References of "Englebert, Jérôme"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailÉtude du récit de vie de l’adulte à haut potentiel
Mormont, Elodie; Gauthier, Jean-Marie ULg; Englebert, Jérôme ULg

Poster (2015, January 21)

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailLa personnalité Borderline à travers le test de Rorschach
Rommes, Jennifer; Englebert, Jérôme ULg

Poster (2015, January 21)

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailÉtude du Typus mélancholicus au sein d’une population de dépressifs unipoalires
ramackers, Amélia; Englebert, Jérôme ULg

Poster (2015, January 21)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
See detailEspace, temps et psychopathologie en prison
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2015, January 19)

L’analyse du cas de Nathan, sorte d’épisode princeps de notre analyse de l’univers carcéral, nous permettra d’étudier les notions de temps et d’espace. Ces deux coordonnées sont fondamentales, tant pour ... [more ▼]

L’analyse du cas de Nathan, sorte d’épisode princeps de notre analyse de l’univers carcéral, nous permettra d’étudier les notions de temps et d’espace. Ces deux coordonnées sont fondamentales, tant pour la considération anthropologique de l’homme situation d’enfermement que pour la compréhension psychopathologique. À partir de cette analyse, dans laquelle nous évoquerons notamment un texte peu connu de Sartre sur les Visages ainsi que la philosophie des émotions de Scheler, c’est la problématique fondamentale du corps que nous évoquerons. L’épisode psychopathologique du Gate fever (la « fièvre de la porte ») vécu par Nathan nous permettra également d’évoquer le vécu émotionnel paradoxal de l’expérience psychotique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailDépasser la situation : de la situation-limite à la personnalité borderline. Généalogie, critique et clinique d’un concept sartrien
Cormann, Grégory ULg; Englebert, Jérôme ULg

Conference (2015, January)

Nous souhaitons interroger ici le concept sartrien de situation à partir d’une double approche historique et psychopathologique qui semble en diagnostiquer la disparition tout aussi bien conceptuelle ... [more ▼]

Nous souhaitons interroger ici le concept sartrien de situation à partir d’une double approche historique et psychopathologique qui semble en diagnostiquer la disparition tout aussi bien conceptuelle qu’existentielle : la notion de situation, organisatrice de l’ontologie phénoménologique de Sartre et pivot de son engagement, semble s’être aujourd’hui désintégrée en tant que concept (voir ses usages pseudo-conceptuels dans les domaines de la pédagogie et du management), alors que ce qu’on appelle la « condition postmoderne », telle qu’elle s’exprime dans de nouvelles symptomatologies psychopathologiques, rend apparemment caduque, face à la fragmentation des repères de l’existence, l’exigence de penser en/la situation. Nous procèderons en trois temps. Nous ferons d’abord la généalogie du concept, dont l’application à la psyché humaine et à la représentation théâtrale de celle-ci remonte, selon Leo Spitzer, à la fin du 17ème siècle. Dans cette première section, nous insisterons en particulier sur le rapport que l’élaboration du concept de situation entretient, au début du 20ème siècle, avec l’émergence de la psychopathologie notamment chez Jaspers (« situation-limite ») et chez Minkowski (nous rappellerons à cet égard le rôle de Gabriel Marcel dans le champ philosophique français de l’entre-deux-guerres). Nous serons également attentifs à la critique méthodologique que le concept de situation permet d’adresser à la métapsychologie freudienne. Sur cette base, nous reprendrons ensuite les principales étapes chez Sartre de la prise en considération de l’homme en situation et des possibilités de dépassement de cette situation. Nous envisagerons successivement l’Esquisse d’une théorie des émotions, « Questions de méthode » et L’Idiot de la famille. Il conviendra certes de rappeler comment l’existentialisme, comme le situationnisme à sa façon, a cherché, dans le sillage du marxisme, à réaliser la philosophie et du coup à transformer le concept en vécu. Mais nous montrerons aussi, à rebours, comment l’œuvre sartrienne, confrontée aux exigences conjointes du marxisme et de la psychanalyse (cf. l’analyse des pressions familiales dans le Flaubert), a dû dépasser le cadre de la magie émotionnelle au sein duquel la notion de situation s’était d’abord élaborée. Au-delà de la « situation sartrienne » – et peut-être en la prolongeant –, la critique de Deleuze des dispositifs nous servira enfin, dans un troisième temps, de point de bascule vers la condition postmoderne et la fragmentation de la situation en tant que repère d’existence. Le sujet borderline – véritable éclat de la postmodernité – nous permettra ainsi de conclure en reprenant le propos psychopathologique maturé par l’évolution conceptuelle de la situation. Nous caractériserons l’existence borderline par une fragmentation du soi corrélée à une explosion, voire à un morcellement, des espaces de vie qui répondent à la nécessité ontologique d’une « ubiquité instantanée » dénuée de présence corporelle (comme le permettent les espaces virtuels « connectés »). [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
See detailL’antithèse de la psychopathologie : à propos d’un inexistant
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2014, December 12)

Detailed reference viewed: 17 (2 ULg)
See detailPsychopathie, adaptation et traitement du stimulus émotionnel
Grandjean, Sylvie; Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2014, December 11)

Detailed reference viewed: 15 (3 ULg)
See detailFoucault et Deleuze et Sami-Ali : postmodernité et psychothérapie.
Englebert, Jérôme ULg

Conference (2014, November 22)

Detailed reference viewed: 15 (2 ULg)
See detailL'intellectuel critique aujourd'hui
Hamers, Jérémy ULg; Cormann, Grégory ULg; Englebert, Jérôme ULg et al

