References of "Deliège, Jean-François"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailRapport sur l’étude de faisabilité d’une méthodologie de modélisation à l’échelle globale du bassin versant de la Medjerda (Tunisie)
Deliège, Jean-François ULg; Bourouag, Mohamed ULg; Blockx, Caroline ULg et al

Report (2009)

Depuis 2007, l’Aquapôle appuie l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement (ANPE - Tunisie) dans sa mission de contrôle de la pollution des eaux par la mise en place d’un réseau de contrôle de la ... [more ▼]

Depuis 2007, l’Aquapôle appuie l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement (ANPE - Tunisie) dans sa mission de contrôle de la pollution des eaux par la mise en place d’un réseau de contrôle de la pollution des eaux (projet LIFE Pays Tiers COPEAU 2007- 10). Les données ainsi collectées pourraient être utilement exploitées au travers de l’utilisation de modèles de gestion des ressources en eau. Le modèle PEGASE développé par l’Aquapôle, permet d’établir la relation pression / impact entre les différentes charges de pollution et la qualité de l’eau dans tout le réseau des rivières modélisées associées au bassin versant concerné, et constitue ainsi un puissant outil de gestion des cours d’eau et de leurs bassins versants. Il permet notamment de simuler le transport des polluants et différents scénarios de gestion (planification de l’épuration et de l’assainissement, réduction des pressions, mise aux normes des rejets,…) et d’en déterminer les impacts (gain de qualité) sur l’écosystème. Ce modèle est déjà largement utilisé dans plusieurs pays européens (Belgique, France, Pays-Bas, Allemagne, Luxembourg). La présente étude intitulée « étude de faisabilité d’une méthodologie de modélisation à l’échelle globale du bassin versant de la Medjerda (Tunisie) » a été réalisée entre juin 2008 et décembre 2009 au travers du partenariat entre l’Aquapôle et l’ANPE et ce, avec l’appui de Wallonie Bruxelles International (commission mixte 2008). L’étude dresse un bilan des données disponibles et analyse leur pertinence eu égard de ce qui est requis pour permettre la bonne application du modèle PEGASE à l’ensemble du bassin versant tunisien de la Medjerda. Il s’agit de données géographiques (MNT, réseau hydrographique, limites administratives, occupation des sols etc.), météorologiques (insolation, température, débits), de rejets (domestiques, industriels, STEP, cheptel) et de mesure de qualité. L’étude dresse également un bilan des problématiques spécifiques dont il faudra nécessairement tenir compte dans l’adaptation du modèle au contexte local. Celles-ci concernent principalement la présence de 9 grands barrages implantés le long de la Mejerda et de ses affluents, la forte anthropisation du débit liée notamment aux lâchés de barrages, le caractère intermittent de certains affluents en fonction des périodes de l’année, la présence de prélèvements très importants notamment pour l’irrigation et enfin, des problèmes de crues et d’érosion. En conclusion, l’analyse des échantillons de données transmises par l’ANPE et des problématiques spécifiques aux régions du Nord de la Tunisie montre que le modèle PEGASE est tout à fait applicable au bassin de la Medjerda, moyennant certaines adaptions spécifiques. Cet outil de gestion a toute sa raison d’être dans ce pays où la préservation des ressources en eau constitue un enjeu vital pour les générations actuelles et futures. [less ▲]

Detailed reference viewed: 54 (13 ULg)
Full Text
See detailPEGASE: UN MODÈLE INTÉGRÉ BASSIN HYDROGRAPHIQUE/ RIVIÈRES: PREMIÈRE APPLICATION TEST À LA COCAÏNE.
Deliège, Jean-François ULg; Everbecq, Etienne ULg; Magermans, Pol ULg et al

Conference (2009, October 15)

Le modèle PEGASE (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux), développé à l’Aquapôle de l’Université de Liège a été utilisé pour réaliser une première simulation test de la cocaïne dans le ... [more ▼]

Le modèle PEGASE (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux), développé à l’Aquapôle de l’Université de Liège a été utilisé pour réaliser une première simulation test de la cocaïne dans le réseau hydrographique belge. La principale conclusion de cette simulation test est qu’il est possible de simuler le devenir des dérivés de la cocaïne dans les eaux de surface ; cela démontre également la cohérence des mesures réalisées dans le cadre de l’étude COWAT. Des améliorations mineures au modèle PEGASE et aux données d’entrée seraient cependant souhaitables pour améliorer cette modélisation (possibilité de faire varier l’équivalent-habitant par zones). [less ▲]

Detailed reference viewed: 158 (69 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation des impacts hydrologiques de pluies exceptionnelles dans un environnement valloné et boisé
Deliège, Jean-François ULg; Erpicum, Michel ULg; Dassargues, Alain ULg et al

Scientific conference (2009, September)

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense ... [more ▼]

