References of "Kaux, Jean-François"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailTravail excentrique et concentrés plaquettaires en pathologie tendineuse
Kaux, Jean-François ULg; Drion, Pierre ULg; Forthomme, Bénédicte ULg et al

in 13èmes Rencontres Medimex (2011, November 25)

Les tendinopathies apparaissent fréquentes au sein de la population active et sportive. Actuellement, la rééducation excentrique constitue une thérapeutique de choix dans leur traitement. Stanish en ... [more ▼]

Les tendinopathies apparaissent fréquentes au sein de la population active et sportive. Actuellement, la rééducation excentrique constitue une thérapeutique de choix dans leur traitement. Stanish en proposa dès les années 80 les principales règles. Bien que les résultats apparaissent favorables en clinique, les adaptations morphologiques et biochimiques des tissus n’ont pas encore été élucidées. Nous avons démontré que l’effort excentrique (réalisé par des rats en course en descente) participait au développement macroscopique du réseau de vaisseaux sanguins au niveau de l’épitendon et à une amélioration de la résistance à la traction longitudinale tendineuse. Ceci confirme donc que les propriétés mécaniques du tendon de rat sont améliorées après un entraînement excentrique. Le tendon, plus résistant, augmenterait sa quantité de fibres de collagène et probablement les interactions entre elles. La mécanotransduction serait le processus responsable du remaniement tissulaire lors de l’application de contraintes mécaniques. Cependant, en pratique clinique, une vingtaine de séances d’entraînement minimum semblent néanmoins nécessaires pour assurer l’efficacité du traitement. Depuis quelques années, en traumatologie sportive, les propriétés réparatrices des plaquettes sanguines sont mises à profit pour stimuler la cicatrisation tendineuse. Nous avons démontré, selon a modèle animal, que celles-ci permettaient d'accélérer le processus cicatriciel tendineux mais en amélioraient également la qualité. Cependant, ce processus ne peut se dérouler correctement que si le tendon est soumis à des contraintes mécaniques afin d'orienter les neo-fibres de collagène selon les lignes de forces. Nous sommes donc convaincus qu'en pratique clinique, une prise en charge rééducative excentrique sous-maximale est indispensable dans les suites d'une injection de concentré plaquettaire pour traiter une tendinopathie chronique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 195 (14 ULg)
Full Text
See detailOndes de choc et traitement des lésions tendinomusculaires en 2011
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2011, October 24)

Detailed reference viewed: 90 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComparison of the platelet concentrations obtained in platelet-rich plasma (PRP) between the GPS™ II and GPS™ III systems
Kaux, Jean-François ULg; Le Goff, Caroline ULg; Renouf, Julien et al

in Pathologie Biologie (2011), 59(5), 275-277

Introduction Platelet growth factors are known for their ability to speed up tissue healing (bone, skin, tendons, muscle). Various techniques make it possible to collect this platelet-rich plasma or PRP ... [more ▼]

Introduction Platelet growth factors are known for their ability to speed up tissue healing (bone, skin, tendons, muscle). Various techniques make it possible to collect this platelet-rich plasma or PRP. Methods This study compares the platelet concentrations obtained from five patients using GPS™ III, which has recently come onto the market, with those obtained using GPS™ II. Results and conclusion We obtain a platelet concentration that is six to nine times greater with GPS ™ II and GPS™ III, but there is no significant difference between the concentrations of PRP obtained with the two systems. [less ▲]

Detailed reference viewed: 82 (23 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPlatelet-rich plasma and tendons healing: rat model
Kaux, Jean-François ULg; Drion, Pierre ULg; Colige, Alain ULg et al

in Annales de Réadaptation et de Médecine Physique (2011, October), 54(Sup 1), 125

Detailed reference viewed: 33 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPlasma enrichi en plaquettes et cicatrisation tendineuse : modèle sur rats
Kaux, Jean-François ULg; Drion, Pierre ULg; Colige, Alain ULg et al

in Annales de Réadaptation et de Médecine Physique (2011, October), 54(1), 123

Introduction: Le but de notre étude était de déterminer si une injection de plasma enrichi en plaquettes (PRP) pouvait améliorer et accélérer le processus de cicatrisation de tendons d'Achille de rats ... [more ▼]

