References of "Maillart, Christelle"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailUne nouvelle batterie « Langage oral, langage écrit, mémoire, attention » : L2MA-2
Chevrie-Muller, Claude; Maillart, Christelle ULg

in Cahiers de l'ASELF (2010), 4

Cet article présente une nouvelle batterie « « Langage oral, langage écrit, mémoire, attention » : L2MA-2 » destinée à l’évaluation d’enfants francophones, français et belges, de la deuxième à la sixième ... [more ▼]

Cet article présente une nouvelle batterie « « Langage oral, langage écrit, mémoire, attention » : L2MA-2 » destinée à l’évaluation d’enfants francophones, français et belges, de la deuxième à la sixième année primaire (7 ans ½ à 11 ans ½). Conçue à partir d’une batterie existante (L2MA, Chevrie-Muller et al, 1997), cette batterie a fait l’objet d’importantes modifications. Parmi les changements apportés, on doit noter que la batterie permet une évaluation en deux niveaux (première ligne pour objectiver les difficultés de l’enfant et deuxième ligne pour les préciser et les comprendre),qu’elle est partiellement informatisée et qu’elle comprend des épreuves peu fréquentes dans les batteries langagières classiques (ex. épreuves de compréhension orale, écrite narration orale ou écrite, etc.). L’article présente les principaux objectifs de ce travail, les caractéristiques de ce nouvel outil et les perspectives futures. [less ▲]

Detailed reference viewed: 422 (8 ULg)
See detailL2MA-2 Langage oral, langage écrit, mémoire, attention
Chevrie-Muller, Claude; Maillart, Christelle ULg; Simon, Anne-Marie et al

Book published by ECPA (2010)

Batterie d'évaluation du langage oral et écrit destinée aux enfants de CE1 (2ème primaire) à la 6ème.

Detailed reference viewed: 258 (5 ULg)
See detailDéveloppement du langage, retard de langage et guidance parentale
Maillart, Christelle ULg

Conference given outside the academic context (2010)

Detailed reference viewed: 251 (32 ULg)
See detailDéveloppement langagier de l'enfant : repères et pathologies
Maillart, Christelle ULg

Conference given outside the academic context (2010)

Detailed reference viewed: 190 (7 ULg)
Full Text
See detailDysphasie et troubles assimilés : quelles stratégies thérapeutiques ?
Maillart, Christelle ULg

Scientific conference (2010, October 21)

Detailed reference viewed: 555 (16 ULg)
Full Text
See detailDysphasie et troubles assimilés : évaluation
Maillart, Christelle ULg

Scientific conference (2010, October 21)

Detailed reference viewed: 407 (15 ULg)
Full Text
See detailPrésentation de la nouvelle batterie L2MA-2
Maillart, Christelle ULg

Scientific conference (2010, October 20)

Detailed reference viewed: 398 (2 ULg)
Full Text
See detailLes formes de dysphasie et leurs modalités de dépistage
Maillart, Christelle ULg

Scientific conference (2010, October 20)

Detailed reference viewed: 512 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCategorization and abstraction of construction schemas in children with specific language impairment
Leroy, Sandrine ULg; Duquet, Adèle ULg; Parisse, Christophe et al

Poster (2010, September 10)

Detailed reference viewed: 87 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLinking abstract form and grammatical function : a construction-grammar experiment
Parisse, Christophe; Maillart, Christelle ULg

Poster (2010, September 09)

Detailed reference viewed: 26 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSpoken sentence comprehension in children with developmental dyslexia
Leclercq, Anne-Lise ULg; Majerus, Steve ULg; Guasti, Maria Teresa et al

Poster (2010, September 09)

Detailed reference viewed: 127 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIs there a generalized procedural deficit in children with Specific Language Impairment?
Gabriel, Audrey ULg; Maillart, Christelle ULg; Guillaume, Mélody et al

Poster (2010, July 08)

Previous studies (Lum et al., 2009; Tomblin et al., 2007; Ullman & Pierpont, 2005) have suggested that difficulties in the procedural learning system could contribute, in part, to the language ... [more ▼]

Previous studies (Lum et al., 2009; Tomblin et al., 2007; Ullman & Pierpont, 2005) have suggested that difficulties in the procedural learning system could contribute, in part, to the language difficulties observed in children with SLI. However, we have recently shown, with an adapted serial reaction time (SRT) task, that children with SLI are able to learn implicitly non-linguistic regularities (Gabriel et al., submitted). In this research, we wanted to determine whether children with SLI are able to learn an 8-elements probabilistic sequence into which irregularities are inserted. Assessing probabilistic sequence learning in children with SLI should help us to better circumscribe the language difficulties of these children [less ▲]

Detailed reference viewed: 189 (15 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe manque de variabilité des schémas de construction comme facteur explicatif des difficultés morphosyntaxiques chez les enfants dysphasiques
Leroy, Sandrine ULg; Moulin, Mélissa; Parisse, Christophe et al

Conference (2010, July 06)

