References of "Orianne, Jean-François"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe construction of workers’ rights consciousness through legal intermediations: the case of employment discrimination in Belgium
Lejeune, Aude ULg; Orianne, Jean-François ULg

in International Journal of Discrimination and the Law (2014), 14(4), 221-243

Through their different encounters with union, court, and government equality agency lawyers, workers report diverse understandings of their personal experience of injustice in the workplace. This paper ... [more ▼]

Through their different encounters with union, court, and government equality agency lawyers, workers report diverse understandings of their personal experience of injustice in the workplace. This paper examines workers’ experiences of discrimination and the role legal professionals play in litigating these issues in Belgium. Bringing together legal and rights consciousness studies and the sociology of intermediation and tracking different stages in the construction of discrimination cases, from the moment when a future litigant describes an event as an injustice to the moment when the judge recognises a discriminatory behaviour (or conversely, dismisses a case), we suggest several possible empirical explanations of the way in which interactions with legal intermediaries affect workers’ rights consciousness. Because we refer to socio-legal studies from common law countries, this paper also calls into question how best to import these studies to assist in analysing legal mobilisations and legal consciousness in continental Europe. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (16 ULg)
Peer Reviewed
See detailVers une typologie des dispositifs d’intermédiation au service des transitions professionnelles
Lorquet, Nadège ULg; Pichault, François ULg; Orianne, Jean-François ULg

Conference (2014, November)

Le papier propose une typologie des intermédiaires qui tentent de sécuriser les trajectoires professionnelles des individus, selon deux modalités extrêmes: ceux qui considèrent les travailleurs comme ... [more ▼]

Le papier propose une typologie des intermédiaires qui tentent de sécuriser les trajectoires professionnelles des individus, selon deux modalités extrêmes: ceux qui considèrent les travailleurs comme quasi-employés ou comme quasi-indépendants... [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (3 ULg)
See detailAnalyse du métier de facilitateur et de son rôle dans la diffusion de normes d’emploi : le cas d’un bureau de chômage belge
Orianne, Jean-François ULg; Beuker, Laura ULg

Conference (2014, June)

En 2004, suite aux injonctions européennes en matière d’activation impulsées par les lignes directrices de 2003-2005, la Belgique met en place le PAC (ou Plan d’Accompagnement des chômeurs). Cette ... [more ▼]

En 2004, suite aux injonctions européennes en matière d’activation impulsées par les lignes directrices de 2003-2005, la Belgique met en place le PAC (ou Plan d’Accompagnement des chômeurs). Cette importante réforme prévoit – notamment – la mise en place de la procédure d’activation du comportement de recherche d’emploi par l’Office National de l’Emploi (Ou l’ONEm). Désormais, des agents sont spécifiquement dédiés à l’évaluation des efforts menés par les demandeurs d’emploi (ou DE) pour s’insérer sur le marché du travail : ce sont les facilitateurs. Si la procédure d’évaluation est officiellement définie, la décision, quant à elle, est bel et bien fonction de l’agent, qui doit interpréter le cadre réglementaire général à l’aune de la situation singulière du demandeur d’emploi. À l’aide d’une étude de cas réalisée au sein d’un bureau de chômage situé en Belgique francophone, nous allons tenter d’ouvrir la « boîte noire » du jugement des facilitateurs. À partir d’une approche qualitative cumulant des entretiens semi-directifs et de l’observation d’interactions entre facilitateurs et demandeurs d’emploi, nous montrerons que la décision des facilitateurs n’est ni arbitraire, ni déterminée. Elle est, au contraire, le fruit de la mobilisation d’une multitude d’appuis conventionnels dans l’action (Dodier, 1993). En outre, dans la lignée des travaux de Benarrosh (2000 ; 2006 ; 2012) nous démontrerons que ces agents sont des « pourvoyeurs » de normes institutionnelles précises à destination des demandeurs d’emploi. [less ▲]

Detailed reference viewed: 122 (27 ULg)
Peer Reviewed
See detail« La flexicurité : une politique des idées ? Regards croisés d’acteurs institutionnels belges en 2013 »
Beuker, Laura ULg; Gérard, Julie ULg; Orianne, Jean-François ULg

Conference (2014, May)

Cette communication porte sur la traduction, en Belgique, d’une politique européenne de l’emploi – la flexicurité – par différents acteurs institutionnels. À partir d’une analyse documentaire et d’une ... [more ▼]

Cette communication porte sur la traduction, en Belgique, d’une politique européenne de l’emploi – la flexicurité – par différents acteurs institutionnels. À partir d’une analyse documentaire et d’une vingtaine d’entretiens semi-directifs, nous étudierons la manière dont ces acteurs s’approprient et interprètent la flexicurité. Nous nous appuierons principalement sur les apports récents de la sociologie de l’action publique, en particulier l’approche cognitive des politiques publiques (Surel, 2000 ; Muller et Surel, 1998) et l’européanisation des politiques d’emploi (Palier et Surel, 2007 ; 2010). Nous montrerons que cette appropriation a donné lieu, en Belgique, à une transformation de sens conféré à la sécurité, celle-ci étant dorénavant substitué à celui de la flexibilité. [less ▲]