Introduction: Le but de notre étude était de déterminer si une injection de plasma enrichi en plaquettes (PRP) pouvait améliorer et accélérer le processus de cicatrisation de tendons d'Achille de rats rompus. Matériel et méthode : Un défect de 5mm a été réalisé chirurgicalement au niveau de tendons d'Achille de 120 rats. Soixante rats ont reçu respectivement une infiltration de PRP ou PBS in situ après chirurgie. Vingt rats de chaque groupe ont été euthanasiés après 5, 15 et 30 jours. Quinze tendons de chaque groupe ont été directement soumis à un test de traction biomécanique jusqu'à rupture à l'aide de clamps de type "cryo-jaw" et ensuite collectés pour réaliser des analyses transcriptomiques. Des études histologique et biochimique ont également été réalisées sur les 5 tendons restant de chaque groupe. Résultats: Les tendons du groupe PRP étaient plus résistants à la rupture à 15 et 30 jours que ceux du groupe contrôle. La section transverse des tendons était significativement plus grande au sein du groupe PRP à J5 et J15. Les contraintes étaient significativement plus grandes au sein des tendons dans les phases tardives de cicatrisation. L'étude histologique montrait une augmentation de coloration pour les fibres de collagène à J5 au sein du groupe PRP, résultats confirmés par l'analyse biochimique montrant une augmentation de la concentration de collagène au sein du "cal" tendineux. L'expression de la ténomoduline, un marqueur de la différentiation des ténocytes, était significativement plus important au sein du groupe PRP à J5. Aucune différence significative en terme d'ARNm n'a été observée pou r le collagène de type III ni pour la MMP-9, à aucun temps, entre les 2 groupes. Conclusion : Une injection de PRP au sein de tendons d'Achille de rats rompus influence les phases précoces du la cicatrisation tendineuse, entrainant une meilleure résistance mécanique à la rupture. [less ▲]

Detailed reference viewed: 97 (18 ULg)
Full Text
See detailLes lésions tendineuses de la coiffe des rotateurs
Forthomme, Bénédicte ULg; Kaux, Jean-François ULg; Crielaard, Jean-Michel ULg et al

in Abstract book du Premier Symposium d'Axxon, Qualité en Kinésithérapie (Actualité en Kinésithérapie) (2011, October)

Detailed reference viewed: 203 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTumor-induced osteomalacia: The tumor may stay hidden!
van der Rest, Catherine; CAVALIER, Etienne ULg; KAUX, Jean-François ULg et al

in Clinical Biochemistry (2011), 44(14-15), 1264-6

We report the case of a patient with severe muscular and articular tenderness that caused almost complete immobility. This subject had severe hypophosphatemia due to hyperphosphaturia. Fibroblast growth ... [more ▼]

We report the case of a patient with severe muscular and articular tenderness that caused almost complete immobility. This subject had severe hypophosphatemia due to hyperphosphaturia. Fibroblast growth factor 23 (FGF-23) was abnormally high and the diagnostic of tumor-induced osteomalacia was made. Despite multiple tests, the tumor was not localized. In this report, we discuss different possible investigations to localize the tumor. Lastly, we review the potential therapy available when tumor is not found and can thus not be excised. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (17 ULg)
Full Text
See detailIntérêt des AINS dans les pathologies ostéo-articulaires chroniques
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2011, September 22)

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfiltration de concentré plaquettaire dans le traitement des tendinopathies rotuliennes : résultats préliminaires
Kaux, Jean-François ULg; Croisier, Jean-Louis ULg; SIMONI, Paolo ULg et al

in 4ème Congrès commun SFMS & SFTS (2011, September)

Introduction : L’évolution de certaines tendinopathies, et plus particulièrement, les tendinopathies rotuliennes aussi appelées Jumper’s knee demeurent relativement rebelles aux traitements ... [more ▼]

