References of "Hallot, Pierre"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailA Spatiotemporal Analysis of Membership: Formalizing the Space-Time Elements of Connection for Groups
Hallot, Pierre ULg; Stewart, Kathleen

in Proceedings of the AAG Annual Meeting (in press)

This research aims to formalize the spatiotemporal relationships of membership between individuals and the groups to which they belong. Specifically, we analyze how the membership to a community evolves ... [more ▼]

This research aims to formalize the spatiotemporal relationships of membership between individuals and the groups to which they belong. Specifically, we analyze how the membership to a community evolves over time considering past, present and future connections. The framework developed for this research is presented using an ontological approach. We demonstrate a specific domain ontology application for spatiotemporal membership using BFO2, an updated version of the Basic Formal Ontology. Key to this work is the representation of membership, modeled through different kinds of mereological relations possible with a group, for example, pre-member, active member, and alumni that capture how membership evolves and changes over time. The semantic web rule language (SWRL) is used to express the different spatiotemporal events that relate to membership and their consequences on membership such as subscription, graduation and reunion events. Mobility events are also included in the model. SWRL supports reasoning using the ontology and studying the evolution of membership between people and their various groups. We use the environment of a university community as an exemplar to develop and test the formalizations. However, the ideas are generalizable to a wide range of spatiotemporal domains, for example, these ideas hold for citizenship modeling or for consumers shopping at certain retail chains. The study of the evolution of membership connections between these entities and groups lends important insights for many different kinds of event planning. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTowards an Archaeological Information System: improving the core data model
Van Ruymbeke, Muriel ULg; Carré, Cyril ULg; Delfosse, Vincent ULg et al

Conference (2014, April 25)

Grounded on archaeological information modeling works undertaken at the Geomatics Unit of the University of Liege, this paper goes a step further in handling time and function imperfection, interpretative ... [more ▼]

Grounded on archaeological information modeling works undertaken at the Geomatics Unit of the University of Liege, this paper goes a step further in handling time and function imperfection, interpretative sequences and people interacting with historical objects. Designed in 2011, the initial model already gathered both geometrical and historical information. It was partially based on the urban data standard City GML mainly for interoperability purposes. Its specificity, the version concept, allowed multiple geometries experiments. That property enabled us to handle geometrical ambiguity and incompleteness. To validate this model, and in a showcase purpose, a first prototype has been realized. One year later this prototype’s model has been improved to manage in a better way all objects’ versions and possible representations. Until now, this model integrates and manages imperfect archaeological data but only partially: the version concept being only dedicated to express geometric ambiguity or imprecision. Henceforth, with the version notion widening, we propose to encompass function and time imperfection as well. It is an important progress because on an archaeological point of view, time and function are quite generally incomplete, uncertain, imprecise or contradictory. Another enhancement must be highlighted: the agent enlistment. Historical characters, on one hand, and contemporaneous people (like authors, archaeologists etc.) on another hand are key elements of archaeological game pieces. Finally, we will describe the way of structuring versions into interpretative sequences. With those improvements, we wish to carry on feeding the scientific debate as much as drafting Archaeological Information Systems. [less ▲]

Detailed reference viewed: 58 (25 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailVIRTUAL LEODIUM: FROM AN HISTORICAL 3D CITY SCALE MODEL TO AN ARCHAEOLOGICAL INFORMATION SYSTEM
Pfeiffer, Michelle ULg; Carré, Cyril ULg; Delfosse, Vincent ULg et al

in Grussenmeyer (Ed.) ISPRS Annals – Volume II-5/W1, 2013 (2013, September 03)

Detailed reference viewed: 102 (29 ULg)
Full Text
See detailActes de la Conférence internationale de Géomatique et Analyse Spatiale 2012
Billen, Roland ULg; Binard, Marc ULg; Hallot, Pierre ULg et al

Book published by Unité de Géomatique (2012)

Detailed reference viewed: 113 (19 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDeveloping an ontology of space: application to 3D city modeling
Billen, Roland ULg; Zaki, Chams Eddine; Servières, Myriam et al

in Leduc, Thomas; Moreau, Guillaume; Billen, Roland (Eds.) Usage, Usability, and Utility of 3D City models (2012)

Detailed reference viewed: 61 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMapping error due to image geometric correction.
Hallot, Eric ULg; Cornet, Yves ULg; Hallot, Pierre ULg

