References of "Lanneau, Catherine"
     in
Bookmark and Share    
See detailClivages et débats politiques en Belgique (1850-1914)
Lanneau, Catherine ULg

Conference given outside the academic context (2016)

Ce cours-conférence de 2 heures évoquera quelques grands débats politiques qui ont traversé, comme autant de fils rouges, l’histoire de la Belgique dans la seconde moitié du XIXe siècle. Ceux-ci sont ... [more ▼]

Ce cours-conférence de 2 heures évoquera quelques grands débats politiques qui ont traversé, comme autant de fils rouges, l’histoire de la Belgique dans la seconde moitié du XIXe siècle. Ceux-ci sont encore d’actualité ou, à tout le moins, nous aident à mieux comprendre certaines réalités d’aujourd’hui : 1) les rapports entre l’Eglise et l’Etat, entre les pouvoirs civil et religieux, 2) la question du droit de vote et 3) la question linguistique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (2 ULg)
See detailHistoire et actualité de l'"irrédentisme" français en Belgique francophone
Lanneau, Catherine ULg

Conference (2015, December 16)

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
See detailLa réception du national-socialisme dans les revues intellectuelles catholiques belges francophones (1933-1939)
Lanneau, Catherine ULg

Conference (2015, November 20)

French-speaking Belgian opinion on Nazi Germany can be seen through multiple lenses and very different focuses. We will analyze the main Catholic intellectual periodicals published between 1933 and 1939 ... [more ▼]

French-speaking Belgian opinion on Nazi Germany can be seen through multiple lenses and very different focuses. We will analyze the main Catholic intellectual periodicals published between 1933 and 1939, explaining our selection by a description of the weight of political Catholicism in the interbellum (("La Revue Générale", "La Revue Belge", "La Revue Catholique des Idées et des Faits", "La Cité Chrétienne", "La Terre Wallonne", "La Revue de l'Ordre Corporatif"). After reading six years of rather copious and often verbose articles, can we summarize and better define themes in their approach of Nazism? Are the articles studies in depth or are they merely floating on the surface, in spite of the amount of printed space occupied by them? Was Nazism seen as a new phenomenon, a form of New Order, or simply as a mere link in a continuous German history? Why is Hitler’s regime seen as perpetuating the Prussian State (and “Prussian” state of mind) or frowned upon as a conquering mystical or religious force applied to political expansion such as Islam had been? Which place is given to racist and völkisch views, to their contradiction with Christian ideals, to antisemitism? To which extent was Nazism rational or irrational, using empiricism or applying a spirit of system? Were the writers of 1933-1939 taking into account the social and economic reforms, the “progresses” accomplished, were they paying more than lip-service to the communitarian spirit of Volksgemeinschaft? [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (0 ULg)
See detailL’Europe et l’idée d’Europe (1945-1957)
Lanneau, Catherine ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’action du FDF dans les Régions et Communautés (1971-2014). II. Institutions bruxelloises
Lanneau, Catherine ULg

in Courrier Hebdomadaire du CRISP (2015), (2260-2261), 61

Depuis sa création, le FDF poursuit un triple objectif au plan institutionnel : assurer la solidarité entre Wallons et Bruxellois francophones, garantir les droits linguistiques des francophones de ... [more ▼]

Depuis sa création, le FDF poursuit un triple objectif au plan institutionnel : assurer la solidarité entre Wallons et Bruxellois francophones, garantir les droits linguistiques des francophones de Flandre (en particulier dans la périphérie) et bâtir une Région bruxelloise forte (avec si possible un territoire élargi). Pour promouvoir ses idées, le FDF a porté son combat non seulement sur le terrain communal et national, mais également dans les Régions et les Communautés. Le présent Courrier hebdomadaire retrace les principales lignes de force de l’action du FDF dans les organes des entités fédérées où il a été présent au cours des cinquante dernières années : le Parlement de la Communauté française, le Parlement flamand et les institutions bruxelloises. Quel rôle le FDF a-t-il joué à la Communauté française ? Quelle a été l’action de son député au Parlement flamand ? Comment s’est articulée la lutte du parti pour l’institutionnalisation d’une Région bruxelloise et, une fois celle-ci créée en 1989, dans quelle mesure y a-t-il appliqué son programme ? Le FDF a-t-il réussi à dépasser son image de parti focalisé sur les thématiques linguistiques pour se positionner en mouvement « urbain et culturel » se définissant comme « réformateur social » ? L’attention se porte sur la pratique du parti tant agissant seul qu’évoluant en partenariat avec le Rassemblement wallon ou, plus récemment, avec les libéraux. [less ▲]

