References of "Meulemans, Thierry"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailLe trouble de l’attention avec hyperactivité : un trouble spécifique de l’inhibition ?
Catale, Corinne ULg; Meulemans, Thierry ULg

Poster (2007)

Unité de Neuropsychologie, Université de Liège (Belgique) Introduction Le trouble d’attention avec hyperactivité (ou ADHD, Attention Deficit/Hyperactivity Disorder) se caractérise par [1] un trouble ... [more ▼]

Unité de Neuropsychologie, Université de Liège (Belgique) Introduction Le trouble d’attention avec hyperactivité (ou ADHD, Attention Deficit/Hyperactivity Disorder) se caractérise par [1] un trouble d’attention, [2] une importante agitation motrice et [3] une impulsivité motrice. Ce trouble présente une prévalence estimée à 5 à 10% de la population prépubère, avec une nette prédominance masculine. Les conséquences de l’ADHD sont importantes : échec scolaire, difficultés d’apprentissages, mauvaise intégration sociale… En neuropsychologie, l’approche de l’ADHD vise à mieux comprendre les difficultés cognitives – et en particulier exécutives – que présentent ces enfants. Ainsi, s’il apparaît qu’un grand nombre de processus exécutifs sont altérés (voir Willcutt et al., 2005), plusieurs auteurs soulignent qu’un déficit de l’inhibition constituerait l’élément-clé qui rendrait compte des manifestations cognitives et cliniques de ce syndrome (Barkley, 1997). De nombreuses recherches ont toutefois suggéré que l’inhibition ne renvoie pas à un processus unitaire mais implique au contraire plusieurs sous-composants (inhibition verbale, motrice, perceptive ; voir par exemple Nassauer & Halperin, 2003). L’objectif de cette étude consiste à déterminer dans quelle mesure les troubles de l’inhibition présentés par les enfants ADHD sont sous-tendus par un déficit généralisé des processus inhibiteurs ou au contraire par une atteinte spécifique d’un de ces processus. Méthode Nous avons administré à 13 enfants ADHD âgé de 6 à 12 ans et 13 enfants de contrôle (appariés sur base de l’âge et du sexe) des tâches d’inhibition évaluant les capacités d’inhibition verbale (test de Stroop), motrice (épreuves de la Statue et du Go/No Go) et perceptive (Nassauer & Halperin, 2003), et une épreuve de raisonnement (Matrices de Raven Colorées). Résultats Les analyses de comparaison de moyennes indiquent que les enfants ADHD présentent des performances inférieures à celles des enfants de contrôle pour l’ensemble des épreuves d’inhibition : inhibition verbale (p<.05), motrice (p<.001) et perceptive (p<.01). Toutefois, des analyses de covariance montrent que lorsque l’on contrôle le niveau de raisonnement, les différences entre nos deux groupes disparaissent pour toutes les tâches, à l’exception de l’épreuve d’inhibition motrice « Statue ». Discussion Ces résultats préliminaires suggèrent que les enfants ADHD ne présentent pas un déficit généralisé des processus inhibiteurs, et que les troubles de l’inhibition motrice constituent probablement un élément-clé caractérisant le profil cognitif de ces enfants. Ces données confirment par ailleurs l’idée selon laquelle le concept d’inhibition recouvre des processus différents susceptibles d’être affectés de façon spécifique dans l’ADHD. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (5 ULg)
See detailEvaluation des troubles de la mémoire et de l'attention dans le cadre de l'examen neuropsychologiques
Catale, Corinne ULg; Meulemans, Thierry ULg

Conference given outside the academic context (2006)

La formation suivra un double objectif : d'une part, les conceptions actuelles du fonctionnement mnésique et attentionnel seront présentées, en mettant particulièrement l'accent sur les données obtenues ... [more ▼]