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense (lame d’eau d’environ 90 litres par mètre carré en moins de 2 heures) sur le domaine du Sart Tilman a provoqué des inondations très soudaines (communément appelées « flash-floods ») aux abords des ruisseaux descendant du Sart Tilman vers la Meuse et l’Ourthe. Des évènements du même type ont eu lieu dans les semaines suivantes en région liégeoise (Remicourt, …). La méthodologie développée lors cette étude devait donc être transférable à d’autres applications. Le choix du Sart Tilman comme cas d’étude s’imposait cependant vu la bonne connaissance préliminaire du site par les équipes de l’ULg et la concentration des phénomènes extrêmes. Un tel évènement interpelle et amène à chercher à comprendre le phénomène, à le reproduire de façon théorique et à l’anticiper. Ainsi, à l’initiative de la Ministre de la recherche scientifique de la Communauté Française (Marie-Dominique Simonet), l’Aquapôle a fédéré un travail multidisciplinaire visant à décrire les mécanismes de ces événements extrêmes et à reproduire les impacts hydrologiques de ces pluies exceptionnelles à l’échelle locale, dans un environnement boisé et vallonné. Un des objectifs principaux de ce travail était d’obtenir une méthodologie incluant un modèle intégré permettant d’abord de représenter l’évènement, puis par la simulation de scénarios de tester l’effet spécifique de certains facteurs. En effet, outre la complexité de la dynamique météorologique qui les a générés (ces événements exceptionnels ont présenté des caractéristiques homogènes mais à une échelle très locale), les conséquences de l’évènement ont été le fruit de la combinaison complexe d’une série de facteurs environnementaux et humains : nature des sols, topographie locale, couverture végétale, ouvrages anthropiques et urbanisation, etc. De plus, pour effectuer une modélisation hydrologique physiquement basée et spatialement distribuée, il est nécessaire de disposer de nombreuses informations issues de sources différentes. L’approche pluridisciplinaire exigée pour la rencontre de ces phénomènes a pu être rapidement appréhendée à l’Aquapôle de l’Université de Liège. En particulier, l’existence de modèles compartimentaux intégrés a permis de tenir compte de la dynamique des bassins versants, de la nature hydrogéologique des sols et de la complexité des écoulements de surface et/ou sur l’axe hydraulique. Cette approche de modélisation opérationnelle et pragmatique a tout d’abord nécessité la collecte et la préparation d’un grand nombre de données (dans les environnements cartographiques appropriés) afin d’alimenter les modèles et de créer des bases de données. Ce volet a impliqué un noyau d’équipes composées de topo-climatologues, de topographes, d’hydrauliciens, d’hydrogéologues et d’intégrateurs numériques de façon à prendre en considération l’ensemble des processus et paramètres pertinents à l’atteinte de l’objectif visé. Sur base de la description des processus et de leurs dynamiques spatiale et temporelle ayant abouti à ces catastrophes, l’Aquapôle a pu reproduire et mettre en évidence les événements grâce à des outils de simulations numériques s’appuyant sur une description fine de la météorologie et de la topographie locale, des ouvrages d’art existants et des spécificités locales de toute nature (anthropiques et naturelles). Le dernier volet de cette étude a été dédié à l’élaboration intégrée de scénarios de simulation pour l’utilisation du modèle WOLF HYDRO : un modèle hydrologique spatialement et temporellement distribué qui est principalement développé pour représenter les transferts quasi horizontaux prépondérants en périodes de crues. Son approche physiquement basée lui permet d’utiliser au mieux les différentes informations disponibles. Il a été utilisé dans cette étude, en s’appuyant sur les informations générées par les autres équipes. Pour les trois bassins versants étudiés, de caractéristiques sensiblement différentes, la méthodologie employée permet d’aboutir à des hydrogrammes réalistes pour l’épisode du 29 mai 2008. Des scénarios multiples ont également permis de vérifier la sensibilité du modèle, de tester l’influence d’aménagements potentiels sur le bassin versant (changements d’occupation des sols, création de bassins d’orage, …) et de fournir des résultats pour des pluies de récurrences fixées d’une durée proche de l’événement principal. Les observations réalisées lors de l’événement et les résultats de la modélisation permettent de conclure au fait que l’événement de mai 2008 est véritablement extrême et qu’aucun équipement raisonnable n’aurait pu aboutir à un affaiblissement significatif des débits observés aux exutoires des ruisseaux. Les pics de crues sont en effet parfois proches du double de ceux observés pour une crue bi-centennale. Ainsi, lors d’un tel événement, seul un aménagement prudent de l’habitat aux abords des ruisseaux peut amener à une réduction des dommages matériels. En effet, la délivrance de permis d’urbanisme sur le cours d’eau ou à son voisinage immédiat aggrave les conséquences de ces phénomènes exceptionnels. Enfin, conformément à la notification du Gouvernement Wallon (séance du 3 juin 2009), les résultats de la recherche FL², confiée par la Communauté Française à l’ULg, seront intégrés dans les travaux du GTI (Groupe Transversal Inondations). Ces résultats ont fait l’objet d’une présentation collégiale au GTI le 5 octobre 2009 et d’une présentation à destination des communes et d’un public large et ouvert le 19 novembre 2009. [less ▲]

Detailed reference viewed: 136 (36 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation des impacts hydrologiques de pluies exceptionnelles dans un environnement vallonné et boisé
Deliège, Jean-François ULg; Erpicum, Michel ULg; Dassargues, Alain ULg et al

Report (2009)

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense ... [more ▼]