Detailed reference viewed: 39 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’action du FDF dans les Régions et Communautés (1971-2014). I. Le Parlement de la Communauté française et le Parlement flamand
Lanneau, Catherine ULg

in Courrier Hebdomadaire du CRISP (2015), (2258-2259), 60

Depuis sa création, le FDF poursuit un triple objectif au plan institutionnel : assurer la solidarité entre Wallons et Bruxellois francophones, garantir les droits linguistiques des francophones de ... [more ▼]

Depuis sa création, le FDF poursuit un triple objectif au plan institutionnel : assurer la solidarité entre Wallons et Bruxellois francophones, garantir les droits linguistiques des francophones de Flandre (en particulier dans la périphérie) et bâtir une Région bruxelloise forte (avec si possible un territoire élargi). Pour promouvoir ses idées, le FDF a porté son combat non seulement sur le terrain communal et national, mais également dans les Régions et les Communautés. Le présent Courrier hebdomadaire retrace les principales lignes de force de l’action du FDF dans les organes des entités fédérées où il a été présent au cours des cinquante dernières années : le Parlement de la Communauté française, le Parlement flamand et les institutions bruxelloises. Quel rôle le FDF a-t-il joué à la Communauté française ? Quelle a été l’action de son député au Parlement flamand ? Comment s’est articulée la lutte du parti pour l’institutionnalisation d’une Région bruxelloise et, une fois celle-ci créée en 1989, dans quelle mesure y a-t-il appliqué son programme ? Le FDF a-t-il réussi à dépasser son image de parti focalisé sur les thématiques linguistiques pour se positionner en mouvement « urbain et culturel » se définissant comme « réformateur social » ? L’attention se porte sur la pratique du parti tant agissant seul qu’évoluant en partenariat avec le Rassemblement wallon ou, plus récemment, avec les libéraux. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes enseignants à l'image. Représentations iconographiques et audiovisuelles du mouvement enseignant en Belgique francophone (1995-1996)
Lanneau, Catherine ULg

in Rochet, Bénédicte; Bettens, Ludo; Gillet, Florence (Eds.) et al Quand l'image (dé)mobilise. Iconographie et mouvements sociaux au XXe siècle (2015)

Les réformes institutionnelles de 1988-1989 ont transféré aux Communautés les compétences en matière d’enseignement. Pour la Communauté française, cette responsabilisation a très vite rimé avec la ... [more ▼]

Les réformes institutionnelles de 1988-1989 ont transféré aux Communautés les compétences en matière d’enseignement. Pour la Communauté française, cette responsabilisation a très vite rimé avec la nécessité de réaliser d’importantes économies et donc d’importantes réformes structurelles. Une première vague de protestation secoue Bruxelles et la Wallonie en 1990 mais, cinq ans plus tard, un nouveau plan d’économies préparé par la socialiste Laurette Onkelinx, Ministre-Présidente de la Communauté française, en charge notamment de l’Education, donne naissance à un long et douloureux mouvement de protestation. Celui-ci semble matérialiser la rupture entre une base enseignante proche, selon les réseaux, du PS ou du PSC, et un Exécutif au sein duquel ces deux partis fonctionnent en coalition. Réduction des dépenses, suppression de trois mille postes, fusions d’écoles, tous les ingrédients sont réunis pour que la situation soit explosive. Elle va l’être d’autant plus – et cela marquera d’ailleurs durablement les esprits – que certaines manifestations de mécontentement vont s’exprimer avec violence, s’attaquer à des symboliques fortes (la Fête de la Communauté française en septembre 1995, le 1er mai 1996) et perturber la vie privée de la Ministre et de son entourage. Notre contribution s’inscrit dans le volet « images produites ». Elle s’interrogera sur le rôle des images dans la représentation que la presse écrite généraliste a donnée du mouvement enseignant et des enseignants eux-mêmes durant ce conflit. Grâce à certaines archives numérisées, le traitement du mouvement par l’audiovisuel public pourra, lui aussi, être abordé. La photographie de presse, la caricature et le reportage ont-ils contribué à présenter le mouvement enseignant de manière objective et dépassionnée ? Ont-ils au contraire – et jusqu’à quel point ? - intégré les clichés traditionnels véhiculés sur cette catégorie socio-professionnelle (conservatisme, attachement à de supposés « privilèges »…). Quelle image est renvoyée du syndicalisme enseignant ? Comment est mise en scène la relation triangulaire entre grévistes, ministre et public de l’école (parents et élèves) ? Quels sont le poids et le rôle dévolus à chacun ? Quelle est, spécifiquement, le traitement réservé au mouvement par un journal comme La Wallonie ? Comment a-t-il accompagné en images la rupture entre le monde enseignant, la CGSP et le parti socialiste, culminant le 1er mai 1996 ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (0 ULg)
Full Text
See detailDe Gaulle et la Belgique
Lanneau, Catherine ULg; Depagie, Francis