Introduction : L’évolution de certaines tendinopathies, et plus particulièrement, les tendinopathies rotuliennes aussi appelées Jumper’s knee demeurent relativement rebelles aux traitements «conservateurs». Divers travaux expérimentaux ont souligné les propriétés réparatrices des plaquettes et de divers facteurs de croissances libérés localement. Ceux-ci peuvent effectivement accélérer la cicatrisation de certains tissus : os, muscles et tendons. Ces recherches ont permis de comprendre l’action plaquettaire en qualité de médiateur et/ou activateur de la cicatrisation tissulaire. Depuis janvier 2010, ce traitement des lésions tendineuses n’est plus repris sur la liste des méthodes dopantes. Matériel et méthodes : Le but de l’étude est de réaliser une injection locale de concentré plaquettaire (PRP) chez des patients présentant une tendinopathie rotulienne supérieure rebelle, évoluant depuis plus de 3 mois, n’ayant plus bénéficié de traitement physique (programme excentrique, ondes de choc) depuis 4 semaines. Les patients bénéficient d’un bilan d’imagerie (échographie et IRM), un bilan fonctionnel ainsi qu’un test clinique algique palpatoire à l’aide d’un algomètre avant le traitement et à 6 semaines. Ils sont également invités à répondre à un questionnaire relatif à l’importance de la douleur et de la situation médico-sportive et fonctionnelle. Le PRP est prélevé à partir de sang autologue par l’intermédiaire d’un système d’aphérèse. L’injection de PRP (± 6 mL) est réalisée, sans anesthésie locale, de manière stérile au niveau de l’insertion proximale du tendon rotulien. Un repos relatif 48 heures après l’infiltration est préconisé. Une rééducation excentrique complémentaire est initiée 1 semaine après l’injection. Un repos sportif spécifique de 6 semaines est maintenu. En cas de douleur, le patient ne peut pas prendre d’anti-inflammatoire mais bien un antidouleur de classe I ou II. Notre protocole a été examiné et approuvé par le Comité d’Ethique Hospitalo-Facultaire Universitaire de Liège. Résultats et discussion : Dix patients présentant une tendinopathie rotulienne supérieure chronique sont actuellement inclus dans l’étude. Les tests et évaluation pré-injection révèlent une douleur persistante à la pointe de la rotule associée généralement à une perte de fonction. L’imagerie permet de confirmer le diagnostic. A 6 semaines de l’injection de PRP, l’évolution clinique est globalement favorable, avec une diminution significative des scores algo-fonctionnels (questionnaires et EVA lors des tests fonctionnels), mais sans amélioration significative des performances physiques. Il n’y a pas non plus de différence significative quant aux explorations d’imagerie médicale 6 semaines après l’injection de PRP. Conclusion: Une injection de PRP in situ semble améliorer cliniquement les patients atteints d’une tendinopathie rotulienne supérieure, à 6 semaines post-infiltration. Cependant, celle-ci ne semble pas avoir de répercussion sur les performances fonctionnelles ni sur l’imagerie médicale après 6 semaines. Un suivi sur une période plus importante est nécessaire pour en apprécier les effets à long terme. [less ▲]

Detailed reference viewed: 345 (15 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa troponine T ultrasensible : un nouvel outil diagnostic pour le médecin sportif?
LE GOFF, Caroline ULg; Kaux, Jean-François ULg; GARWEG, Christophe ULg et al

in 4ème Congrès commun SFMS & SFTS (2011, September)

Introduction : Le risque d’accidents cardiaques ou de mort subite après effort physique intense est bien connu. Ces évènements indésirables se produisent souvent chez des sujets présentant une maladie ... [more ▼]