Detailed reference viewed: 75 (17 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa flexicurité : une politique des idées ? Regards croisés d’acteurs institutionnels belges en 2013
Beuker, Laura ULg; Gérard, Julie ULg; Orianne, Jean-François ULg

in Revue Belge de Sécurité Sociale (2014), 1

Cette recherche porte sur la traduction, en Belgique, d’une politique européenne de l’emploi – la flexicurité – par différents acteurs institutionnels. À partir d’une analyse documentaire et d’une ... [more ▼]

Cette recherche porte sur la traduction, en Belgique, d’une politique européenne de l’emploi – la flexicurité – par différents acteurs institutionnels. À partir d’une analyse documentaire et d’une vingtaine d’entretiens semi-directifs, nous étudierons la manière dont ces acteurs s’approprient et interprètent la flexicurité. Nous nous appuierons principalement sur les apports récents de la sociologie de l’action publique, en particulier l’approche cognitive des politiques publiques (Surel, 2000 ; Muller et Surel, 1998) et l’européanisation des politiques d’emploi (Palier et Surel, 2007 ; 2010). Nous montrerons que cette appropriation a donné lieu, en Belgique, à une transformation du sens conféré à la sécurité, dorénavant assimilée à de la flexibilité. [less ▲]

Detailed reference viewed: 155 (50 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailChoisir des cas exemplaires. La Strategic litigation face aux discriminations
Lejeune, Aude ULg; Orianne, Jean-François ULg

in Déviance et Société (2014), 38(1), 55-76

Strategic litigation is one of the methods used by equal opportunity agencies in Europe to promote rights. Looking at the organizational level, this article aims to show how and under which circumstances ... [more ▼]

Strategic litigation is one of the methods used by equal opportunity agencies in Europe to promote rights. Looking at the organizational level, this article aims to show how and under which circumstances strategic litigation is deemed relevant to fight employment discrimination in Belgium and on which grounds and arguments exemplary cases are chosen. The article also highlights possible changes in the mobilizations of courts and the judicial arena. [less ▲]

Detailed reference viewed: 164 (30 ULg)
Full Text
See detailLe chargé des relations partenariales et ses clients : significations et usages de la confiance
Remy, Céline ULg; Orianne, Jean-François ULg

in Revue Européenne du Droit Social (2013), 20(3), 67-98

For some years now in Belgium, the public employment services and the private operators have been invited at the request of European institutions to work closely within the framework of "public-private ... [more ▼]

For some years now in Belgium, the public employment services and the private operators have been invited at the request of European institutions to work closely within the framework of "public-private partnerships", following a logic of joint management of the labor market. As a result, the public employment services have recently developed a new line of specialized services in building and managing partnership for training and socioprofessional reintegration of job seekers. Within these new services, the "Partnership Managers" are in charge of selecting collaborative projects and following the support and training undertaken by the partners (both profit and non-profit) in charge of job seekers. The objective of this paper is to describe the different ways to forge and develop these partnerships. More specifically, we will focus on the manners in which trust is expressed in the interactions between the individuals in charge of the partnerships, that is to say, the "professionals", and private operators, who are their "clients". [less ▲]

Detailed reference viewed: 132 (29 ULg)
See detailLe chargé de relations partenariales et ses clients : premières pistes d'analyse
Remy, Céline ULg; Orianne, Jean-François ULg

Conference (2012, July 05)

Depuis quelques années en Belgique, SPE et opérateurs privés de placement sont invités, à la demande des institutions européennes, à collaborer étroitement dans le cadre de « partenariats publics-privés » ... [more ▼]

Depuis quelques années en Belgique, SPE et opérateurs privés de placement sont invités, à la demande des institutions européennes, à collaborer étroitement dans le cadre de « partenariats publics-privés », suivant une logique de gestion mixte du marché de l’emploi. Ainsi, les SPE ont récemment développé une nouvelle ligne de services spécialisés dans la construction et la gestion de partenariats d’insertion et de formation. Au sein de ces nouveaux services, des « chargés de relations partenariales » ont pour mission de sélectionner des projets de collaboration et de suivre les actions réalisées, dans le cadre de ces projets, par les partenaires (privés et associatifs) en charge des demandeurs d’emploi. L’objectif de cette communication est de décrire les différentes manières dont se nouent et se développent ces relations partenariales. Plus précisément, nous nous centrerons sur les formes par lesquelles la confiance s’exprime dans les interactions entre chargés de relations partenariales et opérateurs d’insertion socioprofessionnelle. Nous nous appuierons sur une recherche de terrain menée conjointement dans deux services publics de l’emploi belges. Le matériau empirique se compose principalement d’entretiens semi-directifs de chargés de relations partenariales et d’opérateurs d’insertion, ainsi que de nombreuses observations d’interactions. Ces deux études de cas seront analysées à l’aune d’une sociologie de la confiance et de la sociologie des groupes professionnels. Nous tenterons de mettre en évidence les significations et usages multiples de la confiance comme autant d’éléments qui constituent et régulent les interactions entre le professionnel et son client. [less ▲]

Detailed reference viewed: 77 (9 ULg)