La formation suivra un double objectif : d'une part, les conceptions actuelles du fonctionnement mnésique et attentionnel seront présentées, en mettant particulièrement l'accent sur les données obtenues auprès de patients cérébro-lésés; d'autre part, la logique générale de l'évaluation neuropsychologique des difficultés mnésiques et attentionnelles sera abordée. Notre objectif sera donc de montrer en quoi la neuropsychologie a contribué à notre compréhension des mécanismes de mémoire et d’attention. Par ailleurs, l’influence qu’ont pu avoir tous ces travaux sur les pratiques cliniques en (neuro)psychologie (et en particulier en neuropsychologie de l’enfant) sera également soulignée. La formation s’appuiera très largement sur des illustrations et sur la présentation de cas concrets. Des questions pratiques intéressant directement les psychologues de PMS seront également abordées (quelles informations sur la mémoire et l’attention peut-on tirer d’un profil de WISC ? quand faut-il envisager d’orienter un enfant vers une consultation spécialisée en neuropédiatrie ou en neuropsychologie ?, etc.). Au terme de cette formation, dont l’objectif n’est en aucun cas de procurer des « recettes » et autres ficelles applicables telles quelles dans la classe ou le milieu scolaire, le participant devrait être à même de poser un regard plus nuancé et plus averti sur les difficultés de mémoire et d’attention que peut présenter un enfant, et de disposer ainsi de meilleures bases pour décider de la nature du suivi ou de l’orientation à proposer. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailEffect of parental socio-educational level on memory and attentional measures in children
Catale, Corinne ULg; Hogge, Michaël; Meulemans, Thierry ULg

in Book of Abstracts: Annual Meeting of the Belgian Association for Psychological Science (2006)

In developmental neuropsychology, information about the influence of educational variables on executive and memory development is limited. This is particularly surprising when considering the adult ... [more ▼]

In developmental neuropsychology, information about the influence of educational variables on executive and memory development is limited. This is particularly surprising when considering the adult literature regarding the social and cultural effects on cognitive performances, which provide evidence that groups with higher levels of education achieve better on most neuropsychological tests (Ostrosky, Ardila, & Rosselli, 1999). The aim of this study was to analyze the relation between parents’ educational level and executive, attentional, memory and intellectual measures. Memory tasks (working and episodic memory), executive (inhibition and switching), attentional (alertness and selective attentional task) and intellectual tasks (verbal and non verbal subtests of WISC-III) were individually administered to 96 children divided according to 2 variables: age (6 and 10 years old) and parent’s educational level (University, High School and Elementary Education). Results showed an expected significant association between age and performance on all cognitive tasks. There was also a significant effect of parents’ educational level on most verbal tasks performed by children (including memory and verbal intellectual subtests) but also on various executive and attentional tasks (alertness, switching and inhibition tasks). Results confirmed that educational variables significantly influence children cognitive performances and not for only intelligence and verbal tasks, and emphasizes the need of further studies to specify the influence of education on the development of cognition. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailLa BREFA, Batterie Rapide d’Evaluation des Fonctions Attentionnelles chez l’enfant : données préliminaires.
Catale, Corinne ULg; Hogge, Michaël; Meulemans, Thierry ULg

Poster (2006)

En neuropsychologie de l’enfant, les troubles attentionnels et exécutifs sont rapportés dans un grand nombre de pathologies développementales (autisme, trouble de l’attention avec hyperactivité… ; voir ... [more ▼]