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense (lame d’eau d’environ 90 litres par mètre carré en moins de 2 heures) sur le domaine du Sart Tilman a provoqué des inondations très soudaines (communément appelées « flash-floods ») aux abords des ruisseaux descendant du Sart Tilman vers la Meuse et l’Ourthe. Des évènements du même type ont eu lieu dans les semaines suivantes en région liégeoise (Remicourt, …). La méthodologie développée lors cette étude devait donc être transférable à d’autres applications. Le choix du Sart Tilman comme cas d’étude s’imposait cependant vu la bonne connaissance préliminaire du site par les équipes de l’ULg et la concentration des phénomènes extrêmes. Un tel évènement interpelle et amène à chercher à comprendre le phénomène, à le reproduire de façon théorique et à l’anticiper. Ainsi, à l’initiative de la Ministre de la recherche scientifique de la Communauté Française (Marie-Dominique Simonet), l’Aquapôle a fédéré un travail multidisciplinaire visant à décrire les mécanismes de ces événements extrêmes et à reproduire les impacts hydrologiques de ces pluies exceptionnelles à l’échelle locale, dans un environnement boisé et vallonné. Un des objectifs principaux de ce travail était d’obtenir une méthodologie incluant un modèle intégré permettant d’abord de représenter l’évènement, puis par la simulation de scénarios de tester l’effet spécifique de certains facteurs. En effet, outre la complexité de la dynamique météorologique qui les a générés (ces événements exceptionnels ont présenté des caractéristiques homogènes mais à une échelle très locale), les conséquences de l’évènement ont été le fruit de la combinaison complexe d’une série de facteurs environnementaux et humains : nature des sols, topographie locale, couverture végétale, ouvrages anthropiques et urbanisation, etc. De plus, pour effectuer une modélisation hydrologique physiquement basée et spatialement distribuée, il est nécessaire de disposer de nombreuses informations issues de sources différentes. L’approche pluridisciplinaire exigée pour la rencontre de ces phénomènes a pu être rapidement appréhendée à l’Aquapôle de l’Université de Liège. En particulier, l’existence de modèles compartimentaux intégrés a permis de tenir compte de la dynamique des bassins versants, de la nature hydrogéologique des sols et de la complexité des écoulements de surface et/ou sur l’axe hydraulique. Cette approche de modélisation opérationnelle et pragmatique a tout d’abord nécessité la collecte et la préparation d’un grand nombre de données (dans les environnements cartographiques appropriés) afin d’alimenter les modèles et de créer des bases de données. Ce volet a impliqué un noyau d’équipes composées de topo-climatologues, de topographes, d’hydrauliciens, d’hydrogéologues et d’intégrateurs numériques de façon à prendre en considération l’ensemble des processus et paramètres pertinents à l’atteinte de l’objectif visé. Sur base de la description des processus et de leurs dynamiques spatiale et temporelle ayant abouti à ces catastrophes, l’Aquapôle a pu reproduire et mettre en évidence les événements grâce à des outils de simulations numériques s’appuyant sur une description fine de la météorologie et de la topographie locale, des ouvrages d’art existants et des spécificités locales de toute nature (anthropiques et naturelles). Le dernier volet de cette étude a été dédié à l’élaboration intégrée de scénarios de simulation pour l’utilisation du modèle WOLF HYDRO : un modèle hydrologique spatialement et temporellement distribué qui est principalement développé pour représenter les transferts quasi horizontaux prépondérants en périodes de crues. Son approche physiquement basée lui permet d’utiliser au mieux les différentes informations disponibles. Il a été utilisé dans cette étude, en s’appuyant sur les informations générées par les autres équipes. Pour les trois bassins versants étudiés, de caractéristiques sensiblement différentes, la méthodologie employée permet d’aboutir à des hydrogrammes réalistes pour l’épisode du 29 mai 2008. Des scénarios multiples ont également permis de vérifier la sensibilité du modèle, de tester l’influence d’aménagements potentiels sur le bassin versant (changements d’occupation des sols, création de bassins d’orage, …) et de fournir des résultats pour des pluies de récurrences fixées d’une durée proche de l’événement principal. Les observations réalisées lors de l’événement et les résultats de la modélisation permettent de conclure au fait que l’événement de mai 2008 est véritablement extrême et qu’aucun équipement raisonnable n’aurait pu aboutir à un affaiblissement significatif des débits observés aux exutoires des ruisseaux. Les pics de crues sont en effet parfois proches du double de ceux observés pour une crue bi-centennale. Ainsi, lors d’un tel événement, seul un aménagement prudent de l’habitat aux abords des ruisseaux peut amener à une réduction des dommages matériels. En effet, la délivrance de permis d’urbanisme sur le cours d’eau ou à son voisinage immédiat aggrave les conséquences de ces phénomènes exceptionnels. Enfin, conformément à la notification du Gouvernement Wallon (séance du 3 juin 2009), les résultats de la recherche FL², confiée par la Communauté Française à l’ULg, seront intégrés dans les travaux du GTI (Groupe Transversal Inondations). Ces résultats ont fait l’objet d’une présentation collégiale au GTI le 5 octobre 2009 et d’une présentation à destination des communes et d’un public large et ouvert le 19 novembre 2009. [less ▲]

Detailed reference viewed: 151 (53 ULg)
Full Text
See detailContribution du modèle PEGASE à la mise en application de la Directive cadre sur l’eau : Mise au point et application d’une méthodologie de détermination à l’échelle de la masse d’eau des combinaisons de mesures complémentaires les plus efficientes et mise en évidence de motifs de dérogations
Everbecq, Etienne ULg; Grard, Aline ULg; Blockx, Caroline ULg et al

Report (2009)

PEGASE (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières développé à l’Aquapôle qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle ... [more ▼]

PEGASE (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières développé à l’Aquapôle qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité des eaux des rivières en fonction des rejets et apports de pollution (voir http://hdl.handle.net/2268/35224 pour plus de renseignements). Dans le cadre de cette étude, le modèle a été utilisé afin d'apporter des éléments et des informations techniques nécessaires à la Région Wallonne (S.P.W.) pour la mise en application de la Directive Cadre Eau et, en particulier, les plans de gestion et les programmes de mesures qui y sont associés [less ▲]

Detailed reference viewed: 75 (35 ULg)
Full Text
See detailPEGASE : UN MODÈLE INTÉGRÉ BASSIN HYDROGRAPHIQUE / RIVIÈRES POUR LA DIRECTIVE CADRE EUROPÉENNE
Deliège, Jean-François ULg; Everbecq, Etienne ULg; Grard, Aline ULg et al