Article for general public (2014)

Detailed reference viewed: 33 (6 ULg)
Full Text
See detailDe l’homme de laboratoire à l’homme en situation : La rigueur d’une phénoménologie clinique
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2014, October 17)

Nous voudrions d’abord revenir sur de fausses évidences attachées aux différences entre pratique clinique et recherche. Nous sommes convaincu que la complexité, la rigueur, l’efficacité, voire une ... [more ▼]

Nous voudrions d’abord revenir sur de fausses évidences attachées aux différences entre pratique clinique et recherche. Nous sommes convaincu que la complexité, la rigueur, l’efficacité, voire une hypothétique véracité ne se situent pas, par nature et par principe, uniquement du côté de la recherche fondamentale au détriment d’une pratique clinique qui serait plus intuitive et moins rigoureuse. Nous proposerons ensuite un modèle de recherche directement inscrit dans le paradigme clinique. La psychopathologie phénoménologique, courant émergeant dans la littérature internationale, se caractérise par deux influences majeures : d’une part l’héritage de la réflexion de la philosophie et, d’autre part, elle trouve ses fondements – ses données pourrions-nous dire – dans l’observation de l’homme en situation, c’est-à-dire dans cette pratique clinique. Nous prendrons pour exemples différentes psychopathologies (schizophrénie, anorexie, psychopathie) qui nous permettront de suggérer que la compréhension du patient, et la rencontre de sa subjectivité et de sa sensation, ne peut se limiter à la recherche fondamentale et faire l’économie d’une phénoménologie clinique. Enfin, nous conclurons sur la nécessité d’un regard réciproque à poser entre les connaissances issues des protocoles de recherche en laboratoire et le savoir émergeant de la pratique clinique et de la rencontre de l’homme en situation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 123 (16 ULg)
Peer Reviewed
See detailMélancolie et dépression : étude phénoménologique
Ramackers, Amélia; Englebert, Jérôme ULg

Poster (2014, October 17)

Detailed reference viewed: 7 (0 ULg)
See detailTable ronde autour de "Psychopathologie de l'homme en situation"
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2014, September 29)

Detailed reference viewed: 24 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detailLong protocols to Rorschach Comprehensive System and a posteriori reduction of number of responses: What is the impact on the clinical interpretation ?
Dufour, Cristelle; Englebert, Jérôme ULg; Blavier, Adelaïde ULg

Poster (2014, May 27)

Our study was interested in the exceptionally long protocols, superior to 55 answers, supplied by five subjects in the test of Rorschach according to the method of the Comprehensive System. In order to ... [more ▼]

Our study was interested in the exceptionally long protocols, superior to 55 answers, supplied by five subjects in the test of Rorschach according to the method of the Comprehensive System. In order to gain understanding of which attitude to adopt in front of this kind of protocol, we made a a posteriori reduction of the number of answers by basing us on the recommendations of Exner (Exner, on 2001), then a comparative study between the clinical interpretation realized with all of the answers and with only the first five answers by board. We also replicate this methodology of a posteriori decrease of the number of answers with four answers by board according to the new recommendations of the system R-PAS of Meyer and al. (Meyer and al, on 2009). The sample consists of three raw coal subjects and two psychiatric subjects. Our analysis highlighted a stability of certain variables (EB, Lambda, EA for example) but a difference in the psychological profile of the subjects after reduction. We observed a clarification of the fundamental difficulties to the psychiatric subjects and rather a neutralization of these difficulties for the raw coal subjects, with particularly defence mechanisms which seem more adapted. In our sample, the consideration of all of the answers or only of the partial protocol thus brings a difference in the clinical interpretation ; as a consequence any reduction should be made with big caution. Our study allows to discuss current practices of the test of Rorschach, by looking for a compromise between the inherent constraints to the validity of the test and the questions of the clinical complexity decrease appropriate to any initiative of standardization. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailCorrelation and integration of the Rorschach Comprehensive System and the TCI-R questionnaire
Rentmeister, Daniel; Blavier, Adelaïde ULg; Di Piazza, Laetitia ULg et al

Poster (2014, May 27)

In this study, a dual purpose is sought. First, we statistically compare the Rorschach test interpreted by the Comprehensive System from J.E. Exner and the Temperament and Character Inventory – Revised by ... [more ▼]

In this study, a dual purpose is sought. First, we statistically compare the Rorschach test interpreted by the Comprehensive System from J.E. Exner and the Temperament and Character Inventory – Revised by R. Cloninger to highlight their differences and similarities. Second, through clinical cases, we discuss the relevance of integrating the results obtained by these two tools to establish a comprehensive and consistent psychological profile of an individual. For the statistical comparison, a sample of 27 “healthy” subjects (M = 24.37 years, SD = 2.75) was first submitted to the Rorschach test. Then, immediately after, each subject completed the TCI-R. A correlation analysis (Pearson Rho) was done between various Index and a Bonferroni adjustment was made. For the case studies, 3 subjects were recruited. Anamneses were carried out and the Rorschach test and TCI-R administered. Our first results, which are to be taken with caution because of the small number of subjects in the sample, must be qualified and discussed. From 2448 statistical comparisons, we select the most relevant and discuss different correlation results. The case studies show a concordance in social relationships and impulsivity; and show that the information peculiar to each test allows us to complete the subject’s profile. Finally, it is by addressing two different epistemologies underlying these two tests that we can best explain the psychological differences highlighted in the same individuals. We conclude by suggesting that this difference in results must certainly be understood in an integrative logic and emphasizes the complementarity between these two tests. [less ▲]

Detailed reference viewed: 46 (8 ULg)