En neuropsychologie de l’enfant, les troubles attentionnels et exécutifs sont rapportés dans un grand nombre de pathologies développementales (autisme, trouble de l’attention avec hyperactivité… ; voir Pennington & Ozonoff, 1996) et de pathologies acquises (par exemple, le traumatisme crânien [TC]). Et pourtant, le neuropsychologue se trouve encore souvent démuni pour l’évaluation clinique et psychométrique des fonctions attentionnelles et exécutives chez l’enfant. Les quelques épreuves disponibles sont pour la plupart issues de la neuropsychologie de l’adulte et sont de ce fait peu adaptées à l’enfant. Outre le manque d’attractivité qui les caractérise, ces épreuves sont souvent peu pertinentes dans une perspective développementale, en particulier parce qu’elles ne peuvent être administrées que si l’enfant a déjà acquis, au préalable, certaines habiletés cognitives (par exemple, la lecture pour l’épreuve du Stroop ou la connaissance de la chaîne alphabétique pour le Trail Making Test). L’objectif du présent travail consiste à développer une batterie d’évaluation du fonctionnement attentionnel et exécutif (BREFA) adaptée à l’enfant et qui prend en considération les écueils théoriques et cliniques évoqués ci-dessus. Basée sur le modèle de Posner et Petersen (1990), cette batterie a été administrée à 109 enfants âgés de 5 à 11 ans sans antécédents neurologiques. Les épreuves incluses dans la batterie se veulent attractives pour l’enfant (stimuli colorés et familiers) et permettent d’évaluer les capacités d’attention sélective, d’attention soutenue, de flexibilité et d’inhibition cognitive. Des analyses de variance ont été réalisées pour chaque épreuve, avec le groupe d’âge (5 ans - 6 ans - 7 ans - 8 ans - 9 ans - 10 ans - 11 ans) comme variable indépendante. Outre un effet développemental pour l’ensemble des épreuves administrées (p < .001), les analyses post-hoc montrent une amélioration des performances particulièrement marquée pour la tranche 5-8 ans aux épreuves d’inhibition et de flexibilité (p < .05), résultat compatible avec les données issues la littérature (Klenberg, Korkman, & Lahti-Nuutila, 2001). Par ailleurs, des données préliminaires obtenues auprès d’un groupe de 10 enfants atteints d’un TC léger suggèrent que les épreuves de flexibilité et d’inhibition proposées dans la BREFA sont sensibles aux difficultés attentionnelles et exécutives que peuvent présenter ces enfants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 86 (4 ULg)
See detailNeuropsychologie: Données théoriques et implications cliniques
Catale, Corinne ULg; Meulemans, Thierry ULg

Conference given outside the academic context (2005)

La formation suivra un double objectif : d'une part, les conceptions actuelles du fonctionnement mnésique et attentionnel seront présentées, en mettant particulièrement l'accent sur les données obtenues ... [more ▼]

La formation suivra un double objectif : d'une part, les conceptions actuelles du fonctionnement mnésique et attentionnel seront présentées, en mettant particulièrement l'accent sur les données obtenues auprès de patients cérébro-lésés; d'autre part, la logique générale de l'évaluation neuropsychologique des difficultés mnésiques et attentionnelles sera abordée. Notre objectif sera donc de montrer en quoi la neuropsychologie a contribué à notre compréhension des mécanismes de mémoire et d’attention. Par ailleurs, l’influence qu’ont pu avoir tous ces travaux sur les pratiques cliniques en (neuro)psychologie (et en particulier en neuropsychologie de l’enfant) sera également soulignée. La formation s’appuiera très largement sur des illustrations et sur la présentation de cas concrets. Des questions pratiques intéressant directement les psychologues de PMS seront également abordées (quelles informations sur la mémoire et l’attention peut-on tirer d’un profil de WISC ? quand faut-il envisager d’orienter un enfant vers une consultation spécialisée en neuropédiatrie ou en neuropsychologie ?, etc.). Au terme de cette formation, dont l’objectif n’est en aucun cas de procurer des « recettes » et autres ficelles applicables telles quelles dans la classe ou le milieu scolaire, le participant devrait être à même de poser un regard plus nuancé et plus averti sur les difficultés de mémoire et d’attention que peut présenter un enfant, et de disposer ainsi de meilleures bases pour décider de la nature du suivi ou de l’orientation à proposer. [less ▲]

Detailed reference viewed: 14 (6 ULg)
See detailEvaluation des troubles de la mémoire et de l'attention dans le cadre de l'examen neuropsychologiques
Catale, Corinne ULg; Meulemans, Thierry ULg

Conference given outside the academic context (2005)

Detailed reference viewed: 1 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailDevelopment of new assessment tools for attentional and executive functioning in children
Catale, Corinne ULg; Meulemans, Thierry ULg

in Books of Conference Abstract: The 8th European Conference on Psychological Assessment, (2005)

In developmental neuropsychology, attentional and executive impairments are commonly reported following acquired neurological/developmental disorders such as Traumatic Brain Injury (TBI), epilepsy, ADHD… ... [more ▼]

