References of "Kaux, Jean-François"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailNouvelles approches thérapeutiques de l’Arthrose
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2012, February 15)

Detailed reference viewed: 62 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe dosage des acides gras érythrocytaires : comparaison entre une population de référence et des sujets ayant présenté un infarctus aigu du myocarde
LE GOFF, Caroline ULg; Leroy, Ludovic; Kaux, Jean-François ULg et al

Poster (2012, February)

Introduction Un acide gras (AG) est un acide carboxylique avec une longue chaine aliphatique, qui peut être saturé ou insaturé. Récemment, le rôle des AG, particulièrement, celui des oméga-3 et oméga-6, a ... [more ▼]

Introduction Un acide gras (AG) est un acide carboxylique avec une longue chaine aliphatique, qui peut être saturé ou insaturé. Récemment, le rôle des AG, particulièrement, celui des oméga-3 et oméga-6, a émergé comme facteur de risque cardiovasculaire dans la littérature. Le but de ce travail était de comparer les taux d’AG mesurés dans une population saine avec ceux obtenus chez des patients admis aux urgences pour un infarctus du myocarde. Matériels et méthodes Cinquante quatre sujets sains (33±11ans, 31 femmes) ont été sélectionnés comme population de référence. Ces derniers ont été sélectionnés selon leur mode de vie (alimentation, tabac, etc). En parallèle, nous avons dosé les AG chez 33 patients (55±9 ans, 12 femmes) admis dans le service d’urgence de notre institution pour infarctus aigu du myocarde (AMI). Le sang était prélevé sur EDTA. Avant l’analyse, les échantillons étaient lavés et transméthylés. Le dosage des AG était réalisé par chromatographie gazeuse couplée à un détecteur à ionisation de flamme (GCFID). Après le dosage, nous avons réalisés une comparaison des taux, sommes et rapport entre les différents AG ainsi que l’index oméga-3 (somme de l’acide eicosapentaénoïque et docosahexaénoïque) obtenus dans les 2 groupes. Résultats. Des valeurs de référence ont été obtenues pour notre population de référence via le logiciel de statistique MedCalc. Dans le groupe AMI, les taux d’oméga-6 étaient significativement plus élevés (p<0.05) pour C18:2n6 (Figure 1) et C18:3n6 (Figure 2)comparés aux résultats obtenus dans la population de référence. Par contre les taux d’oméga-3 étaient significativement plus bas (p<0.01) par rapport aux sujets de référence pour le C22 :6n3 (Figure 3). L’index oméga-3 montrait une valeur plus basse et le rapport oméga-6/oméga-3 était plus élevé dans le groupe AMI comparé aux sujets de référence. Conclusion Le dosage des AG est un nouvel outil que le laboratoire peut proposer aux cliniciens afin de stratifier les patients présentant le plus de risque cardiovasculaire avant ou après un infarctus du myocarde. Ces patients pourraient ainsi être supplémenté en acides gras oméga-3 afin d’éviter les récidives d’infarctus du myocarde ou de diminuer la formation de la plaque d’athérosclérose avant le premier accident. [less ▲]

Detailed reference viewed: 296 (25 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailApport des troponines T et I ultrasensibles dans le diabète
LE GOFF, Caroline ULg; LAURENT, Terry ULg; GARWEG, Christophe ULg et al

in Immuno-Analyse & Biologie Spécialisée [=IBS] (2012, February), 27(1), 40

Introduction : Le diabète atteint environ 3% de la population française. Or, cette maladie expose à l'apparition précoce de complications cardiovasculaires. Les troponines de nouvelles générations ... [more ▼]

