References of "Englebert, Jérôme"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailPour une psychopathologie éthologique et criminologique : l’apport croisé de Debuyst et Demaret
Englebert, Jérôme ULg; Adam, Christophe

Conference (2017, April 20)

Detailed reference viewed: 29 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailCritique clinique et phénoménologique de l’objectivation diagnostique : réflexions sur la personnalité antisociale et la psychopathie
Adam, Christophe; Englebert, Jérôme ULg

Conference (2017, April 19)

L’atelier propose une réflexion épistémologique sur les outils nosographiques dominants le champ de la psychologie clinique et de la psychiatrie. Notre propos se centrera sur une analyse critique de la ... [more ▼]

L’atelier propose une réflexion épistémologique sur les outils nosographiques dominants le champ de la psychologie clinique et de la psychiatrie. Notre propos se centrera sur une analyse critique de la personnalité antisociale selon les DSM-IV et -5 et du diagnostic de psychopathie selon la PCL-R. Inscrit dans le champ de la phénoménologie clinique et d’une lecture dynamique de la psychopathologie, notre propos s’appuiera sur plusieurs situations cliniques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailTraits psychopathiques dans une population infra-clinique et traitement émotionnel
Englebert, Jérôme ULg; Bral, Laura; Dehon, Hedwige ULg et al

Poster (2017, April 19)

L’intérêt pour la psychopathie infra-clinique n’est pas neuf. Toutefois, les études sur le sujet sont encore peu nombreuses. Notre recherche a consisté à mettre à l’épreuve deux hypothèses. La première ... [more ▼]

L’intérêt pour la psychopathie infra-clinique n’est pas neuf. Toutefois, les études sur le sujet sont encore peu nombreuses. Notre recherche a consisté à mettre à l’épreuve deux hypothèses. La première, concerne la présence de « traits psychopathiques » dans la population tout-venant et la seconde tend à évaluer dans quelle mesure la présence de ces traits influence le traitement émotionnel. Pour tester ces hypothèses, nous avons créé une version « online » du SRP-III (Self Report Psychopathy). Aux soixante-quatre items initialement présents dans cette échelle nous avons ajouté dix-sept items afin d’être en mesure d’également coter la PCL-R (Psychopathy Check List- Revised). Deux groupes de chacun treize participants ont été créés sur base de leur score au SRP-III (un groupe « faibles caractéristiques psychopathique » et un groupe « fortes caractéristiques psychopathiques »). La seconde partie de l’étude consistait en une entrevue durant laquelle nous avons procédé à des mises en situation d’induction émotionnelle. Pour mesurer l’influence de cette induction, trois tâches cognitives étaient administrées aux sujets des deux groupes. La première hypothèse s’est vue confirmée à travers la récolte des données du questionnaire en ligne. Quant à la seconde hypothèse, les résultats statistiques n’indiquent aucune différence significative entre les groupes en ce qui concerne leur score aux tâches cognitives. Il est donc suggéré que la présence de traits psychopathiques n’influence pas le traitement émotionnel. Cette recherche confirme la présence de la psychopathie dans la population tout-venant et semble infirmer, parmi cette population, l’hypothèse d’un déficit du traitement émotionnel. [less ▲]

Detailed reference viewed: 45 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailEvaluation des traits psychopathiques dans une population de sujets schizophrènes : Les limites de la PCL-R
Englebert, Jérôme ULg; Matteucci, Marie; De Page, Louis et al

Poster (2017, April 19)

Notre étude vise à déterminer si la PCL-R (Psychopathy Check List- Revised), destinée à évaluer la psychopathie et utilisée dans le contexte médico-légal, est adaptée à des sujets diagnostiqués ... [more ▼]

Notre étude vise à déterminer si la PCL-R (Psychopathy Check List- Revised), destinée à évaluer la psychopathie et utilisée dans le contexte médico-légal, est adaptée à des sujets diagnostiqués schizophrènes. Notre hypothèse principale est que plusieurs items de l’échelle peuvent être côtés avec le même score et pourtant exprimer une manière d’être et d’agir différente si le sujet est réellement psychopathe ou s’il est schizophrène. Afin d’éprouver notre hypothèse, nous avons sélectionné sept patients présentant soit une schizophrénie, soit une personnalité psychopathiques, soit considérés comme potentiels « héboïdophrènes » (schizophrénie pseudo-psychopathique) à qui nous avons administré la PCL-R. À partir d’analyses qualitatives, nous avons ensuite établi une liste d’items de la PCL-R sensibles à la psychose. Nous observons que 45% des items se révèlent positivement ou négativement influencés par la psychose au-delà de tout trait psychopathique. Sémiologiquement, c’est la présence de la dynamique paranoïde de la schizophrénie qui influence principalement les scores attribués aux items de la PCL-R. Cette recherche suggère des hypothèses concernant l’interaction psychose-psychopathie et son rapport avec des actes de violence. La conclusion de l’étude est que la PCL-R connait des limitations importantes en ce qui concerne son application à une population de sujets schizophrènes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (3 ULg)
See detailCorps et virtualité : Psychopathologie du sujet borderline
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, March 24)

Detailed reference viewed: 40 (6 ULg)
See detailReconnaissance en psychiatrie légale
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, March 15)

