References of "Maillart, Christelle"
     in
Bookmark and Share    
See detailLa clinique psychologique et logopédique : une approche intégrée du patient
Maillart, Christelle ULg; Catale, Corinne ULg

Conference given outside the academic context (2013)

Le travail en équipe multidisciplinaire permet d’envisager l’évaluation et la prise en charge d’un patient de manière intégrée : illustration de la collaboration entre neuropsychologue et logopède dans le ... [more ▼]

Le travail en équipe multidisciplinaire permet d’envisager l’évaluation et la prise en charge d’un patient de manière intégrée : illustration de la collaboration entre neuropsychologue et logopède dans le cadre de suivis d’enfants et d’adolescents. [less ▲]

Detailed reference viewed: 84 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailImpact des facteurs socioéconomiques et culturels pour la mise en place de guidance parentale logopédique
Maillart, Christelle ULg; Al mounajjed, Mayada; D’Harcour, Elisabeth et al

Conference (2012, November 16)

Le renforcement des stratégies communicatives des parents (reformulation, étayage, imitation, etc.) est un pilier important des interventions langagières précoces en logopédie. Une récente méta-analyse ... [more ▼]

Le renforcement des stratégies communicatives des parents (reformulation, étayage, imitation, etc.) est un pilier important des interventions langagières précoces en logopédie. Une récente méta-analyse (Roberts & Kaiser, 2011) a étudié les effets des interventions langagières implémentées par les parents en cas de retard langagier chez de jeunes enfants entre 18 mois et 60 mois. La revue confirme l’efficacité de ce type d’intervention écologique et naturelle tant pour le développement du langage expressif que réceptif. Néanmoins, les auteurs signalent que dans la grande majorité des études actuellement publiées le public ayant participé à ces programmes peut être caractérisé comme étant d’un niveau socio-économique moyen. Les milieux socio-économiquement faibles ou multilingues ont été peu étudiés. Paradoxalement, ces milieux sont particulièrement à risque en termes de troubles de développement langagier. Il apparaît également que les dispositifs mis en place dans des milieux socio-économiques moyens ne peuvent pas être simplement transférés et généralisés à des populations différentes. Les résultats d’une étude (Yoder & Warren, 2001) menée sur des interventions en communication pré-linguistique (c.à.d. concernant des enfants qui parlent peu) ont montré que le niveau socio-économique des mères influençait l’efficacité des techniques utilisées. Ainsi, les enfants dont les mères avaient un plus faible niveau socio-économique bénéficiaient davantage d’interventions dans lesquelles les adultes suivaient leurs initiatives et répondaient à leurs tentatives de communications alors que les interventions basées sur l’imitation langagière se révélaient moins efficaces. Dans cette communication, nous présenterons le dispositif d’intervention langagière d’une recherche-action menée par des logopédistes dans des consultations « parent/enfant » gratuites organisées des populations défavorisées et multilingues. Ce projet pilote a nécessité une réflexion quant à l’influence des variables suivantes : mobilisation parentale (Dans des actions de prévention inscrites sur dans la durée, comment motiver des parents peu demandeurs quant au développement langagier?), ajustement des techniques proposées (Comment tenir compte des facteurs multiculturels dans des interventions précoces ?), disponibilité parentale (Comment impliquer les parents et les inscrire dans un suivi régulier ?), implication des travailleurs sociaux (Comment associer à ce travail des travailleurs sociaux non spécifiquement formés dans le domaine du langage mais qui sont un relai précieux en famille ?). La recherche-action concerne environ 200 enfants, répartis semi-aléatoirement entre des activités d ‘éveil psychomoteur (groupe contrôle) ou de stimulation langagière (groupe expérimental). Cet exposé se ciblera particulièrement sur les activités de stimulation langagière en analysant les ajustements proposés aux dispositifs de guidance classiques (cf. méthode Hanen) pour répondre aux spécificités des populations défavorisées et multilingues. [less ▲]

Detailed reference viewed: 235 (28 ULg)
Full Text
See detailGuidance parentale et développement linguistique : le paradoxe des rectifications
Maillart, Christelle ULg

Scientific conference (2012, October 20)