Introduction : Le diabète atteint environ 3% de la population française. Or, cette maladie expose à l'apparition précoce de complications cardiovasculaires. Les troponines de nouvelles générations hautement sensibles pourraient être un bon outil diagnostic pour mettre en évidence des macroou micro-angiopathies non diagnostiquée chez ces patients. Le but de notre étude était de comparer la performance de la troponine T ultrasensible (hsTnT) (Roche Diagnostic) avec la troponine I ultrasensible (TnI II) (Abbott Diagnostic) chez le sujet diabétique. Matériel et méthodes : Vingt patients diabétiques (âge moyen : 52.6 ± 8.4 ans) ont été sélectionnés sur le critère d’un taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) élevé. Ces sujets ont été comparés à vingt sujets contrôles d’âge moyen : 60.05 ± 2.86 ans. Les patients atteints d’insuffisance rénale et d’affections cardiovasculaires ont été exclus. Les analyses ont été réalisées sur du plasma hépariné lithium. La hsTnT a été dosée par électrochemiluminescence sur le Modular E (Roche Diagnostic). Abbott utilise des microparticules chemiluminescentes pour le dosage de la TnI II sur l’ARCHITECT i. Résultats : Les sujets diabétiques ont un taux plasmatique de hsTnT représenté par les valeurs suivantes [médiane (1er quartile, 3ème quartile)] : 0,007 (0,03 ; 0,018) ng/mL ; alors que les sujets contrôles négatifs présentent les valeurs suivantes : 0,003 (0,003 ; 0,004) ng/mL. La différence de taux de hsTnT observée entre ces 2 populations est statistiquement significative (p = 0,000922). Pour la TnI II, on observe un taux plasmatique de: 0,004 (0,003 ; 0,075) ng/mL chez les sujets diabétiques et 0,002 (0,001 ; 0,005) ng/mL chez les sujets contrôles. La différence de taux de TnI II observée entre ces 2 populations n’est pas statistiquement significative (p > 0,005). Discussion-conclusion : Au décours d’un diabète, il apparait que les taux de hsTnT sont augmentés de façon significative par rapport au groupe des contrôles négatifs. Si les taux hsTnT augmentent chez le diabétique, il semblerait normal qu’il en soit de même pour la TnI II, vu que ces deux marqueurs sont intimement liés. Nous ne l’avons pas observé mais ceci peut être du à la plus faible performance analytique du dosage de la TnI II utilisé. Cette libération de hsTnT dans le sang peut être due aux micro- et macro-angiopathies au niveau des coronaires induites au cours d’un diabète. [less ▲]

Detailed reference viewed: 147 (28 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIntense physical exercise related to the emergent generation of cardiovascular risk markers: a review
LE GOFF, Caroline ULg; LAURENT, Terry ULg; Kaux, Jean-François ULg et al

in Biology of Sport (2012), 29(1), 11-16

Objective: The present review was performed in order to bring together the current knowledge about the impact of intense physical exercise on cardiovascular function, especially on plasma levels of ... [more ▼]

Objective: The present review was performed in order to bring together the current knowledge about the impact of intense physical exercise on cardiovascular function, especially on plasma levels of cardiovascular risk markers such as cardiac troponin T (cTnT), myeloperoxidase (MPO), amino-terminal pro-brain natriuretic peptide (NT-proBNP), C-reactive protein (CRP) and oxidized low-density lipoprotein (oxLDL). Methods: Data were collected using the PubMed database. The articles were chosen for their relevance and importance in the area of interest. Results: The literature describes numerous examples where physical exercise induces plasma variation for the markers studied. Intense physical effort increases the levels of cTnT, MPO and NTproBNP, whereas CRP and oxLDL levels tend to be decreased with regular sport activities. Conclusions: The present literature investigation confirms the fact that intense physical exercise has an impact on the plasma variations of the five cardiovascular risk markers studied. However, practising regular exercise remains one of the first strategies for the prevention of cardiovascular disorders. [less ▲]

Detailed reference viewed: 105 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’onde F dans tous ses états
WANG, François-Charles ULg; Massart, Nicolas ULg; Kaux, Jean-François ULg et al

in Revue Neurologique (2011), 167

F-waves result from the discharge of the motoneurons following their antidromic activa- tion. The F-wave appears, as an indirect (the F-wave latency decreases when the stimulation site moves away from the ... [more ▼]

F-waves result from the discharge of the motoneurons following their antidromic activa- tion. The F-wave appears, as an indirect (the F-wave latency decreases when the stimulation site moves away from the muscular detection) and late response (occurring after the M response). In practice, the most useful parameter is the F-wave minimal latency, provided that at least seven distinct F-waves are evoked. When the analysis is relative either to the controlateral side, or to a former examination, this parameter is one of most sensitive in electroneuromyography. F-wave evocation implies conduction along the entire peripheral nervous system, and particularly its proximal part, which is not investigated by nervous trunks conduction velocity studies. Thus, F wave study is the most useful in plexopathies and polyradiculonevritis. In the early phase of Guillain-Barre ́ syndrome, their absence may be the unique sign indicative of proximal conduction blocks. [less ▲]