Detailed reference viewed: 81 (6 ULg)
Peer Reviewed
See detailImpact de la longueur des énoncés et de la fréquence lexicale sur la compréhension d’énoncés chez des enfants
Leclercq, Anne-Lise ULg; Majerus, Steve ULg; Maillart, Christelle ULg

Conference (2010, July 06)

Introduction En psychologie cognitive, plusieurs modèles théoriques considèrent que le système de traitement de l’information humain a une capacité limitée (notamment, Just & Varma, 2007). L’efficacité ... [more ▼]

Introduction En psychologie cognitive, plusieurs modèles théoriques considèrent que le système de traitement de l’information humain a une capacité limitée (notamment, Just & Varma, 2007). L’efficacité lors d’activités recrutant un grand nombre de traitements cognitifs serait dépendante de la quantité de ressources disponibles pour les réaliser. En particulier, l’activité de compréhension d’énoncés nécessite la réalisation rapide et quasi simultanée d’un grand nombre de traitements, dont l’analyse morphosyntaxique à proprement parler, mais également le décodage phonologique et l’accès lexical. En outre, d’autres processus cognitifs interviennent, comme l’attention portée à la tâche ou la mémoire de travail qui permet la coordination entre le traitement de l’énoncé et le stockage des produits partiels de celui-ci. Selon le modèle de compréhension d’énoncés de Just & Carpenter (1992), les ressources disponibles doivent être réparties entre le stockage des éléments traités et l’analyse et l’intégration des éléments à traiter. Selon ces auteurs, certaines opérations sont plus coûteuses que d’autres. Par exemple, le traitement de lexèmes de basse fréquence lexicale serait plus coûteux que le traitement de lexèmes fréquents, car le niveau d’activation de base de leurs représentations lexicales serait inférieur à celui des derniers. De même, comme chaque élément à traiter consume des ressources, les ressources cognitives disponibles pour le traitement de chaque morphème sont proportionnellement moindres dans des énoncés longs que dans des énoncés courts. Ce nécessaire compromis lors du partage des ressources entre les opérations de stockage et de traitement peut donc se traduire par une chute des performances en compréhension d’énoncés, soit par oubli des premiers éléments traités, soit par manque de ressources pour traiter les derniers éléments présentés. Objectif Cette étude évalue l’impact de la longueur des énoncés et de la fréquence lexicale des lexèmes sur les performances en compréhension d’énoncés d’enfants de 4, 6, 8 et 10 ans. Méthodologie Participants : Enfants de 4, 6 et 8 ans (N=30 dans chaque groupe) et 15 enfants de 10 ans Tâche : Compréhension d’énoncés présentés oralement (structure = S + V transitif + COD + Proposition relative sujet avec verbe intransitif). Manipulation de la fréquence lexicale (4 niveaux) et de la longueur des énoncés par ajout d’éléments redondants (4 niveaux) Résultats Les effets de fréquence lexicale et de longueur se marquent en termes de réponses correctes de 4 à 6 ans, et en termes de rapidité de réponse de 6 à 10 ans. Conclusions La longueur des énoncés et la fréquence lexicale des termes utilisés sont des facteurs de complexité dans la compréhension d’énoncés, qui se manifestent par un échec de la compréhension chez les enfants les plus jeunes, et par un allongement du temps de traitement chez les enfants plus âgés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 240 (16 ULg)
Peer Reviewed
See detailLA DYSPHASIE: CARACTÉRISTIQUES LINGUISTIQUES ET NON LINGUISTIQUES
Maillart, Christelle ULg

Conference (2010, June 29)

Detailed reference viewed: 278 (23 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalogical processes in language development in children with specific language impairment
Leroy, Sandrine ULg; Um, Marelle; Parisse, Christophe et al

Poster (2010, June 26)

Constructivist approach (Goldberg, 1995; Tomasello, 2003) considers that analogical reasoning is a cognitive process which underlies the abstraction of the linguistic forms and the construction of more ... [more ▼]

Constructivist approach (Goldberg, 1995; Tomasello, 2003) considers that analogical reasoning is a cognitive process which underlies the abstraction of the linguistic forms and the construction of more abstract linguistic schemas. When children hear two utterances such as “John eats an apple” and “She sees a bird”, they can infer the abstract schema [Subject Verb Object] by realizing analogies between the two utterances. Morphosyntactic disorders encountered by children with specific language impairment (SLI) could be caused by problems with analogies, what would hinder their abstraction of construction schemas. Consequently, children with SLI would be less productive with their language and would use more fixed linguistic forms. Owing to these problems of generalization, the morphosyntactic development of children with SLI would be slow down [less ▲]

Detailed reference viewed: 97 (20 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUnimpaired Implicit Learning abilities in Children with Specific Language Impairment.
Gabriel, Audrey ULg; Fauconnier, Leslie; Meulemans, Thierry ULg et al

Poster (2010, June 26)

Previous studies (Lum et al., 2009; Tomblin et al., 2007; Ullman & Pierpont, 2005) have suggested that difficulties in the procedural learning system could contribute, in part, to the language ... [more ▼]