Detailed reference viewed: 108 (10 ULg)
Full Text
See detailComment les parents peuvent-ils soutenir le développement langagier de leur enfant ?
Maillart, Christelle ULg

Conference given outside the academic context (2012)

Les caractéristiques du langage adressé à l’enfant influencent l’acquisition langagière tant pour les enfants présentant un développement normal du langage que pour ceux qui ont des troubles langagiers ... [more ▼]

Les caractéristiques du langage adressé à l’enfant influencent l’acquisition langagière tant pour les enfants présentant un développement normal du langage que pour ceux qui ont des troubles langagiers. Mais, pour ces derniers, le bénéfice lié à un input optimal est plus important que chez les enfants sans trouble. Malheureusement, en raison même du retard de développement du langage, l’ajustement du langage de l’adulte à l’enfant est rendu plus difficile. Il est en effet difficile de poursuivre une conversation si un des interlocuteurs parle peu voire pas. On se trouve alors dans une spirale négative : les enfants fragiles au niveau langagier dépendent plus que leurs pairs de la qualité de l’input qui leur est proposé et, à cause de leurs difficultés langagières, ils suscitent des interactions moins riches et moins à même de les soutenir dans leur développement langagier ultérieur. On peut néanmoins enrayer cette spirale négative en aidant les parents à retrouver un rôle d’acteur principal dans le développement langagier de leur enfant. Des stratégies simples spontanément utilisées par les parents lorsque tout se met en place naturellement peuvent être entrainées pour donner des occasions de communiquer, en suivant les intérêts de l’enfant, en le plaçant dans des routines prévisibles et familières, et en lui fournissant un langage plus adapté à ses difficultés. Ces stratégies sont les suivantes: 1) les stratégies centrées sur l’enfant (par exemple, se mettre au niveau de l’enfant, attendre que l’enfant initie l'interaction) ; 2) les stratégies de promotion de l’interaction (par exemple, encourager l’enfant à prendre leur tour dans une interaction, à poser des questions) ; 3) les stratégies de modelage du langage (par exemple, l’expansion, la reformulation, etc). [less ▲]

Detailed reference viewed: 298 (22 ULg)
Full Text
See detailEvaluation et prise en charge des troubles phonologiques chez l'enfant
Maillart, Christelle ULg

Scientific conference (2012, June 01)

Selon la nature et la sévérité du trouble phonologique, plusieurs approches peuvent être proposées. Nous distinguerons quatre profils de patients et présenterons les approches thérapeutiques ayant ... [more ▼]

Selon la nature et la sévérité du trouble phonologique, plusieurs approches peuvent être proposées. Nous distinguerons quatre profils de patients et présenterons les approches thérapeutiques ayant démontré leur efficacité dans ces cas précis. Il s’agira 1) d’enfants présentant très peu de production, et donc peu de pratiques des patterns moteurs ; 2) d’enfants présentant des déformations phonologiques stables ; 3) d’enfants présentant des déformations phonologiques instables ; et enfin, 4) d’enfants présentant des déformations phonologiques caractérisées par la présence d’efforts évidents lors de la production des mots. Les indications thérapeutiques de ces différents profils seront analysées et discutées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 412 (21 ULg)
See detailThe influence of the token frequency on the generalization of construction schemas in French-speaking children with SLI
Leroy, Sandrine ULg; Parisse, Christophe; Moulin, Mélissa et al

Poster (2012, June)

Constructivist approach (Goldberg, 1995 ; Tomasello, 2003) postulates that children build their linguistic system from their own linguistic experience. To be productive with their language, children have ... [more ▼]

Constructivist approach (Goldberg, 1995 ; Tomasello, 2003) postulates that children build their linguistic system from their own linguistic experience. To be productive with their language, children have to generalize construction schemas to never heard items. Because children with SLI seem to show limited morphosyntactic creativity and variability, we hypothesize that they would have difficulties to generalize their construction schemas what would hinder their access to the most abstract level of their linguistic competence. Given this lack of productivity of construction schemas in children with SLI, they would produce more lexicalized forms than abstract form what would lead to a limitation of the linguistic competence. The aim of our study was to test if children with SLI had more difficulties than children with typical language development (TLD) to generalize a schema to new items. Given the role of the token frequency in the abstraction of construction schemas (cf. Bybee, 1995), we decided to create a task in which we manipulated this variable. [less ▲]

