References of "Maillart, Christelle"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn portrait de la qualité des interactions enseignant/enfants pour soutenir le développement langagier à l’école maternelle
Leroy, Sandrine ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Desmottes, Lise ULiege et al

Conference (2017, May 19)

L’environnement scolaire, et plus particulièrement l’éducation préscolaire (enseignement maternel en Belgique), constitue un contexte privilégié pour soutenir le développement du langage et de la ... [more ▼]

L’environnement scolaire, et plus particulièrement l’éducation préscolaire (enseignement maternel en Belgique), constitue un contexte privilégié pour soutenir le développement du langage et de la communication des enfants. Il a en effet été démontré que la qualité des interactions en contexte préscolaire joue un rôle protecteur sur le développement langagier des enfants plus vulnérables, issus de milieux précarisés (Burchinal et al., 2010; Simard et al., 2013). En effet, à l’école maternelle, les enfants peuvent bénéficier quotidiennement d’interactions verbales riches et diversifiées, non seulement avec leur enseignant, mais également avec leurs pairs (Blain-Brière et al., 2014). Dès lors, les enseignants de maternelle occupent une place privilégiée pour favoriser et entretenir des interactions de qualité, propices au développement langagier. Cependant, des études internationales (Bouchard et al., 2010; Piasta et al., 2012) ont montré que la qualité des pratiques éducatives, surtout en matière de soutien langagier, n’est pas toujours optimale, ayant pour conséquence des effets plus modestes sur le développement langagier des enfants, surtout chez les plus vulnérables (Dickinson et al., 2011). Bien que l’importance de soutenir le langage et la communication des enfants en milieu préscolaire soit établie, aucune étude n’a, à ce jour, été réalisée en Belgique francophone. Or, dresser un portrait des pratiques utilisées dans les classes de maternelle pour soutenir le développement langagier des enfants apparait comme essentiel. L’objectif du travail présenté est donc de documenter la qualité des interactions et l’utilisation de stratégies de soutien langagier par les enseignants dans les classes de deuxième maternelle en Belgique francophone, auprès enfants âgés d’environ 4 ans. Pour ce faire, des observations in vivo sont réalisés dans 25 classes de deuxième maternelle afin d’évaluer la qualité des interactions enseignant/enfants à l’aide du CLASS® Pre-K (Classroom Assessment Scoring System®, Pianta et al., 2008). Trois domaines sont pris en considération : le soutien émotionnel, l’organisation de la classe et le soutien aux apprentissages qui inclut le modelage langagier. Une analyse des stratégies de soutien langagier utilisées par l’enseignant complète le portrait réalisé dans chacune des classes. Ces données sont analysées en relation avec l’expérience professionnelle des enseignants, le nombre d’enfants dans la classe, l’indice socio-économique des écoles et le type d’activités proposées. Les résultats obtenus amènent une réflexion sur les modalités qui peuvent permettre de mieux soutenir le développement langagier des enfants dans leur contexte éducatif, plus particulièrement auprès des enfants plus vulnérables. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (6 ULiège)
Full Text
See detailLa lecture partagée pour améliorer l’entrée dans l’écrit chez des enfants issus de population défavorisée
Maillart, Christelle ULiege; Binamé, Florence ULiege; Vossius, Line ULiege et al

Conference (2017, May 19)

Les enfants issus de populations défavorisées sont à risque de présenter des difficultés d’apprentissage en lecture. Sans intervention appropriée, le décalage entre les performances de ces enfants et leur ... [more ▼]

Les enfants issus de populations défavorisées sont à risque de présenter des difficultés d’apprentissage en lecture. Sans intervention appropriée, le décalage entre les performances de ces enfants et leur pairs persiste voire se creuse avec le temps (Lonigan et al., 2015). Cette communication présente les résultats d’une étude en intervention ciblant la littératie émergente chez de jeunes enfants scolarisés en fin de maternelle. Elle fait partie d’un projet plus large comparant les effets de différentes interventions ciblées 1) sur les précurseurs du calcul, 2) sur des activités psychomotrices ou 3) sur la littératie émergente chez trois groupes d’enfants prése. Pour cette dernière intervention, un groupe de 10 enfants d’âge préscolaire âgés de 51 mois à 70 mois, tous issus d’une école accueillant des enfants issus de milieux socio-économiques faibles, ont participé à une intervention en lecture partagée pendant dix semaines, trente minutes par jour, cinq fois par semaine. La lecture partagée est considérée comme une « bonne pratique » pour le développement de la littératie émergente (National Early Literacy Panel, 2008). Elle cible à la fois des aptitudes concernant le code (conscience phonologique ou connaissance de l’alphabet) et le sens (vocabulaire, syntaxe, grammaire narrative) (Piasta, 2016). Les performances des enfants dans les différentes mesures langagières ou de lecture, évaluées avant et après l’intervention, ont été comparées aux performances obtenues par des enfants ayant participé aux deux autres interventions. Les effets à court terme (pré, post intervention) mais aussi à long terme sur le développement du langage écrit seront présentés, permettant de distinguer des effets d’entrainement spécifique ou plus de stimulation plus globale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 137 (8 ULiège)
Full Text
See detailQue sait-on de l'apprentissage chez les enfants dysphasiques ?
Maillart, Christelle ULiege

