References of "Delvenne, Pierre"
     in
Bookmark and Share    
See detailEnjeux et dynamiques du Technology Assessment parlementaire. Science, technologie et innovation sur le chemin de la réflexivité
Delvenne, Pierre ULg

Doctoral thesis (2010)

L’auteur entreprend une analyse comparative, des années 1970 à nos jours, de plusieurs offices de « Technology Assessment (TA) parlementaire ». Ces institutions se chargent d’anticiper et d’évaluer quels ... [more ▼]

L’auteur entreprend une analyse comparative, des années 1970 à nos jours, de plusieurs offices de « Technology Assessment (TA) parlementaire ». Ces institutions se chargent d’anticiper et d’évaluer quels pourraient être les effets de la science, la technologie et l’innovation sur la société et leur traduction dans les processus décisionnels. L’ouvrage adopte une approche originale qui consiste à étudier les institutions de science, technologie et innovation comme des indicateurs pertinents d’un processus de transformation réflexive des structures centrales de la modernité. En suivant les chemins de développement des offices de Technology Assessment, Pierre Delvenne montre la complexité et la nature parfois contestée de l’évolution de la trajectoire de la modernité. A l’aide de neuf études de cas abondamment documentées, ce livre démontre que le chemin de la réflexivité reste toutefois difficile à emprunter pour les offices de TA. Même si ceux-ci ont dû, dès le début, franchir des frontières entre science, technologie et société, ils continuent à évoluer dans un paysage d’institutions modernistes et à affronter par ailleurs les obstacles inhérents à la nature du régime de science et d’innovation. Soucieux également des raisons qui empêchent l’émergence d’un TA dans un régime d’innovation, l’auteur prend l’exemple de la Wallonie — qui aujourd’hui ne comporte pas de TA institutionnalisé — et met en évidence l’importance pour les élites politiques de se doter d’outils pour penser la science et la technologie en société. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFood Chain Security and Vulnerability
Brunet, Sébastien ULg; Claisse, Frédéric ULg; Delvenne, Pierre ULg

in Alpas, Hami; Cirakoglu, Beyazit (Eds.) Food Chain Security (2010)

In our contemporary societies, the food chain could be defined as a macro-technical system, which depends on a wide variety of actors and risk analysis methods. In this contribution, risks related to the ... [more ▼]

In our contemporary societies, the food chain could be defined as a macro-technical system, which depends on a wide variety of actors and risk analysis methods. In this contribution, risks related to the food chain are defined in terms of "modern risks" (Beck, 1992). The whole national economic sector of food production/distribution is vulnerable to a local accident, which can affect the functioning of the food chain, the export programs and even the political system. Such a complex socio-technical environment is undoubtedly vulnerable to intentional act such as terrorism. [less ▲]

Detailed reference viewed: 67 (15 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes transformations actuelles du régime de l’innovation en Wallonie : une analyse des pôles de compétitivité
Fallon, Catherine ULg; Delvenne, Pierre ULg

in Innovation: the European Journal of Social Science Research (2009), 22(4), 411-421

Les pôles de compétitivité résultent d’une initiative du Gouvernement de la Région wallonne, désireux, avec le Plan Marshall, de lancer une nouvelle dynamique de soutien à la croissance par l’innovation ... [more ▼]