Detailed reference viewed: 53 (8 ULg)
Peer Reviewed
See detailThe Impact of Complexity on Sentence Comprehension in Children with Specific Language Impairment
Leclercq, Anne-Lise ULg; Majerus, Steve ULg; Jacob, Laura et al

Poster (2012, June)

In recent years, there has been growing evidence that children with specific language impairment (SLI) show poor sentence comprehension performance. However, factors determining sentence comprehension in ... [more ▼]

In recent years, there has been growing evidence that children with specific language impairment (SLI) show poor sentence comprehension performance. However, factors determining sentence comprehension in SLI remain unclear. Limited processing capacities have been suggested as a potential cause of their syntactic problem (Ellis Weismer & Hesketh, 1996; Montgomery, 2000), but this hypothesis has not been directly addressed by manipulating inner sentence complexity. This study aims at investigating the limited capacity theory of language impairment in a sentence comprehension task, by manipulating various aspects of inner sentence complexity, as defined by the Capacity Constrained Comprehension theory (Just & Carpenter, 1992). Fifteen children with SLI, 15 age-and-IQ-matched controls, and 15 controls matched for receptive lexical and grammatical abilities performed an auditory sentence comprehension task in which lexical frequency, sentence length, and the type of relative clause (subject- or object-relativized clauses) were manipulated. Results showed a main effect of group (F(2,42)=25.40, p<.001): children with SLI performed worse than language-matched and age-matched control groups. Main effects of relative clause type (F(1,42)=198.37, p<.001) and sentence length (F(1,42)=46.29, p<.001) were also found, showing overall better performances for sentences with a subject rather than an object relative clause and for short rather than long sentences. However, the SLI group was affected to the same extent by these variables as the control groups. At the same time, a significant group-by-frequency interaction effect was found (F(2,42)=4.03, p<.05), revealing that only the SLI group showed poorer sentence comprehension performance for sentences containing low frequency words. These data confirm the severity and specificity of sentence comprehension difficulties in children with SLI (e.g., van der Lely 2005). Given that our SLI group showed impaired sentence comprehension performance relative to younger children performing at the same level on a standardized test of grammatical comprehension, it appears that processing full reversible relative clauses is especially difficult for children with specific language impairment. Moreover, SLI children’s sentence comprehension abilities are particularly affected by the presence of low frequency but familiar words, even when compared to children matched on vocabulary knowledge. [less ▲]

Detailed reference viewed: 145 (9 ULg)
See detailPRESSE - Invitée à l'émission RTL+ consacrée aux troubles du langage chez l'enfant
Maillart, Christelle ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 79 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPROCEDURAL VISUAL LEARNING IN CHILDREN WITH SPECIFIC LANGUAGE IMPAIRMENT
Gabriel, Audrey ULg; Stefaniak, Nicolas ULg; Maillart, Christelle ULg et al

in American Journal of Speech-Language Pathology (2012)

Purpose: According to the Procedural Deficit Hypothesis (PDH), difficulties in the Procedural Learning (PL) system may contribute to the language difficulties observed in children with Specific Language ... [more ▼]

Purpose: According to the Procedural Deficit Hypothesis (PDH), difficulties in the Procedural Learning (PL) system may contribute to the language difficulties observed in children with Specific Language Impairment (SLI). Method: Fifteen children with SLI and their typically developing (TD) peers were compared on visual PL tasks: specifically, deterministic Serial Reaction Time (SRT) tasks. In a first experiment, children with SLI and their TD peers performed the classical SRT task using a keyboard as response mode. In a second experiment, they performed the same SRT task but gave their responses through a touchscreen (instead of a keyboard) to reduce the motor and cognitive demands of the task. Results: Although in Experiment 1, children with SLI demonstrated learning, they were slower and made more errors than their TD peers. Nevertheless, these relative weaknesses disappeared when the nature of the response mode changed (Experiment 2). Conclusions: This study reports that children with SLI may exhibit sequential learning. Moreover, the generally slower RTs observed in previous deterministic SRT studies may be explained by the response mode used. Thus, our findings are not consistent with the predictions of the PDH, and suggest that language impairments in SLI are not sustained by poor procedural learning abilities. [less ▲]