Poster (2012, April)

Nowadays, image processing and GIS tools are more accessible and available to all. Most of diachronical or historical studies use the image geometric correction with several documents like old maps, plans ... [more ▼]

Nowadays, image processing and GIS tools are more accessible and available to all. Most of diachronical or historical studies use the image geometric correction with several documents like old maps, plans or aerial photographs. They are usually based on low-order polynomial equation to perfom these kinds of simplistic uses. Most of commercial softwares provide us a total or by ground control points RMSE but they don’t offer a overview of the spatial error distribution. More this does not guarantee that its significance for the other points of the image. Do not consider these errors can lead to erroneous observations and misinterpretations like historical moving streams or bank erosion rate. Using a least square adjustment (LSA), allow to recalculate the transformation equation from the pairs of control points coordinates. Assuming that residuals are spatially auto-correlated, we can build error vectors whose direction and magnitude symbolize the error at each point of the image. By another way, LSA manage the precision during transformation process by using a stochastic model in addition of the mathematical model during the transformation. This gives us variance on parameters of the transformation. Knowing the precision of all elements and variance/covariance matrix on transformation parameters, we apply variance propagation on the model. As an output, we obtain confidence ellipses on each transformed points, thus a spatial distribution of error for the entire image. Moreover, this leads us to determine statistically if observed movement are significant or not. The represent error is a complex problem that cannot be solved with a quick fix. In this work, we present an interesting example of using well-known topographic methods to solve image processing problems. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (9 ULg)
Full Text
See detailL'identité à travers l'espace et le temps. Vers une définition de l’identité et des relations spatio-temporelles entre objets géographiques.
Hallot, Pierre ULg

Doctoral thesis (2012)

The principal goal of this research is to model object’s evolution in space and time; it implies questioning identity, space and time. First, we define the concept of object spatio-temporal state. This ... [more ▼]

The principal goal of this research is to model object’s evolution in space and time; it implies questioning identity, space and time. First, we define the concept of object spatio-temporal state. This concept allows modelling object identity evolution. Indeed, managing object identity must not be related to the object spatiality. In other words, we assume that the existence of an object is not dependant of its spatial extension. We show that there exist a lot of relationships associated to objects which does not yet exist or which does not exist anymore. We show also that when objects are not visible during an interval of time, it does not imply the lost of their identity. The model we propose aims at providing a framework for non-existent and non-visible objects Then, we study the spatio-temporal interactions between objects. The proposed solution is to define relationships between objects spatio-temporal states. It appears that the proposed set of relationships is a generalized vision of existing spatio-temporal reasoning models. Knowing that space-time continuity is not preserved in qualitative modelling, we apply the dominance theory which aims at retrieving continuous transitions between qualitative states. This development provides formal definitions of possible transition between spatio-temporal states relationships. Logically, the next step is to study the possible evolution of these spatio-temporal states relationships. This leads to the development of a formal model called “life and motion configurations”. This iconic representation gives a simplified view of the spatio-temporal evolution between two objects. It can be used to formalize the relationship between two spatio-temporal histories. In this work, we prove that this language is sufficient to provide spatio-temporal knowledge on moving objects. It determines also a framework in which others spatio-temporal reasoning models can be classified. Based on life and motion configurations, we propose two applications. Firstly, the life and motion configurations are generalised into a set of 25 relationships representing spatio-temporal information with a high level of abstraction. We believe that this set is close to people perception of spatio-temporal information. Secondly, two natural language interpretations of life and motion configurations are proposed; one applied to generalized spatio-temporal relationships, one applied to spatio-temporal predicates used in common French language. [less ▲]

Detailed reference viewed: 283 (49 ULg)
See detailAdvances in Conceptual Modeling
De Troyer, Olga; Bauzer Medeiros, Claudia; Billen, Roland ULg et al

Book published by Springer-Verlag - LNCS (2011)

ER 2011Workshops FP-UML, MoRE-BI, Onto-CoM, SeCoGIS, Variability@ER, WISM Brussels, Belgium, October 31 - November 3, 2011 Proceedings

Detailed reference viewed: 56 (2 ULg)
Full Text
See detailMapping the error due to image geometric correction ?
Hallot, Eric ULg; Hallot, Pierre ULg; Cornet, Yves ULg

Conference (2011, October 14)

Detailed reference viewed: 58 (13 ULg)
See detailObject existence and presence a core issue in spatio-temporal modelling
Hallot, Pierre ULg