Detailed reference viewed: 147 (24 ULg)
Full Text
See detailLésions d’épaule chez le joueur de volleyball : approche isocinétique
Forthomme, Bénédicte ULg; Wieczorek, V.; Kaux, Jean-François ULg et al

in Abstract book des XIIIèmes Rencontres isocinétiques MEDIMEX/ROTHSCHILD (2011, November 25)

Detailed reference viewed: 150 (11 ULg)
Full Text
See detailMuscles fléchisseurs et extenseurs de cheville en isocinétisme : méthodologie et contexte pathologique
Croisier, Jean-Louis ULg; Sutera, T.; Kaux, Jean-François ULg et al

in Abstract book des XIIIèmes Rencontres isocinétiques MEDIMEX/ROTHSCHILD (2011, November 25)

Detailed reference viewed: 123 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTravail excentrique et concentrés plaquettaires en pathologie tendineuse
Kaux, Jean-François ULg; Drion, Pierre ULg; Forthomme, Bénédicte ULg et al

in 13èmes Rencontres Medimex (2011, November 25)

Les tendinopathies apparaissent fréquentes au sein de la population active et sportive. Actuellement, la rééducation excentrique constitue une thérapeutique de choix dans leur traitement. Stanish en ... [more ▼]

Les tendinopathies apparaissent fréquentes au sein de la population active et sportive. Actuellement, la rééducation excentrique constitue une thérapeutique de choix dans leur traitement. Stanish en proposa dès les années 80 les principales règles. Bien que les résultats apparaissent favorables en clinique, les adaptations morphologiques et biochimiques des tissus n’ont pas encore été élucidées. Nous avons démontré que l’effort excentrique (réalisé par des rats en course en descente) participait au développement macroscopique du réseau de vaisseaux sanguins au niveau de l’épitendon et à une amélioration de la résistance à la traction longitudinale tendineuse. Ceci confirme donc que les propriétés mécaniques du tendon de rat sont améliorées après un entraînement excentrique. Le tendon, plus résistant, augmenterait sa quantité de fibres de collagène et probablement les interactions entre elles. La mécanotransduction serait le processus responsable du remaniement tissulaire lors de l’application de contraintes mécaniques. Cependant, en pratique clinique, une vingtaine de séances d’entraînement minimum semblent néanmoins nécessaires pour assurer l’efficacité du traitement. Depuis quelques années, en traumatologie sportive, les propriétés réparatrices des plaquettes sanguines sont mises à profit pour stimuler la cicatrisation tendineuse. Nous avons démontré, selon a modèle animal, que celles-ci permettaient d'accélérer le processus cicatriciel tendineux mais en amélioraient également la qualité. Cependant, ce processus ne peut se dérouler correctement que si le tendon est soumis à des contraintes mécaniques afin d'orienter les neo-fibres de collagène selon les lignes de forces. Nous sommes donc convaincus qu'en pratique clinique, une prise en charge rééducative excentrique sous-maximale est indispensable dans les suites d'une injection de concentré plaquettaire pour traiter une tendinopathie chronique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 186 (14 ULg)
Full Text
See detailOndes de choc et traitement des lésions tendinomusculaires en 2011
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2011, October 24)

Detailed reference viewed: 88 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComparison of the platelet concentrations obtained in platelet-rich plasma (PRP) between the GPS™ II and GPS™ III systems
Kaux, Jean-François ULg; Le Goff, Caroline ULg; Renouf, Julien et al

in Pathologie Biologie (2011), 59(5), 275-277

Introduction Platelet growth factors are known for their ability to speed up tissue healing (bone, skin, tendons, muscle). Various techniques make it possible to collect this platelet-rich plasma or PRP ... [more ▼]

Introduction Platelet growth factors are known for their ability to speed up tissue healing (bone, skin, tendons, muscle). Various techniques make it possible to collect this platelet-rich plasma or PRP. Methods This study compares the platelet concentrations obtained from five patients using GPS™ III, which has recently come onto the market, with those obtained using GPS™ II. Results and conclusion We obtain a platelet concentration that is six to nine times greater with GPS ™ II and GPS™ III, but there is no significant difference between the concentrations of PRP obtained with the two systems. [less ▲]

Detailed reference viewed: 81 (22 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPlatelet-rich plasma and tendons healing: rat model
Kaux, Jean-François ULg; Drion, Pierre ULg; Colige, Alain ULg et al

in Annales de Réadaptation et de Médecine Physique (2011, October), 54(Sup 1), 125