Conference (2009, April 09)

Presentation of the PEGASE model (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux), developed by the Aquapole Aquapole. New operational way to assess the evolution of the river quality in terms of ... [more ▼]

Presentation of the PEGASE model (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux), developed by the Aquapole Aquapole. New operational way to assess the evolution of the river quality in terms of presures on them, as well as a tool to help competent authorities to optimise the cost/efficiency ratio of the measures foreseen to reduce the impact of these pressures. [less ▲]

Detailed reference viewed: 83 (28 ULg)
Full Text
See detailAdaptation du modèle PEGASE à deux micropolluants sur deux sous-bassins situés dans les bassins hydrographiques des agences de l’eau Rhin-Meuse et Adour-Garonne
Everbecq, Etienne ULg; Grard, Aline ULg; Deliège, Jean-François ULg

Report (2009)

Les réglementations européennes (Directive Cadre Eau 2000/60/CE, Directive 76/464/CE) et leurs corollaires nationaux (Programme National de Réduction des Substances Dangereuses dans l‘Eau en France, … ... [more ▼]

Les réglementations européennes (Directive Cadre Eau 2000/60/CE, Directive 76/464/CE) et leurs corollaires nationaux (Programme National de Réduction des Substances Dangereuses dans l‘Eau en France, …) imposent des réductions des rejets dans les eaux de surfaces d’une centaine de substances. En particulier, la circulaire du 7 mai 2007 du MEDAD définit les « normes de qualité environnementale provisoires (NQEp) » des 41 substances impliquées dans l’évaluation de l’état chimique des masses d’eau ainsi que des substances pertinentes du programme national de réduction des substances dangereuses dans l’eau. Cette circulaire fixe également les objectifs nationaux de réduction des émissions de ces substances. Pour ces substances, la mise en œuvre d’actions de réduction pour les rejets industriels (Installations Classées), mais aussi dans d’autres secteurs d’activité (artisanat, agriculture, utilisation de produits par les ménages,….) est nécessaire. Les mesures de réduction passent entre autres par la fixation de valeurs limites d’émissions (VLE) dans les rejets, qui doivent permettre de respecter les NQE fixées pour le milieu. En apparence, fixer la concentration maximale d’un rejet en fonction d’une concentration avale à respecter dans le milieu est une question relativement simple de dilution. Cependant, cette approche s’avère rapidement insuffisante, pour les principales raisons suivantes : - les substances visées ont presque toutes des comportements complexes dont un simple calcul de dilution ne peut pas rendre compte ; - le respect d’une norme de qualité dans une masse d’eau dépend non seulement du rejet amont le plus proche, mais aussi de l’ensemble des rejets qui sont situés en amont ; - même s’il s’agit de fixer des VLE pour des rejets industriels uniquement, les autres rejets (artisanat, agriculture, utilisation de produits par les ménages,….) et leurs évolutions futures doivent être pris en compte ; - les apports diffus, les apports atmosphériques, et les éventuels apports naturels doivent être eux aussi pris en compte ; - la question des coûts et la notion de coût/efficacité doivent être introduites dans la démarche. En 2006, l’INERIS a élaboré pour le compte du MEDAD les grandes lignes d’une méthodologie permettant de fixer des VLE locales de manière à respecter les Normes de Qualité sur l’ensemble d’un bassin versant en prenant en compte ces considérations. L’approche proposée consiste, avant de gérer localement des concentrations limites dans des rejets (l’approche réglementaire habituelle), à d’abord répartir à grande échelle les flux maximaux admissibles sur l’ensemble des masses d’eau du bassin versant concerné. Cette approche se traduit par la production de tableaux de bord des flux, destinés à gérer localement la stratégie de fixation de VLE. Dans le contexte de la poursuite de ce travail par l’INERIS pour le compte du MEDAD, il apparaît indispensable de tester l’utilisation de modèles de transfert de polluants sur des bassins versants pilotes. L’unité de Recherche & Développement de l’Aquapôle de l’Université de Liège (AQUAPOLE) a développé le modèle PEGASE, appliqué et utilisé par plusieurs autres Agences de l’Eau. Avec l’approbation et la participation des Agences de l’Eau concernées, il est prévu que l’AQUAPOLE procède à l’adaptation de ce modèle à deux substances sur deux sous-bassins situés dans les bassins hydrographiques des Agences Adour-Garonne et Rhin-Meuse. L’INERIS, réaliserait ensuite des scénarios de gestion des rejets et des exemples de tableaux de bord. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (2 ULg)
Full Text
See detailAdaptation du modèle PEGASE à deux substances sur deux sous-bassins situés dans les bassins hydrographiques des Agences Adour-Garonne et Rhin-Meuse
Deliège, Jean-François ULg; Everbecq, Etienne ULg; Grard, Aline ULg et al

Conference (2009, March 16)

L’INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques) France a élaboré pour le compte du Ministère français de l’Environnement les grandes lignes d’une méthodologie permettant de fixer ... [more ▼]

L’INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques) France a élaboré pour le compte du Ministère français de l’Environnement les grandes lignes d’une méthodologie permettant de fixer les Valeurs Limites à l’Emission (VLE) locales de manière à respecter les normes de qualité sur l’ensemble d’un bassin versant. Dans ce cadre, l’INERIS désire tester l’utilisation de modèles de transfert de polluants sur des bassins versant pilotes. L’objectif de cette étude est donc d’adapter le modèle PEGASE pour simuler deux micropolluants (à définir) sur deux bassins versants situé dans les bassins hydrographiques gérés par les agences de l’eau française Rhin-Meuse et Adour-Garonne. [less ▲]