Introduction : Le risque d’accidents cardiaques ou de mort subite après effort physique intense est bien connu. Ces évènements indésirables se produisent souvent chez des sujets présentant une maladie coronarienne asymptomatique et ignorée. Néanmoins, vu ce risque, l’American Heart Association recommande de réaliser un screening cardiovasculaire chez les athlètes de tout âge. Dans cette optique, le dosage de marqueurs cardiaques de nouvelle génération, plus sensibles, comme la troponine T ultrasensible (hsTnT) peut certainement apporter des informations très intéressantes par la détection de dommages myocardiques mêmes mineurs. Matériels et méthodes : Des 20 sujets masculins volontaires âgés de 22.36±2.02 années, sédentaires, 8 ont dû être exclus (abandon, malaise à l’effort...). La VO2max a été préalablement déterminée lors d’un test à l’effort sur cycloergomètre une semaine avant le test afin de ne pas interférer avec les résultats de l’effort physique intense (EPI) pour lequel les sujets ont couru sur tapis roulant durant 1 heure à 75% de la VO2max. Quatre échantillons sanguins de 5 ml (tube hépariné-lithium) ont été prélevés : juste avant (T1), directement après (T2), 4 heures après (T3) et 24 heures après l’EPI (T4). Le dosage de hsTnT (Modular de Roche Diagnostic®) est réalisé sur du plasma par une technique d’électrocheminiluminescence. Résultats : Une augmentation statistiquement significative des résultats à T3 (p<0.01) est observée. L’élévation de la hsTnT est progressive pour atteindre un pic maximum à T3 et revenir dans les normes à T4. Le seuil critique de 0.03 ng/mL a été retenu et 75% des sujets présentent un taux supérieur à ce dernier à T3 (moyenne : 0.053 ng/mL), alors que 100% des sujets se trouvent en dessous de ce seuil à T1 (0.0041 ng/mL). Discussion - Conclusions : Ces résultats, extrêmement intéressants, suggèrent que la libération de hsTnT serait due soit à un processus physiologique de remodelage, soit à un processus irréversible de lésions au niveau des cardiomyocytes (nécrose). Il est également possible que cette élévation des troponines soit due à une libération à partir du pool cytosolique mais aussi elle peut être la conséquence de dommages membranaires potentiellement induits par le stress oxydatif. A l’issue de cette étude, nous démontrons que la hsTnT peut être un nouvel outil diagnostic dans le domaine de la cardiologie du sport. [less ▲]

Detailed reference viewed: 206 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailImpact d'un exercice intense sur les marqueurs cardiaques et de stess oxydant lors de la course à pieds
LE GOFF, Caroline ULg; Kaux, Jean-François ULg; MELON, Pierre ULg et al

in 4ème Congrès commun SFMS & SFTS (2011, September)

Introduction : Le risque d’évènements cardiaques ou de mort subite après effort physique intense a été décrit dans diverses études. Chez les personnes ne pratiquant pas régulièrement une activité physique ... [more ▼]

Introduction : Le risque d’évènements cardiaques ou de mort subite après effort physique intense a été décrit dans diverses études. Chez les personnes ne pratiquant pas régulièrement une activité physique, l’incidence de décès liée à un exercice physique est plus importante que chez les jeunes sportifs. Ces évènements indésirables se produisent chez des sujets présentant une maladie coronarienne qui leur était inconnue. L’American Heart Association recommande de réaliser un screening cardiovasculaire pour les athlètes de tout âge. Le but de notre étude était de doser des marqueurs cardiaques très sensibles chez des sujets sédentaires soumis à une course à pieds. Méthodes : Nous avons enrôlés 15 sujets sédentaires (<2heures de sport/ semaine) masculins (22.5±2.15ans) dans notre étude. Du sang EDTA et hépariné a été prélevé juste avant la course (T1), juste après (T2), 3 heures après (T3) et 24 heures après la fin de la course (T4). L’exercice consistait en une course d’une heure sur un tapis roulant à 75% de la VO2max. Un test à l’effort a été préalablement réalisé chez chaque participant deux semaines avant le test d’endurance. Des dosages de marqueurs cardiaques tels que la troponine untrasensible (hsTnT), le peptide natriurétique de type B (NT-proBNP), la myéloperoxydase (MPO) et des marqueurs du stress oxydant tels que le glutathion réduit (GSH), le glutathion oxydé (GOX) et les peroxydes lipidiques ont été dosés. Résultats : Après la course, le NT-proBNP, hsTnT, POXL et MPO augmentent durant les 3 heures qui suivent. Le NT-proBNP a augmenté de façon significative de T2 à T4 comparé au T1. Soixante-dix pourcent des sujets dépassent les valeurs de référence pour la hsTnT au T3 et ce, de façon statistiquement significative comparé aux autres temps. La MPO augment légèrement au T2 mais non significativement. Les peroxydes lipidiques montrent une augmentation au T4 mais non significative. Le GOX augmente de façon significative au T2. Il n’y pas de variation du GSH alors que le rapport GSH/GOX est significativement augmenté au T4. Conclusions : Cette étude a permis de mettre en évidence que ce type d’exercice chez des sujets sédentaires produit un stress oxydant quantifiable et continu durant les 24 heures qui suivent l’effort. Nous n’observons pas d’adaptations antixydantes. L’augmentation des marqueurs cardiaques reflètent l’existence d’un stress cardiaque liée à cet exercice. [less ▲]