Conference (2017, March 21)

Dans cet exposé, nous nous intéresserons aux enfants présentant un trouble primaire du langage appelé aussi dysphasie. Nous présenterons leurs principales caractéristiques langagières et non langagières ... [more ▼]

Dans cet exposé, nous nous intéresserons aux enfants présentant un trouble primaire du langage appelé aussi dysphasie. Nous présenterons leurs principales caractéristiques langagières et non langagières et envisagerons les hypothèses théoriques proposées pour rendre compte de leurs troubles. Après avoir rappelé les principaux mécanismes d’apprentissage utilisés pour développer le langage oral, nous passerons en revue des travaux récents qui ont ciblé l’apprentissage des régularités, les modalités de présentation des éléments à apprendre ou encore la façon dont les enfants dysphasiques consolident leurs apprentissages. Enfin, les conséquences cliniques et scolaires de ces découvertes seront développées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 231 (5 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailObserver et évaluer la qualité des interactions enseignant.e/enfants à l'école maternelle en Belgique pour soutenir le développement langagier des enfants de 4 ans : une étude exploratoire
Leroy, Sandrine ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Desmottes, Lise ULiege et al

in Tranel (2017), 66

Early childhood education is a privileged context for children to develop their language and communication abilities (Dickinson, 2011). More specifically, it is demonstrated that the quality of the ... [more ▼]

Early childhood education is a privileged context for children to develop their language and communication abilities (Dickinson, 2011). More specifically, it is demonstrated that the quality of the interactions between teachers and children plays a protective role on language and communication development for more vulnerable children (Burchinal et al. 2010; Simard et al. 2013). The current study explores the quality of interactions in kindergarten in the French-speaking part of Belgium (second year for children of 4-5 years old). Observations took place in 17 classes, using the CLASS® Pre-K (Classroom Assessment Scoring System®, Pianta et al. 2008). Similar to other international investigations, our results show heterogeneity in the scores of the different classes. But overall, emotional support and classroom organization reach medium to high quality level, while instructional support shows a low average score. Some dimensions of the instructional support vary as a function of the teacher/children ratio and the type of activity. This exploratory study enables a reflection about language development support in early childhood education and raises questions about creative ways to optimize it. [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (0 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDistributed Training Enhances Implicit Sequence Acquisition in Children With Specific Language Impairment
Desmottes, Lise ULiege; Meulemans, Thierry ULiege; Patinec, Marie-Aude et al

in Journal of Speech, Language, and Hearing research (2017)

Purpose This study explored the effects of 2 different training structures on the implicit acquisition of a sequence in a serial reaction time (SRT) task in children with and without specific language ... [more ▼]

Purpose This study explored the effects of 2 different training structures on the implicit acquisition of a sequence in a serial reaction time (SRT) task in children with and without specific language impairment (SLI). Method All of the children underwent 3 training sessions, followed by a retention session 2 weeks after the last session. In the massed-training condition, the 3 training sessions were in immediate succession on 1 day, whereas in the distributed-training condition, the 3 training sessions were spread over a 1-week period in an expanding schedule format. Results Statistical analyses showed that the children with normal language were unaffected by the training conditions, performing the SRT task similarly in both training conditions. The children with SLI, however, were affected by the training structure, performing the SRT task better when the training sessions were spaced over time rather than clustered on 1 day. Conclusion This study demonstrated that although intensive training does not increase learning in children with SLI, distributing training sessions over time does increase learning. The implications of these results on the learning abilities of children with SLI are discussed, as are the mechanisms involved in massed versus distributed learning. [less ▲]