Les pôles de compétitivité résultent d’une initiative du Gouvernement de la Région wallonne, désireux, avec le Plan Marshall, de lancer une nouvelle dynamique de soutien à la croissance par l’innovation. Ces pôles sont des outils d’une politique industrielle partenariale ciblée et ambitieuse « concentrant des moyens importants dans des domaines économiques porteurs de croissance et d'emplois » : ambition, taille critique et visibilité internationale doivent être atteints à travers des projets collaboratifs multiples et complexes, associant partenaires industriels et chercheurs à l’échelle de la Wallonie. Cette dynamique renforce les instruments de soutien à la recherche qui ont été développés au cours des dernières années sous formes de soutien ponctuel aux entreprises et de programmes thématiques à l’attention des chercheurs universitaires. <br /> <br />Par certains aspects, ce nouvel instrument pourrait transformer les dynamiques de coopération entre les acteurs de la recherche. Le gouvernement a confié la gouvernance des pôles aux industriels, secondés dans cette tâche par les chercheurs-universitaires, et se contente d’un rôle d’observateur pour « vérifier que la philosophie des pôles est telle que définie par le gouvernement » — cadres, territoires et moyens étant fixés. Une telle forme de gouvernance déléguée au niveau du pôle peut sembler particulièrement innovante, mais elle oblige l’analyste à questionner le fondement de son efficacité ainsi qu’à identifier les risques inhérents à ce genre de coopération, à la fois volontaire et contrainte. Quel équilibre entre délégation / contrôle a été instauré à travers les instances établies parfois difficilement (procédures d’évaluation et de sélection; instances de gouvernance)? Quelle est la vision du modèle d’innovation qui semble émerger de cette politique? En quoi contribue-t-elle à améliorer la dynamique du système d’innovation en Wallonie, mobilisant davantage les savoirs intermédiaires mis à disposition à travers des réseaux, combinant nouveaux usages et nouveaux contextes (Akrich 1998)? <br /> <br />Une telle analyse, pour être pertinente, doit tenir compte à la fois des spécificités sectorielles des pôles et des multiples dimensions du système d’innovation complexe de la Région wallonne, au niveau tant des organismes de recherche, des administrations et agences associées, que des instances décisionnelles caractéristiques du régime d’innovation néo-corporatiste de la Région. Comment les stakeholders de l’innovation apprécient-ils leur implication dans les pôles? Comment la structure mise en place intègre-t-elle les dynamiques antérieures liées à la gestion des clusters, de la recherche et de l’innovation? Quel impact peut-elle avoir sur les acteurs même de la recherche, les universités et centres de recherche et leurs modes de collaboration? La dynamique d’auto-organisation au sein de chaque pôle révèle-t-elle des modalités spécifiques d’appropriation des contraintes et des règles ? Face à l’émergence de ces nouvelles formes de « cohérence distribuée » (Rip, 2002), il s’agit de reconnaître la variété d’acteurs et de rôles pour mieux intégrer dans la démarche évaluative les multiples contingences et mettre en évidence des modes d’expression réflexifs caractéristiques de la co-construction d’un cadre évolutif réellement innovant. <br /> <br />Sur base d’une analyse du positionnement des acteurs autour de la dynamique de pôle (interviews semi-structurées dans trois pôles différenciés), nous proposons d’examiner certaines dimensions de la gouvernance qui pourraient être prises en compte dans une évaluation de ce nouvel instrument politique, en mettant l’accent plus particulièrement sur certains groupes d’acteurs du processus d’innovation, les chercheurs et administrateurs de la recherche. [less ▲]

Detailed reference viewed: 132 (38 ULg)
See detailSciences Institutions Responding to Reflexive Modernization
Delvenne, Pierre ULg

Conference (2009, April 30)

Detailed reference viewed: 2 (0 ULg)
See detailContribution pour une évaluation des nouvelles formes de « co-construction » réflexives au sein du régime de l’innovation en Wallonie
Fallon, Catherine ULg; Delvenne, Pierre ULg

Conference (2009, March 02)

Abstract : Poles of competitiveness were launched in Walloon region as a policy for innovation support. This policy aims to reinforce cooperation and partnering between industry and research universities ... [more ▼]

Abstract : Poles of competitiveness were launched in Walloon region as a policy for innovation support. This policy aims to reinforce cooperation and partnering between industry and research universities in the region: critical mass, excellence, international size should be reached through the construction of large cooperative projects. Thes new dynamics were in line with the earlier ones which were developed as separate branches of research policy for universities and firms. The governance of the poles, largely controlled by the firms representatives, promoted the development of new forms of interactions between the institutional segments of the Triple Helix of innovation: state – industry – university. Universities stepped quickly in the poles dynamics and took advantage of the opportunity to reinforce their presence in the regional economic framework. Administration was not associated to the launch of the government-defined process and encountered difficulties stepping in the process and entering into these new modes of governance, more supportive than normative. The innovation model at the basis of the policy initiative sets a strong systemic stance to the dynamics of knowledge production but fails to deliver enough reflexivity to go beyond the narrow instrumental rationality of innovation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 57 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailModernidades múltiples y crítica social de las tecnologías
Delvenne, Pierre ULg; Erpicum, Martin ULg; Hupet, Pierre et al

in Cuadernos sobre Relaciones Internacionales, Regionalismo y Desarrollo (2009), 4(7), 65-90

Although, the links between the ideologies of progress and technological developments are often strong, we are currently observing amore and more virulent social criticism of these evolutions’ ... [more ▼]