Detailed reference viewed: 159 (33 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailApport des ondes de choc dans le traitement kinésithérapeutique des fasciites plantaires chroniques
Lienard, Marie; Hasard, Anne; Crielaard, Jean-Michel ULg et al

in 4ème Congrès commun SFMS & SFTS (2011, September)

INTRODUCTION : La littérature est encore assez contradictoire concernant les effets de la thérapie par ondes de choc radiales appliquées aux fasciites plantaires. L’objet de notre étude est d’évaluer ... [more ▼]

INTRODUCTION : La littérature est encore assez contradictoire concernant les effets de la thérapie par ondes de choc radiales appliquées aux fasciites plantaires. L’objet de notre étude est d’évaluer l’efficacité de la thérapie par ondes de choc ajoutée à un traitement de kinésithérapie classique dans la prise en charge des fasciites plantaires chroniques. MATERIEL ET METHODE : Au départ d’une population de 22 sujets, nous avons formé deux groupes de manière randomisée : le groupe E qui a bénéficié d’un traitement combiné d’ondes de choc radiales et de kinésithérapie et le groupe T qui a bénéficié d’une prise en charge kinésithérapeutique classique (standardisée pour les 2 groupes : US, MTP, étirements, renforcement du tibial antérieur, massage et cryothérapie). Les tests utilisés lors de l’évaluation comprenaient : l’échelle visuelle analogique, 2 questionnaires validés («Index de Fonctionnalité du Pied» et «Invalidité du Pied»). Les patients ont été évalués avant le traitement (pré-test), 2 semaines (tests intermédiaires) et 6 semaines (post-tests) après le début du traitement. RESULTATS : Nous observons de manière générale des améliorations dans les deux groupes. Le groupe E enregistre cependant une amélioration plus rapide des paramètres étudiés que le groupe T. Au niveau de la douleur et de l’invalidité, c’est le traitement par les ondes de choc qui induit l’évolution la plus positive. Pour la fonctionnalité, le traitement de kinésithérapie conventionnelle montre l’amélioration la plus grande. La comparaison des évolutions entre les 2 groupes entre-eux ne démontre aucune différence statistiquement significative, mais l’observation des valeurs chiffrées tend à montrer une amélioration plus rapide durable pour le groupe E. CONCLUSION : La combinaison thérapie du traitement kinésithérapeutique des fasciites plantaires chroniques au traitement par ondes de choc semble diminuer la douleur et l’invalidité ainsi qu’améliorer la fonctionnalité du pied plus rapidement. Le traitement de kinésithérapie seul, quant à lui, permettrait, de manière plus lente, d’améliorer également les paramètres douloureux et de la fonctionnalité, mais ce n’est qu’après la prise en charge kinésithérapeutique que les patients ressentent une amélioration de leur invalidité. Cependant, lorsque l’on compare les 2 groupes entre eux 6 semaines après l’initiation du traitement, nous n’observons pas de différence significative pour les 3 critères étudiés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 157 (42 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailHypophosphatémie et ostéomalacie oncogénique
Van der Rest, Catherine; CAVALIER, Etienne ULg; COLSON, Laurent ULg et al

in Revue Médicale Suisse (2011), 7

In this article, we will discuss about hypophosphatemia due to tumor-induced osteomalacia. This disease is characterized by severe muscular and articular tenderness inducing profound walking limitation ... [more ▼]

In this article, we will discuss about hypophosphatemia due to tumor-induced osteomalacia. This disease is characterized by severe muscular and articular tenderness inducing profound walking limitation. Clinical chemistry results show severe hypophosphatemia due to hyperphosphaturia. Fibroblast growth factor 23 (FGG-23) is abnormally high. Physiological role of FGF-23 is examined. We also consider the pathophysiology of tumor induced osteomalacia, the use of different investigations to localize the tumor and therapies available to treat this rare disease. [less ▲]