Conference (2010, January 14)

Detailed reference viewed: 37 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailA pyramidal classification of ST relationship models
Hallot, Pierre ULg; Billen, Roland ULg

in Van de Weghe, Nico; Gottfried, Björn; De Maeyer, Philippe (Eds.) et al Proceedings of the 3th Workshop on Behaviour Monitoring and Interpretation (2009, November 03)

Although intensive works have been devoted to spatiotemporal modeling during the last two decades, there are only a few models dedicated to relationships between two (or more) moving objects. This paper ... [more ▼]

Although intensive works have been devoted to spatiotemporal modeling during the last two decades, there are only a few models dedicated to relationships between two (or more) moving objects. This paper proposes a classification framework of spatiotemporal relationship models based on the ways spatiotemporal histories are analyzed. First, we discuss model conditions of application. Then we propose a classification of spatiotemporal relationship models based on a pyramidal representation of the quantity of extracted information, i.e. the nature and the complexity of provided information, from spatiotemporal histories. This classification aims helping users to choose adequate models for their purposes. The proposed spatiotemporal histories analysis method could lead to the development of new spatiotemporal relationship models. [less ▲]

Detailed reference viewed: 147 (46 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation des impacts hydrologiques de pluies exceptionnelles dans un environnement valloné et boisé
Deliège, Jean-François ULg; Erpicum, Michel ULg; Dassargues, Alain ULg et al

Scientific conference (2009, September)

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense ... [more ▼]

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense (lame d’eau d’environ 90 litres par mètre carré en moins de 2 heures) sur le domaine du Sart Tilman a provoqué des inondations très soudaines (communément appelées « flash-floods ») aux abords des ruisseaux descendant du Sart Tilman vers la Meuse et l’Ourthe. Des évènements du même type ont eu lieu dans les semaines suivantes en région liégeoise (Remicourt, …). La méthodologie développée lors cette étude devait donc être transférable à d’autres applications. Le choix du Sart Tilman comme cas d’étude s’imposait cependant vu la bonne connaissance préliminaire du site par les équipes de l’ULg et la concentration des phénomènes extrêmes. Un tel évènement interpelle et amène à chercher à comprendre le phénomène, à le reproduire de façon théorique et à l’anticiper. Ainsi, à l’initiative de la Ministre de la recherche scientifique de la Communauté Française (Marie-Dominique Simonet), l’Aquapôle a fédéré un travail multidisciplinaire visant à décrire les mécanismes de ces événements extrêmes et à reproduire les impacts hydrologiques de ces pluies exceptionnelles à l’échelle locale, dans un environnement boisé et vallonné. Un des objectifs principaux de ce travail était d’obtenir une méthodologie incluant un modèle intégré permettant d’abord de représenter l’évènement, puis par la simulation de scénarios de tester l’effet spécifique de certains facteurs. En effet, outre la complexité de la dynamique météorologique qui les a générés (ces événements exceptionnels ont présenté des caractéristiques homogènes mais à une échelle très locale), les conséquences de l’évènement ont été le fruit de la combinaison complexe d’une série de facteurs environnementaux et humains : nature des sols, topographie locale, couverture végétale, ouvrages anthropiques et urbanisation, etc. De plus, pour effectuer une