In developmental neuropsychology, attentional and executive impairments are commonly reported following acquired neurological/developmental disorders such as Traumatic Brain Injury (TBI), epilepsy, ADHD… Unfortunately, most of attentional tests used in child neuropsychology were originally developed for adults and are of limited interest for children (notably because of their lack of attractiveness or because they require some non-developed skills). From a cognitive perspective, it is therefore often difficult to interpret the results obtained with such tools in children. The aim of this study was to develop assessment tasks of attentional/executive functioning which are more attractive (by using colored/familiar stimuli) and more theoretically relevant for young children. The tasks are based on Posner’s attentional model, which includes selective and sustained attention, attentional shifting and cognitive inhibition. Eighty children aged from 5 to 11 with no developmental/neurological deficits were administered tasks assessing visual selective attention (selecting a specific character among distractors), sustained attention (crossing dinosaurs in 5 minutes), flexibility (shifting between name and colour of stimuli), and inhibition (naming the real colour of a red banana or a yellow strawberry). Results confirmed the interest of these tasks in the assessment of attentional functioning in children, thanks to both their limited duration of administration and the stimuli’s attractiveness. Furthermore, results showed that tasks are sensitive to attentional development from 5 to 11 years old (p < .05). Finally, a preliminary study showed that some tasks can be particularly sensitive to attentional disorders in a clinical population of TBI children. [less ▲]

Detailed reference viewed: 53 (6 ULg)
See detailNeuropsychologie de la mémoire et de l'attention : Modèles théoriques et implications cliniques
Catale, Corinne ULg; Meulemans, Thierry ULg

Conference given outside the academic context (2004)

La formation suivra un double objectif : d'une part, les conceptions actuelles du fonctionnement mnésique et attentionnel seront présentées, en mettant particulièrement l'accent sur les données obtenues ... [more ▼]

La formation suivra un double objectif : d'une part, les conceptions actuelles du fonctionnement mnésique et attentionnel seront présentées, en mettant particulièrement l'accent sur les données obtenues auprès de patients cérébro-lésés; d'autre part, la logique générale de l'évaluation neuropsychologique des difficultés mnésiques et attentionnelles sera abordée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (15 ULg)
See detailEvaluation des traumatismes crâniens légers dans le cadre de l'expertise médico-légale
Meulemans, Thierry ULg

in Meulemans, Thierry (Ed.) Neuropsychologie des traumatismes crâniens légers (2004)

Detailed reference viewed: 23 (7 ULg)
See detailNeuropsychologie des traumatismes crâniens légers
Meulemans, Thierry ULg; Azouvi, Philippe; Coyette, Françoise et al

Book published by Solal (2004)

Detailed reference viewed: 44 (13 ULg)
See detailLes séquelles des traumatismes crâniens légers : problèmes méthodologiques
Meulemans, Thierry ULg

in Meulemans, Thierry (Ed.) Neuropsychologie des traumatismes crâniens légers (2004)

Detailed reference viewed: 9 (3 ULg)
See detailL'examen neuropsychologique dans le cadre de l'expertise médico-légale
Meulemans, Thierry ULg; Seron, X.

Book published by Mardaga (2004)

Detailed reference viewed: 18 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detailProfil neuropsychologique chez des enfants présentant un trouble d’attention avec hyperactivité
Catale, Corinne ULg; Lejeune, Caroline ULg; Meulemans, Thierry ULg

Poster (2004)

Le trouble d’attention avec hyperactivité (ou ADHD-Attention Deficit and Hyperactivity Disorder) se caractérise par [1] un déficit d’attention, [2] une agitation motrice et [3] une impulsivité motrice. Ce ... [more ▼]