Detailed reference viewed: 197 (59 ULg)
Peer Reviewed
See detailHomogenizing clinical training through ‘à la carte’ self-directed learning
Maillart, Christelle ULg; Grevesse, Pascale; Wiot, Nathalie

Poster (2012, May 25)

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)
Full Text
See detailEvaluation de savoirs et de savoir-faire en recherche d'informations probantes : étude exploratoire chez des étudiants en logopédie/orthophonie
Durieux, Nancy ULg; Pasleau, Françoise ULg; Maillart, Christelle ULg

Conference (2012, May 16)

La Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’Université de Liège (ULg) restructure progressivement ses enseignements selon une « approche orientée compétences ». Un référentiel de ... [more ▼]

La Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’Université de Liège (ULg) restructure progressivement ses enseignements selon une « approche orientée compétences ». Un référentiel de compétences en logopédie a été mis au point (Maillart, Grevesse & Sadzot, 2010) et de nouveaux dispositifs pédagogiques ont été conçus dont un module d’Evidence-Based Practice (EBP), centré sur la recherche d’informations probantes et destiné aux étudiants de 1er master en logopédie (4ème année d’un cursus universitaire de 5 ans). Cet enseignement vise spécifiquement la ressource « évaluation d’articles de recherche en vue d’une application à la pratique clinique » lié à la compétence « expertise » du référentiel. La communication proposée a pour objectif d’évaluer l’intérêt et l’efficacité de ce module. Un pré-test et un post-test, proposés aux étudiants au cours d’une même année académique, ont été utilisés pour objectiver la progression de leurs savoirs et savoir-faire. Le test Fresno (Ramos, Schafer, & Tracz, 2003), un outil anglophone validé pour l’évaluation de l’EBP en médecine, a été traduit en langue française et spécifiquement adapté à la logopédie. Une enquête a également permis de collecter des données concernant des facteurs susceptibles d’influencer le développement de ces aptitudes et de leur transfert, à savoir : la satisfaction des étudiants, leur perception de la pertinence du cours ainsi que la sollicitation éventuelle d’autres enseignants à la démarche en EBP. Les résultats présentés porteront sur la capacité des étudiants à poser une question clinique structurée, à interroger des bases de données spécialisées et à évaluer la pertinence des résultats obtenus sur base de critères scientifiques. Les réponses à l’enquête nous permettront de vérifier si la méthode pédagogique choisie et l’organisation des activités sont adéquates. [less ▲]

Detailed reference viewed: 140 (13 ULg)
Peer Reviewed
See detailVerbal short-term memory deficits in children with specific language impairment: impact of linguistic complexity and attentional control
Leclercq, Anne-Lise ULg; Maillart, Christelle ULg; Genet, Océane ULg et al

Conference (2012, May 11)

Children with specific language impairment (SLI) constantly show poor performance in verbal short term memory (STM) tasks. However, the precise mechanism at the root of this problem is still unclear ... [more ▼]

Children with specific language impairment (SLI) constantly show poor performance in verbal short term memory (STM) tasks. However, the precise mechanism at the root of this problem is still unclear. Verbal STM tasks, such as nonword repetition, are complex tasks recruiting linguistic and non linguistic abilities. Recent studies emphasize the role played by attentional capacities in verbal STM performances (e.g., Majerus, Bastin, et al., 2007; Majerus, Heiligenstein, et al., 2009; Majerus, Poncelet, et al., 2006). Moreover, a number of studies have demonstrated an impact of linguistic knowledge on verbal STM (e.g., Majerus & van der Linden, 2003). In the light of these developments, two studies re-explored the nature of verbal STM deficits in children with SLI by assessing the impact of attentional capacity and linguistic complexity. The first study assessed the impact of attentional capacities on STM via a nonverbal dual-tasking paradigm in children with SLI, in children matched on age, and in children matched on STM span. The second study assessed the impact of lexical, perceptual and phonological variables on STM performance in children with SLI, in children matched on age, and in children matched on vocabulary knowledge. We will show that neither the attentional nor the linguistic complexity accounts can satisfactorily explain the verbal STM deficits observed in children with SLI. [less ▲]

Detailed reference viewed: 75 (10 ULg)