Detailed reference viewed: 77 (32 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPegase, A software dedicated to Surface Water Quality Assessment and to European database reporting
Deliège, Jean-François ULg; Everbecq, Etienne ULg; Magermans, Pol ULg et al

in Hrebiceck, Jiri (Ed.) Proceedings of the European conference TOWARDS eENVIRONMENT, Opportunities of SEIS and SIZE: Integrating Environmental Knowledge in Europe (2009, March)

The Aquapôle of the University of Liège has been involved in environment modelling for more than 20 years. Its R&D unit focused on the domain of surface water, targeted to water quality. One of its ... [more ▼]

The Aquapôle of the University of Liège has been involved in environment modelling for more than 20 years. Its R&D unit focused on the domain of surface water, targeted to water quality. One of its environmental models, called PEGASE (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux), French acronym for ―Planning and management of water purification‖ is devoted to the characterization of the environmental state of surface water, at the scale of a whole watershed, basin and district. The software has been used operationally in several countries like France and Benelux, but several calculations have also been performed at international level for the international commissions in charge of the Scheldt and the Meuse. PEGASE model requires as input, at least data like digital terrain models, water flow, water level and other hydrodynamic measurements in some geo-localized points, diffuse loads properties, ecological model data (to characterize bacteria, phytoplankton, zooplankton, macrophytes, shells, etc…), chemical discharges (from industry and cities) and treatment plant effect. The output of the software consists in tables, graphs and maps, showing the state of various calculated parameters of quality (DO, BOD, COD, N, P, Chla,… + indices) either at a specified time, along the river, or the temporal evolution at a given point. It provides printed maps or animations of the evolution of the results on the basin. The software is able to simulate non stationary scenarios from a local scale, up to a global scale i.e. a few km² to hundreds of thousands km² and handles the entire river tree (hundreds to thousands of water bodies). Some results of the model are already used to populate the SoE-Wise databases. On another hand, the model is a tool to validate and check consistency of SoE-Wise data at district (and thus international) level. The flexibility of the model enables to choose the time (daily to yearly periods) and spatial (watershed, water body, district, region, country …) scales of the expected results. PEGASE is also a full-scale operational tool for WFD implementation and WISE databases. This means that our partners handle a software (also known as the model) directly usable – and of direct help – in the implementation of the WFD and other water related directives. The model allows the member states to compare efficiently the collected international WISE data and populate database with relevant model results. We propose not only to read the data directly from the database to avoid manipulation mistakes, but also we propose to generate output data in a format directly exploitable by WISE databases administration. [less ▲]

Detailed reference viewed: 339 (86 ULg)
Full Text
See detailEtude de l’impact de la réduction de la température du rejet de la papeterie Burgo Ardennes sur la qualité de l’eau de la rivière réceptrice
Deliège, Jean-François ULg; Grard, Aline ULg; Everbecq, Etienne ULg et al

Report (2009)

Le présent rapport reprend l’étude de l’impact thermique sur le milieu aquatique de l’entreprise Burgo Ardennes, spécialisée dans la fabrication de pâte à papier et de papier couché. Durant son ... [more ▼]

Le présent rapport reprend l’étude de l’impact thermique sur le milieu aquatique de l’entreprise Burgo Ardennes, spécialisée dans la fabrication de pâte à papier et de papier couché. Durant son fonctionnement, l’entreprise prélève de l’eau du Ton (affluent de la Chiers) afin d’assurer les processus de fabrication de pâte à papier et de papier couché. Le prélèvement d’eau est réalisé au niveau de la confluence du Ton et de la Chavratte (environ 2 km en amont de l’entreprise). Dans le cadre du renouvellement de l’autorisation de rejet de l’entreprise, des normes de rejets plus strictes sont imposées par la Région wallonne et celle-ci a demandé à l’entreprise de réduire la température maximale autorisée du rejet. Les travaux de modélisation des impacts de rejets thermiques réalisés par l’Unité R&D de l’Aquapôle peuvent évaluer l’impact hydrologique, thermique, physico-chimique et l’impact sur l’écosystème. Les impacts de l’entreprise sur le Ton peuvent être décrits de la manière suivante : - un impact sur le régime thermique de la rivière, compte tenu du rejet d’eau échauffée ; - un impact sur les concentrations de certaines variables physico-chimiques de la qualité de l’eau (oxygène dissous notamment) ; - un impact sur les débits du Ton, toutefois relativement faible puisque la fraction du débit prélevé évaporée vers l’atmosphère est compensée par l’apport en eau du bois. Ces différents impacts sont limités : - par les conditions de l’autorisation de prélèvement et de rejet imposées à l’entreprise par la Région wallonne dans le cadre du permis d’exploiter ; - par les dispositifs techniques mis en place par l’entreprise en vue de respecter l’autorisation et de réduire son impact sur l’environnement. Le premier objectif de l’étude est d’abord d’évaluer, à partir d’une situation de référence actuelle, les impacts prévisibles du rejet thermique de l’entreprise sur la qualité du Ton. Les développements et résultats de cette évaluation sont repris dans le chapitre 4 (« Evaluation des effets de l’entreprise Burgo Ardennes sur le milieu aquatique »). Le second objectif de l’étude est ensuite d’évaluer l’élévation de température engendrée par les rejets thermiques réels (journaliers 2005) sur base de la température naturelle de la rivière. En effet, la température mesurée en aval du point de rejet thermique, à la limite de la zone de mélange, ne doit pas dépasser la température naturelle de plus de 3°C selon les exigences de la Région wallonne. Les développements et résultats de ces évaluations sont détaillés dans le chapitre 5 ci-après (« Evaluation du rejet thermique optimal de l’entreprise Burgo Ardennes »). [less ▲]