Detailed reference viewed: 32 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPlasma enrichi en plaquettes et cicatrisation tendineuse : modèle sur rats
Kaux, Jean-François ULg; Drion, Pierre ULg; Colige, Alain ULg et al

in Annales de Réadaptation et de Médecine Physique (2011, October), 54(1), 123

Introduction: Le but de notre étude était de déterminer si une injection de plasma enrichi en plaquettes (PRP) pouvait améliorer et accélérer le processus de cicatrisation de tendons d'Achille de rats ... [more ▼]

Introduction: Le but de notre étude était de déterminer si une injection de plasma enrichi en plaquettes (PRP) pouvait améliorer et accélérer le processus de cicatrisation de tendons d'Achille de rats rompus. Matériel et méthode : Un défect de 5mm a été réalisé chirurgicalement au niveau de tendons d'Achille de 120 rats. Soixante rats ont reçu respectivement une infiltration de PRP ou PBS in situ après chirurgie. Vingt rats de chaque groupe ont été euthanasiés après 5, 15 et 30 jours. Quinze tendons de chaque groupe ont été directement soumis à un test de traction biomécanique jusqu'à rupture à l'aide de clamps de type "cryo-jaw" et ensuite collectés pour réaliser des analyses transcriptomiques. Des études histologique et biochimique ont également été réalisées sur les 5 tendons restant de chaque groupe. Résultats: Les tendons du groupe PRP étaient plus résistants à la rupture à 15 et 30 jours que ceux du groupe contrôle. La section transverse des tendons était significativement plus grande au sein du groupe PRP à J5 et J15. Les contraintes étaient significativement plus grandes au sein des tendons dans les phases tardives de cicatrisation. L'étude histologique montrait une augmentation de coloration pour les fibres de collagène à J5 au sein du groupe PRP, résultats confirmés par l'analyse biochimique montrant une augmentation de la concentration de collagène au sein du "cal" tendineux. L'expression de la ténomoduline, un marqueur de la différentiation des ténocytes, était significativement plus important au sein du groupe PRP à J5. Aucune différence significative en terme d'ARNm n'a été observée pou r le collagène de type III ni pour la MMP-9, à aucun temps, entre les 2 groupes. Conclusion : Une injection de PRP au sein de tendons d'Achille de rats rompus influence les phases précoces du la cicatrisation tendineuse, entrainant une meilleure résistance mécanique à la rupture. [less ▲]

Detailed reference viewed: 97 (18 ULg)
Full Text
See detailLes lésions tendineuses de la coiffe des rotateurs
Forthomme, Bénédicte ULg; Kaux, Jean-François ULg; Crielaard, Jean-Michel ULg et al

in Abstract book du Premier Symposium d'Axxon, Qualité en Kinésithérapie (Actualité en Kinésithérapie) (2011, October)

Detailed reference viewed: 194 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTumor-induced osteomalacia: The tumor may stay hidden!
van der Rest, Catherine; CAVALIER, Etienne ULg; KAUX, Jean-François ULg et al

in Clinical Biochemistry (2011), 44(14-15), 1264-6

We report the case of a patient with severe muscular and articular tenderness that caused almost complete immobility. This subject had severe hypophosphatemia due to hyperphosphaturia. Fibroblast growth ... [more ▼]

We report the case of a patient with severe muscular and articular tenderness that caused almost complete immobility. This subject had severe hypophosphatemia due to hyperphosphaturia. Fibroblast growth factor 23 (FGF-23) was abnormally high and the diagnostic of tumor-induced osteomalacia was made. Despite multiple tests, the tumor was not localized. In this report, we discuss different possible investigations to localize the tumor. Lastly, we review the potential therapy available when tumor is not found and can thus not be excised. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (17 ULg)
Full Text
See detailIntérêt des AINS dans les pathologies ostéo-articulaires chroniques
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2011, September 22)

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfiltration de concentré plaquettaire dans le traitement des tendinopathies rotuliennes : résultats préliminaires
Kaux, Jean-François ULg; Croisier, Jean-Louis ULg; SIMONI, Paolo ULg et al

in 4ème Congrès commun SFMS & SFTS (2011, September)