Detailed reference viewed: 45 (9 ULiège)
Full Text
See detailL’ECOS en orthophonie : exercer et évaluer les attitudes professionnelles
Martinez Perez, Trecy ULiege; Maillart, Christelle ULiege

Conference (2017)

Introduction L’Examen Clinique Objectif Structuré (ECOS) est utilisé comme un outil pour exercer et évaluer les compétences cliniques des étudiants dans les formations en sciences de la santé ... [more ▼]

Introduction L’Examen Clinique Objectif Structuré (ECOS) est utilisé comme un outil pour exercer et évaluer les compétences cliniques des étudiants dans les formations en sciences de la santé, essentiellement en Médecine (p.e. Hastie et al., 2015) et en Soins infirmiers (p.e. Zhu et al., 2017). L’expérience de ce type de dispositif au niveau de la formation en logopédie/orthophonie est par contre limitée, notamment en Belgique francophone. Dans sa forme classique, l’ECOS consiste en une consultation ou partie de consultation en présence d’un patient simulé (un malade formé, un acteur ou un enseignant), d’un étudiant et d’un évaluateur. Avant de pénétrer dans la pièce de consultation, l’étudiant reçoit quelques informations sur la consultation à réaliser. Ensuite, pendant un laps de temps déterminé, l’étudiant exécute différentes tâches cliniques avec le patient simulé. Les compétences exercées et évaluées chez l’étudiant renvoient majoritairement à des actes techniques et du raisonnement clinique (p.e. Lukas et al., 2012 ; Zhu et al., 2017). Les compétences communicationnelles et relationnelles peuvent également être exercées et évaluées mais ces compétences soulèvent davantage de questions au niveau de la fiabilité des jugements réalisés par l’évaluateur (Selim et al., 2012). Notre communication s’inscrit dans la lignée des études qui se sont plus particulièrement intéressées à l’ECOS comme outil d’évaluation des attitudes professionnelles (et pas seulement cliniques) des étudiants (Bagnasco et al., 2016 ; O’Sullivan et al., 2008 ; Saraiva et al., 2016) Objectif L’objectif de notre communication est double : d’une part, partager notre expérience d’un ECOS formatif avec des étudiants en 3e année d’orthophonie à l’Université de Liège (Belgique) ; d’autre part, présenter les analyses de la fidélité inter-juge de la grille utilisée afin d’évaluer spécifiquement les attitudes professionnelles mobilisées par les étudiants. Méthodologie Au total, 52 étudiants de 3e année en orthophonie à l’Université de Liège (Belgique) ont participé à un ECOS formatif dans le courant de l’année académique 2016-2017. Chaque étudiant a réalisé une station de 7 minutes autour d’une vignette clinique classiquement rencontrée par les orthophonistes. Des secrétaires de l’Université de Liège ont simulé les patients et des orthophonistes ont évalué les comportements des étudiants. Trois questionnaires ont été proposés aux étudiants : un questionnaire préalable à la réalisation de l’ECOS afin d’évaluer leur niveau d’anxiété, de motivation et leur préparation; un questionnaire complété dans la suite de l’ECOS afin de connaître leur regard sur leurs performances ; un questionnaire complété trois jours après l’ECOS afin d’obtenir leur avis sur les aspects organisationnels de l’ECOS. Les réponses des étudiants ont été analysées et sont discutées lors de la communication. Par ailleurs, 12 étudiants choisis aléatoirement ont été filmés pendant leur réalisation de l’ECOS. Ces vidéos ont été visionnées par plusieurs orthophonistes qui complètent la grille d’évaluation des compétences communicationnelles et relationnelles utilisées lors de l’ECOS (dans des conditions standardisées et identiques à celles de l’ECOS réalisé). La fidélité inter-juge a été analysée et les résultats sont discutés lors de la communication. [less ▲]

Detailed reference viewed: 42 (15 ULiège)
Full Text
See detailDécliner un référentiel en niveaux de développement et apprentissages critiques : quels impacts pour un programme en logopédie ?
Maillart, Christelle ULiege; Martinez Perez, Trecy ULiege

in Organiser la formation à partir des compétences. Un parie gagnant pour l'apprentissage dans le supérieur (2017)

Detailed reference viewed: 47 (11 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalogical reasoning in children with specific language impairment: Evidence from a scene analogy task
Krzemien, Magali ULiege; Jemel, Boutheina; Maillart, Christelle ULiege

in Clinical Linguistics & Phonetics (2017)

Analogical reasoning is a human ability that maps systems of relations. It develops along with relational knowledge, working memory and executive functions such as inhibition. It also maintains a mutual ... [more ▼]