Detailed reference viewed: 27 (0 ULg)
See detailRéflexions psychopathologiques sur la psychopathie
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, March 11)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)
See detailCorps et dispositifs
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, March 08)

Detailed reference viewed: 15 (1 ULg)
See detailCompréhension et prise en charge de la schizophrénie : Présentation du modèle « 3Id »
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, February 24)

Detailed reference viewed: 26 (1 ULg)
See detailAdaptation et psychopathologie
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, January 26)

Detailed reference viewed: 16 (2 ULg)
See detailLes pathologies de l’adaptation et l'adaptation des pathologies
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, January 21)

Detailed reference viewed: 28 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailOrigine et histoire de la folie : un nouveau Foucault, un nouveau fou
Englebert, Jérôme ULg

in Evolution Psychiatrique (2017), 82(2), 436-437

Detailed reference viewed: 53 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa « personnalité antisociale », antithèse de la psychopathologie
Englebert, Jérôme ULg; Adam, Christophe

in Déviance et Société (2017), 41(1), 3-28

L’article propose une réflexion critique et clinique sur la notion de « personnalité antisociale », largement usitée dans le domaine de la nosographie des troubles mentaux et des pratiques « psy- » au ... [more ▼]

L’article propose une réflexion critique et clinique sur la notion de « personnalité antisociale », largement usitée dans le domaine de la nosographie des troubles mentaux et des pratiques « psy- » au sein du système de justice pénale. Notre réflexion débutera par une généalogie du vocable dans différentes versions de la classification psychiatrique, depuis les années cinquante jusqu’aujourd’hui, et plus particulièrement celle faisant autorité du Manuel statistique et diagnostique des troubles mentaux (DSM). L’absence de raisonnement sociologique dans l’usage d’une notion impliquant pourtant la référence au « social » sera discutée ainsi que ses évolutions historiques. Ensuite, la démonstration de l’antithèse que cette notion constitue pour une perspective psychopathologique digne de ce nom – dynamique, compréhensive et phénoménologique – sera développée en six arguments majeurs et plurivoques, tantôt empiriques et cliniques, tantôt théoriques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 81 (8 ULg)
See detailSchizophrénie et perspective en première personne : Essai de psychopathologie phénoménologique
Valentiny, Caroline; Englebert, Jérôme ULg

Book published by De Boeck (2017)

Comment rencontrer l’homme schizophrène dans sa singularité, dans la richesse et les difficultés de son expérience ? Comment partager l’indicible de la rupture psychotique ? Comment dépasser les ... [more ▼]

Comment rencontrer l’homme schizophrène dans sa singularité, dans la richesse et les difficultés de son expérience ? Comment partager l’indicible de la rupture psychotique ? Comment dépasser les catégorisations symptomatiques réduisant, selon une perspective en troisième personne, l’homme à sa maladie ? Les auteurs proposent une approche contemporaine et inédite de la schizophrénie. Ils s’inspirent d’un outil, l’échelle EASE, qui permet, selon une perspective en première personne, une exploration guidée de la (des) subjectivité(s) schizophrénique(s). L’échelle pose des balises dans l’investigation d’expériences liées aux troubles du soi. Elle permet de percevoir différemment la maladie, de l’intérieur, offrant ainsi une alternative rigoureuse aux approches a-subjectives des DSM-IV et 5. Située en amont de tout a priori théorique, la voie de la psychopathologie phénoménologique est une perspective originale, susceptible de nouer des dialogues féconds tant avec la psychanalyse qu’avec les sciences cognitives. Le choix d’une approche phénoménologique s’ancre dans une volonté de laisser la place à l’étonnement, de ne pas pré-penser, ou le moins possible, le recueil d’expériences. Les explorations des phénomènes décrits par les patients se nourrissent de la tradition de la psychopathologie phénoménologique (Blankenburg, Minkowski, Binswanger, Tatossian) et de ses apports contemporains (Stanghellini, Sass, Parnas, Fuchs) tout en laissant au phénomène clinique la primauté. Après une analyse approfondie du discours des patients, l’ouvrage explore l’hypothèse proposée par Louis Sass selon laquelle la folie pourrait dériver d’une intensification plutôt que d’un affaiblissement de la conscience. Les phénomènes d’hyper-réflexivité, particulièrement saillants dans les descriptions, semblent constituer des moments centraux dans leur rapport au monde. Ils se plaignent notamment d’une exacerbation de la pensée, de la recherche de sens, de l’intensité de la réflexion au détriment de la capacité d’abandon naturelle et antéprédicative au monde. Ce que les personnes schizophrènes ont à nous dire de leur expérience subjective, si l’on prend la peine de la creuser avec elles et malgré la rudesse de leur vécu, s’avère, au final, étonnant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (5 ULg)
Full Text
See detailPsychopathologie de l'homme en situation - deuxième édition avec préface de l'auteur
Englebert, Jérôme ULg

Book published by Hermann - 2ème éd. (2017)

Detailed reference viewed: 36 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailApproche phénoménologique du soi psychopathique
Englebert, Jérôme ULg

in Cormann, Grégory; Boccaccini, Federico (Eds.) Le soi agent : Approches phénoménologiques (2017)

Detailed reference viewed: 67 (8 ULg)