Detailed reference viewed: 49 (3 ULg)
Full Text
See detailUitvoeren van een studie voor de risico-analyse 2015 in het Scheldestroomgebied met behulp van het PEGASE-model van het Scheldestroomgebied : Derde technisch-wetenschappelijk rapport - Zware metalen en zwevende stoffen modellering
Everbecq, Etienne ULg; Bourouag, Mohamed; Grard, Aline ULg et al

Report (2008)

Le modèle Pegase (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité ... [more ▼]

Le modèle Pegase (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité des eaux des rivières en fonction des rejets et apports de pollution (relation pression-impact). Développé depuis la fin des années 1980 à l’université de Liège, il permet d'orienter les choix des opérateurs publics et privés en matière de gestion des eaux de surface à l'échelle des petits et grands bassins versants. En 2002, la VMM (VlaamseMilieuMaatschappij) a demandé à l’ULG une étude pilote pour implémenterle modèle Pegase sur la partie flamande du bassin de l’Escaut. En 2006, la VMM a demandé une mise à jour de cette application concernant principalement l’amélioration de la représentation du réseau de rivières simulé, la mise à jour des données et l’amélioration de certains processus représentés par le modèle (métaux lourds, ….). Ce troisième rapport d'avancement présente les tâches réalisées concernant l'inclusion dans Pegase d'un sous-modèle micropolluants couplé à un sous-modèle sédiments multi-classes [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
See detailEmission télévisée "Planète Nature" (RTBF) - "Avec ou sans eau ?"
Deliège, Jean-François ULg; Grard, Aline ULg

Diverse speeche and writing (2008)

Detailed reference viewed: 40 (5 ULg)
See detailMise à jour des données environnementales de la Région wallonne en prévision de la publication de rapports internationaux
Lange, Stéphanie; Deliège, Jean-François ULg

Report (2008)

La mission de cette convention est la mise à jour des données environnementales dans les bases de données internationales, et plus particulièrement celles utilisées par l’OCDE (Organisation de Coopération ... [more ▼]

La mission de cette convention est la mise à jour des données environnementales dans les bases de données internationales, et plus particulièrement celles utilisées par l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques), le DG-JRC (DG-Joint Research Center), l’AEE (Agence Européenne pour l’Environnement) et EUROSTAT. Le travail a consisté à assurer une veille permanente concernant les bases de données internationales prioritaires à compléter et à tenir à jour en matière environnementale. Ces tâches nécessitent une certaine expertise en bases de données environnementales internationales afin : - d’apporter une aide technique à l’Administration ; - de coordonner les réponses entre les services de l’Administration et avec les autres régions ; - d’analyser la qualité des données transmises ; - de régulariser les démarches pour amener les institutions internationales à utiliser systématiquement les institutions européennes précitées comme source de données environnementales. L’objectif de cette convention a également porté sur la validation d’indicateurs internationaux construits à partir des bases de données internationales, tels que l’EPI2008 et l’EIONET-Signals2009. Par ailleurs, elle a concerné la publication des rapports environnementaux internationaux. [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (6 ULg)
Full Text
See detailModélisation d’indices de qualité biologique par PEGASE et réalisation de simulations particulières
Deliège, Jean-François ULg; Bourouag, Mohamed ULg; Everbecq, Etienne ULg et al

Report (2008)

Dans le cadre de la caractérisation des cours d’eau du milieu naturel et de l’appréciation de l’efficacité environnementale des mesures déployées en application de la Directive Cadre sur l’Eau 2000/60/CE ... [more ▼]

Dans le cadre de la caractérisation des cours d’eau du milieu naturel et de l’appréciation de l’efficacité environnementale des mesures déployées en application de la Directive Cadre sur l’Eau 2000/60/CE, l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse demande de modéliser des scénarios particuliers avec le modèle Pégase et à évaluer des indices de qualité biologique à partir de la qualité physico-chimique et de la qualité physique des cours d’eau. [less ▲]

Detailed reference viewed: 59 (21 ULg)
See detailAnalyse du rapport EPI 2008
Lange, Stéphanie; Brancart, F.; Deliège, Jean-François ULg

Report (2008)

Detailed reference viewed: 13 (7 ULg)
Full Text
See detailCOPEAU “Réseau de contrôle de la pollution des eaux en Tunisie”
Deliège, Jean-François ULg; Ben Hassine, Mohamed; Detienne, Xavier

Report (2008)

L'objet du présent rapport final est de faire le point sur l'état d'avancement des différentes activités du Projet de Contrôle de la Pollution de l’eau - Life 06/TCY/TN/275- (COPEAU) et ce pour la période ... [more ▼]