Analogical reasoning is a human ability that maps systems of relations. It develops along with relational knowledge, working memory and executive functions such as inhibition. It also maintains a mutual influence on language development. Some authors have taken a greater interest in the analogical reasoning ability of children with language disorders, specifically those with specific language impairment (SLI). These children apparently have weaker analogical reasoning abilities than their aged-matched peers without language disorders. Following cognitive theories of language acquisition, this deficit could be one of the causes of language disorders in SLI, especially those concerning productivity. To confirm this deficit and its link to language disorders, we use a scene analogy task to evaluate the analogical performance of SLI children and compare them to controls of the same age and linguistic abilities. Results show that children with SLI perform worse than age-matched peers, but similar to language-matched peers. They are more influenced by increased task difficulty. The association between language disorders and analogical reasoning in SLI can be confirmed. The hypothesis of limited processing capacity in SLI is also being considered. [less ▲]

Detailed reference viewed: 49 (20 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMemory consolidation in children with Specific Language Impairment: Delayed gains and susceptibility to interference in implicit sequence learning
Desmottes, Lise ULiege; Maillart, Christelle ULiege; Meulemans, Thierry ULiege

in Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology (2017)

Introduction: In this study, the time course of the procedural learning of a visuomotor sequence skill was followed over a 24-hour and a 1-week time period in children with and without specific language ... [more ▼]

Introduction: In this study, the time course of the procedural learning of a visuomotor sequence skill was followed over a 24-hour and a 1-week time period in children with and without specific language impairment (SLI). Two aspects of memory consolidation in implicit sequence learning were examined: the evolution of post-training gains in sequence knowledge (Experiment 1) and the susceptibility to interference (Experiment 2). Method and Results: In the first experiment, 18 children with SLI and 17 control children matched for sex, age, and nonverbal intelligence completed a serial reaction-time (SRT) task and were tested 24 hours and 1 week after practicing. The two groups of children attained an equal level of sequence knowledge in the training session, but the children with SLI lacked the consolidation gains displayed by the control children in the two post-training sessions. Working with a new group of children, 17 with SLI and 17 control peers, Experiment 2 examined resistance to interference by introducing a second sequence 15 minutes after the first training session. Similar results were obtained for the performance of both groups in the training session. However, although the performance of the control group improved in the post-training sessions, the performance of the SLI group deteriorated significantly during the consolidation phase due to the interfering sequence. Conclusion: These findings suggest that the consolidation phase of sequence learning is impaired in children with SLI. [less ▲]

Detailed reference viewed: 59 (12 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSoutenir le développement langagier en maternelle : Développement d’un outil d’observation et de soutien pour les enseignant.e.s en Belgique francophone
Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Leroy, Sandrine ULiege; Maillart, Christelle ULiege

Conference (2016, November 14)

Les effets positifs des contextes éducatifs préscolaires sur le développement langagier des en-fants et par conséquent sur leur réussite éducative subséquente sont maintenant reconnus, particulièrement ... [more ▼]

Les effets positifs des contextes éducatifs préscolaires sur le développement langagier des en-fants et par conséquent sur leur réussite éducative subséquente sont maintenant reconnus, particulièrement auprès des enfants provenant de milieux vulnérables sur le plan socio-économique (Dickinson, 2011). En effet, les enfants ont l’occasion d’y expérimenter de façon quotidienne des interactions riches et diversifiées avec les enseignant.es, susceptibles d’étayer leur langage (Pence et al., 2008). Or, la qualité du soutien au développement langagier offert, qui dépend entre autres de la capacité de l’enseignante à observer et à ainsi s’adapter au niveau de développement langagier de chaque enfant, est très hétérogène d’une groupe à l’autre (Bou-chard et al., 2010; Girolametto et al., 2002). En Belgique francophone, où l’orthophonie dite préventive est encore peu développée, les ensei-gnantes de maternelle font état d’un manque d’outils et de connaissances pour observer le déve-loppement langagier des enfants. L’outil SOLEM (Soutenir et Observer le Langage des Enfants en Maternelle) a été développé pour répondre à ce besoin. MÉTHODE Quatre groupes nominaux ont été réalisés auprès de 39 enseignants, agents psycho-médico-sociaux et directions d’écoles afin d’identifier leurs besoins. Un prototype de l’outil d’observation a été développé et mis à l’essai dans 10 classes pilotes, afin d’en valider la forme et le contenu. 4 enfants par groupe ont été évalué de façon parallèle avec l’Évaluation du Langage Oral (ELO), afin de faire état de la validité concurrente de l’outil SOLEM. RÉSULTATS SOLEM a été développé à partir de constats issus des groupes nominaux : accorder de l’importance aux aspects moins formels du langage, avoir une démarche en arborescence adap-tée à chaque enfant, qui mène à des pistes d’actions adaptées. Les premières mises à l’essai semblent confirmer que SOLEM répond au besoin exprimé par les enseignants.es : identifier les enfants qui ont besoin d’un soutien spécifique sur le plan du développement langagier et obser-ver leur communication pour y ajuster le soutien offert. Les résultats permettent d’aborder une réflexion sur comment l’observation du développement langagier des enfants par l’enseignant.e peut introduire la mise en place de pratiques de soutien aux habiletés langagières dans les groupes de maternelle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 365 (16 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa qualité des interactions enseignant/enfants pour soutenir le développement langagier à l’école maternelle
Leroy, Sandrine ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Bouchard, Caroline et al