Detailed reference viewed: 95 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMétastase septique dorsale secondaire d’un abcès rétropharyngé responsable d’une tétraparésie
Kaux, Jean-François ULg; LENELLE, Jacques ULg; FRIPPIAT, Frédéric ULg et al

in Revue Neurologique (2011), 167(8-9), 638-640

Introduction: Peri-tonsillar abscess remains one of the most frequent serous complications of oropharyngeal or dental infections. It can evolve to parapharyngeal and/or retropharyngeal spaces. It can be ... [more ▼]

Introduction: Peri-tonsillar abscess remains one of the most frequent serous complications of oropharyngeal or dental infections. It can evolve to parapharyngeal and/or retropharyngeal spaces. It can be life-threatning and, more rarely, neurological complications are described. Observations: We report the case of a 56 year old woman who developed within few days a progressive tetraparesia due to cervical medullary compression. This compression was consecutive to an epidurite which was a complication of a retropharyngeal abscess. The only surgical act was a cervicotomy to drain the abscess and identify the pathological germ. A targeted antibiotherapy was quickly begun. The recovery was obtained rather quickly and the neurological evolution was good. After one year, the cervical spine presents a post-infectious deformation without sign of root or spinal-cord compression. Conclusion: A cervical tetraparesia induced by spondylodiscitis and epiduritis following a retropharyngeal abscess with Staphylococcus aureus is a rare complication. Adequate diagnosis, as fast as possible, is mandatory in order to carry out an adapted antibiotherapy in the hopes of a complete recovery. The place of surgery on the spine remains to be specified. [less ▲]

Detailed reference viewed: 200 (17 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCurrent opinions on tendinopathy
Kaux, Jean-François ULg; Forthomme, Bénédicte ULg; LE GOFF, Caroline ULg et al

in Journal of Sports Science & Medicine (2011), 10(2), 238-253

Tendinopathy is characterized by pain in the tendon and impaired performance sometimes associated with swelling of the tendon. Its diagnosis is usually clinical but ultrasonography and magnetic resonance ... [more ▼]

Tendinopathy is characterized by pain in the tendon and impaired performance sometimes associated with swelling of the tendon. Its diagnosis is usually clinical but ultrasonography and magnetic resonance imaging can refine the diagnosis. Tendinopathy is highly prevalent and is one of the most frequently self reported musculoskeletal diseases in physical workers and sports people. Nevertheless, it is very difficult to carry out general epidemiologic studies on tendinopathy because of the varying sports cultures and sports habits in different countries. The aetiology of tendinopathy seems to be multi-factorial, involving intrinsic and extrinsic factors. The role of inflammation is still debated but the absence of inflammatory cells does not mean that inflammatory mediators are not implicated. Different theories have been advanced to explain pain and chronicity mechanisms, but these mechanisms remain largely unknown. “Conventional” treatments are generally employed empirically to fight pain and inflammation but they do not modify the histological structure of the tendon. However, these treatments are not completely satisfactory and the recurrence of symptoms is common. Currently, eccentric training remains the treatment of choice for tendinopathy, even though some studies are contradictory. Moreover, many interesting new treatments are now being developed to treat tendinopathy, but there is little evidence to support their use in clinical practice. [less ▲]

Detailed reference viewed: 208 (69 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude comparative de 5 techniques de préparation plaquettaire (Platelet-Rich Plasma)
Kaux, Jean-François ULg; Le Goff, Caroline ULg; Seidel, Laurence ULg et al

in Pathologie Biologie (2011), 59

Aim of the study: Injections of platelet-rich plasma (PRP) constitute a new therapeutic for treating chronic tendinopathies. The injection being carried out in the tendon, the volume of PRP should thus be ... [more ▼]

Aim of the study: Injections of platelet-rich plasma (PRP) constitute a new therapeutic for treating chronic tendinopathies. The injection being carried out in the tendon, the volume of PRP should thus be minimal (to decrease the intra-tendinous pressure and to minimize pain). This PRP should also have a raised platelet count. The quantity of released growth factors could be related to the system of preparation employed. We thus carried out a comparative study of 5 techniques of preparation of PRP described in the literature. Patients and methods: Samples of venous blood were taken among 5 patients in order to compare 5 techniques of preparation of PRP: University Hospital of Liège technique, Curasan® PRP Kit, Plateltex®, GPS® and RegenLab®. Results: The various techniques make it possible to obtain more important platelet concentration than in blood, with variable volumes (0,3 mL to 6 mL). The number of platelets/microlitre appears higher with Plateltex® and obtains smallest volume of PRP. The other techniques also give small volumes excepted for the GPS® II. The number of collected platelets with this technique appears thus higher. The best collect efficiency is obtained with RegenLab®. Conclusion: The technique Plateltex® makes it possible to collect the highest concentration of platelets in the smallest volume available. [less ▲]