L'objet du présent rapport final est de faire le point sur l'état d'avancement des différentes activités du Projet de Contrôle de la Pollution de l’eau - Life 06/TCY/TN/275- (COPEAU) et ce pour la période allant du 1 janvier 2007 au 30 juin 2010. Tâche A - Gestion et rapports à la CE : l’ANPE et l’AQUAPOLE ont assuré les actions de gestion et de suivi de la mise en œuvre du projet COPEAU. Cinq rapports d’activité semestriels, un rapport intermédiaire et un rapport final ont été élaborés conjointement par l’ANPE et l’AQUAPOLE et ensuite transmis à la CE. Il est à signaler que les recommandations formulées par la Commission Européenne ont été prises en compte et ont donné lieu à des réponses et des compléments d’informations qui ont été également transmis à la CE. Le rapport final a été élaboré conformément aux directives de la CE. En début de projet, le bénéficiaire et le partenaire ont participé au kick-off meeting organisé à Bruxelles par la Commission Européenne. Par la suite, sept missions de coordinations ont été réalisées, trois en Tunisie et quatre autres en Belgique. La première mission a été mise à profit pour permettre à l’AQUAPOLE de participer à l’atelier ZOPP qui a abouti à la rédaction des termes de référence du manuel de procédures. Les six autres missions ont permis de dresser l’état d’avancement des activités du projet, planifier les actions pour les 6 mois suivants, et résoudre ensemble les problèmes survenus en cours de la mise en œuvre du projet. En outre, l’ANPE a accueilli en Tunisie trois missions de suivi réalisées par l’équipe de suivi « Astrale » et une autre effectuée par l’équipe du programme Life pays tiers et d’Astrale.. Tâche B - Elaboration du manuel de procédures : le manuel de procédures a été achevé et réceptionné par le comité de pilotage en janvier 2008. Les remarques soulevées par ce comité ont été prises en comptes. Il a été transmis à la CE en annexe du deuxième rapport d’activité. Sa validation a été réalisée lors des campagnes de mesures avec le nouveau matériel. Les ingénieurs et techniciens de l’ANPE se l’approprient progressivement et y apportent les compléments Le manuel de procédures est un document résolument dynamique. Tâche C - Renforcement de l’équipement existant : le dossier d’appel d’offre a du être réalisé deux fois vu que le premier DAO a été déclaré infructueux. Le deuxième appel d’offre a abouti à la signature d’un contrat entre le fournisseur (WAFA LAB) et l’ANPE en date du 22 octobre 2008 pour l’acquisition des deux laboratoires mobiles pour l’analyse des eaux et ce, après plusieurs réunions de négociations de rabattement des prix. Le matériel a été réceptionné quantitativement et qualitativement en en plusieurs séances et ce à partir du mois de juin jusqu’au mois de novembre 2009. Il est à signaler que ce matériel est maintenant utilisé depuis le mois de septembre 2009 pour effectuer les campagnes de mesure. Tâche D – Renforcement des capacités : Toutes les sessions de formation programmées ont été réalisées en Tunisie et en Belgique : - Une session de formation sur le choix et la signification des paramètres a eu lieu en Tunisie. - Deux visites techniques ont été réalisées en Belgique. Celles-ci ont permis aux agents de l’ANPE et d’autres institutions impliquées dans le secteur de l’eau en Tunisie de rencontrer les spécialistes du contrôle de la pollution des eaux en Région wallonne ainsi que différents acteurs du réseau de surveillance de la qualité des eaux. - Une session de formation des techniciens du COPEAU a eu lieu à Liège (Belgique) - Deux sessions de formation ont été réalisées par le fournisseur Wafa Lab à Tunis Tâche E – Démonstration des procédures par des campagnes de mesures : Avant l’acquisition du nouveau équipement du projet, le contrôle des milieux récepteurs a été assuré par le biais du laboratoire mobile existant tout en s’appuyant sur les acquis progressif du projet COPEAU (manuel de procédures, formation). A partir de septembre 2009, les deux nouveaux laboratoires acquis ont renforcé l’équipement existant Actuellement, et tout le territoire tunisien ( 24 gouvernorats) a été couvert par la réalisation de campagnes de mesures. C’est ainsi que 110 milieux récepteurs ont été contrôlés, avec 529 points de mesures et 5882 analyses effectuées entre le 1er janvier 2007 et le 30 juin 2010. Tâche F – Diffusion des résultats : un séminaire de sensibilisation du public a été réalisé en Tunisie sur le contrôle de la pollution des eaux. La tenue de ce séminaire et le projet COPEAU a fait l’objet de plusieurs articles parus dans la presse écrite et de plusieurs annonces sur les radios régionales et nationales. Par ailleurs, le chef de projet a participé à un séminaire en Jordanie où il a pu présenter le projet COPEAU. Parmi les publications réalisées dans le cadre du projet, citons trois rapports annuels pour les années 2007, 2008 et 2009 et quatre bulletins présentant les résultats des campagnes d’analyses. Ces publications ont été largement diffusées auprès des institutions chargées du secteur de l’eau en Tunisie (quelques 300 exemplaires pour chaque bulletin) et également via le site INTERNET du projet (http://www.aquapole.ulg.ac.be/copeau/ ). On retrouve également sur ce site toutes les informations et tous les documents relatifs au projet. Un colloque régional a été organisé le 22 mars 2010 sous le patronage de Monsieur le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, en présence du représentant du Délégué de l’Union Européenne à Tunis et du Délégué de Wallonie Bruxelles à Tunis . Trois pays ont participé à ce colloque à savoir, la France, la Belgique et le Maroc. En plus de la présentation des résultats du projet COPEAU et du film sur le projet, ce sont quelques 1é exposés qui ont été présentés sur des sujets liés au contrôle de la pollution de l’eau. . Une centaine d’experts issus des administrations, centres de recherche, bureaux d’études, universités ont participé à ce colloque. Et enfin, le projet a pu être présenté à Liège dans le cadre du cycle de conférence des « jeudis de l’Aquapôle » organisé par l’Aquapôle de l’Université de Liège. Une quarantaine de personnes issues des milieux de la recherche mais aussi du secteur public, privé et associatif ont assisté à la présentation des résultats du projet et à la diffusion du film. [less ▲]