Conference (2016, November 08)

Si le milieu familial demeure une source importante de stimulation, l’environnement scolaire, et plus particulièrement l’éducation préscolaire (enseignement maternel en Belgique), constitue un contexte ... [more ▼]

Si le milieu familial demeure une source importante de stimulation, l’environnement scolaire, et plus particulièrement l’éducation préscolaire (enseignement maternel en Belgique), constitue un contexte privilégié pour soutenir le développement du langage et de la communication des enfants. D’une part, il est reconnu que les habiletés langagières dès la petite enfance sont un important prédicteur de la réussite éducative des enfants (Duncan et al., 2007). D’autre part, les interactions avec leur entourage y jouent un rôle primordial. À l’école maternelle, les enfants peuvent bénéficier quotidiennement d’interactions verbales riches et diversifiées, non seulement avec leur enseignant, mais également avec leurs pairs (Blain-Brière et al., 2014). Il a d’ailleurs été démontré que la qualité des interactions en contexte préscolaire joue un effet protecteur sur le développement langagier des enfants plus vulnérables, issus de milieux précarisés (Burchinal et al., 2010; Simard et al., 2013). En conséquence, les enseignants de maternelle occupent une place privilégiée pour favoriser et entretenir des interactions de qualité, propices au développement langagier. Cependant, selon des études internationales, la qualité des pratiques éducatives, surtout en matière de soutien langagier, n’est pas toujours optimale (Bouchard et al., 2010; Piasta et al., 2012), ce qui entraîne des effets plus modestes sur le développement langagier des enfants, surtout chez les plus vulnérables (Dickinson et al., 2011). Aucune étude n’a, à ce jour, été réalisée en Belgique francophone sur les pratiques utilisées dans les classes de maternelle pour soutenir le développement langagier des enfants. L’objectif du travail présenté est donc de documenter la qualité des interactions et l’utilisation de stratégies de soutien langagier par les enseignants dans les classes de deuxième maternelle en Belgique francophone, auprès enfants âgés d’environ 4 ans. Des observations in vivo sont réalisés dans douze classes de deuxième maternelle afin d’évaluer la qualité des interactions enseignant/enfants à l’aide du CLASS® Pre-K (Classroom Assessment Scoring System®, Pianta et al., 2008). Une analyse des stratégies de soutien langagier utilisées par l’enseignant complète le portrait réalisé dans chacune des classes. Ces données sont analysées en relation avec, entre autres, l’expérience professionnelle des enseignants, le nombre d’enfants dans la classe, l’indice socio-économique des écoles, le type d’activités proposées. Les résultats obtenus permettent d’engager une réflexion sur les modalités qui peuvent permettre de mieux soutenir le développement langagier des enfants dans leur contexte éducatif, plus particulièrement auprès des enfants plus vulnérables. [less ▲]

Detailed reference viewed: 54 (1 ULiège)
Peer Reviewed
See detailSpeech style manipulations in dysarthria in French-speaking children: Acoustic findings.
Ancelle, Josephine; Moya Gale, G.; Hetrick, B et al

Poster (2016, November)

Detailed reference viewed: 48 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailVisual artificial grammar learning in children with SLI : Is variability the key ?
Desmottes, Lise ULiege; Maillart, Christelle ULiege; Demelenne, Pauline et al

Poster (2016, June 18)

Detailed reference viewed: 39 (2 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSpeech characteristic of French-speaking children with Dysarthria: Pilot study
MacLeod, andrea; Maillart, Christelle ULiege; Ancelle, J. et al