Introduction : L’évolution de certaines tendinopathies, et plus particulièrement, les tendinopathies rotuliennes aussi appelées Jumper’s knee demeurent relativement rebelles aux traitements ... [more ▼]

Introduction : L’évolution de certaines tendinopathies, et plus particulièrement, les tendinopathies rotuliennes aussi appelées Jumper’s knee demeurent relativement rebelles aux traitements «conservateurs». Divers travaux expérimentaux ont souligné les propriétés réparatrices des plaquettes et de divers facteurs de croissances libérés localement. Ceux-ci peuvent effectivement accélérer la cicatrisation de certains tissus : os, muscles et tendons. Ces recherches ont permis de comprendre l’action plaquettaire en qualité de médiateur et/ou activateur de la cicatrisation tissulaire. Depuis janvier 2010, ce traitement des lésions tendineuses n’est plus repris sur la liste des méthodes dopantes. Matériel et méthodes : Le but de l’étude est de réaliser une injection locale de concentré plaquettaire (PRP) chez des patients présentant une tendinopathie rotulienne supérieure rebelle, évoluant depuis plus de 3 mois, n’ayant plus bénéficié de traitement physique (programme excentrique, ondes de choc) depuis 4 semaines. Les patients bénéficient d’un bilan d’imagerie (échographie et IRM), un bilan fonctionnel ainsi qu’un test clinique algique palpatoire à l’aide d’un algomètre avant le traitement et à 6 semaines. Ils sont également invités à répondre à un questionnaire relatif à l’importance de la douleur et de la situation médico-sportive et fonctionnelle. Le PRP est prélevé à partir de sang autologue par l’intermédiaire d’un système d’aphérèse. L’injection de PRP (± 6 mL) est réalisée, sans anesthésie locale, de manière stérile au niveau de l’insertion proximale du tendon rotulien. Un repos relatif 48 heures après l’infiltration est préconisé. Une rééducation excentrique complémentaire est initiée 1 semaine après l’injection. Un repos sportif spécifique de 6 semaines est maintenu. En cas de douleur, le patient ne peut pas prendre d’anti-inflammatoire mais bien un antidouleur de classe I ou II. Notre protocole a été examiné et approuvé par le Comité d’Ethique Hospitalo-Facultaire Universitaire de Liège. Résultats et discussion : Dix patients présentant une tendinopathie rotulienne supérieure chronique sont actuellement inclus dans l’étude. Les tests et évaluation pré-injection révèlent une douleur persistante à la pointe de la rotule associée généralement à une perte de fonction. L’imagerie permet de confirmer le diagnostic. A 6 semaines de l’injection de PRP, l’évolution clinique est globalement favorable, avec une diminution significative des scores algo-fonctionnels (questionnaires et EVA lors des tests fonctionnels), mais sans amélioration significative des performances physiques. Il n’y a pas non plus de différence significative quant aux explorations d’imagerie médicale 6 semaines après l’injection de PRP. Conclusion: Une injection de PRP in situ semble améliorer cliniquement les patients atteints d’une tendinopathie rotulienne supérieure, à 6 semaines post-infiltration. Cependant, celle-ci ne semble pas avoir de répercussion sur les performances fonctionnelles ni sur l’imagerie médicale après 6 semaines. Un suivi sur une période plus importante est nécessaire pour en apprécier les effets à long terme. [less ▲]

Detailed reference viewed: 323 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa troponine T ultrasensible : un nouvel outil diagnostic pour le médecin sportif?
LE GOFF, Caroline ULg; Kaux, Jean-François ULg; GARWEG, Christophe ULg et al

in 4ème Congrès commun SFMS & SFTS (2011, September)

Introduction : Le risque d’accidents cardiaques ou de mort subite après effort physique intense est bien connu. Ces évènements indésirables se produisent souvent chez des sujets présentant une maladie ... [more ▼]