Detailed reference viewed: 525 (116 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEvaluation of the use of VEGF111 for the treatment of tendon lesions.
Janssen, Lauriane ULg; Kaux, Jean-François ULg; Drion, Pierre ULg et al

Poster (2011, May 20)

Alterations of tendons are common pathologies resulting from repetitive or abnormal mechanical sollicitations. Very frequently lesions become chronic and may even lead to rupture. As there is no current ... [more ▼]

Alterations of tendons are common pathologies resulting from repetitive or abnormal mechanical sollicitations. Very frequently lesions become chronic and may even lead to rupture. As there is no current efficient treatment for curing this type of diseases, new therapeutic approaches are being tested and developed. Injection of platelet-rich plasma (PRP) seems to be a promising treatment by local release of growth factors. Among these factors, VEGF-A is known to induce positive effects on vascular functions and angiogenesis, and could be implicated in the healing process of tendons. Several isoforms of VEGF-A have been described in literature, including VEGF165 and 121. VEGF111 is encoded by exons 1-4 and 8a. The lack of exon 5 enables VEGF111 to resist to proteolytic degradation and the absence of exons 6 and 7 reduces its affinity for several macromolecules present on the cell surface and in the extracellular matrix. In vivo, it has been shown to be highly proangiogenic and diffusible. A 5mm defect was surgically performed in the Achilles tendon of 60 rats. Two hours after closure of the fascia and the skin, an injection within the wound was performed with PBS alone (n=30) or with PBS containing 100 ng of VEGF111 (n=30). 10 rats of each group were sacrificed at days 5, 15 and 30. The operated tendon was then carefully removed and collected for either immunohistochemical analyses or mechanical testing. At each time point, the section and the overall appearance of the repairing tendons were similar for PBS and VEGF111-injected tendon. As compared to controls, injection of VEGF111 seemed to promote a faster angiogenesis, although the number of samples was at this stage too low for performing reliable statistical analysis. Mechanical resistance to rupture of the repairing tendons was also measured. No difference between the two groups was observed after 5 or 15 days. By contrast, increased tensile strength was clearly evidenced in the VEGF-treated group after 30 days. These preliminary data seem to indicate a positive effect of a single VEGF111 injection for restoring the mechanical properties of tendons after their section. Additional experiments are planned for confirmation purposes and for further characterizing the model. It includes a “dose- response” analysis, the use of VEGF165 as an additional control and a study evaluating the effect of several injections. [less ▲]

Detailed reference viewed: 49 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMetastase unique cervicale d'un cancer du sein
Courtois, Anne-Catherine ULg; COLLIGNON, Joëlle ULg; Bruyère, Pierre-Julien et al

in Revue Médicale de Liège (2011), 66(5-6), 285-287

We report a rare case of single cervical metas- tasis of breast cancer. Bone metastases are the most frequent in breast cancer. early diagnosis combined with the new the- rapeutic advances have ... [more ▼]

We report a rare case of single cervical metas- tasis of breast cancer. Bone metastases are the most frequent in breast cancer. early diagnosis combined with the new the- rapeutic advances have considerably improved the quality of life and increased the survival. imaging plays a great role in the diagnosis, particularly scintigraphy and radiography, but sometimes also ct and Mri. the treatment is currently not standardized and it combines hormone therapy, chemotherapy, radiotherapy, and / or surgery. [less ▲]

Detailed reference viewed: 189 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailElevation of cardiac and oxidative stress biomarkers after a running activity in sedentary subjects
LE GOFF, Caroline ULg; Bury, Thierry ULg; Rodriguez de la Cruz, Carlos ULg et al

in Clinical Chemistry & Laboratory Medicine (2011, May), 49(Special Suppl), 313

Detailed reference viewed: 114 (13 ULg)