modélisation hydrologique physiquement basée et spatialement distribuée, il est nécessaire de disposer de nombreuses informations issues de sources différentes. L’approche pluridisciplinaire exigée pour la rencontre de ces phénomènes a pu être rapidement appréhendée à l’Aquapôle de l’Université de Liège. En particulier, l’existence de modèles compartimentaux intégrés a permis de tenir compte de la dynamique des bassins versants, de la nature hydrogéologique des sols et de la complexité des écoulements de surface et/ou sur l’axe hydraulique. Cette approche de modélisation opérationnelle et pragmatique a tout d’abord nécessité la collecte et la préparation d’un grand nombre de données (dans les environnements cartographiques appropriés) afin d’alimenter les modèles et de créer des bases de données. Ce volet a impliqué un noyau d’équipes composées de topo-climatologues, de topographes, d’hydrauliciens, d’hydrogéologues et d’intégrateurs numériques de façon à prendre en considération l’ensemble des processus et paramètres pertinents à l’atteinte de l’objectif visé. Sur base de la description des processus et de leurs dynamiques spatiale et temporelle ayant abouti à ces catastrophes, l’Aquapôle a pu reproduire et mettre en évidence les événements grâce à des outils de simulations numériques s’appuyant sur une description fine de la météorologie et de la topographie locale, des ouvrages d’art existants et des spécificités locales de toute nature (anthropiques et naturelles). Le dernier volet de cette étude a été dédié à l’élaboration intégrée de scénarios de simulation pour l’utilisation du modèle WOLF HYDRO : un modèle hydrologique spatialement et temporellement distribué qui est principalement développé pour représenter les transferts quasi horizontaux prépondérants en périodes de crues. Son approche physiquement basée lui permet d’utiliser au mieux les différentes informations disponibles. Il a été utilisé dans cette étude, en s’appuyant sur les informations générées par les autres équipes. Pour les trois bassins versants étudiés, de caractéristiques sensiblement différentes, la méthodologie employée permet d’aboutir à des hydrogrammes réalistes pour l’épisode du 29 mai 2008. Des scénarios multiples ont également permis de vérifier la sensibilité du modèle, de tester l’influence d’aménagements potentiels sur le bassin versant (changements d’occupation des sols, création de bassins d’orage, …) et de fournir des résultats pour des pluies de récurrences fixées d’une durée proche de l’événement principal. Les observations réalisées lors de l’événement et les résultats de la modélisation permettent de conclure au fait que l’événement de mai 2008 est véritablement extrême et qu’aucun équipement raisonnable n’aurait pu aboutir à un affaiblissement significatif des débits observés aux exutoires des ruisseaux. Les pics de crues sont en effet parfois proches du double de ceux observés pour une crue bi-centennale. Ainsi, lors d’un tel événement, seul un aménagement prudent de l’habitat aux abords des ruisseaux peut amener à une réduction des dommages matériels. En effet, la délivrance de permis d’urbanisme sur le cours d’eau ou à son voisinage immédiat aggrave les conséquences de ces phénomènes exceptionnels. Enfin, conformément à la notification du Gouvernement Wallon (séance du 3 juin 2009), les résultats de la recherche FL², confiée par la Communauté Française à l’ULg, seront intégrés dans les travaux du GTI (Groupe Transversal Inondations). Ces résultats ont fait l’objet d’une présentation collégiale au GTI le 5 octobre 2009 et d’une présentation à destination des communes et d’un public large et ouvert le 19 novembre 2009. [less ▲]