Poster (2016, June)

Detailed reference viewed: 61 (2 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalogical reasoning in children with Specific Language Impairment: Evidence from a scene analogy task
Krzemien, Magali ULiege; Jemel, Boutheina; Maillart, Christelle ULiege

Poster (2016, June)

Analogical reasoning development maintains a mutual influence with language acquisition: the use of relational labels helps to resolve analogical reasoning tasks (Christie & Gentner, 2014) while ... [more ▼]

Analogical reasoning development maintains a mutual influence with language acquisition: the use of relational labels helps to resolve analogical reasoning tasks (Christie & Gentner, 2014) while analogical reasoning enables the acquisition of new linguistic concepts or structures (Gentner & Namy, 2006). This link has driven some authors to examine the analogical reasoning ability of children with Specific Language Impairment. Those children have poorer analogical reasoning performance than their age-matched peers without language disorders (Leroy et al., 2012 ; Leroy et al., 2014). So, children with SLI seem to have an analogical reasoning weakness which could be linked to their language disorders. Thus, our goal here is to measure the ability of children with SLI to solve analogies, and to compare it to chronological age-matched but also to linguistic age-matched peers without language disorders. Our hypotheses here are the followings: children with SLI have weaker analogical reasoning competence compared to chronological age-matched peers and similar or weaker analogical reasoning competence compared to language-matched peers. To test these hypotheses, we use a scene analogy task composed of pictures of 20 relations (Richland et al., 2006) varying in relational complexity (binary or ternary relations) and in perceptual distraction. Twenty children with SLI are matched to chronological age and linguistic age peers without language disorders. Children with SLI have poorer performance then their age-matched peers but they have similar performance to their language-matched peers. This data reinforces the idea of a link between analogical reasoning and language, also in children with SLI. However, the nature of this link should still be clarified. [less ▲]

Detailed reference viewed: 80 (9 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSoutenir le développement langagier des enfants en maternelle : portrait de la qualité des interactions enseignant.e/enfants
Leroy, Sandrine ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Bouchard, Caroline et al

Conference (2016, May 20)

Les enfants issus de milieux précarisés sont plus susceptibles de développer de faibles habiletés langagières (Hoff, 2003 ; Sylvestre & Mérette, 2012). En plus du milieu familial, l’environnement scolaire ... [more ▼]

Les enfants issus de milieux précarisés sont plus susceptibles de développer de faibles habiletés langagières (Hoff, 2003 ; Sylvestre & Mérette, 2012). En plus du milieu familial, l’environnement scolaire constitue un contexte privilégié pour prévenir certaines difficultés langagières (Dickinson, 2011). Les enfants peuvent y bénéficier d’interactions riches et diversifiées, tant avec les adultes qu’avec leurs pairs (Pence et al., 2008). C’est lorsque la qualité des interactions enseignant-enfant atteint un certain seuil que les effets bénéfiques sur les habiletés langagières seraient plus importants, surtout pour les enfants plus vulnérables (Burchinal et al., 2010). Or, la qualité de ces interactions - plus spécifiquement la qualité des stratégies de soutien au développement langagier - est très variable d’un milieu préscolaire à l’autre, selon des études québécoises (Bouchard et al., 2010 ; ISQ, 2014). De surcroît, la qualité serait plus faible dans les milieux défavorisés (Vandenbroeck, 2015). Cependant, aucune étude n’a été menée actuellement en Belgique francophone. L’objectif est de documenter la qualité des interactions et de l’utilisation de stratégies de soutien langagier par les enseignants dans les classes de deuxième maternelle en Wallonie/Bruxelles. Six enseignants de 2ème maternelle participent à la phase-pilote. Des observations in vivo et des enregistrements vidéo sont réalisés dans les classes, dans les conditions les plus naturelles possible. La qualité des interactions est évaluée à l’aide du CLASS® Pre-K (Classroom Assessment Scoring System®, Pianta et al., 2008). La Grille d’évaluation des interactions et des pratiques langagières de l’éducatrice (GEIPLE) est également complétée (Girolametto et al., 2002, traduite par Bouchard et al., 2010). Les résultats permettent d’engager une réflexion sur les modalités actuelles, et sur celles qu’il est possible d’implanter, pour mieux soutenir le développement langagier des enfants, et plus particulièrement des enfants en milieu précarisé, et d’émettre des recommandations relatives aux formations prodiguées aux enseignants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 140 (7 ULiège)