References of "Cormann, Grégory"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailAmok. Au-delà du diagnostic: les perdants radicaux de H.M. Enzensberger
Hamers, Jérémy ULiege; Cormann, Grégory ULiege

Conference (2017, April 28)

Detailed reference viewed: 50 (7 ULiège)
Peer Reviewed
See detailAmok. De quelques perdants radicaux chez Hans Magnus Enzensberger.
Hamers, Jérémy ULiege; Cormann, Grégory ULiege

Conference (2017, March 23)

En 2006, l’écrivain et essayiste allemand Hans Magnus Enzensberger publie Le perdant radical, un « essai sur les hommes de la terreur », conformément au sous-titre de cet ouvrage d’une soixantaine de ... [more ▼]

En 2006, l’écrivain et essayiste allemand Hans Magnus Enzensberger publie Le perdant radical, un « essai sur les hommes de la terreur », conformément au sous-titre de cet ouvrage d’une soixantaine de pages dans lequel l’auteur décrit les multiples facettes d’un ensemble de figures meurtrières. Du tireur fou dans un lycée américain au combattant islamiste ceinturé d’explosifs, isolé ou organisé en groupe, tout perdant radical répond au même mécanisme : c’est « lorsqu’il aura repris à son compte le jugement des autres, ceux qu’il tient pour les gagnants (…) qu’il pète les plombs. » L’indistinction est frappante : pour Enzensberger, le perdant radical peut sévir seul ou en groupe ; son moteur profond, irréductible à un engagement politique ou religieux, reste le même dans les deux cas. Car pour l’essayiste, rien, pas même une théorie critique de la société, ne permet de rendre compte de la nature du perdant radical, si ce n’est la suppression de l’instinct de conservation. Dans plusieurs textes littéraires – on songe notamment à son poème Zur Frage der Bedürfnisse (1991) et à son entretien autobiographique fictif avec lui-même Erinnerungen an einen Tumult (2014) –, Hans Magnus Enzensberger crée ou recrée des figures de terroristes qui réalisent parfaitement le profil type du perdant radical. Andreas Baader, les jeunes bourgeois d’une secte marxiste en Suède, un terroriste islamiste en fuite, un guérillero sud-américain qui a perdu tout sens de la réalité, autant de figures fictionnelles ou refictionnalisées qui, partant d’une même position d’échec apparemment imposée de l’extérieur et assumée en tant que telle, superposent destruction et autodestruction. L’hypothèse générale à laquelle nous voudrions soumettre ces personnages de terroristes est qu’ils sont les héritiers d’une figure essentielle pour la littérature allemande et anglo-saxonne : l’amok. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (2 ULiège)
See detailConférence-débat avec le Raoul Collectif
Cormann, Grégory ULiege; Hamers, Jérémy ULiege

Conference given outside the academic context (2017)

Detailed reference viewed: 25 (1 ULiège)
See detailEmotion, gestes, politique : l'anthropologie politique des émotions de G. Didi-Huberman
Cormann, Grégory ULiege; Hagelstein, Maud ULiege

Scientific conference (2017, March 17)

Detailed reference viewed: 38 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEnzensberger/Kursbuch : chronique française d'un anachronisme (A propos de Kursbuch, n° 1, juin 1965)
Cormann, Grégory ULiege

in Cahiers du GRM (2017), 12

L’article porte sur le jeu de construction franco-allemande qui anime les débuts de la revue Kursbuch (1965-1967) fondée par Hans Magnus Enzensberger. À rebours d’une simple étude de réception de la ... [more ▼]