Although, the links between the ideologies of progress and technological developments are often strong, we are currently observing amore and more virulent social criticism of these evolutions’ consequences. This paper,written by four European and Latin American researchers, addresses the way as sciences and technology issues are criticised and dealt with in Europe in the framework of “TechnologyAssessment” (TA) offices. Then, important for the authors is to consider that although TA practices proved to be efficient in a European context, such a tool may not be transferable as such in another context. Relying on the concept of “multiplemodernities”, they focus on Latin America to stress the usefulness of building an adapted local TA capacity, through an interactive process of co-construction by the practitionners and various stakeholders, including the public. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (4 ULg)
Full Text
See detailApropiación, negociación, implementación e imposición de los modelos de gobernanza en un mundo globalizado
Delvenne, Pierre ULg; Chapaux, Vincent

Book published by Universidad de los Andes (2009)

Detailed reference viewed: 17 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGouvernance et Technology Assessment en Wallonie
Delvenne, Pierre ULg

in Courrier Hebdomadaire du CRISP (2009), 2037

Dans la littérature scientifique, il n’a pas été question d’une vraie contextualisation du Technology Assessment en Wallonie. Ce Courrier hebdomadaire tente de reconstituer le chemin qu’ont suivi les ... [more ▼]

Dans la littérature scientifique, il n’a pas été question d’une vraie contextualisation du Technology Assessment en Wallonie. Ce Courrier hebdomadaire tente de reconstituer le chemin qu’ont suivi les acteurs de l’innovation (tant du monde politique que scientifique ou industriel) depuis les années 1980 jusqu’à nos jours, et de mettre en avant les éléments qui constituent des obstacles ou des atouts pour une réflexion concrète et efficace sur le rôle d’un Technology Assessment dans la gouvernance wallonne des choix scientifiques et technologiques. Nous commencerons par retracer l’historique du TA en Wallonie, et nous décrirons les éléments qui ont mené à son institutionnalisation temporaire, en 1994, bien avant la création de l’IST flamand. Nous explorerons les raisons qui ont mené à un échec avant de nous livrer à un rappel historique et analytique du régime wallon de recherche et d’innovation, depuis les grandes réformes institutionnelles de 1988-1989. Nous tenterons ensuite de comprendre comment des pratiques et des institutions se stabilisent et créent un cadre commun pour l’action, mais aussi des obstacles au changement. Tant la réflexion entamée par le programme Prométhée (1998) que les initiatives de « réseaux d’entreprises » (grappes technologiques et clusters) ou encore les pôles de compétitivité (2005) ont profondément transformé le régime wallon de recherche et d’innovation. Ces évolutions sont intéressantes à suivre et à relier au Technology Assessment car, en tant qu’instrument politique, il est en charge de la gestion de l’interface entre le système politique et le système de recherche et d’innovation. En parallèle des transformations qui touchent au système wallon de recherche et d’innovation, nous pensons que les initiatives qui voient actuellement le jour au niveau politique reflètent peut-être une certaine évolution des mentalités, notamment pour ce qui touche au TA. Pour illustrer ce propos, il sera question à la fin de cet article d’une récente proposition de résolution, votée à l’unanimité en commission du Parlement wallon, et qui vise à doter le Conseil wallon de la politique scientifique d’une mission de Technology Assessment. Nous nous attacherons à mettre en perspective la construction d’un cadre d’analyse qui a récemment permis un alignement des acteurs autour de ce projet concret et nous conclurons en analysant cette initiative wallonne, dont le futur sera intimement lié aux développements consécutifs aux élections régionales de juin 2009. [less ▲]

Detailed reference viewed: 34 (18 ULg)
See detailParliamentary TA Institutions as Indications of Reflexive Modernization
Delvenne, Pierre ULg

Conference (2008, December 10)

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
Full Text
See detailLa perception sociale des risques: étude de cas sur les champs électromagnétiques en Belgique
Brunet, Sébastien ULg; Delvenne, Pierre ULg; Fallon, Catherine ULg

Conference (2008, November 14)

Dans le cadre de cette étude, nous avons voulu mesurer la perception sociale du risque relatif à l’exposition aux champs électromagnétiques. Notre objectif était d’identifier les modes de connaissances ... [more ▼]

