References of "Coucke, Philippe"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes défis colossaux auxquels la santé publique va devoir faire face !
COUCKE, Philippe ULg

in Onco : Revue Multidisciplinaire d'Oncologie (in press)

Detailed reference viewed: 48 (19 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFunctional MRI for predicting metastatic spreading at the time of surgery after neoadjuvant radiotherapy
LALLEMAND, François ULg; Leroi, Natacha ULg; Bahri, Mohamed Ali ULg et al

Poster (2015, April)

Neoadjuvant radiotherapy (NeoRT) improves tumor local control and tumor resection in many cancers. The timing between the end of the NeoRT and surgery is driven by the occurrence of side effects or the ... [more ▼]

Neoadjuvant radiotherapy (NeoRT) improves tumor local control and tumor resection in many cancers. The timing between the end of the NeoRT and surgery is driven by the occurrence of side effects or the tumor downsizing. Some studies demonstrated that the timing of surgery and the RT schedule could influence tumor dissemination and subsequently patient overall survival. Our aim is to evaluate with functional MRI the impact of the radiation treatment on the tumor microenvironment and subsequently to determine the best timing to perform surgery for avoiding tumor spreading. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (1 ULg)
See detailOncologie et revalidation physique
Leclerc, Anne-France ULg; Foidart-Dessalle, Marguerite ULg; COUCKE, Philippe ULg et al

in Abstract Book du Colloque "Femmes et Santé" (Université d'Hiver) (2015, January 26)

Le cancer constitue une maladie fréquente en Belgique puisqu'un homme sur trois et une femme sur quatre sont confrontés à la maladie avant l'âge de septante-cinq ans (Fondation Registre du Cancer, 2008 ... [more ▼]

Le cancer constitue une maladie fréquente en Belgique puisqu'un homme sur trois et une femme sur quatre sont confrontés à la maladie avant l'âge de septante-cinq ans (Fondation Registre du Cancer, 2008). La détection précoce et l'amélioration des traitements du cancer, généralement une combinaison de chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie et thérapie ciblée, ont permis une augmentation du taux de survie. Cependant, ces traitements peuvent être à l'origine de nombreux effets secondaires, non seulement précoces, mais également tardifs, réduisant la qualité de vie. De nombreux programmes de réhabilitation après cancer sont basés sur la psychothérapie et le support social uniquement, or ceux-ci n'agissent généralement pas sur les problèmes physiques encourus par les patients tels que la fatigue, la prise de poids et la diminution des capacités fonctionnelles. C'est pourquoi nous émettons l'hypothèse qu'une revalidation physique, associée à des séances psycho-éducatives et constituant ainsi une prise en charge multidisciplinaire, permettrait d'améliorer d'autant plus la qualité de vie et le bien-être tant physique que psychologique des patients ayant été traités pour un cancer. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTransfer of communication skills to the workplace: Impact of a 38-hour communication skills training program designed for radiotherapy teams
Merckaert, Isabelle; Delevallez, France; Gibon, Anne-Sophie et al

in Journal of Clinical Oncology (2015)

Detailed reference viewed: 26 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailRespiratory Motion, Anterior Heart Displacement and Heart Dosimetry: Comparison Between Prone (Pr) and Supine (Su) Whole Breast Irradiation
Lakosi, Ferenc; GULYBAN, Akos ULg; Janvary, Levente et al

in Pathology Oncology Research (2015)

Detailed reference viewed: 25 (3 ULg)
Full Text
See detailProgramme de revalidation multidisciplinaire post-cancer du sein : analyse des bénéfices éventuels sur la fonction physique et la qualité de vie
LECLERC, Anne-France ULg; FOIDART-DESSALLE, Marguerite ULg; COUCKE, Philippe ULg et al

in AFPSA - 8e congrès francophone, Psychologie de la Santé - Evolutions sociales, innovations & politiques - Résumé des communications (2014, December 16)