Detailed reference viewed: 30 (3 ULg)
Full Text
See detailUitvoeren van een studie voor de risico-analyse 2015 in het Scheldestroomgebied met behulp van het PEGASE-model van het Scheldestroomgebied : Tweede technisch-wetenschappelijk rapport - Functionele uitbreiding van het PEGASE-model ter verbetering van de weergave van de invoergegevens en de modelresultaten
Everbecq, Etienne ULg; Bourouag, Mohamed; Grard, Aline ULg et al

Report (2007)

Le modèle Pegase (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité ... [more ▼]

Le modèle Pegase (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité des eaux des rivières en fonction des rejets et apports de pollution (relation pression-impact). Développé depuis la fin des années 1980 à l’université de Liège, il permet d'orienter les choix des opérateurs publics et privés en matière de gestion des eaux de surface à l'échelle des petits et grands bassins versants. En 2002, la VMM (VlaamseMilieuMaatschappij) a demandé à l’ULG une étude pilote pour implémenterle modèle Pegase sur la partie flamande du bassin de l’Escaut. En 2006, la VMM a demandé une mise à jour de cette application concernant principalement l’amélioration de la représentation du réseau de rivières simulé, la mise à jour des données et l’amélioration de certains processus représentés par le modèle (métaux lourds, ….). Ce deuxième rapport d'avancement présente les modifications réalisées au modèle Pegase afin d'améliorer l'intégration des données et la présentation des résultats [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Full Text
See detailUitvoeren van een studie voor de risico-analyse 2015 in het Scheldestroomgebied met behulp van het PEGASE-model van het Scheldestroomgebied - Eerste technisch-wetenschappelijk rapport: Aanpassing en uitbreiding van de hydrografie
Everbecq, Etienne ULg; Bourouag, Mohamed; Grard, Aline ULg et al

Report (2007)

Le modèle Pegase (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité ... [more ▼]

Le modèle Pegase (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité des eaux des rivières en fonction des rejets et apports de pollution (relation pression-impact). Développé depuis la fin des années 1980 à l’université de Liège, il permet d'orienter les choix des opérateurs publics et privés en matière de gestion des eaux de surface à l'échelle des petits et grands bassins versants. En 2002, la VMM (VlaamseMilieuMaatschappij) a demandé à l’ULG une étude pilote pour implémenterle modèle Pegase sur la partie flamande du bassin de l’Escaut. En 2006, la VMM a demandé une mise à jour de cette application concernant principalement l’amélioration de la représentation du réseau de rivières simulé, la mise à jour des données et l’amélioration de certains processus représentés par le modèle (métaux lourds, ….). Ce premier rapport d'avancement présente les opérations réalisées pour créer le réseau de rivières à modéliser [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (0 ULg)
Full Text
See detailPegase Scheldestroomgebied : pilootstudie ter ondersteuning van de implementatie van de Europese Kaderrichtlijn Water : 5de technisch-wetenschappelijk rapport : SIMULATIE VAN TOEKOMSTSCENARIO’S – Deel 2 (Zware metalen)
Everbecq, Etienne ULg; Deliège, Jean-François ULg; Bourouag, Mohamed et al

Report (2007)

Le modèle Pegase (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité ... [more ▼]

Le modèle Pegase (Planification Et Gestion de l’ASsainissement des Eaux) est un modèle intégré bassins hydrographiques/rivières qui permet de calculer de façon déterministe et prévisionnelle la qualité des eaux des rivières en fonction des rejets et apports de pollution (relation pression-impact). Développé depuis la fin des années 1980 à l’université de Liège, il permet d'orienter les choix des opérateurs publics et privés en matière de gestion des eaux de surface à l'échelle des petits et grands bassins versants. En 2002, la VMM (VlaamseMilieuMaatschappij) a demandé à l’ULG une étude pilote pour implémenter le modèle Pegase sur la partie flamande du bassin de l’Escaut. Ce cinquième rapport technique présente les résultats de simulation de scénarios concernant les métaux lourds [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
Full Text
See detailSimulations MOHICAN pour la statistique des débits maxima (projet STATHY) : bassins de la Warchenne, la Wamme et la Gueule
Deliège, Jean-François ULg; Bourouag, Mohamed ULg; Smitz, Joseph ULg et al

Report (2006)

Le modèle MOHICAN (« Modèle hydrologique intégré pour le calcul des crues et l’amplitude des niveaux d’eau ») a été développé conjointement par l’Université de Liège (Laboratoire d’hydrodynamique ... [more ▼]

Le modèle MOHICAN (« Modèle hydrologique intégré pour le calcul des crues et l’amplitude des niveaux d’eau ») a été développé conjointement par l’Université de Liège (Laboratoire d’hydrodynamique appliquée, Laboratoire de Géologie de l’Ingénieur et d’Hydrogéologie, Centre d’Etude et de Modélisation de l’environnement) et la Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux (Unité d’Hydraulique agricole) pour le compte et avec le support du Ministère de l’Equipement et des Transports, Service d’Etudes Hydrologiques (MET/SETHY) de la Région wallonne. Dans le cadre du projet STATHY visant à établir la cartographie des zones d’inondation en région Wallonne, il était nécessaire de disposer de séries étendues de débits horaires pour chaque sous-bassin versant. Le modèle MOHICAN a été utilisé à la demande du SETHY pour générer ces données sur 14 années (1991 à 2004) pour 3 sous-bassins pour lesquels la Région Wallonne ne disposait pas de données horaires suffisantes : • La Warchenne à Malmédy (+/- 29 km²), • La Wamme à Hargimont (+/- 81 km²), • La Gueule à Sippenaeken (+/- 120 km²). [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (5 ULg)