Introduction : Le risque d’accidents cardiaques ou de mort subite après effort physique intense est bien connu. Ces évènements indésirables se produisent souvent chez des sujets présentant une maladie coronarienne asymptomatique et ignorée. Néanmoins, vu ce risque, l’American Heart Association recommande de réaliser un screening cardiovasculaire chez les athlètes de tout âge. Dans cette optique, le dosage de marqueurs cardiaques de nouvelle génération, plus sensibles, comme la troponine T ultrasensible (hsTnT) peut certainement apporter des informations très intéressantes par la détection de dommages myocardiques mêmes mineurs. Matériels et méthodes : Des 20 sujets masculins volontaires âgés de 22.36±2.02 années, sédentaires, 8 ont dû être exclus (abandon, malaise à l’effort...). La VO2max a été préalablement déterminée lors d’un test à l’effort sur cycloergomètre une semaine avant le test afin de ne pas interférer avec les résultats de l’effort physique intense (EPI) pour lequel les sujets ont couru sur tapis roulant durant 1 heure à 75% de la VO2max. Quatre échantillons sanguins de 5 ml (tube hépariné-lithium) ont été prélevés : juste avant (T1), directement après (T2), 4 heures après (T3) et 24 heures après l’EPI (T4). Le dosage de hsTnT (Modular de Roche Diagnostic®) est réalisé sur du plasma par une technique d’électrocheminiluminescence. Résultats : Une augmentation statistiquement significative des résultats à T3 (p<0.01) est observée. L’élévation de la hsTnT est progressive pour atteindre un pic maximum à T3 et revenir dans les normes à T4. Le seuil critique de 0.03 ng/mL a été retenu et 75% des sujets présentent un taux supérieur à ce dernier à T3 (moyenne : 0.053 ng/mL), alors que 100% des sujets se trouvent en dessous de ce seuil à T1 (0.0041 ng/mL). Discussion - Conclusions : Ces résultats, extrêmement intéressants, suggèrent que la libération de hsTnT serait due soit à un processus physiologique de remodelage, soit à un processus irréversible de lésions au niveau des cardiomyocytes (nécrose). Il est également possible que cette élévation des troponines soit due à une libération à partir du pool cytosolique mais aussi elle peut être la conséquence de dommages membranaires potentiellement induits par le stress oxydatif. A l’issue de cette étude, nous démontrons que la hsTnT peut être un nouvel outil diagnostic dans le domaine de la cardiologie du sport. [less ▲]

Detailed reference viewed: 200 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailImpact d'un exercice intense sur les marqueurs cardiaques et de stess oxydant lors de la course à pieds
LE GOFF, Caroline ULg; Kaux, Jean-François ULg; MELON, Pierre ULg et al

in 4ème Congrès commun SFMS & SFTS (2011, September)

Introduction : Le risque d’évènements cardiaques ou de mort subite après effort physique intense a été décrit dans diverses études. Chez les personnes ne pratiquant pas régulièrement une activité physique ... [more ▼]

Introduction : Le risque d’évènements cardiaques ou de mort subite après effort physique intense a été décrit dans diverses études. Chez les personnes ne pratiquant pas régulièrement une activité physique, l’incidence de décès liée à un exercice physique est plus importante que chez les jeunes sportifs. Ces évènements indésirables se produisent chez des sujets présentant une maladie coronarienne qui leur était inconnue. L’American Heart Association recommande de réaliser un screening cardiovasculaire pour les athlètes de tout âge. Le but de notre étude était de doser des marqueurs cardiaques très sensibles chez des sujets sédentaires soumis à une course à pieds. Méthodes : Nous avons enrôlés 15 sujets sédentaires (<2heures de sport/ semaine) masculins (22.5±2.15ans) dans notre étude. Du sang EDTA et hépariné a été prélevé juste avant la course (T1), juste après (T2), 3 heures après (T3) et 24 heures après la fin de la course (T4). L’exercice consistait en une course d’une heure sur un tapis roulant à 75% de la VO2max. Un test à l’effort a été préalablement réalisé chez chaque participant deux semaines avant le test d’endurance. Des dosages de marqueurs cardiaques tels que la troponine untrasensible (hsTnT), le peptide natriurétique de type B (NT-proBNP), la myéloperoxydase (MPO) et des marqueurs du stress oxydant tels que le glutathion réduit (GSH), le glutathion oxydé (GOX) et les peroxydes lipidiques ont été dosés. Résultats : Après la course, le NT-proBNP, hsTnT, POXL et MPO augmentent durant les 3 heures qui suivent. Le NT-proBNP a augmenté de façon significative de T2 à T4 comparé au T1. Soixante-dix pourcent des sujets dépassent les valeurs de référence pour la hsTnT au T3 et ce, de façon statistiquement significative comparé aux autres temps. La MPO augment légèrement au T2 mais non significativement. Les peroxydes lipidiques montrent une augmentation au T4 mais non significative. Le GOX augmente de façon significative au T2. Il n’y pas de variation du GSH alors que le rapport GSH/GOX est significativement augmenté au T4. Conclusions : Cette étude a permis de mettre en évidence que ce type d’exercice chez des sujets sédentaires produit un stress oxydant quantifiable et continu durant les 24 heures qui suivent l’effort. Nous n’observons pas d’adaptations antixydantes. L’augmentation des marqueurs cardiaques reflètent l’existence d’un stress cardiaque liée à cet exercice. [less ▲]