Previous studies (Lum et al., 2009; Tomblin et al., 2007; Ullman & Pierpont, 2005) have suggested that difficulties in the procedural learning system could contribute, in part, to the language difficulties observed in children with SLI. However, we have recently shown, with a classical serial reaction time (SRT) task, that children with SLI are able to learn implicitly non-linguistic statistical regularities (Gabriel et al., 2010). The aim of the present study was to explore whether children with SLI could learn similar statistical regularities with non-linguistic auditory stimuli. For this purpose, we compared performance of children with SLI and controls in two adapted SRT tasks: a visual SRT task and a non-verbal auditory SRT task. [less ▲]

Detailed reference viewed: 249 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffets à court et moyen terme (6 mois) d’une guidance parentale orthophonique proposée à des parents d’enfants présentant un retard de développement du langage
Maillart, Christelle ULg; Leroy, Sandrine ULg; Quintin, Emilie et al

Conference (2010, June 08)

Les caractéristiques du langage adressé à l’enfant ont un impact important sur l’acquisition langagière, tant chez les enfants présentant un développement normal du langage que pour ceux qui ont des ... [more ▼]

Les caractéristiques du langage adressé à l’enfant ont un impact important sur l’acquisition langagière, tant chez les enfants présentant un développement normal du langage que pour ceux qui ont des troubles langagiers. Mais, pour ces derniers, le bénéfice lié à un input optimal est plus important que chez les enfants sans trouble (Snow, 1994). Malheureusement, en raison même du retard de développement du langage, l’ajustement du langage de l’adulte à l’enfant est rendu plus difficile (D’Ordorico & Jacob, 2006). On se trouve dans une spirale négative : les enfants fragiles au niveau langagier dépendent plus que leurs pairs de la qualité de l’input qui leur est proposé et, à cause de leurs difficultés langagières, ils suscitent des interactions moins riches et moins à même de les soutenir dans leur développement langagier ultérieur. Face à ce constat, des programmes d’intervention ont été mis en place (Girolametto, Weitzman, & Greenberg, 2004). Dans ce travail, nous présenterons les résultats obtenus suite à une session de guidance parentale organisée avec les parents de 4 enfants d’environ 4 ans présentant un retard de développement de langage. L’objectif de cette formation est d’aider les parents à tenir un rôle d’acteur principal dans le développement langagier de leur enfant, en lui donnant des occasions de communiquer, en suivant ses intérêts, en le plaçant dans des routines prévisibles et familières, et en lui fournissant un langage plus adapté à ses difficultés. Dans un premier temps, chaque enfant a été filmé en interaction avec ses parents afin de disposer de mesures pré-thérapeutiques concernant le niveau langagier et communicatif de l’enfant et les stratégies d’interaction parentales. Ensuite, deux orthophonistes ont travaillé avec le groupe de parents afin de les familiariser aux stratégies utilisées dans les programmes d’intervention parentale. Ces stratégies sont les suivantes (Girolametto, 2004) : 1) les stratégies centrées sur l’enfant (par exemple, se mettre au niveau de l’enfant, attendre que l’enfant initie l'interaction) ; 2) les stratégies de promotion de l’interaction (par exemple, encourager l’enfant à prendre leur tour dans une interaction, à poser des questions) ; 3) les stratégies de modelage du langage (par exemple, l’expansion, la reformulation, etc). Enfin, deux séances de post-thérapie ont été réalisées, la première directement après la session de formation, la seconde 6 mois plus tard. Chaque film a été transcrit et analysé. Les résultats, qui seront présentés et discutés, ont des implications importantes en termes de prise en charge précoce des enfants présentant des troubles de développement langagier. [less ▲]

Detailed reference viewed: 830 (41 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCo‐construction du langage: le rôle de la mère dans les séquences de rectifications
Collombel, Marie; Maillart, Christelle ULg; Caet, Stéphanie et al

Poster (2010, June 07)

Notre recherche a pour but de mieux repérer ce qui semble faciliter chez l'enfant tout venant son développement linguistique et communicationnel, afin de mettre en place des stratégies éducatives adaptées ... [more ▼]

Notre recherche a pour but de mieux repérer ce qui semble faciliter chez l'enfant tout venant son développement linguistique et communicationnel, afin de mettre en place des stratégies éducatives adaptées aux enfants présentant des troubles du langage. Dans une étude longitudinale des interactions mère-enfant chez trois enfants tout-venant entre 1 an 6 mois et 3 ans, notre équipe s'est penchée sur un phénomène interactionnel au croisement de l'appropriation du système linguistique et de son usage : les rectifications. Nos analyses soulignent le rôle clé de la mère ainsi que les similarités et les différences entre les dyades. La sensibilisation à ces dimensions de la communication auprès de parents d'enfants dysphasiques dans le cadre d'un projet de guidance parentale pourrait favoriser la mise en place de formes d'interaction facilitant le développement langagier et communicationnel des enfants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 142 (8 ULg)