois du Luc (Ed.) Itinéraire de la Culture Industrielle. Carnet d'exploration (2011)

Detailed reference viewed: 109 (16 ULg)
Full Text
See detailAdolphe Stoclet et les débuts de la production du blanc de zinc en Belgique (1845-1855)
Peters, Arnaud ULg; Laloux, Pierre-Olivier

in Eck, Jean-François; Tilly, Pierre (Eds.) Innovations et transferts de technologie en Europe du Nord-Ouest (2011)

Detailed reference viewed: 56 (18 ULg)
Full Text
See detailVers une histoire du système belge des brevets au 19ème siècle
Peters, Arnaud ULg; de Favereau, Corentin

in Eck, Jean-François; Tilly, Pierre (Eds.) Innovations et transferts de technologie en Europe du Nord-Ouest aux XIXe et XXe siècles (2011)

Detailed reference viewed: 62 (8 ULg)
Full Text
See detailLe savoir technique et sa circulation à travers les brevets d'invention. Le cas des métaux non-ferreux (1830-1854)
Peters, Arnaud ULg

in Congrès de Namur. Actes du LVème Congrès de la Fédération des Cercles d'Archéologie et d'Histoire de Belgique - Namur 2008 (2011)

Detailed reference viewed: 52 (8 ULg)
Full Text
See detailLe brouillard mortel de la Meuse en 1930
Peters, Arnaud ULg; Zimmer, Alexis

in Le Risque industriel. Une question de sciences humaines et sociales (Publication numérique) (2010, March 25)

Detailed reference viewed: 95 (21 ULg)
Full Text
See detailL'histoire industrielle au service de l'assainissement des sites et sols pollués de Wallonie
Peters, Arnaud ULg

Scientific conference (2010, March 04)

Detailed reference viewed: 17 (4 ULg)