Detailed reference viewed: 152 (33 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailApport des ondes de choc dans le traitement kinésithérapeutique des fasciites plantaires chroniques
Lienard, Marie; Hasard, Anne; Crielaard, Jean-Michel ULg et al

in 4ème Congrès commun SFMS & SFTS (2011, September)

INTRODUCTION : La littérature est encore assez contradictoire concernant les effets de la thérapie par ondes de choc radiales appliquées aux fasciites plantaires. L’objet de notre étude est d’évaluer ... [more ▼]

INTRODUCTION : La littérature est encore assez contradictoire concernant les effets de la thérapie par ondes de choc radiales appliquées aux fasciites plantaires. L’objet de notre étude est d’évaluer l’efficacité de la thérapie par ondes de choc ajoutée à un traitement de kinésithérapie classique dans la prise en charge des fasciites plantaires chroniques. MATERIEL ET METHODE : Au départ d’une population de 22 sujets, nous avons formé deux groupes de manière randomisée : le groupe E qui a bénéficié d’un traitement combiné d’ondes de choc radiales et de kinésithérapie et le groupe T qui a bénéficié d’une prise en charge kinésithérapeutique classique (standardisée pour les 2 groupes : US, MTP, étirements, renforcement du tibial antérieur, massage et cryothérapie). Les tests utilisés lors de l’évaluation comprenaient : l’échelle visuelle analogique, 2 questionnaires validés («Index de Fonctionnalité du Pied» et «Invalidité du Pied»). Les patients ont été évalués avant le traitement (pré-test), 2 semaines (tests intermédiaires) et 6 semaines (post-tests) après le début du traitement. RESULTATS : Nous observons de manière générale des améliorations dans les deux groupes. Le groupe E enregistre cependant une amélioration plus rapide des paramètres étudiés que le groupe T. Au niveau de la douleur et de l’invalidité, c’est le traitement par les ondes de choc qui induit l’évolution la plus positive. Pour la fonctionnalité, le traitement de kinésithérapie conventionnelle montre l’amélioration la plus grande. La comparaison des évolutions entre les 2 groupes entre-eux ne démontre aucune différence statistiquement significative, mais l’observation des valeurs chiffrées tend à montrer une amélioration plus rapide durable pour le groupe E. CONCLUSION : La combinaison thérapie du traitement kinésithérapeutique des fasciites plantaires chroniques au traitement par ondes de choc semble diminuer la douleur et l’invalidité ainsi qu’améliorer la fonctionnalité du pied plus rapidement. Le traitement de kinésithérapie seul, quant à lui, permettrait, de manière plus lente, d’améliorer également les paramètres douloureux et de la fonctionnalité, mais ce n’est qu’après la prise en charge kinésithérapeutique que les patients ressentent une amélioration de leur invalidité. Cependant, lorsque l’on compare les 2 groupes entre eux 6 semaines après l’initiation du traitement, nous n’observons pas de différence significative pour les 3 critères étudiés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 153 (42 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailHypophosphatémie et ostéomalacie oncogénique
Van der Rest, Catherine; CAVALIER, Etienne ULg; COLSON, Laurent ULg et al

in Revue Médicale Suisse (2011), 7

In this article, we will discuss about hypophosphatemia due to tumor-induced osteomalacia. This disease is characterized by severe muscular and articular tenderness inducing profound walking limitation ... [more ▼]

In this article, we will discuss about hypophosphatemia due to tumor-induced osteomalacia. This disease is characterized by severe muscular and articular tenderness inducing profound walking limitation. Clinical chemistry results show severe hypophosphatemia due to hyperphosphaturia. Fibroblast growth factor 23 (FGG-23) is abnormally high. Physiological role of FGF-23 is examined. We also consider the pathophysiology of tumor induced osteomalacia, the use of different investigations to localize the tumor and therapies available to treat this rare disease. [less ▲]

Detailed reference viewed: 94 (8 ULg)