L’article porte sur le jeu de construction franco-allemande qui anime les débuts de la revue Kursbuch (1965-1967) fondée par Hans Magnus Enzensberger. À rebours d’une simple étude de réception de la pensée française en Allemagne au milieu des années 1960, l’attention portée à la traduction par la revue des grands auteurs français de l’époque (Beckett, Lévi-Strauss, Sartre, etc.) vise, dans le même temps, à reconstituer, d’une part, les enjeux de la formation intellectuelle française d’Enzensberger au début des années 1950 et, d’autre part, à démontrer que les premiers numéros de Kursbuch constituent une liquidation de cette période de formation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAmok : Une histoire française. Les perdants radicaux d'Hans Magnus Enzensberger
Cormann, Grégory ULiege; Hamers, Jérémy ULiege

in Les Temps Modernes (2017), 695

Detailed reference viewed: 27 (4 ULiège)
See detailL'Année sartrienne, n° 31
Cormann, Grégory ULiege

Book published by Groupe d'Etudes Sartriennes (2017)

Detailed reference viewed: 30 (1 ULiège)
See detailNotice nécrologique : Roger Lallemand (Roger Lallemand et Jean-Paul Sartre)
Cormann, Grégory ULiege

in Cormann, Grégory (Ed.) L'Année sartrienne (2017)

Detailed reference viewed: 60 (0 ULiège)
See detailPostface. Sartre, Derrida : Daniel Giovannangeli et les fins de la phénoménologie
Cormann, Grégory ULiege

in Giovannangeli, Daniel (Ed.) La phénoménologie partagée (2017)

Detailed reference viewed: 18 (7 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAlain au prisme de l’ontologie phénoménologique. Relectures croisées d'Alain et de Sartre
Cormann, Grégory ULiege

in Depraz, Natalie (Ed.) Alain philosophe rouennais (2017)

Parmi les grands représentants de la « génération 1905 », selon l’expression de J.-F. Sirinelli, Sartre passe pour celui qui a refusé l’enseignement d’Alain alors que des penseurs aussi différents qu’Aron ... [more ▼]

Parmi les grands représentants de la « génération 1905 », selon l’expression de J.-F. Sirinelli, Sartre passe pour celui qui a refusé l’enseignement d’Alain alors que des penseurs aussi différents qu’Aron, Canguilhem ou Hyppolite acceptaient, au moins pour un temps, l’enseignement du maître. Cette appréciation expéditive ne fait droit ni à ce qu’on sait aujourd’hui des premières tentatives philosophiques de Sartre ni au travail inlassable de relecture d’Alain que Sartre aura mené, en sous-main, tout au long de sa trajectoire intellectuelle. Dans cet article, on procédera dès lors, d’une part, au repérage de l’influence d’Alain dans une série de textes, souvent posthumes, qui passent pour des textes préparatoires aux grandes œuvres. On montrera, d’autre part, que cette influence d’Alain s’insinue jusqu’au cœur de l’ontologie phénoménologique de Sartre, dans L’être et le néant, puis dans les prolongements que Sartre y a donnés dans ses psychanalyses existentielles. Au total, on montrera que la plupart des interprétations récentes de Sartre (Coorebyter, Breeur, Gély, Giovannangeli, J. Simont, etc.), depuis une dizaine d’années, se resserrent autour de la relation largement insoupçonnée que l’ontologie phénoménologique sartrienne entretient avec la pensée d’Alain. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (16 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSartre, le XXe siècle
Cormann, Grégory ULiege

in Médium (2017), 50

Detailed reference viewed: 23 (11 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPost-scriptum à La Misère du monde 25 ans après : Bourdieu, le peuple et son suicide
Cormann, Grégory ULiege

in Provenzano, François; Goin, Emilie (Eds.) Usages du peuple (2017)

Detailed reference viewed: 73 (18 ULiège)
See detailLa littérature (d’Armel Job) : l’histoire en suspens et l’être mis à nu
Cormann, Grégory ULiege

Conference given outside the academic context (2016)

Detailed reference viewed: 31 (5 ULiège)
See detailPolitiques du corps fantôme et phénoménologie sociale
Cormann, Grégory ULiege

Conference (2016, November 21)

Detailed reference viewed: 20 (2 ULiège)
See detail"Madame Bovary c'est moi"
Cormann, Grégory ULiege

Conference (2016, October 29)

Detailed reference viewed: 82 (6 ULiège)