Dans le cadre de cette étude, nous avons voulu mesurer la perception sociale du risque relatif à l’exposition aux champs électromagnétiques. Notre objectif était d’identifier les modes de connaissances auxquels se référent des individus qui font face à un risque empreint d’un niveau élevé d’incertitude scientifique. Comment ce public, mobilisé autour d’une problématique complexe, acquiert-il un niveau d’expertise suffisant pour comprendre les enjeux multiples (sociaux, économiques, éthiques, politiques et environnementaux) d’une technologie sur la société et ses modes d’organisation ? Quelle vision a-t-il des acteurs politiques et subpolitiques (Beck, 2001) qui prennent part aux débats ? Quel niveau de confiance accorde-t-il à un monde politique qui, en cas de risque majeur, pourrait invoquer une démarche précautionneuse et récupérer une partie du pouvoir décisionnel qui semblait lui échapper (Brunet, Delvenne & Joris, 2007) ? En situation de haute incertitude scientifique, qui sont les experts ? Quelle relation entretiennent les différents stakeholders 1 avec les autorités publiques? Le risque électromagnétique constitue un exemple éclairant de nouveau risque technologique, qui suscite une mobilisation sociale particulière et met en évidence les défis technologiques, sociaux, éthiques et politiques que nos sociétés occidentales doivent affronter à l’aube du XXIe siècle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 144 (21 ULg)
Full Text
See detailFrom Bio to Nano: Learning From The Past to Shape the Future of Technology Assessment
Delvenne, Pierre ULg; Fallon, Catherine ULg; Thoreau, François ULg et al

Conference (2008, October 12)

In many Western countries over the last 35 years, the quest for more scientific governance on <br />crucial technological issues led to a broadening of the political world’s sphere of competences. <br ... [more ▼]

In many Western countries over the last 35 years, the quest for more scientific governance on <br />crucial technological issues led to a broadening of the political world’s sphere of competences. <br />Indeed, various countries decided that dealing with global, invisible, irreversible and irreparable <br />risks had to be handled by an appropriate tool of management of technological innovations. So the <br />usefulness to institutionalize parliamentary Technology Assessment (PTA) offices emerged. <br />Nowadays, PTA is an instrument particularly suitable to study the new shape of science and <br />society’s interface and it represents a remarkable attempt to reform the institutional settings of <br />innovation. <br />However, while the overall uncertainty surrounding science and technology has been used by public <br />actors like parliamentarians or ministers in the past to legitimize a first generation of PTAs, the <br />emergence of a second generation in the 1990’s – centred on the constructive, interactive or <br />participatory TA approches – emphazises the co-evolution of technology and society rather than the <br />former linear determinist rationale. In this context, the STS community of scholars is increasingly <br />called upon by the public authorities to provide a “professional service role” (RIP, 1994), that is to <br />say to take a step into action out of the border of their intellectual engagement. <br />Then, we suggest to compare two successive periods by looking at the institutional management of <br />two distinct-but-complementary technological issues: biotechnology and nanotechnology. The <br />former has been taken into account by public actors at a time when the second generation of PTAs <br />was not yet rooted in the political practices. Thus, the management of the public debate related to <br />biotechnology has been characterized by a lack of sensitive, fruitful and interactive communication <br />between the stakeholders involved in the TA process, while the first applications were already being <br />commercialized. On the other hand, the latter is currently being tackled at a moment when the social <br />shaping of technology is widely acknowledged as well as the STS community may be invited to <br />pass from observation to participation in the political sphere. Given the uncertainty and complexity <br />encircling nanotechnology as well as its huge potential in many interconnected disciplinary fields, <br />the need to avoid the pitfall of the biotechnology’s experience is commonly accepted. <br />We offer to take nanotechnology as one of the most challenging technological issue to look beyond <br />the biotechnology’s roadblock and to show in which proportion the same scenario is reasonably <br />thinkable today, in order to spotlight whether we have learnt from the past in considering what is <br />1 <br />sometimes called “a new industrial revolution”. <br />We will raise some research questions like: how different are current TA practices as compared to <br />former ones? Are there new regimes emerging? Given the current technological convergence, how <br />complicated would it be to deal with NBIC technologies if we missed the point with biotechnology <br />alone? How suitable is PTA to engage in such interdisciplinary issues? Are we assisting the <br />emergence of a third PTA generation around the growing role of the STS community? How does <br />this scientific community dialogue with the historians of science who analyzed the earlier industrial <br />revolutions? [less ▲]

Detailed reference viewed: 85 (10 ULg)