Book published by Avant-Propos (2015)

Près de quarante-cinq ans après sa mort, la figure du général de Gaulle demeure, pour beaucoup, une référence incontournable sinon un mythe politique, bien au-delà des frontières françaises. La « période ... [more ▼]

Près de quarante-cinq ans après sa mort, la figure du général de Gaulle demeure, pour beaucoup, une référence incontournable sinon un mythe politique, bien au-delà des frontières françaises. La « période gaullienne », celle des tourbillonnantes années 60, a retenu l’attention de nombreux historiens mais peu se sont penchés sur le rapport particulier entretenu par les Belges et la Belgique avec cette « France gaullienne » et avec l’image même du Général. Le présent ouvrage, issu d’une collaboration entre des historiens universitaires et le Cercle d’études Charles de Gaulle en Belgique, entend combler ce vide en rassemblant différentes contributions qui, toutes, éclairent l’homme et son époque d’un jour nouveau. Comment de Gaulle était-il perçu dans les sphères diplomatiques belges ou à la Cour de Belgique ? Quels furent réellement les liens entre les militants wallons et les milieux gaullistes ? Quel regard portaient ceux-ci sur la Belgique et sur la Communauté économique européenne ? Y eut-il, en pleine guerre d’Algérie, une OAS belge ? Autant de questions auxquelles ce livre tente d’apporter une réponse. Avec les contributions de Francis Balace, Christoph Brüll, Francis Depagie, Vincent Dujardin, Vincent Genin, Catherine Lanneau et Laurent Warlouzet. [less ▲]

Detailed reference viewed: 40 (2 ULg)
Full Text
See detailLa Wallonie entre le coq et l'aigle. Regards croisés, XIXe-XXIe siècles
Lanneau, Catherine ULg; Balace, Francis ULg

Book published by Province de Liège - Musée de la Vie wallonne (2015)

Il en est de la vie des peuples comme de celle des individus : le voile d’un commode oubli s’étend souvent sur leurs passions passées et leurs engouements défunts. Le choc de la guerre et des massacres ... [more ▼]

Il en est de la vie des peuples comme de celle des individus : le voile d’un commode oubli s’étend souvent sur leurs passions passées et leurs engouements défunts. Le choc de la guerre et des massacres d’août 1914 a fait tomber dans les oubliettes de l’Histoire le souvenir des débats et revirements continuels jusqu’à la Grande Guerre entre une francophilie prépondérante au Pays de Liège, renforcée par l’engouement d’une partie de l’opinion pour "les immortels principes de 89", et l’admiration professée dans de nombreux milieux pour le Reich né en 1871, l’ordre qui y règne, ses savants renommés, ses réalisations économiques et sociales. Les auteurs s'emploient à faire revivre en nuances un temps où, comme l’écrivait en 1911 un journaliste français, "le coq gaulois fait la roue devant la Belgique sans se préoccuper des grattements impatients du bec arrogant de l’aigle allemand, impérial et royal". Ils prolongent l’analyse jusqu’à nos jours pour tenter d’approcher une identité culturelle wallonne multiple et toujours à redéfinir. [less ▲]

Detailed reference viewed: 65 (23 ULg)
See detailIntroduction
Debruyne, Emmanuel; Julien, Elise; Lanneau, Catherine ULg et al

in Niebes, Pierre-Jean (Ed.) 14-18. La Grande Guerre à Mons et dans sa région (2015)

Detailed reference viewed: 15 (1 ULg)
Full Text
See detailIntroduction
Depagie, Francis; Lanneau, Catherine ULg

in Lanneau, Catherine; Depagie, Francis (Eds.) De Gaulle et la Belgique (2015)

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
See detailLe pari de la « Barrière des Pays-Bas » : des illusions sécuritaires aux réalités politiques et culturelles
Lanneau, Catherine ULg

Conference (2015)

Parmi ses multiples dispositions tendant à canaliser une France perçue comme expansionniste, le congrès de Vienne a entériné la naissance d’un Royaume uni des Pays-Bas, amalgamant des territoires ... [more ▼]