Le trouble d’attention avec hyperactivité (ou ADHD-Attention Deficit and Hyperactivity Disorder) se caractérise par [1] un déficit d’attention, [2] une agitation motrice et [3] une impulsivité motrice. Ce trouble présente une prévalence estimée aux environs de 3 à 8% de la population prépubère, avec une nette prédominance masculine. Les conséquences de ce trouble sont importantes et multiples : échec scolaire, difficultés d’apprentissages, mauvaise intégration sociale, … L’hypothèse quant à une étiologie organique de ce trouble trouve un appui considérable dans les études en neuro-imagerie qui ont montré une hypo-activité au niveau des régions frontales, du striatum et d’une partie du système dopaminergique. Les études neuropsychologiques vont également dans ce sens en montrant une similarité entre les profils cognitifs de ces enfants et de patients frontaux. Toutefois, malgré une meilleure compréhension du trouble, le diagnostic d’ADHD reste encore difficile et repose le plus souvent sur le recueil de données subjectives (entretien avec les parents, …). Le but de notre étude est d’une part d’objectiver les déficits attentionnels et exécutifs chez des enfants ADHD de 6 à 12 ans, et d’autre part d’identifier les épreuves neuropsychologiques les plus sensibles aux troubles présentés par ces enfants. Nous avons administré à 17 enfants ADHD et 17 enfants de contrôle (appariés sur base de l’âge et du sexe) des tâches [i] attentionnelles (attention soutenue, sélective et divisée) de la TEA et [ii] exécutives (inhibition évaluée par le test de Stroop, de la Statue [NEPSY] et Go/No Go [TEA] ; test de flexibilité cognitive [TEA] et épreuve de planification [NEPSY]). Les analyses de comparaison de moyennes montrent qu’au niveau attentionnel, les enfants ADHD présentent des troubles d’attention sélective visuelle et auditive (p<.05) ainsi que de l’attention soutenue (p<.05). Au niveau exécutif, on constate des difficultés de flexibilité cognitive et d’inhibition (p<0.01). Une analyse discriminante (par régression logistique) a également été réalisée afin de déterminer la sensibilité/spécificité de ces épreuves dans le diagnostic de l’ADHD. Les analyses permettent de montrer que c’est l’association de deux mesures d’inhibition (test de Statue et Go/No Go) qui permet d’avoir la meilleure sensibilité/spécificité (respectivement de 80% et 87,5%). Ces résultats préliminaires soulignent la contribution importante que peuvent apporter les tests neuropsychologiques dans le diagnostic de l’ADHD. Plus spécifiquement, ils permettent de préciser la nature des déficits attentionnels et exécutifs chez les enfants ADHD : troubles de l’attention soutenue et de l’attention sélective d’une part, et troubles de l’inhibition et de la flexibilité cognitive d’autre part. [less ▲]

Detailed reference viewed: 50 (10 ULg)
See detailPréambule
Meulemans, Thierry ULg; Collette, Fabienne ULg; Van der Linden, Martial ULg

in Meulemans, Thierry; Collette, Fabienne; Van der Linden, Martial (Eds.) Neuropsychologie des fonctions exécutives (2004)

Detailed reference viewed: 9 (6 ULg)
See detailNeuropsychologie des fonctions exécutives
Meulemans, Thierry ULg; Collette, Fabienne ULg; Van der Linden, Martial ULg

Book published by Solal (2004)

Detailed reference viewed: 314 (55 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailImplicit learning of complex information in amnesia
Meulemans, Thierry ULg; Van der Linden, Martial ULg

in Brain & Cognition (2003), 52(2), 250-257

Implicit learning abilities of nine amnesic patients were explored by using an artificial grammar learning task in which the test strings were constructed in such a way that grammaticality judgments could ... [more ▼]

Implicit learning abilities of nine amnesic patients were explored by using an artificial grammar learning task in which the test strings were constructed in such a way that grammaticality judgments could not be based on a simple knowledge of bigrams and trigrams (chunks). Results show that amnesic patients and controls performed at the same level during the classification task, whereas amnesic patients performed worse than controls in an explicit generation task. Moreover, there was no correlation between the implicit and explicit measures. These results are compatible with the existence of two kinds of representation intervening in artificial grammar learning. The first one based on processes leading to fragment-specific knowledge (the chunks, which can be accessed explicitly), and the second based on the learning of simple associations and more complex conditional relations between elements. (C) 2003 Elsevier Science (USA). All rights reserved. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (4 ULg)
Full Text
See detailRééducation des troubles de la mémoire: principes généraux
Meulemans, Thierry ULg; Adam, Stéphane ULg

in Meulemans, Thierry; Desgranges, Béatrice; Adam, Stéphane (Eds.) et al Principes de base de la prise en charge des troubles mnésiques (2003)

Detailed reference viewed: 95 (5 ULg)