Detailed reference viewed: 123 (29 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation des impacts hydrologiques de pluies exceptionnelles dans un environnement vallonné et boisé
Deliège, Jean-François ULg; Erpicum, Michel ULg; Dassargues, Alain ULg et al

Report (2009)

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense ... [more ▼]

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense (lame d’eau d’environ 90 litres par mètre carré en moins de 2 heures) sur le domaine du Sart Tilman a provoqué des inondations très soudaines (communément appelées « flash-floods ») aux abords des ruisseaux descendant du Sart Tilman vers la Meuse et l’Ourthe. Des évènements du même type ont eu lieu dans les semaines suivantes en région liégeoise (Remicourt, …). La méthodologie développée lors cette étude devait donc être transférable à d’autres applications. Le choix du Sart Tilman comme cas d’étude s’imposait cependant vu la bonne connaissance préliminaire du site par les équipes de l’ULg et la concentration des phénomènes extrêmes. Un tel évènement interpelle et amène à chercher à comprendre le phénomène, à le reproduire de façon théorique et à l’anticiper. Ainsi, à l’initiative de la Ministre de la recherche scientifique de la Communauté Française (Marie-Dominique Simonet), l’Aquapôle a fédéré un travail multidisciplinaire visant à décrire les mécanismes de ces événements extrêmes et à reproduire les impacts hydrologiques de ces pluies exceptionnelles à l’échelle locale, dans un environnement boisé et vallonné. Un des objectifs principaux de ce travail était d’obtenir une méthodologie incluant un modèle intégré permettant d’abord de représenter l’évènement, puis par la simulation de scénarios de tester l’effet spécifique de certains facteurs. En effet, outre la complexité de la dynamique météorologique qui les a générés (ces événements exceptionnels ont présenté des caractéristiques homogènes mais à une échelle très locale), les conséquences de l’évènement ont été le fruit de la combinaison complexe d’une série de facteurs environnementaux et humains : nature des sols, topographie locale, couverture végétale, ouvrages anthropiques et urbanisation, etc. De plus, pour effectuer une modélisation hydrologique physiquement basée et spatialement distribuée, il est nécessaire de disposer de nombreuses informations issues de sources différentes. L’approche pluridisciplinaire exigée pour la rencontre de ces phénomènes a pu être rapidement appréhendée à l’Aquapôle de l’Université de Liège. En particulier, l’existence de modèles compartimentaux intégrés a permis de tenir compte de la dynamique des bassins versants, de la nature hydrogéologique des sols et de la complexité des écoulements de surface et/ou sur l’axe hydraulique. Cette approche de modélisation opérationnelle et pragmatique a tout d’abord nécessité la collecte et la préparation d’un grand nombre de données (dans les environnements cartographiques appropriés) afin d’alimenter les modèles et de créer des bases de données. Ce volet a impliqué un noyau d’équipes composées de topo-climatologues, de topographes, d’hydrauliciens, d’hydrogéologues et d’intégrateurs numériques de façon à prendre en considération l’ensemble des processus et paramètres pertinents à l’atteinte de l’objectif visé. Sur base de la description des processus et de leurs dynamiques spatiale et temporelle ayant abouti à ces catastrophes, l’Aquapôle a pu reproduire et mettre en évidence les événements grâce à des outils de simulations numériques s’appuyant sur une description fine de la météorologie et de la topographie locale, des ouvrages d’art existants et des spécificités locales de toute nature (anthropiques et naturelles). Le dernier volet de cette étude a été dédié à l’élaboration intégrée de scénarios de simulation pour l’utilisation du modèle WOLF HYDRO : un modèle hydrologique spatialement et temporellement distribué qui est principalement développé pour représenter les transferts quasi horizontaux prépondérants en périodes de crues. Son approche physiquement basée lui permet d’utiliser au mieux les différentes informations disponibles. Il a été utilisé dans cette étude, en s’appuyant sur les informations générées par les autres équipes. Pour les trois bassins versants étudiés, de caractéristiques sensiblement différentes, la méthodologie employée permet d’aboutir à des hydrogrammes réalistes pour l’épisode du 29 mai 2008. Des scénarios multiples ont également permis de vérifier la sensibilité du modèle, de tester l’influence d’aménagements potentiels sur le bassin versant (changements d’occupation des sols, création de bassins d’orage, …) et de fournir des résultats pour des pluies de récurrences fixées d’une durée proche de l’événement principal. Les observations réalisées lors de l’événement et les résultats de la modélisation permettent de conclure au fait que l’événement de mai 2008 est véritablement extrême et qu’aucun équipement raisonnable n’aurait pu aboutir à un affaiblissement significatif des débits observés aux exutoires des ruisseaux. Les pics de crues sont en effet parfois proches du double de ceux observés pour une crue bi-centennale. Ainsi, lors d’un tel événement, seul un aménagement prudent de l’habitat aux abords des ruisseaux peut amener à une réduction des dommages matériels. En effet, la délivrance de permis d’urbanisme sur le cours d’eau ou à son voisinage immédiat aggrave les conséquences de ces phénomènes exceptionnels. Enfin, conformément à la notification du Gouvernement Wallon (séance du 3 juin 2009), les résultats de la recherche FL², confiée par la Communauté Française à l’ULg, seront intégrés dans les travaux du GTI (Groupe Transversal Inondations). Ces résultats ont fait l’objet d’une présentation collégiale au GTI le 5 octobre 2009 et d’une présentation à destination des communes et d’un public large et ouvert le 19 novembre 2009. [less ▲]

Detailed reference viewed: 132 (47 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLife and motion configuration: a basis for spatio-temporal generalised reasoning model
Hallot, Pierre ULg; Billen, Roland ULg

in Lecture Notes in Computer Science (2008), 5232/2008

Detailed reference viewed: 108 (43 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLife and Motion Configuration
Hallot, Pierre ULg; Billen, Roland ULg

Poster (2008, September)

Detailed reference viewed: 60 (25 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGeneralized life and motion configurations reasoning model
Hallot, Pierre ULg; Billen, Roland ULg

Conference (2008, September)

Detailed reference viewed: 37 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLife and Motion Configuration
Hallot, Pierre ULg; Billen, Roland ULg

(2008, September)

Detailed reference viewed: 52 (17 ULg)