Introduction : Le cancer du sein ainsi que ses traitements sont à l'origine de nombreux effets secondaires indésirables. L'objectif de l'étude est de déterminer les bénéfices éventuels, tant sur le plan ... [more ▼]

Introduction : Le cancer du sein ainsi que ses traitements sont à l'origine de nombreux effets secondaires indésirables. L'objectif de l'étude est de déterminer les bénéfices éventuels, tant sur le plan physique que psychologique, d’un programme de revalidation multidisciplinaire chez des femmes ayant été traitées pour un cancer du sein. Méthodologie : 122 patientes ont été recrutées, 61 faisant partie du groupe contrôle et 61 du groupe traité. Celui-ci a bénéficié d’une revalidation de trois mois comprenant un entraînement physique supervisé et diverses sessions psycho-éducatives. Les évaluations, effectuées avant et après la prise en charge, ont inclus des mesures anthropométriques et de composition corporelle, une évaluation des capacités fonctionnelles et différents questionnaires. Résultats : Au terme des trois mois, l’état de santé (qualité de vie), le rôle fonctionnel, l’état émotionnel et les fonctions physiques, cognitives et sociales s’améliorent significativement au sein du groupe traité. Cette observation s’applique également aux symptômes de fatigue, d'insomnie, de douleur, de dyspnée, de perte d'appétit, d’anxiété et de dépression ainsi qu'aux paramètres physiques obtenus par l'intermédiaire des évaluations fonctionnelles. Au sein du groupe contrôle, ces améliorations n’apparaissent pas et une augmentation significative de l'indice de masse corporelle et du pourcentage de graisse corporelle est observée. Conclusion : Cette étude préliminaire montre ainsi la faisabilité et les effets bénéfiques d’une prise en charge multidisciplinaire chez des femmes au terme de leurs traitements pour le cancer du sein. [less ▲]

Detailed reference viewed: 50 (20 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailanxiety at the first radiotherapy session for non-metastatic brest cancer: key communication and communication-related predictors
Lewis, Florence; Merckaert, Isabelle; Liénard, Aurore et al

in Radiotherapy & Oncology (2014)

Background and purpose Patients may experience clinically relevant anxiety at their first radiotherapy (RT) sessions. To date, studies have not investigated during/around the RT simulation the key ... [more ▼]

Background and purpose Patients may experience clinically relevant anxiety at their first radiotherapy (RT) sessions. To date, studies have not investigated during/around the RT simulation the key communication and communication-related predictors of this clinically relevant anxiety. Material and methods Breast cancer patients (n = 227) completed visual analog scale (VAS) assessments of anxiety before and after their first RT sessions. Clinically relevant anxiety was defined as having pre- and post-first RT session VAS scores ⩾4 cm. Communication during RT simulation was assessed with content analysis software (LaComm), and communication-related variables around the RT simulation were assessed with questionnaires. Results Clinically relevant anxiety at the first RT session was predicted by lower self-efficacy to communicate with the RT team (OR = 0.65; p = 0.020), the perception of lower support received from the RT team (OR = 0.70; p = 0.020), lower knowledge of RT-associated side effects (OR = 0.95; p = 0.057), and higher use of emotion-focused coping (OR = 1.09; p = 0.013). Conclusions This study provides RT team members with information about potential communication strategies, which may be used to reduce patient anxiety at the first RT session. [less ▲]

Detailed reference viewed: 53 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailOrthanc - Logiciel libre pour l'imagerie médicale en milieu hospitalier
JODOGNE, Sébastien ULg; LENAERTS, Eric ULg; COUCKE, Philippe ULg et al

in Communications de la Conférence Francophone en Gestion et Ingénierie des Systèmes Hospitaliers (GISEH 2014) (2014, July)