Parmi ses multiples dispositions tendant à canaliser une France perçue comme expansionniste, le congrès de Vienne a entériné la naissance d’un Royaume uni des Pays-Bas, amalgamant des territoires aujourd’hui répartis entre la Belgique, le Luxembourg et les actuels Pays-Bas. Qu’on y voie une barrière contre la France, une sentinelle plantée au nord ou un boulevard pour l’Europe, les Low countries ont un rôle stratégique majeur. Mais la logique militaire ne peut faire abstraction des hommes et les réalités politiques, religieuses, linguistiques conduiront, en 1830, à la fin d’une expérience que peu de diplomates considéraient d’ailleurs, dès ses prémisses, comme viable. Dans cette contribution, nous entendons faire le point sur la période post-française dans l’actuelle Belgique. En quoi les années 1814-1830 ont-elles été une étape cruciale dans l’affirmation d’une identité nationale ou d’un patriotisme belge ? Pourquoi la politique de Guillaume Ier s’est-elle heurtée, dans les provinces méridionales, à une opposition plurielle et parfois paradoxale ? Pourquoi peut-on dire que les questions de liberté d’enseignement, de liberté religieuse et de liberté linguistique se sont intimement liées pour constituer la matrice des événements de 1830, une matrice alimentée bien sûr également par des revendications de nature économique ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 32 (0 ULg)
Full Text
See detailÀ la recherche d’une oreille gaulliste… Espoirs et illusions des militants wallons au cœur des années 1960
Lanneau, Catherine ULg

in Lanneau, Catherine; Depagie, Francis (Eds.) De Gaulle et la Belgique (2015)

De Gaulle aurait-il personnellement soutenu, voire financé la cause wallonne et rattachiste ? Ce texte montre qu’en réalité, ce sont surtout des strates inférieures, "paragaullistes", qui ont été ... [more ▼]

De Gaulle aurait-il personnellement soutenu, voire financé la cause wallonne et rattachiste ? Ce texte montre qu’en réalité, ce sont surtout des strates inférieures, "paragaullistes", qui ont été mobilisées. Dans un contexte marqué par les lois Gilson clichant la frontière linguistique, la visite du Général au Québec et le "Walen buiten !" à l’Université de Louvain, nombre de militants wallons se sont senti pousser des ailes et ont cherché à nouer, tous azimuts, des contacts à Paris. Décryptant les réseaux ainsi activés par eux, cet article insiste sur le rôle central joué par Philippe Rossillon, animateur du mouvement "Patrie et Progrès" puis héraut de la francophonie, et par le "lobby québécois" gravitant dans les sphères gouvernementales françaises. Leur influence se fera sentir en Wallonie jusqu’à la fin des années 1990 au moins. [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (1 ULg)
See detailPréface
Lanneau, Catherine ULg

in Genin, Vincent (Ed.) La mort du militantisme wallon? Quand le coq rentre au poulailler (1958-1963). Etude d'après les sources (2015)

Detailed reference viewed: 16 (2 ULg)
Full Text
See detailGilbert Mottard (1971-1990)
Lanneau, Catherine ULg

in Raxhon, Philippe (Ed.) Les Gouverneurs de la Province de Liège. Histoire d’une fonction, mémoire d’une action (2015)

Detailed reference viewed: 15 (2 ULg)
Full Text
See detailJoseph Leclercq (1944-1953)
Lanneau, Catherine ULg

in Raxhon, Philippe (Ed.) Les Gouverneurs de la Province de Liège. Histoire d’une fonction, mémoire d’une action (2015)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
Full Text
See detailJules Mathieu (1937-1943)
Lanneau, Catherine ULg

in Raxhon, Philippe (Ed.) Les Gouverneurs de la Province de Liège. Histoire d’une fonction, mémoire d’une action (2015)

Detailed reference viewed: 16 (2 ULg)
See detailLes relations franco-belges au sortir de la Seconde Guerre mondiale
Lanneau, Catherine ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Detailed reference viewed: 18 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIntroduction
Close, Florence ULg; Lanneau, Catherine ULg

Conference (2014, October 13)

En écho à l’exposition organisée à l’Archéoforum (Liège) de mai à octobre 2014 sur le thème de Charlemagne dans les manuels scolaires, la journée d’étude du 13 octobre se proposait d’évaluer l’impact du ... [more ▼]

En écho à l’exposition organisée à l’Archéoforum (Liège) de mai à octobre 2014 sur le thème de Charlemagne dans les manuels scolaires, la journée d’étude du 13 octobre se proposait d’évaluer l’impact du souvenir de Charlemagne sur le territoire belge. Conçue sur le mode du dialogue entre médiévistes et contemporanéistes, elle fut l’occasion d’une confrontation de ce que l’enseignement, la culture et le monde politique belges des XIXe, XXe et XXIe siècles ont incité à connaître et à retenir, d’une part, à ce que les avancées de la recherche scientifique en histoire carolingienne ont progressivement révélé, de l’autre. [less ▲]

Detailed reference viewed: 8 (1 ULg)