Detailed reference viewed: 256 (15 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe development of a safety culture: a fanciful hope in the health care sector ?
COUCKE, Philippe ULg

in Belgian Journal of Medical Oncology [=BJMO] (2014), 8(3), 66-71

Detailed reference viewed: 27 (6 ULg)
Full Text
See detailProgramme de revalidation multidisciplinaire post-cancer du sein : analyse des bénéfices éventuels sur la fonction physique et la qualité de vie
LECLERC, Anne-France ULg; FOIDART-DESSALLE, Marguerite ULg; COUCKE, Philippe ULg et al

in 29ème Congrès de la Sofmer et 19ème Congrès européen de Médecine Physique et de Réadaptation : Abstract book (2014, May 26)

Objective: To determine the potential benefits, both physically and psychologically, of a multidisciplinary rehabilitation program among women treated for breast cancer. Materials and Methods: Thirty ... [more ▼]

Objective: To determine the potential benefits, both physically and psychologically, of a multidisciplinary rehabilitation program among women treated for breast cancer. Materials and Methods: Thirty patients were recruited, sixteen in the control group and fourteen in the treated group. This group has benefited from a rehabilitation of three months including a supervised training and various psycho-educational sessions. The assessments, performed before and after the programme, included anthropometric and body composition measurements, a functional assessment and various questionnaires. Results: After three months, the health state (quality of life), emotional state, physical, cognitive and social functions and the symptoms of insomnia and anxiety significantly improve in the treated group. This observation also applies to the flexibility, maximal aerobic power / body weight, time to exhaustion during the physical effort test and walking distance in six minutes. In the control group, these improvements do not appear. Discussion: This preliminary study demonstrates the feasibility and benefits of a multidisciplinary approach in women after their treatments for breast cancer. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (28 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPas de culture de sécurité sans un leadership totalement convaincu, impliqué et moteur dans la démarche
COUCKE, Philippe ULg

in Healthcare Executive (2014)

La culture de sécurité en santé publique a 40 ans de retard Le rapport de l’IOM (Institute of Medicine), publié en 1999, met le doigt sur les risques auxquels les patients s’exposent en rentrant dans un ... [more ▼]

La culture de sécurité en santé publique a 40 ans de retard Le rapport de l’IOM (Institute of Medicine), publié en 1999, met le doigt sur les risques auxquels les patients s’exposent en rentrant dans un secteur hospitalier. Ces nombres éloquents ne sont pas l’apanage d’un système de santé publique particulier, par ailleurs fortement décrié et propre aux Etats Unis d’Amérique. Les statistiques dans d’autres systèmes de santé sont identiques et l’OMS clame aujourd’hui que, lorsque vous êtes admis dans un hôpital, vous avez 10% de risque d’en sortir moins bien qu’à l’entrée (European Union Network for Patient Safety). Et pourtant, tous les acteurs du terrain se gargarisent avec le slogan «priorité à la sécurité». Malheureusement, il s’agit là souvent simplement d’un slogan qui ne se reflète pas dans nos pratiques journalières. Et c’est là que le secteur de la santé se différencie singulièrement des autres domaines d’activités industrielles dits à haut risque (aviation civile, centrales atomiques, industrie alimentaire), qui ont depuis longue date un «management du risque opérationnel» organisé, structuré et prospectif. Un des principes de base du management du risque est la mesure: dans les écoles managériales on apprend que l’on ne peut manager ce que l’on ne mesure pas. Mesurons-nous les risques en santé publique? Avons-nous des indicateurs fiables, reproductibles, transparents qui nous donnent une idée de la sécurité et de la qualité de nos pratiques? L’incidence des risques systémiques – et je préfère utiliser ce terme plutôt que celui d’«erreur médicale» – est certainement sous-estimée, car il n’y pas en santé publique une culture de sécurité qui prône la déclaration spontanée et transparente de tous les événements, qu’ils soient indésirables (sans effet délétère pour le patient) ou greffés d’effet mineur (incident) ou majeur (accident). [less ▲]

Detailed reference viewed: 112 (13 ULg)